Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
berdi-berdau (autre : gallo) - Le mot du jour - Forum Babel
berdi-berdau (autre : gallo)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
le córór de noetaéy



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 38
Lieu: Breizh - Bertaèyn

Messageécrit le Sunday 06 Jan 08, 0:30 Répondre en citant ce message   

Voici une locution adverbiale gallèse d'origine onomatopéique qui existe peut-être dans d'autres langues d'oïl.

Berdi-berdau (prononciation brdibrdao avec deux r syllabiques roulés) a de multiples significations :
- cahin-caha
- clopin-clopant
- couci-couça
- ding ding
- patatras
- tranquillement
- de travers

Exemples :
- il se nalaet berdi-berdau (il s'en allait tranquillement).
- Il avauncit, il esrucit, e berdi-berdau, il cheyit dan la placz (il avança, il glissa et patatras, il tomba par terre).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 07 Jan 08, 22:08 Répondre en citant ce message   

À Marseille, on dit (ou certains disent) : tranquilou, tranquilette

Mais j'ai beaucoup de mal à prononcer "brdibrdao"
Même si ce sont de r roulés, on ne peut pas ajouter une petite voyelle ?
C'est intéressant, car cela permet de comprendre pourquoi on dit Bertaèyn et non Bretagne
Est-ce aussi un r roulé ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 07 Jan 08, 22:53 Répondre en citant ce message   

@ Xavier : Ce n'est pas si difficile, il suffit d'un tout petit poil d'entraînement :
1) s'habituer aux r roulés en chantant quelques chansons de Piaf avec le cœur, les tripes et l'époque …
2) quand c'est bien chaud, faire « brrrrr, j'ai pas chaud » avec plein de battements
3) réduire petit à petit le nombre de battements jusqu'à deux, puis, à peine plus difficile, un
4) on s'aperçoit alors qu'il n'y a plus aucune difficulté à dire « di » ou « do » immédiatement après « br » …

Ce berdi-berdau me semblerait bien correspondre au έτσι κι έτσι [etsikétsi] « ainsi et ainsi » du grec moderne s'il n'y avait pas le sens « patatras » qui s'écarte un peu des autres …
Ne pourrait-on comprendre : « il avança, il glissa et, ainsi vont les choses, il tomba par terre » ?

A-t-on une idée de l'origine de l'expression ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10765
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 07 Jan 08, 23:17 Répondre en citant ce message   

Ton post, le coror, me ramène à mon enfance et à des mots qu'avait ma grand-mère paternelle, originaire de Bretagne via la Sarthe, donc en terre "gallo" si je ne m'abuse. Je réalise en lisant ce fil que ma grand-mère était la seule dans mon entourage bourguignon à user du terme "bardau" (prononcé "bardao") quand un enfant tombait par terre en marchant.

Dernière édition par José le Monday 05 Sep 11, 10:35; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
le córór de noetaéy



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 38
Lieu: Breizh - Bertaèyn

Messageécrit le Tuesday 08 Jan 08, 0:21 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
A-t-on une idée de l'origine de l'expression ?

Il semble que la première partie du mot dérive du nom gallo berdein désignant un homme lent, un lambin dont le sens se retrouve dans "cahin-caha" ou "tranquillement". La deuxième partie est la répétition du même mot en changeant la voyelle finale.

Il y a aussi d'autres mots très proches :
- BERDAUDAU (prononciation "brdaodao") ou BERDADAU : une interjection signifiant "badaboum", "patatras".
En Loire-Atlantique, une BERDI-BERDA est une femme maniérée, une faiseuse d'embarras.

Cette faculté de former des mots en répétant le même mot en le déformant existe dans d'autres langues et notamment en basque.

