Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Littérature grecque (extraits sonores) - Forum grec - Forum Babel
Littérature grecque (extraits sonores)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Wednesday 05 Jul 06, 21:53 Répondre en citant ce message   

Sur nouveau fil de discussion, je mettrai en ligne de temps à autre des extraits de la littérature grecque moderne. Les extraits seront également sonores pour une meilleure approche de la langue.

Dernière édition par Helene le Thursday 31 Aug 06, 13:39; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Wednesday 05 Jul 06, 21:58 Répondre en citant ce message   

Extrait 1

Cliquez ici pour entendre le son

Μενελάου Λουντέμη

Έκσταση


Μια φορά ήταν ένας άνθρωπος που είχε ένα πολύ ωραίο σπίτι.
Ήταν ευτυχισμένος γι΄ αυτό του το σπίτι, μα πιο πολύ ήταν για την
αγάπη του.
Μια μέρα πήγαν και τον βρήκαν κάτι λαχανιασμένοι άνθρωποι.
«Καίγεται το σπίτι σου», του είπαν. «Δεν πειράζει», τους αποκρίνεται.
« Τι πειράζει αφού έχω αγάπη»
Κι έχτισε ένα καινούργιο σπίτι
Μα τώρα πια δεν είχε αγάπη……….. «Καίγεται το σπίτι σου! Καίγεται
και το καινούργιο σου σπίτι!» του ξαναφώναξαν πάλι. « Τι πειράζει –
τους ξαναποκρίνεται – Τι πειράζει αφού δεν έχω πια αγάπη ; »


Ménélaos Loundémi

Extase


Il était une fois un homme qui avait une très jolie maison. Il
était heureux de cette maison mais il l’était encore davantage de son
amour
Un jour quelques hommes essoufflés sont allés le trouver « Ta
maison a pris feu ! » lui ont-ils crié. « Ca ne fait rien « leur répond-il
Qu’est-ce que ça peut faire puisque j’ai de l’amour »
Et s’est fait construire une nouvelle maison.
Mais son amour n’existait plus ……… »Ta maison, ta nouvelle maison,
a pris feu ! » lui a-t-on crié à nouveau. « Qu’est ce que ça peut faire –
répond-il – qu’est ce que ça peut faire, puisque je n’ai plus d’amour ? »

.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Friday 06 Oct 06, 23:45 Répondre en citant ce message   

Voici l’intégralité de ce poème célèbre de Georges Seféris, Prix Nobel de Littérature en 1963.
Ici c’est la traduction de Jacques Lacarrière et d'Egérie Mavraki. Dans la version grecque du poème » Où que me porte mon voyage, la Grèce me blesse » Όπου και να ταξιδέψω η Ελλάδα με πληγώνει cette phrase est rencontrée uniquement au début et à la fin du poème.
Je le citerai en grec au moins en trois parties car techniquement il était difficilement réalisable de le lire entièrement en une seule fois vu sa longueur.



Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse
À Pilion parmi les oliviers
la tunique du Centaure
glissant parmi les feuilles
a entouré mon corps
et la mer me suivait pendant que je marchais

Où que me porte mon voyage, la Grèce me blesse

À Santorin en frôlant
Les îles englouties
En écoutant jouer une flûte parmi les pierres ponces
Ma main fut clouée à la crête d'une vague
Par une flèche subitement jaillie
Des confins d'une jeunesse disparue

Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

À Mycènes
j'ai soulevé les grandes pierres
et les trésors des Atrides
j'ai dormi à leurs côtés à l'hôtel de "La Belle Hélène"
ils ne disparurent qu'à l'aube lorsque chanta Cassandre
un coq suspendu à sa gorge noire
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

À Spetsai, à Poros et à Mykonos
les barcaroles m'ont soulevé le coeur

Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse
Que veulent donc ceux qui se croient à Athènes
ou au Pirée
l'un vient de Salamine
et demande à l'autre
s’il "ne viendrait pas de la place Omonia"
"non, je viens de la place Syndagma"
répond-il satisfait
"j'ai rencontré Yannis
et il m'a payé une glace
Pendant ce temps la Grèce voyage
et nous n'en savons rien
nous ne savons pas que tous nous sommes marins sans emploi
et nous ne savons pas combien le port est amer
quand tous les bateaux sont partis
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Drôles de gens
ils se croient en Attique
et ne sont nulle part
ils achètent des dragées pour se marier
et il se font photographier
l'homme que j'ai vu aujourd'hui
assis devant un fond de pigeons et de fleurs
laissait la main du vieux photographe
lui lisser les rides creusées
de son visage
par les oiseaux du ciel
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Pendant ce temps la Grèce voyage
voyage toujours
et si la mer Egée se fleurit de cadavres
ce sont les corps de ceux qui voulurent rattraper à la nage
le grand navire
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Le Pirée s'obscurcit
les bateaux sifflent ils sifflent sans arrêt
mais sur le quai nul cabestan ne bouge
nulle chaîne mouillée n'a scintillé dans l'ultime éclat
du soleil qui décline
Où que me porte mon voyage, la Grèce me blesse

Rideaux de montagnes archipels
granites dénudés
le bateau qui s'avance s'appelle
Agonie...

