Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le latin du monde scientifique et du monde littéraire ? - Forum latin - Forum Babel
Le latin du monde scientifique et du monde littéraire ?

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum latin
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 463
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Saturday 26 Jul 08, 15:41 Répondre en citant ce message   

Dans la référence suivante :
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=380
J’ai lu :
« En botanique, en zoologie, la terminologie latine a toujours cours et l’anatomie qu’apprennent les étudiants en médecine anglo-saxons est quasi-exclusivement en latin. Tout récemment, la nomenclature internationale a remplacé une flopée de termes anglais utilisés en cosmétologie par des termes latins modernisés : « aqua » pour water ou « ovum » pour egg , etc »

Comment s’explique la persistance du latin dans des domaines scientifiques de pointe contrairement au langage courrant ou littéraire ?.
Il est assez curieux de pouvoir lire que l’on « modernise » le langage scientifique de la cosmétologie par du latin. .
Pour le monde scientifique le latin semble être perçu comme une langue « actuelle » .
Pour le monde « non scientifique », j’allais dire littéraire, le latin est souvent qualifié de langue morte.

Pour quelles raisons le monde non scientifique est-il aussi imperméable au latin ?
Je suis sans doute un peu trop scientifique pour comprendre cette logique ?

Je me suis posé cette question en constatant que le vocabulaire latin est compris par les Chinois via l’anglais, contrairement aux langues latines que les Chinois n’apprennent pas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1526
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Sunday 27 Jul 08, 3:33 Répondre en citant ce message   

Citation:
Pour le monde scientifique le latin semble être perçu comme une langue « actuelle » .
Il n'est pas perçu comme une langue mais seulement comme un lexique IMHO.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 463
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Sunday 27 Jul 08, 8:27 Répondre en citant ce message   

Merci pour cette information. Ci-joint des informations relativement récentes concernant l’usage du latin.
Mes motivations et intérêts n’étant ni religieux, ni politiques, je ne souhaite pas en débattre sur un forum. Je vous transmet simplement l’information qui est disponible sur la toile. Par contre je m’intéresse surtout à l’évolution des langues latines par rapport au chinois et l’anglais.
http://www.france24.com/fr/20080509-vatican-latin-site-internet-langue-religion-rome
http://tf1.lci.fr/infos/monde/institutions/0,,3478498,00-messe-latin-bientot-rehabilitee-.html
http://tf1.lci.fr/infos/monde/institutions/0,,3487241,00-pape-accorde-messe-latin-qui-reclame-.html
http://ephemeris.alcuinus.net/


Dernière édition par MiccaSoffiu le Sunday 27 Jul 08, 8:44; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Herschelle



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 6
Lieu: Essonne

Messageécrit le Sunday 27 Jul 08, 8:33 Répondre en citant ce message   

à mon sens, le latin est une sorte de langue "universelle". Je voyage pas mal et c'est un casse-tête d'apprendre les noms d'oiseaux et d'animaux dans toutes les langues. J'ai vraiment pensé à n'apprendre que les noms latins car pour les espèces couramment observées, on finit par les connaître plus ou moins...

Dernière édition par Herschelle le Sunday 27 Jul 08, 23:12; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 463
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Sunday 27 Jul 08, 8:50 Répondre en citant ce message   

Concernant l’aspect nomenclature scientifique et communication, j’ai ouvert une discussion sous le pseudo Corsicum sur ce forum :
Quelles sont les langues étrangères auxquelles les Chinois s’intéressent ?
J’ai repris des exemples de nomenclature en latin pour la médecine et l'anatomie. Cf
Exemple : Calcaneus = 跟骨
Fr:Talon=It:Tallone=En:heel= Cos:calcagnu= 足跟部的脚下(Le talon du pied)
http://www.chine-nouvelle.com/forum/read.html?q=3%2C38291

Vu aussi :
http://la.wikipedia.org/wiki/Pagina_prima
On retrouve absolument tout le vocabulaire médical latin dans les bases de données internationales scientifiques et brevets.
"ANGINA PECTORIS" est connus de tous les cardiologues dans toutes les langues.

Dans cette copie de brevet original chinois TW287215B on voit apparaître le terme "cavum"
cavum, i, n. : cavité, creux, trou
http://ep.espacenet.com/
http://ep.espacenet.com/quickSearch?locale=en_EP
Rechercher : « cavum »
http://v3.espacenet.com/textdoc?DB=EPODOC&IDX=TW287215B&F=0
http://v3.espacenet.com/origdoc?DB=EPODOC&IDX=TW287215B&F=0&QPN=TW287215B
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mercurius



Inscrit le: 02 Dec 2008
Messages: 100

Messageécrit le Saturday 24 Jan 09, 15:16 Répondre en citant ce message   

MiccaSoffiu a écrit:

Pour quelles raisons le monde non scientifique est-il aussi imperméable au latin ?
Je suis sans doute un peu trop scientifique pour comprendre cette logique ?


Non, vous n'êtes pas trop scientifique. On ne l'est jamais assez.
La réalité est que le latin et le grec sont des langues très scientifiques. Néanmoins, pour des raisons historiques et politiques bien moins complexes qu'on ne croit généralement, on a fait volontairement mourir cette langue de communication entre les érudits qu'est le latin.

