Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Ile de Tinos (iles grecques) - Voyages & découvertes - Forum Babel
Ile de Tinos (iles grecques)
Aller à la page Précédente  1, 2
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Voyages & découvertes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Kyklos_Cyclades



Inscrit le: 18 Sep 2005
Messages: 23
Lieu: Cyclades - Grèce

Messageécrit le Monday 19 Sep 05, 15:15 Répondre en citant ce message   

Une pâtisserie qui est fabriquée par les grecs de Tinos et d' ailleurs la semaine qui précède Pâques et qui sera mangée le dimanche :
La tiropitakia glyco :

En résumé, une cuillère de fêta mélangée à des jaunes d' oeuf , jus de citron et farine, déposée dans une rondelle de pâte que les enfants ont laminée dans un moulin à pâtes fraiches, et on ramène la pâte autour de cette cuilerée de mélange de fromage citron etc, à la main en forme de dentelle :
Voir photos ci dessous :

Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kyklos_Cyclades



Inscrit le: 18 Sep 2005
Messages: 23
Lieu: Cyclades - Grèce

Messageécrit le Monday 19 Sep 05, 15:20 Répondre en citant ce message   

Le tsigoudia est crétois, le tsipouro est plutôt du nord de la Grèce, et le raki du centre et des îles.
Ces 3 noms sont largement confondus .
De plus ces habitudes de distillation sont afférentes à Tinos, j' ai en réserve des autres photos sur les coutûmes de distillation d' autres régions...par exemple Kastoria ou mieux Agrafa ...

J' ai expliqué le raki, et pas le Tsigoudia, ni le tsipouro.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2848
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Monday 19 Sep 05, 15:53 Répondre en citant ce message   

Disons que Raki est le nom turc et que Tsikoudia est le terme que les Crétois ont utilisé pour se différencier. Cependant hors de Crête on utilise davantage le terme Raki pour désigner cette boisson qui est un alcool de 40 degrés à base d'eau de vie, d'essence d'anis et de sucre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kyklos_Cyclades



Inscrit le: 18 Sep 2005
Messages: 23
Lieu: Cyclades - Grèce

Messageécrit le Tuesday 20 Sep 05, 11:10 Répondre en citant ce message   

Désolé de te contredire Helene , voici comment a circulé le mot raki, il a fait l' objet d' une publication dont le cherche les références .

Le mot raki est apparu en Mésopotamie, et a été déchiffré sur des tablettes sous forme de pierres écrites en cunéïforme sur le site d' Ugarit !

Voir explications et références ci dessous .

Le raki égyptien est à base d' alcool de dattes, et ils disent bien raki et en arabe !

Le tek raki est additionné de mastic ( récolté sur Chios )
Il y a aussi le Yéni Raki, le Raki Altinbas, et le club raki .
Il y a aussi ce mot raki en Yougoslavie, en Roumanie et en Bulgarie, mais en ces endroits il est fait avec d' autres fruits que le raisin, soit de la pomme de terre, des grains divers etc...

Il y a aussi l' Arak qui est le nom qui a été donné en Syrie .

Il est connu que lorsque l' on boit de l' arak qui se boit pur, et que l' on boit un verre d' eau ensuite, l' alcool monte très vite à la tête ...

Je vous recommande vivement le livre de Jean Bottéro " La plus vieille cuisine du monde " aux éditions Audibert ( sans vouloir faire de pub) , dans lequel a été traduit une grande série de ces pierres qui sont actuellement au nombre de 14.000 à Ugarit et autant sur le site d' Ebla .

Monsieur Botéro n' est ni un chef cuisinier de Plaka , en mal de reconnaissance, mais un des plus célèbres historien de la Bible, et Assyrologue. Madame Florence Malbran-Labat a effectué la lecture du manuscrit d' Ugarit, Antoine Cavigeaux a aidé , ainsi que Annie Cobet et Patricia Kealensky .

Le mot Raki désignant cet alcool était utilisé en Mésopotamie et en Babylonie au nord de Sumer !

