Syntaxe : phrase simple - Grammaire du roumain - Projet Babel
grammaire roumain  





3.2. SYNTAXE


Dans ce chapitre ne seront traités que les principales particularités de la syntaxe du roumain par rapport à celle du français.


3.2.1. La phrase simple


3.2.1.1. Ordre des mots et emphase


Dans le syntagme qui relie un nom à son épithète, l’ordre normal est toujours nom + épithète. L’inversion se fait seulement par emphase de l’épithète, et cela arrive plus souvent qu’en français : o greşeală enormă « une erreur énorme » / o enormă greşeală « une énorme erreur », un rezultat bun / un bun rezultat « un bon résultat », o hotărâre importantă / o importantă hotărâre « une décision importante ».


Mise en relief d’une partie de la phrase


1. Par une construction spécifique, comme en français :

Petre este cel care m-a invitat. « C’est Petre qui m’a invité(e). »

Ceea ce mă interesează este rezultatul. « Ce qui m’intéresse, c’est le résultat. »

Filmul ăsta l-am mai văzut. « Ce film, je l’ai déjà vu. »


2. Simple accentuation supplémentaire du mot en cause, avec son éventuel placement en tête de la phrase (le procédé le plus fréquent) :

Petre m-a invitat. ou M-a invitat Petre. (accent plus fort sur Petre que sur le verbe)

Rezultatul mă interesează. (accent plus fort sur rezultatul que sur le verbe)

Mă interesează rezultatul. (accent plus fort sur le verbe) « Il m’intéresse, le résultat. »

Ieri am văzut un film. (sans accent plus fort sur aucun élément) « Hier j’ai vu un film. »

Ieri am văzut un film. (accent plus fort sur Ieri) « C’est hier que j’ai vu un film. »

Un film am văzut ieri. (accent plus fort sur Un film) « C’est un film que j’ai vu hier. ».


3.2.1.2. L’interrogation


L’interrogation se réalise d’une seule façon en roumain, par l’intonation interrogative (montante, comme en français) : Vii la mine ? « Tu viens / Est-ce que tu viens / Viens-tu chez moi ? ». Parfois on utilise l’adverbe oare, qui peut exprimer le doute : Oare va ploua mâine ? « Est-ce qu’il pleuvra demain ? ».


3.2.1.3. La négation


La négation simple s’effectue avec le seul adverbe nu : Nu ştiu. « Je ne sais pas. ». Elle peut, bien sûr, être renforcée par un autre mot négatif, comme en français : Nu ştiu nimic. « Je ne sais rien. ».


3.2.1.4. Le complément d’objet direct


Il y a des cas où le COD est obligatoirement précédé de la préposition pe, d’autres où celle-ci est à omettre, d’autres encore où son emploi est facultatif.


1. Pe est obligatoire avec :


a) les noms propres de personnes ou d’animaux : Am văzut-o pe Maria. « J’ai vu Maria. » ;

b) les noms communs génériques suivis d’un nom propre de personne ou d’animal : L-ai văzut pe profesorul Popescu ? « Tu as vu le professeur Popescu ? » ;

c) les noms communs de personnes considérées comme uniques : O aştept pe mama. « J’attends maman. » ;

d) les noms communs de personnes au singulier identifiées, avec article défini : Îl aştept pe domnul director. « J’attends monsieur le directeur. » ;

e) les noms communs de personnes suivis d’un adjectif possessif ou démonstratif : Îl văd pe fratele tău. « Je vois ton frère. », O iubesc pe femeia asta. « J’aime cette femme. » ;

f) les noms communs d’animés ou d’inanimés dans les constructions comparatives complexes : L-a părăsit ca pe o haină veche. « Elle l’a quitté comme un vieux vêtement. » ;

g) les mots et les constructions substantivés avec les articles cel, cea, cei, cele : Îi ajută pe cei slabi. « Il aide les faibles. » ;

h) les pronoms personnels formes toniques : Se cunoaşte pe sine. « Il se connaît soi-même. ».

i) les pronoms possessifs, démonstratifs (sauf ceux à valeur neutre), interrogatifs/relatifs (sauf ce) : Pe cine cauţi? « Qui cherches-tu ? » ;

j) les pronoms indéfinis substituant des noms de personnes : Îl cunosc pe fiecare. « Je connais chacun. » ;

k) les numéraux ordinaux et les cardinaux collectifs : L-am auzit pe primul. « J’ai entendu le premier. », I-am văzut pe amândoi. « J’ai vu les deux. ».


2. Pe est à omettre avec :


a) les noms communs ou propres d’inanimés articulés : Citesc ziarul. « Je lis le journal. », Îmi place Dunărea. « J’aime le Danube. » ;

b) les noms communs d’animaux : Văd o pisică. « Je vois un chat. » ;

c) les noms communs de personnes non identifiées : Cunosc profesori care predau aşa. « Je connais des professeurs qui enseignent ainsi. » ;

d) les pronoms indéfinis qui ne se réfèrent pas à une personne et le pronoms interrogatif/relatif ce « quoi, que » : Ce vezi? — Nu văd nimic. « Qu’est-ce que tu vois ? — Je ne vois rien. ».


