Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Diot (Savoie) - Cultures & traditions - Forum Babel
Diot (Savoie)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
acdebombourg



Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 225
Lieu: Viviers du Lac

Messageécrit le Wednesday 16 May 07, 15:47 Répondre en citant ce message   

Ce que sont les diots : ce sont de saucisses que l'on mange cuites soit en cocotte dans une sauce au vin blanc , ou au vin rouge avec des oignons, soit rôties ou grillées sur le feu ou au barbecue.
Certains diots sont confectionnés avec des ajouts d'herbes aromatiques suivant les pays de Savoie.
J'avoue que je ne connais même pas l'origine du mot "diot" qui se prononce avec l'accent savoyard "djiôts", comme quoi ce qui nous touche le plus près est ce sur quoi on en sait le moins!....
Une bonne adresse pour manger de bons diots: boulangerie Vincent à Villarcher (entre Chambéry et Aix les Bains) Le pain est fait sur place au four à bois, et pendant ce temps, les diots cuisent doucement dans du vin rouge avec des oignons...Hum... de quoi se lécher les babines ...
Tiens, "babines" c'est du vocabulaire babélien...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3415
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 16 May 07, 16:11 Répondre en citant ce message   

Question aux experts du franco-provençal : les diots ne pourraient-ils être des « doigts » ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 785
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Wednesday 16 May 07, 17:52 Répondre en citant ce message   

Je suis preneur pour une petite recette de "diots" au vin rouge (je ne connais pas les diots, j'essaierai avec de la saucisse régionale) Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 16 May 07, 17:55 Répondre en citant ce message   

Attention, car les recettes de diots via Internet risquent de vous mener tout droit aux i-diots Clin d'œil !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 785
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Thursday 17 May 07, 0:19 Répondre en citant ce message   

mort de rire J'ai vu !
On trouve surtout "Diot" en tant que nom, il y a 5 500 personnes à porter ce nom de famille en France.
Mais... Je me suis tout de même trouvé une recette de pommes de terre tièdes à la vinaigrette, oignons caramellisés et "diots" Clin d'œil
Les "diots" seraient apparentés aux boundious (sortes de saucisses) ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
acdebombourg



Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 225
Lieu: Viviers du Lac

Messageécrit le Tuesday 22 May 07, 10:52 Répondre en citant ce message   

Je ne sais pas comment sont les boundious en Bretagne.
Les diots , c'est un peu comme les saucisses de Toulouse.
Pour les rendre plus digests, il faut les cuire à l'eau durant une bonne heure pour que la graisse en excès soit régurgitée, mais on peut aussi les faire directement si on les cuit à l'étouffée.
Je sais que la meilleure recette est de faire cuire les diots au coeur du mou qui chauffe dans les alambics.
Pour cela: prendre un fait-tout si possible en fonte émaillée, disposer au fond un lit de sarments de vigne, disposer les diots (si possible précuits) sur le lit de sarments, lier le couvercle à la casserole avec du fil de fer, laisser cuire une ou deux heures à l'étouffée dans la marmitte de l'alambic;
Une fois la cuisson terminée, retiter les diots et manger nature avec du pain de campagne, le tout arrosé avec modération de Chignin ou d'Appremont (ou tous autres vins blancs de Savoie sauf la Colombière qui est trop délicate pour être bue en mangeant des diots, le pétillant plus apte avec des choses sucrées et en dessert, le vin d'Aïze trop parfumé et trop typé pour aller avec de la viande (parfum de raisin Noa ))

Une autre recette qui se pratique ici est de faire cuire les diots au vin : les disposer si possible sur un fond de sarments, ajouter le vin , les oignons et les épices (poivre et laurier), les laisser cuire et dégorger plus de deux heures durant à l'étouffée en surveillant l'évaporation du vin ( en rajouter s'il en manque). On peut rajouter un peu d'eau sinon c'est trop fort.

Une demi heure avant la fin, retirer les sarments, et ajouter une ou deux cuiller à soupe de farine. Rajouter du liquide (1/2 eau,1/2 vin) pour couvrir les diots.
Laisser encore mijoter le tout à feux doux pendant au moins une demi heure.
Servir avec de la polynthe ou des pommes de terre à l'eau .
Boire (avec modération) du vin de Savoie (ou du Bugey) : rouge (Gamay, Pinot noir ou Mondeuse) ou blanc ( Chignin, Appremont, Abyme, Roussette, Chignin Bergeron, Chardonnay, Crépi);
Le gamay rosé convient plutôt pour accompagner les volailles et les mets légers de l'été.
Attention le blanc excite et on dort mal si on en boit trop le soir!...
Ceux qui on la goutte devront faire abstraction de cette boisson et s'en remettre si ce n'est à l'eau (dommage), plutôt au vin rouge
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3120
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Tuesday 22 May 07, 11:22 Répondre en citant ce message   

J'imagine que la polynthe est le plat que j'ai écrit polente.

C'est la 1e fois que je vois écrit polynthe.

