Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
mononcle / matante (Québec) - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
mononcle / matante (Québec)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Monday 10 Mar 08, 22:45 Répondre en citant ce message   

Québec
Au Québec il est coutume dans certaines régions de dire mononcle au lieu d'oncle.

On va dire par exemple : c'est à mon mononcle au lieu de dire c'est à mon oncle. De même, on peut dire c'est ma matante au lieu de c'est ma tante. Ce fut autrefois un usage très répandu, surtout chez les enfants. Beaucoup s'auto-corrigent ou se moquent de ceux qui oublient de le faire.

Les mots matante et mononcle ont désormais une existence propre; ils désignent quelqu'un de vieux jeu, un peu dépassé, à la mode d'hier ou aux habitudes prévisibles. Un mononcle ne prend pas de risques. Il y a même eu une campagne de publicité vantant une voiture aux allures sport (pas si sport que ça) qui disait : Tasse-toé mononcle !. On peut critiquer les goûts ou habitudes d'une fille en disant C'est une matante... Ou encore : ça fait mononcle / matante !

Je connais aussi quelques familles québecoises qui disent son oncle. Par exemple: demande à son oncle!; employé pour parler d'un oncle commun aux deux interlocuteurs. C'est très rare et vieillot, mais je me demande s'il y a des équivalents en Europe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 Jul 2005
Messages: 765
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le Tuesday 11 Mar 08, 0:47 Répondre en citant ce message   

Citation:
Au Québec il est coutume dans certaines régions de dire mononcle au lieu d'oncle.
On va dire par exemple : c'est à mon mononcle au lieu de dire c'est à mon oncle. De même, on peut dire c'est ma matante au lieu de c'est ma tante. Ce fut autrefois un usage très répandu, surtout chez les enfants. Beaucoup s'auto-corrigent ou se moquent de ceux qui oublient de le faire.

En Wallonie aussi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Tuesday 11 Mar 08, 12:24 Répondre en citant ce message   

Wallon en wallon :

mon oncle = mi mononke
ma tante = mi matante
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 616
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Tuesday 11 Mar 08, 13:43 Répondre en citant ce message   

On citera ainsi la série de livres en français régional de Liège : Mon Mononke Désiré, par Paul Biron (éd. Dricot).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1145
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Tuesday 11 Mar 08, 17:36 Répondre en citant ce message   

Au Limbourg (aussi bien belge que hollandais), pour un oncle curé, prêtre ou moine, on dit heeroom (oncle du Seigneur ?).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11168
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 14 Nov 08, 10:04 Répondre en citant ce message   

Ma tante m'évoque ceci :

* Chez ma tante : le Mont de Piété, qui délivre des prêts sur gage. Devenu le Crédit municipal de Paris en 1918.
Wikipedia a écrit:
Au XIXe siècle le succès du Mont de Piété de Paris est tel qu'il n'apparaît plus seulement comme l'antichambre de la misère. Le propre fils de Louis-Philippe, le prince de Joinville, aurait déposé sa montre pour honorer une dette de jeu. Quelque peu honteux, il avait prétendu l'avoir oubliée… chez sa tante. D'où l'expression « ma tante » pour qualifier le Mont de Piété.


* cette citation de Pierre Dac :
- Si ma tante en avait, ce serait mon oncle, et si mon oncle en était, ce serait ma tante
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11168
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 14 May 10, 12:33 Répondre en citant ce message   

Dans le langage de la rue (les "sans-toit") :
- chez tonton fait référence aux trains à l'arrêt dans une gare toute la nuit et que ceux qui n'ont pas où dormir squattent

C'est ce qui ressortait d'un reportage que j'ai vu récemment sur la précarité : un jeune homme y parlait de ses difficultés de logement et à plusieurs reprises désignait les wagons de trains à l'arrêt pour la nuit comme "chez tonton".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 Dec 2004
Messages: 961
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le Friday 14 May 10, 18:22 Répondre en citant ce message   

Est-ce qu'on dit aussi "c'est le chat de ton mononcle", ou c'est vraiment pour parler de son oncle à soi qu'on dit "mononcle" ? (idem pour matante...)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1688
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Friday 14 May 10, 20:36 Répondre en citant ce message   

On peut en effet dire aussi en wallon vosse mon-onke , votre oncle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Saturday 15 May 10, 1:38 Répondre en citant ce message   

Au Québec aussi on peut dire : demande à ta matante..