Lontemps il fut impossible de les traduire car l' alphabet manquait, mais depuis qu' une pierre trouvée le permet , les traductions sont en cours.

De plus sur ces pierres a été découvert la première gamme de notes au monde, et la façon de les représenter, et aussi une partition de musique a été traduite .

Sur le site d' Ugarit, c'est un français Sherer qui a fouillé le site, et à Ebla, un italien y travaille encore.

Si vous lisez ce livre sur la Mésopotamie, vous y constaterez que bien avant notre très chère Grèce( c'est à dire il y a quelque 4.000 ans, il y avait une quinzaine de sortes de pains, et aussi une quinzaine de façon de cuire un simple pot au feu ! Il a aussi été découvert des contrats de vente, de mariage et de divorce, tout ceci remet les pendules à l' heure au niveau de l' antériorité de certaines affirmations un peu rapides.

Pour en revenir à ce mot Raki, il n' est pas turc, mais apparu en Mésopotamie, puis ensuite au Turkménistan, il est descendu en Syrie , au Liban et enfin en Turquie, ensuite il est arrivé en Grèce.
Actuellement, il est utilisé par une grande partie des pays méditérrannéens.
Le mot Kadaïfi a aussi son histoire, et pour ceux qui ont vu le film " mariage à la grecque " ils voient bien de quoi je veux parler !
Toute l' Afrique du nord a le mot Kadâïf pour le même dessert .

Le mot " Logarithme " qui a longtemps été revendiqué par les grecs a changé d' origine !
En effet, de nombreux écrits ont fait apparaître que ce mot vient de l' arabe Lokaritzm qui ensuite est passé par le sud de l' Italie et est devenu Logouarizmi et ensuite arrivé en France sous le nom de Logarithme .

Comme l' on disait Jadis : " rendons à César ce qui est à Cézar " .
Il a fallu si lontemps pour qu' enfin soit reconnu que les chiffres arabes viennent d' Inde, et que les arabes n' ont inventé que le zéro .

Le raki est arrivé en Crète lors de ces diverses invasions, et le mot Tsigoudia n'est utilisé qu' en Crète, il ne s' est pas exporté.

Le vrai raki ne possède pas d' anis , alors que le tsigoudia en possède. De manière générale, le raki fait l' objet d' une seule distillation, le Tsigoudia 2 et parfois 3, ce qui le rend plus fort, jusqu' à 50 degrés parfois.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3123
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Tuesday 20 Sep 05, 11:31 Répondre en citant ce message   

A ma connaissance, les Arabes n'ont justement pas inventé le zéro, lequel serait un concept philosophique typiquement védique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2848
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Tuesday 20 Sep 05, 12:05 Répondre en citant ce message   

Cette analyse est intéressante, cependant durant l'empire Ottoman les Turcs utilisaient le terme Raki et donc dans beaucoup de livres grecs on vous dira que Raki est l'appellation turque de cette boisson. Bien sûr si on remonte à la source du mot, je ne contredirai pas ce que dites.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kyklos_Cyclades



Inscrit le: 18 Sep 2005
Messages: 23
Lieu: Cyclades - Grèce

Messageécrit le Tuesday 20 Sep 05, 13:55 Répondre en citant ce message   

Hélène,

L' histoire n'est pas quelque chose de gelé. Chaque découverte vient rappeler que telle affirmation largement argumentée comme étant " la seule " est rapidement mis en porte à faux par une découverte plus au moins lointaine dans l' avenir .

Exemple : La théorie E = MC 2 de l' illustre Mathématicien Einstein, est universellement considérée comme audacieuse et novatrice il y a un demi siècle, mais pratiquement fausse et remplacée par la théorie quantique actuellement.

Donc, toujours avoir un doute est la meilleure des leçons à en tirer.

Pour ce qui est du zéro qui serait un genre de notion d' absence, de vide, de concept philosophique etc....