Ce sont probablement les scientifiques et, hélas, non les lettrés qui sauveront l'usage courant du latin parlé et écrit. à moins que ces derniers nous prouvent le contraire, ce qui me réjouirait, personnellement, beaucoup. Mais que d'opposition, si souvent, dans le monde lettré universitaire, à ce nouvel essor du latin vivant parlé!
Certes, beaucoup l'ânonnent, mais c'est normal; il y a un commencement à tout. Et cela ne fait aucun tort à la pureté de la langue; au contraire, cela la met en relief.

Si on se moquait continuellement de ceux qui "pianotent", on finirait par ne plus y avoir personne comme élèves solistes dans nos conservatoires...
Si l'on ne peut commencer à parler latin en disant: "le café est trop froid." ou "passe-moi le beurre.", plus personne ne lira
Ovide ou Apulée.
D'ailleurs, la plupart de nos philologues-professeurs ne les lisent pas, ils s'aident d'une traduction. C'est un désastre. Et quand on s'adresse à eux en latin, ils s'enfuient...
Heureusement, il y a des exceptions, et leur nombre s'accroît. Chic! enfin un renouveau.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 463
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Sunday 25 Jan 09, 12:13 Répondre en citant ce message   

Mercurius a écrit:
Ce sont probablement les scientifiques et, hélas, non les lettrés qui sauveront l'usage courant du latin parlé et écrit. .

Qui doit sauver qui ?

Préambule, note pour le lecteur occasionnel de passage (Les habitués érudits connaissent bien mes élucubrations régulières):
Merci de bien vouloir considérer que ne je n’ai aucune connaissance en linguistique, ni en latin. Les considérations suivantes ne sont donc que des impressions non fondées d’un candide naïf et ignorant.


Pour essayer d’y voir plus clair il faudrait peut être dissocier deux aspects :
Les évolutions ou orientations dues aux volontés historiques et politiques.
Les évolutions qui obéissent aux lois naturelles de la communication.
Les deux pouvant converger ou s’opposer.
A l ‘échelle du millénaire, des facteurs techniques très récents vont probablement avoir une grande influence sur l’évolution relative des langues :
L’explosion du nombre de locuteurs parallèlement avec la démographie
L’accélération des vitesses communication entre ces milliards de locuteurs qui ne communiquaient pas dans le passé:
Depuis bien peu de temps, sans l’aéronautique et la communication électronique l’imperméabilité était quasi totale entre les langues.

Est-il possible d’avancer une proximité ou perméabilité relative des langues en fonction de ces évolutions ?. Soit par exemple:
Avant les évolutions techniques et technologique : Il y avait un cloisonnement certain des langues. De part l’absence du chinois et autres langues majoritaires, les langues latines se comportaient comme des langues différentes.
Avec ces évolutions techniques et technologiques on a l’impression que les langues latines ne sont plus qu’une seule langue.
D’un point de vue évolution, la situation caricaturale pourrait être la suivante :
De fait le dénominateur commun à toute les langues latines est le latin, la matrice, les autres langues latines de part le faible nombre de locuteurs relatif se retrouvent au niveau de dialectes du latin.
Pour l’ensemble des langues latines au plan international, mathématiquement, statistiquement c’est bien le dénominateur commun, le vocabulaire latin, qui sera le plus utilisé par des milliards d’individus ?, ne soit que via l’étymologie de l’anglais qui se trouve bien proche du latin comparativement au chinois.

Le latin et le grec ont une expérience séculaire de la pénurie de locuteurs, ce n’est pas le cas pour les langues filles.
Toute la question est de savoir si entre la mère latine et les filles qui a besoin d’aide pour être sauvé ?
Il n’est pas du tout certain que pour les filles, pour vivre, elles puissent se passer d’une mère en excellente santé.


Dernière édition par MiccaSoffiu le Sunday 25 Jan 09, 12:47; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mercurius



Inscrit le: 02 Dec 2008
Messages: 100

Messageécrit le Sunday 25 Jan 09, 12:46 Répondre en citant ce message   

Vos propos me paraissent très cohérents et intéressants même si je ne comprends pas tout. En ce qui me concerne, je suis incapable de prévoir l'évolution et donc le futur, en tenant compte de cette révolution des communications.
Mais il est clair qu'il faut se pencher sur cette analyse.

Intuitivement, je serais porté à croire que la volonté et l'enthousiasme de quelques-uns pourraient avoir plus d'impact qu' une quantité de suiveurs, ou que la machine, comme cela s'est souvent passé dans l'histoire, mais cette idée personnelle est peut-être tout à fait fausse.

Je m'imagine très bien (sans le désirer nécessairement !) un "Charlemagne" (puisse-t-il ne pas être un "Hitler" !) réimposant le latin plus ou moins classique et retardant ainsi la "Babélisation" (que nos Babéliens ne le prennent pas mal, je prends ici le terme dans son sens le plus bibilique!) et la décacence de l'Europe pour mille ans.
Peut-être aussi sera-ce l'arabe...

Tout est possible, à mon avis, mais il faudrait être devin ou voyant extra-lucide pour le savoir.

Interea, Latine loquamur; quod enim iucundissimum est.
(Entre-temps, parlons latin; c'est une chose très agréable)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum latin
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008