Georges Seferis
Traduction de Jacques Lacarrière et Egérie Mavraki

Σεφέρης Η Ελλάδα με πληγώνει
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Friday 06 Oct 06, 23:47 Répondre en citant ce message   

Le première partie est lu jusqu’à « Des confins d'une jeunesse disparue »

Cliquez ici pour entendre le son


Όπου και να ταξιδέψω η Ελλάδα με πληγώνει.

Στο Πήλιο μέσα στις καστανιές το πουκάμισο του Κεν-
ταύρου
γλιστρούσε μέσα στα φύλλα για να τυλιχτεί στο κορμί μου
καθώς ανέβαινε την ανηφόρα κι η θάλασσα μ' ακολου-
θούσε
ανεβαίνοντας κι αυτή σαν τον υδράργυρο θερμομέτρου
ώσπου να βρούμε τα νερά του βουνού.

Στη Σαντορίνη αγγίζοντας νησιά που βουλιάζαν
ακούγοντας να παίζει ένα σουραύλι κάπου στις αλαφρό-
πετρες
μου κάρφωσε το χέρι στην κουπαστή
μια σαΐτα τιναγμένη ξαφνικά
από τα πέρατα μιας νιότης βασιλεμένης.






.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Saturday 07 Oct 06, 14:01 Répondre en citant ce message   

La deuxième partie est lu jusqu’à «et nous ne savons pas combien le port est amer quand tous les bateaux sont partis»


Cliquez ici pour entendre le son


Στις Μυκήνες σήκωσα τις μεγάλες πέτρες και τους θη-
σαυρούς των Ατρειδών
και πλάγιασα μαζί τους στο ξενοδοχείο της «Ωραίας
Ελένης του Μενελάου».
χάθηκαν μόνο την αυγή που λάλησε η Κασσάντρα
μ' έναν κόκορα κρεμασμένο στο μαύρο λαιμό της.
Στις Σπέτσες στον Πόρο και στη Μύκονο
με χτίκιασαν οι βαρκαρόλες.

Τι θέλουν όλοι αυτοί που λένε
πως βρίσκουνται στην Αθήνα ή στον Πειραιά;
Ο ένας έρχεται από τη Σαλαμίνα και ρωτάει τον άλλο
μήπως «έρχεται εξ Ομονοίας»
«Όχι έρχομαι εκ Συντάγματος» απαντά κι είν' ευχαρι-
στημένος
«βρήκα το Γιάννη και με κέρασε ένα παγωτό».
Στο μεταξύ η Ελλάδα ταξιδεύει
δεν ξέρουμε τίποτε δεν ξέρουμε πως είμαστε ξέμπαρκοι
όλοι εμείς
δεν ξέρουμε την πίκρα του λιμανιού σαν ταξιδεύουν όλα
τα καράβια.
περιγελάμε εκείνους που τη νιώθουν.



.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Monday 09 Oct 06, 0:57 Répondre en citant ce message   

Troisième et dernière partie du poème

Cliquez ici pour entendre le son


Παράξενος κόσμος που λέει πως βρίσκεται στην Αττική
και δε βρίσκεται πουθενά.
αγοράζουν κουφέτα για να παντρευτούνε
κρατούν «σωσίτριχα» φωτογραφίζουνται
ο άνθρωπος που είδα σήμερα καθισμένος σ' ένα φόντο με
πιτσούνια και με λουλούδια
δέχουνταν το χέρι του γερο-φωτογράφου να του στρώνει
τις ρυτίδες
που είχαν αφήσει στο πρόσωπό του
όλα τα πετεινά τ' ουρανού.

Στο μεταξύ η Ελλάδα ταξιδεύει ολοένα ταξιδεύει
κι αν «ορώμεν ανθούν πέλαγος Αιγαίον νεκροίς»
είναι εκείνοι που θέλησαν να πιάσουν το μεγάλο καράβι
με το κολύμπι
εκείνοι που βαρέθηκαν να περιμένουν τα καράβια που δεν
μπορούν να κινήσουν
την ΕΛΣΗ τη ΣΑΜΟΘΡΑΚΗ τον ΑΜΒΡΑΚΙΚΟ.
Σφυρίζουν τα καράβια τώρα που βραδιάζει στον Πειραιά
σφυρίζουν ολοένα σφυρίζουν μα δεν κουνιέται κανένας
αργάτης
καμιά αλυσίδα δεν έλαμψε βρεμένη στο στερνό φως που
βασιλεύει
ο καπετάνιος μένει μαρμαρωμένος μες στ' άσπρα και στα
χρυσά.