On forme en effet en basque des mots qui ont un sens péjoratif en répétant le même mot mais en remplaçant la consonne initiale par un M.
Euzkadi handi (grand) > handi-mandiak : les grands de ce monde (avec nuance péjorative).
Euzkadi itzuli (tourner) > itzuli-mitzuli : arriver à quelque chose par des tours et des détours (par finasserie ou fourberie).
Euzkadi nahas (mélange) > nahas-mahas (sens dessus dessous, pêle-mêle).

On a également en basque des onomatopées formés par répétition en changeant les voyelles :
Euzkadi pinpi-panpa : onomatopée du frappement et de la pétarade.
Euzkadi zirrin-zarran : onomatopée du bruit des souliers.
Euzkadi hirrinbili-harranbala : maladroit.
Euzkadi tipus-tapas : onomatopée qui exprime la soudaineté, l'improvisation.
Euzkadi zirti-zarta : pif-paf.

J'arrête là, il y en a plein.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
PatoisantLorrain



Inscrit le: 25 Aug 2006
Messages: 216
Lieu: Bayonnais

Messageécrit le Tuesday 08 Jan 08, 0:36 Répondre en citant ce message   

Dans le dictionnaire de Léon Zéliqzon (patois romans de la Moselle, page 60), on a la locution suivante :

beurdi(k)-beurda(k) en messin et patois de la Nied, berdi-berdo en patois de l'Isle et du Pays-Haut, berdik-berdak en patois de la Fentsch, beurdîn-beurdâ dans le Saulnois, et berdin-berdo dans le "Vosgien". Cette expression signifie : à tort et à travers, sans réflexion.

En exemple : I trèveille beurdi-beurda, et pus val d'lè prope ovrêge (il travaille à tort et à travers, et puis voilà de la mauvaise besogne.
On a aussi fâre beurdi-beurda qui signifie boiter.

A rapprocher, je pense, de berdi-berdau.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
le córór de noetaéy



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 38
Lieu: Breizh - Bertaèyn

Messageécrit le Tuesday 08 Jan 08, 1:09 Répondre en citant ce message   

PatoisantLorrain a écrit:
A rapprocher, je pense, de berdi-berdau.

ây, t'ès râjon! (oui, tu as raison). Dire que je n'avais pas pensé à regarder dans le Zéliqzon pour voir s'il y avait une correspondance en lorrain.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Tuesday 08 Jan 08, 9:39 Répondre en citant ce message   

au-delà de ce genre d'assonance si prisée de la langue populaire, je pense qu'il y a, sous-jacente, l'idée de "lourdeur", de "balourdise".
le verbe français "barder" pouvait jadis avoir le sens de "être lourd à force d'être plein", le "bard" étant une "civière" (l'allemand "Bahre" a le même sens).
je me permets de citer, dans le même registre sémantique, l'allemand "Bürde", la charge, le poids, soit "burden" en anglais, "börda" en suédois etc.


Dernière édition par max-azerty le Sunday 13 Jan 08, 11:18; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 08 Jan 08, 10:35 Répondre en citant ce message   

Dans ce cas, il faudrait partir d'un participe aoriste *bʰr-to- de la racine *bʰer- « porter » :
- sanskrit bhṛta- « porté, transporté »
- grec phórtos « fardeau, charge, cargaison » (avec  > or sous l'influence de la labiale)
- arménien bard « fardeau »
- germ. commun *burþa, fém. *burþī(n) > got. baúrþei, norr. byrðr, angl-sax. byrþen, byrden, vx-haut-all. burdî, burdîn

Si l'origine de berdi-berdau est bien là, il est intéressant de retrouver en gallo le degré zéro étymologique car cela laisserait supposer que les ur du germanique qui correspondent aux de l'eurindien n'ont été longtemps que des conventions orthographiques …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1375
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Wednesday 09 Jan 08, 10:01 Répondre en citant ce message   

Ce sujet me rappelle l’expression catalane onomatopéique barrim-barram, dont le sens est à rapprocher de celui signalé par PatoisantLorrain :

Catalogne Fer les coses barrim-barram : Français Agir n’importe comment, sans soin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Aiatshimunanu



Inscrit le: 24 Oct 2007
Messages: 308
Lieu: [Québec]

Messageécrit le Tuesday 07 Jul 09, 19:16 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
A-t-on une idée de l'origine de l'expression ?
le córór de noetaéy a écrit:
En Loire-Atlantique, une BERDI-BERDA est une femme maniérée, une faiseuse d'embarras.

