Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
confins (français) - Le mot du jour - Forum Babel
confins (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 31 Jul 08, 11:29 Répondre en citant ce message   

L'adjectif latin confīnis signifiait voisin, mais le nom confins?
Le Robert donne une explication quelque peu contradictoire:
"Parties d'un territoire situées à son extrémité, à sa frontière." Si on dit: "Aux confins de la Bretagne", cela signifie donc peut-être le Finistère? Donc, en Bretagne.
Mais le Robert donne comme contraire le mot intérieur.

Si l'on dit: "aux confins des pays germaniques", cela voudrait dire aux fins fonds de ces pays, mais quand même dedans?
"au nord de la Gaule" est équivoque: on ignore s'il s'agit d'une partie nord de la Gaule ou d'un pays au nord de la Gaule.
Mais lorsque Bourciez dit: "au nord de la Gaule, aux confins des pays germaniques", c'est doublement équivoque!
(il voulait notamment parler de la Picardie et de la Wallonie, semble-t-il)
Alors, aux confins? Dedans ou dehors (ou les deux, mais à cheval sur la frontière)?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 31 Jul 08, 13:43 Répondre en citant ce message   

Même si c'est implicite dans la présentation, on se doit de préciser que confins fait partie de ces mots employés uniquement au pluriel.

Le TLF cite un cas, rare, où confin est au singulier :
- Alors c'est la chute et le confin Du fier palais qu'abritait la Nue (Moréas, Les Cantilènes, Mélusine, 1886 p. 231; cf. aussi E. Sue cité ds Lar. 19e)

La question posée "dedans ou dehors ?" est intéressante car elle n'est pas clairement tranchée dans la présentation faite par le TLF par exemple.

Pour moi, confins, ce serait plutôt le dedans par rapport à celui qui parle. Si je dis "j'ai visité un charmant village aux confins de l'Allemagne", je ferai allusion à, par exemple, un village alsacien situé près de la frontière allemande. Ceci est une perception purement personnelle.

Je comprends donc confins comme indiqué en fin de présentation par le TLF :
- Aux confins de [Le compl. indique la proximité d'un lieu, et au fig., d'un état, d'une qualité] Tout proche de.
Des cheveux, aux confins de la rousseur (Aragon, Les Beaux quartiers, 1936, p. 272).
Les dirigeants arrêtés ce matin ont été déportés dans le Sud-tunisien, aux confins du désert (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 3, col. 8).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 31 Jul 08, 14:47 Répondre en citant ce message   

Donc, si je comprends bien, c'est pour toi le sens latin: au voisinage de, et non pas à l'intérieur de l'Allemagne (en l'occurrence pour le charmant village alsacien. NDLR: cest vrai que c'est beau l'Alsace!).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 07 Aug 08, 14:54 Répondre en citant ce message   

En italien, confino et confinato ont un sens historique précis :

Italien confino : assignation à résidence, relégation
confinato : exilé (intérieur)

Le confino était une mesure d'exil intérieur décidée par Mussolini dans les années 30 pour écarter les opposants au régime fasciste en les envoyant "aux confins" du pays, notamment dans les îles et le Sud de l'Italie.

Dans son roman "Cristo si è fermato a Eboli" (= "Le Christ s'est arrêté à Eboli", accent tonique sur le e de Eboli), l'écrivain Carlo LEVI a raconté ses années d'exil intérieur à Aliano, village de Lucanie, en Basilicate.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Geremi



Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 181
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 08 Aug 08, 12:01 Répondre en citant ce message   

En Italie toujours, quand on prend l'autoroute à la frontière, le péage se nomme "confino di stato".
Ça me fait toujours rire, je trouve ça très poétique pour un péage.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 30 Sep 10, 12:13 Répondre en citant ce message   

Lu dans le Corriere della Sera du 30.09.2010 :

