Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
RV I.53.7 - Cours & Documents - Forum Babel
RV I.53.7

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 10 Oct 08, 16:03 Répondre en citant ce message   

Ṛg Veda, hymne I.53 (à Indra), śloka 7

युधा युधमुप घेदेषि धृष्णुया पुरा पुरं समिदं हंस्योजसा ।
नम्या यदिन्द्र सख्या परावति निबर्हयो नमुचिं नाम मायिनम् ।।७।।


7ab : yudhā yudham upa ghed eṣi dhṛṣṇuyā purā puraṃ sam idaṃ haṃsy ojasā |

Sandhi

• °e° < °a i°
• °ṃ s° < °m s°
• °ṃ h° < °m h°
• °y o° < °i o°

Vocabulaire

yudhā (yudh- « combat » m. Ins.Sg.)
yudham (yudh- « combat » m. Acc.Sg.)
upa (préposition « vers » +Acc.)
gha (adverbe « sûrement, en vérité »)
id (particule de renforcement)
eṣi (I-, eti « aller » Prés.Act.Sg2)
dhṛṣṇuyā (adverbe « hardiment, audacieusement »)

==> au combat pour le combat, oui vraiment, tu vas avec audace

purā (pur- « cité » f. Ins.Sg.)
puram (pur- « cité » f. Acc.Sg.)
sam (particule « ensemble »)
idam (adverbe « ici, maintenant »)
haṃsi (HAN-, hanti « frapper, tuer, détruire » Prés.Act.Sg2)
ojasā (ojas- « puissance » nt. Ins.Sg.)

==> alors ville avec ville tu brises ensemble par ta puissance

Grammaire

• la désinence athématique d'instrumental est -ā ;
• les deux constructions parallèles Ins.+Acc. sont difficiles à interpréter grammaticalement, même si le sens est évident « combat après combat, ville après ville » (Renou, EVP 17 p.19) ; on peut, soit considérer que ce sont des usages marginaux de l'instrumental comme cas général du complément circonstantiel non déterminé, soit, avec Haudry (ECV p.461), qu'il faut lire « yudh ā yudham » où ā serait une conjonction de coordination enclitique et yudh un « thème nu » ;
• la désinence de seconde personne du présent actif est -si au singulier ;
• pour faciliter la traduction il est souvent pratique de considérer une particule comme un préverbe, ici upe-, upeti « aller vers, s'approcher, se rendre à », saṃhan-, saṃhanti « frapper ensemble » ;

7cd : namyā yad indra sakhyā parāvati nibarhayo namuciṃ nāma māyinam || 7 ||

Sandhi

• °o n° < °as n°
• °ṃ n° < °m n°

Vocabulaire

namyā (Namī- anthroponyme m. Ins.Sg.)
yad (conjonction « quand, comme, de telle sorte que »)
indra ( indra- théonyme m. Voc.Sg.)
sakhyā (sakhi- « ami » m. Ins.Sg.)
parāvati (parāvat- « lointain » f. Loc.Sg.)

==> comme quand, ô Indra, avec Namī comme suivant, il y a longtemps,

nibarhayas (ni-BṚH-, -bṛhati « jeter bas, détruire en arrachant » Caus. Subj.Act.Sg2)
namucim (namuci- nom d'un démon m. Acc.Sg)
nāma (adverbe « nommément »)
māyinam (māyin- « magicien » m. Acc.Sg.)

==> tu provoquas la perte du thaumaturge nommé Namuci

Grammaire

• il n'y a que peu de conjonction de subordination et yad, qui est en fait le pronom relatif au neutre, a de multiples sens (que, quand, si, afin que) qu'on détermine le plus souvent d'après le contexte ;
• les règles de sandhi n'exclueraient pas de lire namyās (Nom.Pl. d'un thème en -a ou Nom./Acc.Pl. d'un thème en -ā) puisque le mot précède une sonore ; on a bien un adjectif namya- « devant qui on doit s'incliner, vénérable » mais, d'une part une telle forme ne trouverait aucun accord dans le vers, d'autre part on a un bon accord de l'instrumental avec sakhyā qui, précédant une sourde, ne souffre d'aucune ambiguïté ;
• la construction de double instrumental namyā / sakhyā a des correspondants dans le double ablatif du latin : Cicerone consule « avec Cicéron comme consul » = « sous le consulat de Cicéron » ;
• la désinence de locatif singulier est en -i ; je crois qu'il vaut mieux ici lui donner un sens temporel (il y a longtemps) que spacial (dans les lointains) ;
• le causatif d'un verbe se forme en ajoutant le suffixe -áya- à la racine au degré plein (VID- « savoir », vedáya- « faire savoir ») mais le sens n'est souvent qu'un itératif ou un renforcement ;
• la désinence de Sg2 du subjonctif des verbes thématiques (dont les causatifs) est -s ;
• la désinence d'accusatif singulier est -m ;
• le suffixe -in- est très fréquent et indique généralement la possession et/ou la maîtrise : aśva- « cheval », aśvin- « cavalier » ;

Interprétation du vers

On retrouve cité Namī, protégé (?) d'Indra, dans quelques autres passages des hymnes mais on n'en sait guère plus. La tradition ultérieure fait de lui un ancien roi mais l'assonance Namī/Namuci laisse suspecter un épisode mythologique, d'autant plus que les détails du meurtre de l'Asura (démon) Namuci restent peu réalistes : Indra l'aurait, à l'aube, décapité en lui barattant la tête avec de l'écume car il avait juré de ne le tuer « ni de jour ni de nuit, ni avec du sec ni avec de l'humide » !

On verra plus bas que Griffith ne croyait pas à l'existence de ce Namī mais il a été alors obligé de considérer namyā comme un instrumental aberrant de namya- ; or, si de telles formes existent effectivement, elles sont très rares. En outre, si une dérivation nam-ya- pourrait avoir le sens qu'il lui donne (« devant qui on [l'ennemi] s'incline », sur NAM-, namati « s'incliner, se courber »), ce serait la seule attestation védique du mot.

Traductions littéraires

Au combat pour le combat, oui vraiment, tu vas avec audace, alors ville sur ville tu les brises par ta puissance
comme il y a longtemps, ô Indra, en compagnie de Namī, tu décapitas l'enchanteur Namuci


Renou (~1950) a écrit:
Combat après combat tu t'avances hardiment, tu détruis citadelle après citadelle avec ta vigueur-formidable

Geldner (~1925) a écrit:
Kampf um Kampf suchst du kühnlich auf, Burg um Burg schlägst du da mit Kraft zusammen,
als du, Indra, mit dem Genossen Namī in der Ferne den Zauberer Namens Namuci niedergestreckst.

Griffith (~1890) a écrit:
Thou goest on from fight to fight intrepidly, destroying castle after castle here with strength.
Thou, Indra, with thy friend who makes the foe bow down, slewest from far away the guileful Namuci.

Langlois (~1870) a écrit:
Avec ta force victorieuse tu vas de combats en combats, tu détruis successivement les villes (des Asouras).
La foudre est ta compagne, et de cette arme meurtrière tu vas, sous un autre ciel, frapper le magicien Namoutchi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008