Outremeuse, rue Puits-en-Sock - Les enseignes de Liège en pierre sculptée
Les enseignes de Liège en pierre sculptée




Chaussée des Prés :


Elle relie la ville au centre d’Outremeuse et est le point de départ de la route d’Aix-la –Chapelle. Elle doit son nom à la famille « des Prés », grands propriétaires fonciers.




68. « A LA TASSE DARGENS » (n° 16)





L’enseigne représente une vasque à godrons, dont le modèle est emprunté à l’orfèvrerie. Une tradition racontait qu’un trésor avait été enfoui dans ce terrain et qu’en 1883, en creusant des fondations , on avait trouvé un pot de terre rempli de pièces d’or, qui avaient été cachées lors des troubles sous le prince –évêque Jean de Bavière, à la fin du 16e siècle.




69. Avant de parcourir la rue Puits-en-Sock, jetons un coup d’œil au fameux Zouave de la rue Surlet, dont l’état ne cesse de se dégrader…





"Ce zouave a aussi une fameuse histoire. Admirateur inconditionnel de ces fantassins français qui combattaient alors en Afrique du Nord, l’habitant de l’immeuble avait acheté la statue à Huy dans les années 1850. Il avait ramené le zouave d’1m50 chez lui... sur son dos. Dans la nuit de Noël 1914, le pauvre avait été victime des Prussiens. Cette nuit-là, des soldats allemands, qui devaient être un peu éméchés, étaient tombés sur ce soldat français qui brandissait son fusil orné d’une baïonnette.
Ils n’avaient rien trouvé de mieux que de tirer dessus, brisant du même coup son fusil... et son bras gauche.
Depuis lors, le zouave est resté dans le même état, et il fait partie intégrante du quartier."
Journal La Meuse du 5 août 2011.
(Aux dernières nouvelles, le propriétaire le fait restaurer et le remettra en place)




Rue Puits-en-Sock :

« Chock » était un lieu- dit, déjà cité au 13e siècle. « Puits » provient d’un point d’eau à ciel ouvert. Ce lieu était habité par des notables, des artisans et des négociants.



70. AU MORIANE-1719 (n° 22)





A cette époque, le café et les épices provenaient d’Afrique du Nord. La tête représentée ici ressemble au Moriane de Neuvice, même turban, même boucle à l’oreille, mais le personnage est plus âgé et a une expression maussade.





71. « AU CHATEAU DE FRANCHIMONT » (n° 29)








Sur une belle façade du 17es, une évocation d’un château-fort. Au centre, le donjon, avec des canonnières, un pont-levis menant à la tour de gauche où on distingue des meurtrières trilobées et un toit en coupole. A la tour de droite, on voit une large ouverture destinée à une lourde pièce d’artillerie glissant sur des rails, procédé nouveau au 17e siècle. Les fenêtres dans la partie supérieure des tours montre la tendance à améliorer l’habitat aux 16e et 17e siècles, même dans une forteresse.
La rue Puits-en-Sock était la voie d’accès vers Franchimont, et cette enseigne désignait une brasserie au 16e s.
De chaque côté de ce relief, les allèges sont ornées de palmes croisées et enrubannées.





72. « 17-A L’ANNEAU D’OR-23 » (n° 35)





Sur un cartouche écorné, belle représentation d’un anneau retenu par une attache guillochée entouré de motifs en treillis typiques de l’ébénisterie de style Louis XIV. C’est un travail d’une grande maîtrise.




73. «AU GLAND DOR 1750» (n° 50)





La sculpture en est très soignée ; voyez les détails des écailles de la cupule. Le gland est suspendu à une branche de chêne et évoque la fertilité, à moins qu’il ne signale une officine au passant. En effet, les glands broyés produisent une infusion tonique, comme le café.




74. « A LA LANCE DOR 1703 » (n° 56)








Encadrée de motifs floraux sur les allèges voisines.




75. « LA SAMARITAINE » (n° 63)





A l’intérieur d’une cour, insérée dans un mur de briques, une représentation de Jésus et de la Samaritaine. Appuyée sur son seau et assise sur la margelle du puits, elle lève la main gauche et semble en pleine conversation avec le Seigneur. Cette enseigne provient sans doute d’un commerce situé à cet endroit avant la construction actuelle.




76. CORNET DE POSTE 1760- (n° 103) ex-rue Entre-Deux-Ponts, 15.





Signalait un relais de poste.





page suivante : Outremeuse, place Gobert, rue de Berghes, rue Roture




index & contact