Mais ça fait un peu arriéré, si ce n'est pas adressé à des enfants.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 Jul 2005
Messages: 765
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le Sunday 16 May 10, 12:09 Répondre en citant ce message   

En Louisiane, on a aussi "Nonc'", signifiant "oncle", diminutif de "mononcle"

Geno Delafose and French Rockin' Boogie, "Nonc Joe"
http://www.youtube.com/watch?v=q1N2OTpFCBE

Bruce Daigrepont, "Nonc Willie".
http://www.youtube.com/user/CZVids#p/u/37/qyezp-VdZR4


Dernière édition par Poyon le Thursday 20 May 10, 20:47; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
R_Camus



Inscrit le: 19 Apr 2010
Messages: 230

Messageécrit le Sunday 16 May 10, 13:36 Répondre en citant ce message   

D'avance pardon pour les jargonismes, mais ils me permettent de ramener cette belle donnée à un phénomène plus général, et donc de présenter mes exemples comme n'étant pas tout à fait hors du sujet en discussion.

mon oncle > un mononcle, cela revient à "internaliser" (intégrer etc.) le déterminant. On le fait avec les possessifs, mais aussi avec les articles: le substantif lierre remonte par "fausse-coupe" au groupe nominal l'iere. Et bien sûr avec d'autres éléments: sans ses papiers > un sans-papiers

Si l'on peut faire cela, on peut aussi procéder dans le sens inverse : créer un déterminant par... "externalisation" (oui, bon, c'est vraiment moche ces mots-là).

Séquences attestées en français de France :

- Une perle d'enfant: Quand est-ce qu'on arrive à Tonparnasse? (article de Chr. Apostolle dans le Gré des langues, 1991, N°2. En référence à la gare Montparnasse à Paris).

- La légende d'une caricature parue dans le Monde (03.10.1997, auteur: Kerleroux):
Non à Maastricht
Non à Taastricht
Non à Saastricht...


Bref, c'était une sorte de hors-sujet dans le sujet.


Dernière édition par R_Camus le Sunday 16 May 10, 13:50; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9620
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 16 May 10, 13:47 Répondre en citant ce message   

Je continue dans le hors-sujet du jargon linguistique, et je ne suis pas contre la création d'un fil ad hoc car il serait bon d'utiliser une terminologie plus ou moins commune sur nos divers forums babéliens.

1. Je ne comprends pas bien pourquoi tu utilises le terme de prédéterminant alors que déterminant suffirait, dans mon jargon à moi.

2. Ce que tu appelles internaliser et externaliser, n'est-ce pas l'équivalent de ce que d'autres appellent agglutiner et déglutiner ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
R_Camus



Inscrit le: 19 Apr 2010
Messages: 230

Messageécrit le Sunday 16 May 10, 13:53 Répondre en citant ce message   

Conflit d'éditions: je venais d'éditer mon message, justement pour effacer "prédéterminant" (c'est le terme requis lorsqu'on parle des articles français /cf. par exemple le petit manuel de syntaxe élémentaire de Gardes-Tamine), par exemple; mais je me suis aperçu que je ne voulais pas parler de cela. Donc: exeunt les pré-.

Il n'existe pas de terminologie commune en linguistique. "Agglutiner" ne me plaît pas ici, parce que cela renvoie à des choses assez précises en typologie. (ma terminologie fait ici plutôt référence à ce qu'on dit dans certaines syntaxes génératives). Mais pourquoi pas, cela n'est pas crucial ici, et je n'en ferai pas un fromage.

Voyez plutôt mes belles données :-)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9620
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 16 May 10, 14:03 Répondre en citant ce message   

Loin de moi l'intention de polémiquer, au contraire ! Je veux bien utiliser aussi internaliser / externaliser. Je te posais la question car on m'a déjà reproché d'utiliser agglutiner / déglutiner dans certains cas. Donc merci pour cet apport terminologique qui suscitera peut-être moins de réticences.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008