Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Pâques (Fil général) - Cultures & traditions - Forum Babel
Pâques (Fil général)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3766
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 12 Apr 21, 8:15 Répondre en citant ce message   

Cligès a écrit:
Oui, c'est normal, j'ai bien dit "comme des blini qu'on n'aurait pas laissés lever"
(Et désolé, je ne peux pas mettre de -s à "blini") très content

Ben, il faut essayer, mais je pense que ça tient plus au mode de cuisson qui est différent. Je ne vois pourquoi un blini (désolé pour le singulier !) non levé deviendrait craquant comme une biscotte.
Quant au pluriel blinis, je le revendique comme les zakouskis, les macaronis , les chérubins ou les touaregs. Je francise à tour de bras.
https://www.cnrtl.fr/definition/academie9/blini
Si je fais une exception, à regret, pour les matsot, c'est que le mot n'est pas encore francisé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 767
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Monday 12 Apr 21, 8:57 Répondre en citant ce message   

Point n'est besoin de convoquer les dictionnaires, je sais qu'un mot entré dans le lexique français doit prendre une -s au pluriel !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3766
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 12 Apr 21, 9:32 Répondre en citant ce message   

Pas toujours !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3644
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 14 Apr 21, 11:00 Répondre en citant ce message   

Cligès a écrit:
C'est un comme des blini qu'on n'aurait pas laissés lever, non ?


La "matsa" est conçue comme un aliment religieux, à la différence du blini, même si j'ai lu qu'à l'origine, il était aussi lié à un rite.
Donc, la fabrication de la matza, comme indiqué sur le lien des coudoles, donné par embatérienne, obéit à des règles strictes:

* pas n'importe quelle farine : elle doit avoir été moulu uniquement sur des meules de pierre, à sec. Sans aucune hydratation. La plupart des farines que l'on trouve dans le commerce sont donc inappropriées.

* de l'eau
* du sel.

C'est tout ! Et bien sûr, aucun levain, à la différence du blini.

Ensuite, entre le temps de pétrissage et la fin de la cuisson, le délai ne doit pas dépasser 18 minutes.

Tout ceci, donne un aliment particulier .
J'ai déjà , bien sûr, mangé des blinis et, chaque année des matsot . Le blini, souple, légèrement gonflé, n'est pour moi , pas comparable à la matsa. Plutôt à la pita, oui.

Par ailleurs, les matsot ne sont pas toujours craquantes. C'est la fabrication ashkénaze qui donne ces galettes carrées , un peu dorées et craquantes. Les matsot faites selon la tradition séfarade ou provençale ( voir coudoles ) sont rondes, un peu plus épaisses, donc un peu plus farineuses et n'ont pas cet aspect craquant.

De plus, aijourd'hui, les gens qui découvrent cet aliment ne connaissent que les produits industriels , fabriqués en Alsace ou venus d'Israël. J'ai consommé , il y a bien longtemps , en Roumanie, des matsot , faites maison, dans un pays dirigé alors par Ceausescu, où il était impossible de trouver ces aliments dans un commerce. Même expérience , lors d'un voyage en Ouzbékistan, à Boukhara ..Période de pâque juive, un chapelier juif a partagé avec moi une matsa faite au four par son épouse. Une galette " informe ", ni ronde ni carrée, dont l'épaisseur n'était pas non plus régulière, mais... un goût très émouvant... Et pas craquante , non plus sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3644
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 15 Apr 21, 16:26 Répondre en citant ce message   

AdM a écrit:
Oui mais non… très content Ça va bien plus loin !
Dans le rituel de Pessah, toute trace de céréale fermentée doit être chassée de la maison et détruite ou vendue aux non-Juifs : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hametz


Cette " chasse au hametz " étant évoquée, je voudrais donner quelques explications , puisque nous sommes sur le forum Culture et traditions.

Cette fête de Pessah qui dure huit jours nécessite des préparatifs plusieurs semaines avant. Tout commence , de fait, par un grand nettoyage de la maison ( qui rappelle le traditionnel " nettoyage de printemps " en France, Allemagne et sans doute ailleurs. La maison est donc récurée de fond en comble, tous les placards, tiroirs , etc.. l'idée étant de faire disparaitre toutes les miettes hametz ( correspondant à la panification ) qui auraient pu se glisser , ici ou là.

Cela se termine le soir précédant le début de la fête par une coutume , " la chasse au hametz " normalement familiale et faite avec les enfants. Chez les Ashkénazes, traditionnellement , toute la famille parcourt toute la maison , à la tombée de la nuit, à la lueur d'une bougie ... les enfants sont chargés de débusquer toutes miettes oubliées. De nos jours, avec les aspirateurs modernes dont on dispose, peu de chance qu'il y ait des " oublis ". Alors, les adultes peuvent " cacher " de petits morceaux de pain ou de pâtes ( comme on cache les œufs dans le jardin...) . Les enfants tiennent une plume à la main et doivent ramasser à l'aide de la plume ces miettes ou restes, en faire une petite boule qu'on brûlera ensemble dans le four.. C'est une sorte de jeu...
Aujourd'hui, la lampe électrique remplace bien souvent la bougie..