- le azioni americane contro i talebani che si nascondono nelle zone tribali pachistane alla frontiera con l'Afghanistan per condurre attacchi oltreconfine
= les actions US contre les talibans qui se cachent dans la zone tribale au Pakistan, à la frontière avec l'Afghanistan, pour mener des attaques de l'autre côté de la frontière

Italien confine (masc.) : limite, frontière
distinct de confino (= exil), cité plus haut
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
le Berton



Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 134
Lieu: Bretagne

Messageécrit le Thursday 30 Sep 10, 18:16 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Lu dans le Corriere della Sera du 30.09.2010 :

Italien confine (masc.) : limite, frontière

Je pense que "confins" à le même sens que pour l'italien "confine"
Sans doute que "fin" vient du latin "ad fine", frontière, qu'on retrouve dans certains noms de lieux (Feins, Feings, Fain ect..)
http://tinyurl.com/27gjaml

Confins: à la fin de, à la frontière de .
Donc pour moi, un village du Finistère ne peut pas être aux confins de la Bretagne...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8208
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 30 Sep 10, 20:33 Répondre en citant ce message   

Il me semble que le sens le plus fréquent - mais non exclusif - de confins, actuellement, est celui de "limite ou territoire plus ou moins commun entre deux pays ou, métaphoriquement, entre deux notions abstraites". Voici deux exemples extraits du TLF :

Citation:
nous choisîmes, pour la louer, une maison de maître (...) sise dans un canton délaissé, à cinq kilomètres de la voix ferrée, sur les confins des départements de Meurthe-et-Moselle et des Vosges.
Barrès, Un Homme libre, 1889, p. 14.

le purgatoire offre aux poëtes chrétiens un genre de merveilleux inconnu de l'antiquité. Il n'y a peut-être rien de plus favorable aux muses, que ce lieu de purification, placé sur les confins de la douleur et de la joie, où viennent se réunir les sentimens confus du bonheur et de l'infortune.
Chateaubriand, Génie du Christianisme, t. 1, 1803, p. 524.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Saturday 02 Oct 10, 15:57 Répondre en citant ce message   

Pour (it)“confine” etimo.it précise : du latin CONFINIUM de CON = CUM ensemble et FINIS fin.

Je comprend qu’il il y a au moins deux façons de parler des "confins".
Les confins en général sans spécifier une localisation relative particulière :
« les confins de la bêtise » nous somme bien en son sein et aux limites, toutes limites confondues.
Une localisation particulière, une direction :
« nous atteignons les confins de la bêtise » là nous n’y sommes pas encore, nous sommes à ses confins, nous allons vers un point précis, la bêtise et non la stupidité qui serait un des autres confins d’une supposée normalité.

Pour une localisation géographique, avec le terme « confins », on ne peut l’identifier de façon précise que part rapport au pendant CONFINUM mitoyen ou l’on ne se trouve pas.
Je suis en France, j’arrive à la frontière de l’Italie, je suis à l'un des confins de la France proche d’un des confins de l’Italie mais toujours en France.

Ce ne sont que des hypothèses d’usages qui peuvent être erronées.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 11 Feb 11, 14:48 Répondre en citant ce message   

Italien sconfinato : infini - sans fin - FIG sans bornes

- non abbiamo le sconfinate distese di campi di grano del Canada
= nous (l'Italie) n'avons pas les étendues sans fin des champs de céréales du Canada

[ Il Corriere della Sera - 11.02.201 ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 23 May 13, 17:24 Répondre en citant ce message   

- Le difficoltà su Moncenisio per sconfinare in Francia e sul Galibier per l’arrivo in cima sono evidenti.
= (Sur le parcours du Giro) les difficultés dans l'ascension du Mont-Cenis pour pénétrer en territoire français et dans le Galibier pour l'arrivée au sommet sont évidentes.

[ Il Corriere della Sera - 23.05.2013 ]


Italien sconfinare
- pénétrer en territoire étranger / passer la frontière
- pénétrer
- empiéter (sur) / enjamber
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008