Champagne En parcourant un dictionnaire de champenois, on peut lire ceci :
Citation:
BERDIE : Manie
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Monday 03 Aug 09, 22:53 Répondre en citant ce message   

le córór de noetaéy a écrit:
Voici une locution adverbiale gallèse d'origine onomatopéique qui existe peut-être dans d'autres langues d'oïl.

Berdi-berdau -

Le wallon connaît plusieurs onomatopées dans le même sens:
bardi-bardah ou bèrdi-bèrdah ou bardi-bardaf:
-dans tous les sens
-pêle-mêle
-deça-delà
-grosso-modo (syn: rif-raf)

bardaf seul: patatras (peut-être l'influence du flamand pardaf< paard af, litt. :[tomber] bas de cheval)
Synonymes: bardouh, bardouf, berdouf, bourdouh (d'où le nom propre wallon Bourdouxhe, prononcer Bourdouh')
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Monday 10 Aug 09, 19:31 Répondre en citant ce message   

À rapprocher du québécois "breda", "berdas", "barda" (attesté en 1831). Signifie :

a.grosse entreprise, en rapport au ménage
jour du grand berda [...], on blanchi, on laves les planche, on les grate (1839)
il faut faire faire le berda apprès que les locater sont partie de la maison (1844)

b.bruit, troubles, agitation, problèmes, désordre
Nous avons encore la question de Riel qui cause ben du bordas (1885)
Il y avait des femmes qui pleuraient et des hommes qui sacraient - un bredas épouvantable! (1872)
Descends les escaliers, avec un barda épouvantable (1916)

Il me semble que le deuxième sens doit venir avant le premier, chronologiquement. Faire son barda, ou son grand barda, selon le premier sens, c'est tout nettoyer et mettre en ordre, donc paradoxalement, éliminer le "barda" du deuxième sens. Pourquoi cet usage antinomique ? Peut-être parce que pour nettoyer, il faut d'abord (et temporairement) tout mettre dans un barda plus grand (déplacer les meubles, sortir les tapis) ?

Je connais surtout le deuxième sens. Le premier n'est pas complètement disparu, bien qu'il me semble rare. Mais je comprends mieux la chanson de Plume Latraverse : Le grand barda (1977) depuis que je connais ce sens.

Je crois qu'on peut rapprocher ce mot aux verbes barder (ça va barder) et bardasser (forme retrouvée au Québec, probablement d'oïl, qui est à barder ce que mouillasser est à mouiller; beaucoup de ces suffixes en -asser semblent avoir eu la vie plus longue au Québec qu'ailleurs).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8282
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 04 Sep 11, 5:18 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Dans ce cas, il faudrait partir d'un participe aoriste *bʰr-to- de la racine *bʰer- « porter » :
- sanskrit bhṛta- « porté, transporté »
- grec phórtos « fardeau, charge, cargaison » (avec  > or sous l'influence de la labiale)
- arménien bard « fardeau », etc.

On dit généralement que le mot familier barda est issu de l'arabe بردعة [bardaʿa], "bât de l'âne". Mais au-delà, ce mot "arabe", quadriconsonantique et isolé au sein du lexique de cette langue, est très certainement lui-même un emprunt. A la lumière de ce fil, je dirais même : un emprunt à une langue eurindienne, persan ou grec, d'un peuple plus agriculteur que nomade. A moins qu'il ne s'agisse du berbère...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 04 Sep 11, 11:02 Répondre en citant ce message   

En Provence, balin-balan ou plus rarement balalin-balalan , car vieilli et directement hérité du provençal.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008