C'est, en général, ainsi que se passe cette " chasse au hametz ", dans les familles.

Maintenant, il existe effectivement cette " vente de hametz " à un non-Juif.

Imaginons des gens qui tiennent une épicerie ou qui dirigent une collectivité. Qui auraient donc , chez eux, de grandes provisions de pâtes, céréales, boites contenant tous ces aliments qui seront interdits pour huit jours..

C'est une sorte de subterfuge : ils doivent alors stocker tous ces aliments prohibés durant la fête dans un endroit clos, placard ou local cadenassé et doivent s'en débarrasser " officiellement ". D'où l'idée de cette " vente ". Une personne non-juive désirant faire une petite transaction commerciale intéressante se portera acquéreur. Il y aura un vrai contrat de vente avec un vrai paiement. Dans le contrat, le vendeur s'engage à racheter la " marchandise " , dès la fête passée.
Ces ventes et rachats ne sont pas le fait de particuliers : c'est organisé par une communauté religieuse sous la responsabilité d'un rabbin. De nos jours, cela se passe même " en ligne " !

Pour ma part, je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui soit adepte de cette pratique. Mais, vous en trouverez aisément trace sur Internet.
La recherche familiale avec les enfants du hametz, elle, est une pratique très courante.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM
Animateur


Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 845
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Thursday 15 Apr 21, 17:35 Répondre en citant ce message   

Merci resjl pour ces précisions fort intéressantes ! sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 767
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Thursday 15 Apr 21, 19:01 Répondre en citant ce message   

Quant à moi, j'avais parlé des blini(s) sous forme de boutade : toutes les civilisations ont leurs "crêpes"... Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3644
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 16 Apr 21, 18:17 Répondre en citant ce message   

Cligès a écrit:
Quant à moi, j'avais parlé des blini(s) sous forme de boutade : toutes les civilisations ont leurs "crêpes"... Clin d'œil


Mais, oui...bien d'accord sourire Et, on a,même pour cette période précise...

Cela se nomme bubele .bubelekh au pluriel.

On prend de la farine de matza, des œufs,une pincée de sel, un peu d'eau, et ça se fait à la poêle comme des crêpes...

Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 767
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Friday 16 Apr 21, 18:39 Répondre en citant ce message   

Mais c'est qu'on en mangerait !!! moqueur (non moqueur, je précise bien, mais mis en appétit).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3511
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 17 Apr 21, 8:12 Répondre en citant ce message   

rejsl a écrit:
La "matsa" est conçue comme un aliment religieux

On prend de la farine de matza

Si, comme je l'imagine, matsa et matza sont bien équivalents, ce de m'intrigue.

N'ayant lu d'abord que le dernier post j'ai cru que ce matza était une plante particulière, comme on dit « farine de châtaigne, de manioc, etc. ». Wikipedia m'a détrompé en limitant l'usage aux cinq céréales : blé, orge, avoine, seigle et épeautre.

Alors, pourquoi « de », là où on attendrait « à » ou « pour » ? Une métonymie cachée ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3766
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 17 Apr 21, 8:37 Répondre en citant ce message   

En tout cas, l'usage montré sur Internet, y compris les photos d'emballages, montrent que c'est l'expression usuelle. Mais ce "de" est-il plus surprenant que celui du "vin de messe" ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11012
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 17 Apr 21, 9:34 Répondre en citant ce message   

Oui, peu à peu, au fil des siècles, la préposition de tend à remplacer à. On en a ici un exemple de plus. Un historien de la langue française nous en dira plus sur ce lent mais inexorable phénomène.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3644
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 17 Apr 21, 10:09 Répondre en citant ce message   

Il est vrai que la définition première du terme farine indique qu'on l'obtient à partir de céréales directement . Mais l'extension de sens y figure aussi : poudre obtenue par la mouture de différentes graines ou autres produits agricoles alimentaires solides. Même Wikipedia le signale.
Farine de manioc, farine de châtaigne , de fèves...
Ici, c'est une farine obtenue uniquement par la mouture des matzot. Un peu comme on fait de la chapelure, mais l'ensemble réduit en une poudre plus fine.

Farine à matza voudrait dire qu' on fabriquerait les matzot à partir d'elle. Or, ce n'est pas ça. Je crois bien que farine à matza serait impropre.

Quant à l'orthographe, lors de la transcription en français, elle est fluctuante. On trouve matza et matsa.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3511
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 17 Apr 21, 14:13 Répondre en citant ce message   

Merci, mes amis. Inexorablement, je vieillis …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 767
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Saturday 17 Apr 21, 14:34 Répondre en citant ce message   

Mais nous vieillissons tous...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6









phpBB (c) 2001-2008