Voici à qui veut bien l' entendre ( ou plutôt le lire ) la chronologie non contestée de l' apparition des chiffres :

35 000 à 20 000 av. J.-C. : Apparition des premiers os entaillés de la Préhistoire.

5000 av. J.-C. : Les Sumériens développent une numération parlée de base 60.

3300 à 3200 av. J.-C. : Apparition des chiffres sumériens et proto-élamites, tous deux considérés comme les plus anciens systèmes de numération connus.

3000 à 2900 av. J.-C. : Apparition de la numération hyéroglyphique égyptienne.

2700 av. J.-C. : Apparition des chiffres cunéiformes sumériens

1900 à 1600 av. J.-C. : Les Babyloniens développent le premier système de numération de position connu à ce jour. Utilisant la base 60, ce système ne comporte pas encore de zéro.

Fin du XIVe siècle av. J.-C. : Apparition des plus anciens chiffres chinois connus.

IIIe siècle av. J.-C. : Invention du zéro par les Babyloniens. Par contre, le zéro babylonien n'est pas conçu comme un nombre pouvant être utilisé lors de calculs. Il sert simplement à exprimer l'absence d'unités d'un certain ordre.

IIIe siècle av. J.-C. : Apparition des chiffres brahmi (indiens). Les chiffres de ce système sont considérés comme les précurseurs des neuf chiffres de notre système de numération moderne

IVe siècle de notre ère : Naissance de la numération décimale indienne de position, ancêtre de notre numération écrite actuelle. On applique aux chiffres brahmi (indiens) le principe de valeur de position. Aux neufs premiers chiffres, on ajoute également un signe en forme de petit cercle ou de point représentant le zéro.


458 : Première apparition du zéro dans un traité de cosmologie indien, le Lokavibhâga, daté du lundi 25 août 458.

Fin du VIIIe siècle : Introduction de la numération décimale positionnelle et du zéro dans la culture islamique.

IXe siècle : Introduction du zéro en Espagne, par l'entremise des Arabes.


972 à 982 : Au cours d'un séjour en Espagne, le moine Gerbert d'Aurillac (futur pape Sylvestre II) est initié aux chiffres "arabes".

XIIe siècle : Introduction du signe-zéro d'origine indienne en Europe occidentale.

XIIe au XVe siècle : En Europe occidentale, la graphie des chiffres "arabes" se stabilise et donne naissance aux chiffres tel que nous les connaissons aujourd'hui.

1489 : Le mathématicien allemand Johann Widmann d'Eger introduit les signes + et - pour exprimer l'addition et la soustraction. Auparavant, on utilisait les lettres p (piu) et m (minus).

1557 : Le mathématicien anglais Robert Recorde introduit le symbolde de l'égalité : =.

1608 : Le Néerlandais Willebrord Snellius développe la notation à virgule pour représenter les nombres décimaux.

1631 : Le mathématicien anglais Thomas hariot introduit les symboles < et >.

1632 : Le mathématicien anglais William Oughtred introduit le symbole de la multiplication : X.

1795 : Le 18 germinal, an III (7 avril 1795), est adoptée la loi sur le système métrique en France. Cette loi donne la première définition du mètre et fixe la terminologie actuelle des unités de poids et mesures : centimètre, mètre, kilomètre; gramme, décigramme, centigramme, kilogramme; etc.

(Tiré de l'Histoire universelle des chiffres, de Georges Ifrah.)


A moins que l' énorme travail de recherches de Georges Ifrah , et qui n' a jamais été contesté, soit un " essai philosophique sur le néant " et la façon graphique de le représenter, je recommande pour ceux qui s' intéressent à l' histoire des chiffres ce livre qui est un " must ".

On est loin du raki, mais il fallait que je répond au zéro arabe, qui était contesté par Jean Charles .

Et ces liens qui confirment ce que je viens d' écrire :

Sites Internet

# Des chiffres en nombres - Quinzaine des Sciences
http://www.qbc.clic.net/quinzainescience/pi.html
Présentation de quelques nombres célèbres : le nombre Pi, le Nombre d'or, le googolplex, l'infini, etc.