J'imagine aussi que la tradition de par chez toi veut que, si on les cuit à l'eau, on perce les extrémités avec un éclat de bois, par exemple un cure-dents (zut, j'ai dévoilé un secret mort de rire )

Si j'en crois ce que tu écris, la tradition a changé:
La cuisson avec les cure-dents vise à éviter que le gras sorte à la cuisson, ce qui permettait à nos grand-mères de ne percer la peau que lorsque les bêtes étaient posées sur les patates, la polente etc, afin de "ne pas perdre tout ce bon gras" mort de rire )
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Sido



Inscrit le: 14 May 2006
Messages: 139
Lieu: Orléans

Messageécrit le Tuesday 22 May 07, 21:56 Répondre en citant ce message   

Liliane a écrit:
Je suis preneur pour une petite recette de "diots" au vin rouge (je ne connais pas les diots, j'essaierai avec de la saucisse régionale) Clin d'œil

le site www.750g.com donne des recettes de diots
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 785
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Tuesday 22 May 07, 22:32 Répondre en citant ce message   

Jean-Charles a écrit:
La cuisson avec les cure-dents vise à éviter que le gras sorte à la cuisson, ce qui permettait à nos grand-mères de ne percer la peau que lorsque les bêtes étaient posées sur les patates, la polente etc, afin de "ne pas perdre tout ce bon gras" mort de rire )

Dans sa recette Jean-Charles, il ne perd pas tout le bon gras puisqu'il attache le couvercle à la casserole avec du fil de fer roulement des yeux
Merci Sido Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3120
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Tuesday 22 May 07, 23:55 Répondre en citant ce message   

Ce n'est pas vraiment la même chose: Le fait d'attacher le couvercle au teuflet est destiné à préserver les arômes.

Ce dont j'écris est la manière de garder le jus dans le boyau. Si on n'en troue pas la peau, le saucisson gonfle puis éclate. Dans le cas où on cuit à l'eau, on troue avec les cure-dents afin de créer des points qui permettent au liquide en excès dans le saucisson mais pas à l'eau extérieure de pénétrer par l'orifice: C'est une sorte de vanne hautement technologique mort de rire
Il faut noter que ce dispositif retient le gras à l'intérieur, ce qui a son importance pendant la cuisson.

Si on ne prévoit pas un tel dispositif, il faut surveiller et trouer au bon moment. Il y a aussi des gens qui coupent carrément les nœuds qui se trouvent à chaque extrémité. Dans les deux cas, surtout dans le dernier, l'eau a tendance à laver la chair, ce qui n'est, évidemment, pas le but.

La cuisson sur sarments ou au vin est vraiment une spécialité savoisienne: Je ne connais que les diots qu'on cuisine ainsi, et les diots ne se trouvent que dans la Savoie (historique): On n'en trouve pas en Suisse.
En fait, je ne connais que depuis qq années, depuis que j'en ai achetés en Savoie.

La Savoie et la Suisse romande sont très, très proches culturellement: En fait, ce sont des régions qui ont beaucoup en commun, raison pour laquelle les coutumes saucissonnières sont souvent les mêmes à Monthey qu'à Évian, Lyon, Morteau ou ailleurs dans l'aire arpitane.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3120
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Wednesday 23 May 07, 0:09 Répondre en citant ce message   

Puisque nous avons un spécialiste des diots ....
Je viens de constater avec effroi qu'un autre plat typiquement savoyard, la tartiflette, ne figure pas parmi les mots du jour mort de rire

Et, honnètement, seul un habitant du crû peut nous placer ce Mot du jour 8)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
acdebombourg



Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 225
Lieu: Viviers du Lac

Messageécrit le Wednesday 23 May 07, 10:26 Répondre en citant ce message   

Vous voulez me mettre à contribution;
hé bien je vais le faire, bien que j'aie déjà évoqué le mot de "tartifflette" ou plutôt "tartiffle" sur ce forum.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
acdebombourg



Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 225
Lieu: Viviers du Lac

Messageécrit le Sunday 27 May 07, 2:00 Répondre en citant ce message   

Pour ceux que cela interesse, je vens de terminer un repas avec des amis savoyards purs jus, et ils m'ont en effet confirmé qu'on ne doit pas percer les diots durant la cuisson,.
C'est en effet seulement lorsque on les a dans l'assiette soit sur de la polenta (polynthe), soit sur des pommes de terre à l'eau qu'on perce leur enveloppe et que le "bon gras " se répand.
En ce qui concerne les diots au vin blanc ou rouge, il est en effet important d'avoir une grande quantité d'oignons : 2 oignons par saucisse.
Enfin, certains disent qu'on ne doit jamais rajouter d'eau... Moi je trouve que dans ce cas c'est trop fort.
Dernières précisions: avec le vin blanc, on peut mettre une cuillérée à soupe de moutarde, et dans tous les cas, une feuille de laurier sauce et une branche de thym dans la marmite de cuisson sont les bienvenus.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008