livre arabe parlé au Caire
Commander le livre
Règles pour l'accentuation - L'arabe parlé au Caire - page
L'arabe parlé au Caire


Règles pour l'accentuation


Les types de syllabes

1- La syllabe brève

Elle est du type consonne + voyelle brève, soit Cv

Exemples : Fe ou Fu- de FuLAN


2- La syllabe longue

Il y a deux types de syllabes longues :

1er type : consonne + voyelle longue, soit CV

Exemples : NA- de NAWi, MA- de MAŠI

2e type : consonne + voyelle brève + consonne, soit CvC

Exemples : YeM- de YeMŠi, WaY- de WaYYa


3- La syllabe ultra-longue

Cette syllabe ne se trouve qu'en fin de mot. Il y a deux types de syllabes ultra-longues :

1er type : consonne + voyelle longue + consonne, soit CVC

Exemples : -LAN de FuLAN, -WIŠ de ŠaWIŠ

2e type : consonne + voyelle brève + 2 consonnes, soit CvCC

Exemples : -ZaYY de *eZZaYY, -ReBT de ŜeReBT

Place de l'accent tonique

Règle nº 1

Si un mot se termine par une syllabe ultra-longue, c'est cette syllabe qui porte l'accent.

Exemples : FuLAN, ŠeReBT, *aFLAM


Règle nº 2

Si les deux avant-dernières syllabes d'un mot sont brèves, l'accent tombe sur la première des deux.

Exemples : CaRaBi, BaLaDi, *aBaDaN, KaTaBeT


Règle nº 3

Dans tous les autres cas, l'accent tombe sur l'avant-dernière syllabe.

Exemples : Ba, YeMŠi, ŠoKRaN, *eMBAReḤ, qaWi, KWaYYeSat, SaMaK, BaLaD




page suivante : Leçon 1








L'arabe parlé au Caire

par Jean-Claude Rolland

Commander le livre

index & contact - lexique arabe-français