Όπου και να ταξιδέψω η Ελλάδα με πληγώνει.
παραπετάσματα βουνών αρχιπέλαγα γυμνοί γρανίτες
Το καράβι που ταξιδεύει το λένε ΑΓΩΝΙΑ



.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Tuesday 26 Dec 06, 3:21 Répondre en citant ce message   

Καλά Χριστούγεννα επίσης και ευτυχισμένος ο καινούργιος χρόνος.

En ce qui concerne la première question il faudra que je cherche, je m’en occuperai. Quant à Manos Hatzidakis voici deux sites pour l’instant.

Celui-ci propose des albums de sa discographie, lorsqu’on clique sur un de ces albums on a accès à un espace qui comprend des extraits musicaux
http://www.music-bazaar.com/main.php?page=artist&id=422

Cet autre site propose entre autre quelques mp3 de Manos Hadzidakis
http://www.geocities.com/Vienna/Choir/9948/En_Repertoire.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Wednesday 27 Dec 06, 0:41 Répondre en citant ce message   

Au sujet de Nazim Hikmet voici un lien avec quelques uns de ses poèmes traduits en grec
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dann06



Inscrit le: 07 Mar 2007
Messages: 198
Lieu: Antibes, France

Messageécrit le Sunday 11 Mar 07, 22:30 Répondre en citant ce message   

Le poème d'Odysseus ELYTIS que je cite a été mis en musique par Angélique IONATOS

Dernière édition par dann06 le Sunday 11 Mar 07, 22:37; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dann06



Inscrit le: 07 Mar 2007
Messages: 198
Lieu: Antibes, France

Messageécrit le Sunday 11 Mar 07, 22:35 Répondre en citant ce message   

Γεία σας

Quel bonheur d'entendre de la poésie dans cette langue grecque qui m'émeut toujours autant.
J'ai le livre d'Odysseus ELYTIS "Marie des Brumes" mais en Français.
Voici mon passage préféré. Serait-il possible de l'avoir en Grec ?

Hymne en deux dimensions.

A présent je t'aime en deux dimensions
comme une figure étrusque
comme un tracé de Klee qui fut poisson
tu t'avances dodécaphonique
exaspérante
foudroyante
belle
avec dans le pli de ta jupe une vague des Caraïbes
et de lourdes perles d'azur de la rue Pandrosée
autour de ton cou.

Présence irisée idole
pétrie dans la lumière
d'un astre disparu
avant les siècles.

Alors j'entends les eaux et je t'appréhende.
Que toi tu ne sois pas consciente
(jamais le Timonier n'est au courant de sa mission)
je devine pourtant sous la pâleur de ton "make up"
l'inconcevable route que j'ai parcourue
pour te parler ainsi

Voie Lactée ô soeur lumineuse

Le seul destin dont je n'ai pas voulu
mon Dieu- c'est qu'on soutache mes épaules.

Dans le funeste partage
Dieu est toujours baisé.


Merci (ευχαριστώ)

Danièle (Ντανιέλ)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Friday 16 Mar 07, 3:38 Répondre en citant ce message   

Merci dann06 d’apprécier ce fil dédier à la littérature grecque. très content
En ce qui concerne ce passage précis, il faut que je cherche et seulement après je le mettrai en ligne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Magda-Claudia



Inscrit le: 09 Mar 2007
Messages: 312
Lieu: Craiova, Roumanie

Messageécrit le Friday 16 Mar 07, 23:16 Répondre en citant ce message   

très content Merci Hélène,moi aussi je suis très intéressée par la littérature grecque.Si vous avez d'autres poesies c'est avec plaisir que je les lirai et ecouter.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 12:22 Répondre en citant ce message   

Dès que possible je mettrai de nouveaux extraits. En ce qui concerne la question de dann06 sur Μαρία Νεφέλη (Marie des Brumes) j’ai trouvé d’autres extraits mais pas celui-là pour l’instant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dann06



Inscrit le: 07 Mar 2007
Messages: 198
Lieu: Antibes, France

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 19:47 Répondre en citant ce message   

Merci Hélène,
J'ai le CD qui est chanté à la fois en Grec et en Français. Je vais essayer de faire la transcription phonétique mais je ne saisis pas tous les mots
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 22:21 Répondre en citant ce message   

Avec plaisir. On peut toujours essayer.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008