3. Pe est facultatif avec :


a) les noms communs de personnes précédés de (vre)un « un », alt « un autre », nişte « des », câţiva « quelques », mulţi « beaucoup » : Am întâlnit (pe) un coleg. « J’ai rencontré un collègue. » ;

b) les pronoms indéfinis (vre)unul « un », altul « autre », avec une différence de sens : Caută altul. (quelconque) / Caută pe altul. (certain) « Cherches-en un autre. » ;

c) les numéraux cardinaux, le pronom interrogatif/relatif cât « combien » Câţi ai întâlnit? — Doi. (seule la quantité est en cause) / Pe câţi ai întâlnit? — Pe doi. « Combien tu en as rencontré ? — Deux. » (sous-entendu « d’entre eux ») ;

d) le pronom démonstratif à valeur neutre asta « ça » : Am făcut(-o) (pe) asta. « J’ai fait ça. ».


Le COD peut ou non être doublé (repris ou anticipé) par le pronom personnel atone qui lui correspond.


1. Il est obligatoire de reprendre le COD exprimé par :


a) tout nom avec article défini, devant le verbe : Cartea am citit-o. « Le livre, je l’ai lu. » ;

b) la plupart des COD précédés de pe, sauf pe cine « qui », pe altcineva « quelqu’un d’autre », pe cineva « quelqu’un », pe nimeni « personne » : Pe tine te aştept. « C’est toi que j’attends. » ;

c) les noms précédés des adjectifs possessifs, de la plupart des adjectifs démonstratifs, de fiecare « chaque », de tout génitif avec al, a, ai, ale, d’un numéral ordinal, d’un numéral cardinal avec article démonstratif, d’un adjectif au superlatif relatif : Aceeaşi întrebare mi-am pus-o şi eu. « La même question, je me la suis posée moi aussi. », cele două caiete pe care le-am pierdut « les deux cahiers que j’ai perdus ».


2. La reprise est à omettre dans le cas de la plupart des COD sans pe (noms indéterminés) : Mere n-am mâncat. « Des pommes, je n’en ai pas mangé. ».


3. La reprise est facultative pour :


a) les noms à article indéfini : O excepţie (o) constituie subiectul. « Le sujet constitue une exception. » ;

b) les pronoms démonstratifs à valeur neutre : Asta să nu (o) crezi! « Ça, ne le crois pas ! ».


4. L’anticipation est obligatoire pour le COD placé après le verbe lorsqu’il est exprimé par un pronom personnel, possessif ou démonstratif (à l’exception de ceux à valeur neutre) : Mă aşteaptă pe mine. « C’est moi qu’il attend. », O prefer pe asta. « Je préfère celle-ci. », L-am luat pe al tău. « J’ai pris le tien. ».


5. L’anticipation est à omettre pour :


a) les COD sans pe : Citesc cartea / o carte / cărţi interesante. « Je lis le livre / un livre / des livres intéressants. », Primesc orice. « Je reçois n’importe quoi. » ;

b) pe oricine « n’importe qui », pe altcineva « quelqu’un d’autre », pe cineva « quelqu’un », pe nimeni « personne » : Primesc pe oricine. « Je reçois n’importe qui. », Nu primesc pe nimeni. « Je ne reçois personne. ».


3.2.1.5. Le complément d’objet indirect


Il est à distinguer plusieurs types de COI :


1. Le COI au datif sans préposition


La question de l’anticipation ou de la reprise par le pronom personnel atone correspondant se pose dans le cas de ce complément aussi. Sont à prendre en compte les cas suivants :


a) Le COI placé devant le verbe est presque toujours repris : Fratelui meu i s-a dat o amendă. « On a donné une contravention à mon frère. ».


b) Le COI placé après le verbe est parfois anticipé :


– L’anticipation est obligatoire si le COI est exprimé par un pronom personnel ou démonstratif (Îţi mulţumesc ţie. « C’est toi que je remercie. ».

– L’anticipation est préférée mais non obligatoire si le COI est exprimé par un nom de personne ou d’animal : Nu (le-)am scris părinţilor. « Je n’ai pas écrit à mes parents. », (I-)am dat de mâncare câinelui. « J’ai donné à manger au chien. » ;

– L’anticipation est facultative si le COI est exprimé par un autre genre de pronom : Nu (i-)am spus nimănui. « Je ne l’ai dit à personne. » ;

– L’anticipation est interdite si le COI est exprimé par un nom d’inanimé : A donat muzeului colecţia sa. « Il a fait don au musée de sa collection. ».


2. Le COI au datif avec préposition


Les prépositions qui régissent le datif sont datorită, graţie et mulţumită, les trois ayant le sens de « grâce à » : Am reuşit datorită mamei. « J’ai réussi grâce à maman. ».


3. Le COI au génitif


Le COI au génitif peut être précédé des prépositions împotriva et contra, les deux signifiant « contre » : S-au ridicat împotriva patronului. « Ils se sont levés contre le patron. ».


4. Le COI à l’accusatif


Le COI à l’accusatif est précédé de certaines prépositions : Nu râde de mine. « Ne ris pas de moi. », Lucrez pentru Paul. « Je travaille pour Paul. ».


3.2.1.6. Le complément d’agent


Il est introduit en général par la préposition de : Condiţiile sunt stabilite de participanţi. « Les conditions sont établies par les participants. ». Dans la langue littéraire on utilise aussi la locution de către, qui peut précéder les noms de personnes et de collectivités de personnes : Preşedintele este ales de către deputaţi. « Le président est élu par les députés. ».













sommaire forum Babel : roumain contact : András