Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les aventures de « Philomène » - Forum grec - Forum Babel
Les aventures de « Philomène »

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Ion
Animateur


Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 166
Lieu: Liège

Messageécrit le Tuesday 13 Feb 18, 17:32 Répondre en citant ce message   

Projetant un petit sujet à propos de mots français issus de participes grecs, j’ai pensé à Philomène, prénom d’une de mes anciennes voisines. J’en fais un sujet séparé, car il y a beaucoup à en dire.

Philomène repose sur le grec Φιλουμένη (Philouménē), « aimée, que l’on aime », participe présent passif de φιλέω « aimer ».

Antiquité
Cet anthroponyme, quoique absent de la littérature, est relativement bien attesté dans les inscriptions, depuis le IVe siècle av. J.-C. jusqu’à l’époque romaine. J’estime raisonnablement que nous possédons la trace d’environ 80 femmes appelées Φιλουμένη en ionien – y compris attique – et koiné, pour env. 80 % des attestations, et Φιλουμένᾱ dans les autres dialectes, pour les 20 % qui restent.

Notons que la forme Φιλουμένᾱ ne correspond à aucun dialecte réel. C’est une forme « mixte » qui conserve la contraction ου (< ε+ο, φιλε-ομένη) propre à l’attique et à la koiné qui en dérive, manière de contracter inconnue en dorien et en éolien : la « dorisation » se limite donc au remplacement de la finale -η par -ᾱ.

Ce nom a été porté dans l’ensemble du monde grec, quoique rarement dans le Péloponnèse, tant par des femmes de condition libre que par des esclaves, qui nous sont connues par leur acte d’affranchissement. Je n’ai en revanche relevé qu’une seule attestation épigraphique du participe employé comme tel  : c’est dans une inscription d’Amorgos (époque romaine) en l’honneur d’une certaine Αὐρ(ηλία) Μουσική ‘τειμωμένη καὶ  φιλουμένη’, « Aurélia Mousiké [...] que l’on honore et aime » (IG XII,7 450).

Dans le monde romain, les attestations sont rares (quatre dans les Inscriptiones Latinae Selectae de Dessau) : Philumene, Philumina, Filumene et une forme grecque, dans une inscription gréco-latine d’Éphèse.

1805
Le nom n’a pas survécu à l’Antiquité. Il resurgit au début du XIXe siècle quand on attribue, d’après une obscure inscription figurant sur sa tombe, le nom latinisé de Philumena à une présumée martyre romaine qui recueille bientôt une grande ferveur dans la région de Naples et auprès du célèbre Curé d’Ars. Voilà, selon moi, ce qui a provoqué la diffusion du prénom Philomène, d’abord en France, puis, sous la forme Philomena, dans d’autres pays, à l’exception notable… de la Grèce ! J’en veux pour indice que le nom ne semble vraiment connu en Grèce que dans le titre de la comédie italienne – qui se passe à Naples ! – Filumena Marturo d’Eduardo de Filippo (1946), titre qui est devenu, en grec, ‘Φιλουμένα’, simple transcription du prénom italien.

« Sainte Philomène » n’existe plus pour l’Église catholique depuis 1961, mais elle a gardé des fidèles.

On aurait dû dire Philoumène. L’altération de Philou- en Philo- me semble facilement explicable par la phonétique, une moindre tension des lèvres rendant plus aisée la prononciation d’un mot qui n’était plus qu’un nom, sans référence à un sens. Avec peut-être en plus une influence de mots comme "phénomène".

Errements modernes
D’après le site Behind the Name :
Citation:
From Greek φιλος (philos) "friend, lover" and μενος (menos) "mind, strength, force".

Bref, « amoureuse de la force » (disons « de l’impétuosité »). Non, car les composés de μένος ont un thème en sigma et un nominatif masc. ou fém. en -μένης . Un Φιλομένης (Philoménēs) est attesté par une monnaie et une inscription de Kéos fin IVe siècle av. J.-C., IG XII,5, 609).
Pourtant, le rédacteur du site s’est approché de la vérité quand il écrit :
Citation:
This was the name of an obscure early saint and martyr. The name came to public attention in the 19th century after a tomb seemingly marked with the name Filumena was found in Rome, supposedly belonging to another martyr named Philomena. This may have in fact been a representation of the Greek word φιλομηνη (philomene) meaning "loved".

Il a seulement écorché le participe grec.

Sur Wikipédia, on confond Philomène et Philomèle, du nom de Φιλομήλᾱ, héroïne mythique transformée en rossignol. Dans la discussion, quelqu’un a évoqué maladroitement un participe grec en 2010 sans que cela ait entraîné de correction.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008