Syntaxe : phrase complexe - Grammaire du roumain - Projet Babel
grammaire roumain  





3.2.2. La phrase complexe


3.2.2.1. Complément à l’infinitif vs. subordonnée


Si dans la phrase française les actions subordonnées effectuées par le même sujet que celui de l’action principale sont généralement exprimées à l’infinitif, le roumain privilégie dans le même cas la subordonnée avec le verbe au subjonctif : Vreau să mă odihnesc. « Je veux me reposer. ». Les constructions avec l’infinitif sont rares, sauf avec le verbe a putea « pouvoir » : Nu pot cânta. « Je ne peux pas chanter. », mais là aussi l’infinitif peut être remplacé par le subjonctif : Nu pot să cânt.


3.2.2.2. Les équivalents de la proposition infinitive française


1. Avec le verbe principal exprimant la perception : Îl văd venind. (gérondif) « Je le vois venir. » (infinitif).

2. Avec le verbe principal a face « faire », a lăsa « laisser », a spune « dire », a sfătui « conseiller », a ordona « ordonner », etc. : Lasă-mă să ies! (subjonctif) « Laisse-moi sortir ! » (infinitif), Mi-a spus să plec. « Il/Elle m’a dit de partir. ».


3.2.2.3. La subordonnée complément d’objet


Le verbe de cette subordonnée n’est au subjonctif que si le verbe principal exprime la volonté, le souhait, l’exigence ou l’ordre. Dans les autres cas, le verbe de la subordonnée est à l’indicatif ou au conditionnel :


Cred că ai dreptate. (indicatif) « Je pense que tu as raison. » (indicatif)

Aş vrea să mă înţelegi. (subjonctif) « Je voudrais que tu me comprennes. » (subjonctif)


mais


Mă îndoiesc că ai făcut bine. (indicatif) « Je doute que tu aies bien fait. » (subjonctif)

Îmi pare rău că pleci. (indicatif) « Je regrette que tu partes. » (subjonctif)


3.2.2.4. La subordonnée sujet


Là aussi il y a des différences quant aux modes auxquels peut être le verbe de la subordonnée, le subjonctif étant moins utilisé en roumain :


E sigur că se poate face. (indicatif) « Il est sûr qu’on peut le faire. » (indicatif)

Trebuie să vină şi Paul. (subjonctif) « Il faut que Paul vienne aussi. » (subjonctif)

E imposibil să mai aşteptăm. (subjonctif) « Il est impossible que nous attendions encore. » (subjonctif)


mais


Nu e sigur că aveţi dreptate. (indicatif) « Il n’est pas sûr que vous ayez raison. » (subjonctif)

E păcat că s-a terminat deja. (indicatif) « C’est dommage que ce soit déjà fini. » (subjonctif)


3.2.2.5. La concordance des temps


Si le verbe principal est à un temps passé, le verbe de la subordonnée peut être aux mêmes temps que dans le cas où le verbe principal est au présent :


A spus că mă aşteaptă. (indicatif présent) « Il/Elle a dit qu’il/elle m’attendait. » (imparfait)

A spus că m-a aşteptat. (passé composé) « Il/Elle a dit qu’il/elle m’avait attendu(e). » (plus-que-parfait)

A spus că mă va aştepta. (futur) « Il/Elle a dit qu’il/elle m’attendrait. » (conditionnel présent)


Dans certains cas, pour exprimer la simultanéité, on peut utiliser l’imparfait aussi : Nu ştiam că mă aşteaptă / că mă aştepta. « Je ne savais pas qu’il/elle m’attendait. ».


Pour exprimer l’antériorité par rapport à certains verbes principaux, on peut employer le plus-que-parfait également : Nu ştiam ce a făcut / ce făcuse. « Je ne savais pas ce qu’il/elle avait fait. ».


3.2.2.6. La subordonnée conditionnelle introduite par dacă « si »


Contrairement au français, le verbe de cette subordonnée peut être aussi bien à l’indicatif présent et au passé composé, qu’au futur et au conditionnel présent ou passé :


Dacă vrei, poţi să vii. (indicatif présent) « Si tu veux, tu peux venir. » (indicatif présent)

Dacă ai venit, intră. (passé composé) « Si tu es venu(e), entre. » (passé composé)

Dacă va fi timp frumos, voi merge la ştrand. (futur) « S’il fait beau, j’irai à la piscine. » (indicatif présent)

Dacă aş fi pasăre, aş zbura. (conditionnel présent) « Si j’étais un oiseau, je volerais. » (imparfait)

Dacă aş fi fost aici, aş fi protestat. (conditionnel passé) « Si j’avais été là, j’aurais protesté. » (plus-que-parfait)


3.2.2.7. D’autres subordonnées circonstantielles


Le mode du verbe de la subordonnée est différent d’une langue à l’autre dans le cas de certaines conjonctions :


Dezbaterea este terminată, doar dacă nu vrea să intervină cineva. (indicatif) « Le débat est terminé, à moins que quelqu’un ne veuille intervenir. » (subjonctif)


Cristina şi Lucia nu seamănă, deşi / cu toate că sunt gemene. (indicatif) « Cristina et Lucia ne se ressemblent pas, bien qu’elles / quoiqu’elles soient jumelles. » (subjonctif)


Vorbeşte cu câinele ca şi cum ar fi o fiinţă omenească. (conditionnel) « Il/Elle parle à son chien comme si c’était un être humain. » (indicatif)


Nu pot s-o fac, chiar dacă aş vrea. (conditionnel) « Je ne peux pas le faire, même si je le voulais. »


Până când / Până ce maşina mea va fi reparată, am închiriat una. (indicatif) « En attendant que ma voiture soit réparée, j’en ai loué une. (subjonctif)


Stai aici până (când / ce) vin înapoi! (indicatif) « Reste là jusqu’à ce que je revienne ! » (subjonctif)


Nu-i deschide uşa, oricine ar fi! (conditionnel) « Ne lui ouvre pas la porte, qui que ce soit ! » (subjonctif). De même avec orice « quoi que », oriunde « où que », oricare « quel(le)(s) que ».













sommaire forum Babel : roumain contact : András