# Cyberblatte - Courte histoire des mathématiques
http://www.mygale.org/02/serge/histoire.html
Histoire des mathématiques depuis l'Antiquité et dictionnaire biographique des grands mathématiciens connus.

# Maths et logique
http://www.cam.org/~aselby/francais/lecon.html
Ce site présente une douzaine de leçons didactiques sur les mathématiques et la logique.

# La centrale des maths
http://mathcentral.uregina.ca/
Centre de ressources pédagogiques en mathématiques.

# Yahoo! - Sites sur les nombres (en anglais)
http://www.yahoo.com/Science/Mathematics/Numbers/
Sélection de sites sur les nombres (ex. le nombre Pi, le nombre d'or, les nombres premiers, etc.).

# Histoire des mathématiques (en anglais)
http://www-groups.dcs.st-and.ac.uk/~history/
Histoire des mathématiques. Biographies de grands matéhmaticiens.

Liste publiée par Radio Canada .

J' oubliais un petit détail : Raki en Mésopotamien s' écrivait en 2 signes ra et ki , mais impossible de le représenter ici car nos claviers ne possèdent pas l' alphabet cunéïforme !

Jean Charles, comme vous commenciez votre message par " à ma connaissance " , en toute dentillesse, et sans aucune agressivité, je vous aide à les mettre à jour... ;o)


Pour les français qui sont " branchés " linguistique, à Kardiani cet été, j' ai fait la connaissance d' un linguiste de la Sorbonne qui a pour prénom Bernard, mais je n' ai pas son nom, si quelqu' un connait le nom de cet illustre linguiste, et peux me le mettre en message privé ? Merci d' avance !


Dernière édition par Kyklos_Cyclades le Tuesday 20 Sep 05, 14:00; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3123
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Tuesday 20 Sep 05, 16:36 Répondre en citant ce message   

Jean-Charles a écrit:
ÿ ma connaissance, les Arabes n'ont justement pas inventé le zéro, lequel serait un concept philosophique typiquement védique.

Kyklos_Cyclades a écrit:
IIIe siècle av. J.-C. : Apparition des chiffres brahmi (indiens). Les chiffres de ce système sont considérés comme les précurseurs des neuf chiffres de notre système de numération moderne

IVe siècle de notre ère : Naissance de la numération décimale indienne de position, ancêtre de notre numération écrite actuelle. On applique aux chiffres brahmi (indiens) le principe de valeur de position. Aux neufs premiers chiffres, on ajoute également un signe en forme de petit cercle ou de point représentant le zéro.


458 : Première apparition du zéro dans un traité de cosmologie indien, le Lokavibhâga, daté du lundi 25 août[color=blue]* 458

C'est exactement ce que je j'affirme: Les chiffres ET le zéro sont d'origine indienne, pour ce qui est des chiffres dits arabes.

Il faut noter que le zéro a aussi été inventé en Amérique, sauf erreur par les Mayas, et je crois que leurs nombres avaient qqch de positionel.



*Selon le calendrier Julien ou le grégorien ? :wink:
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2848
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Tuesday 20 Sep 05, 23:10 Répondre en citant ce message   

Concernant l'histoire du zéro j'avais écrit un article à ce sujet, voici le lien. Il y aussi d'autres articles dans la rubrique de mon site concernant l'histoire des nombres. http://users.hol.gr/~helen/index.files/Histoire%20du%20zero.htm

d'autre part, je conseille la conférence vidéo qui est présenté sur mon site dans l'espace cours universitaire sur la théorie des cordes qui confirme ce que dit Maisse à ce sujet car pour l'instant ces forces ne sont pas encore unifiés. Mais Attention !!! il ne faut pas mélanger les sujets ou être hors sujet.
http://www.canalu.fr/canalu/affiche_programme.php?programme_id=189273790
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Voyages & découvertes Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2









phpBB (c) 2001-2008