Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Quels sont les traits de vos parlers locaux? - Forum langue d'oc - Forum Babel
Quels sont les traits de vos parlers locaux?

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oc
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Saturday 29 Aug 09, 0:49 Répondre en citant ce message   

On peut simplement se limiter à donner les écarts apr rapport à ce qui est attendu dans le dialecte.

Il y a parfois des différences entre le singulier et le pluriel (ca au singulier et cha au pluriel, ou l'inverse, par exemple en Dordogne en limite languedocien-limousin)

Il y a aussi des usages qui contredisent la logique dialectale (un v là ou on devrait avoir b, je pense au Quercy).

Bref, toutes vos expériences sont les bienvenus pour montrer que la classification en dialectes est simplement un outil qu'ont les associations et l'éducation pour essayer d'apprendre une forme locale et non d'imposer une langue standardisée. Mais qu'il peut y avoir des manques, par exemple en Puy de Dôme ou dans les Alpes Maritimes, ou les Huates-Alpes, et Nikura nous en donne régulièrement la preuve içi!

La question est, pourront-nous sauver tous ces parlers? Ne restera-t-il que 5 ou 6 dialectes?
Car pour sauver la diversité d'oc, il faudrait un nikura par commune !

allez je commence:

haut Quercy: théoriquement dialecte languedocien, cependant on ne dit pas b pour v, on dit donc lo(u) vi.

Mauriac (Cantal): a final

Montpelhier et Clapas: a final
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Saturday 29 Aug 09, 0:51 Répondre en citant ce message   

Nikura a écrit:


Lo parlar Gardiol:
quauques caracteristicas :

- Palatalisacion CA > cha, prononçat Fr. "tcha" (mas pas 'mé los mòts calabreses). Sembla que ben de mòts an perdut la palatalisacion per influènça calabresa.
- /l-/ inicial sovènt prononçat coma un /k/ palatalisat ! (mas pas totjort e franchament, i vèio pas la logica)
- lh sembla se dire coma un /g/ palatalisat.
- La vòiala nasala qu'escrivo "ën" [Fr. "eu" nasal] en briançonés se dis coma un /y/ nasal.
- La finala (diminutiu) "-et" se dis [-yt].
- Ajot frequent d'un schwa a la fin des mòts.
- /-a/ final dau feminin prononçat coma un schwa.
- -at participe passat se dis [E] coma dins mon dialecte.
- -ELLUM latin beila -èll prononçat [-EdZ@].
- Lo grop /-st-/ se dis /-St-/ coma en italian dau sud.
- /kl-/, /pl-/ o /gl-/ > /kj-/, /pj-/ e /gj-/ coma en italian e dins tots los parlars de las valaas.

I a ben de mòts venguts dau calabrés o plus generalment de l'italian que se prononçan presque parèlh.

Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Hiruma



Inscrit le: 21 Aug 2006
Messages: 610
Lieu: Occitania

Messageécrit le Saturday 29 Aug 09, 0:53 Répondre en citant ce message   

Ieu ja fèri un subject sus lo maritim l'a fòrça de temps, mai tamben v'interessa qu'escrivi aqui lei diferencias dau provençau maritim ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Saturday 29 Aug 09, 0:55 Répondre en citant ce message   

Nikura a écrit:
Le viaran est un patois occitan Occitanie parlé dans le coin supérieur est de l'aire linguistique des langues d'oc.
Il se rattache à une petite branche séparée du gavot (occitan alpin) du fait que de nombreux traits en sont différents. L'intercompréhension est encore possible mais peut s'avérer très difficile.
J'appelle cette branche "occitan cottien" ou "occitan briançonnais". Elle regroupe les patois de six ou sept vallées réparties entre la France et l'Italie, à la croisée entre l'occitan, l'arpitan (savoyard) et le piémontais. Les trois influences sont ressenties, mais la base linguistique demeure tout de même l'occitan. Il y a une forte variété dialectale d'une vallée à l'autre, voire même d'un village à l'autre.

Que remarque-t-on? Voici les principaux traits distinctifs (Dans les exemples: Latin Latin vulgaire > Occitanie Gavot > Occitanie Viaran) :

- Le -a final du féminin passe à -o (alors qu'il reste -a en gavot) :
PORTA > pòrta > pòrto
- Le -n- intervocalique passe à -r- :
LUNA (lune) > luna > lüro
RANA (grenouille) > rana > raro
A NOCTE (hier soir) > anuèch > aruè
- Le -l- intervocalique passe à -r- (comme souvent en gavot) :
GALINA (poule) > jarina/jalina > jariro
SCOLA (école) > escòla > eicuro
- Chute des consonnes finales (influence française et savoyarde) :
DIURNU (jour) > jorn/jort > ju
PONTU (pont) > pònt > puan
VISTU (vu) > vist > vi
(chamois) > chamos > chamu
(deux) > dos > du
- Non labialisation du -l- (qui chute puisque réduit en consonne finale) dans les suffixes -ALLU/-ELLU
CASTELLU (château) > chastèu > chatè
CABALLU (cheval) > chavau > chavè
- Palatalisation des syllabes CA et GA > cha/dja (comme dans tout le domaine Nord-occitan)
GALINA (poule) > jalina/jarina (provençal: galino) > jariro
CASTELLU (château) > chastèu (provençal: castèu) > chatè
- Disparition du -s en syllabe fermée, comme en français/savoyard :
BASTONE (bâton) > baston > batun
SCOLA (école) > escòla > eicuro (pron: "icuro")
STELLA (étoile) > estèla/estèra > eitiaro (pron: "itiaro")
EST (il est) > es > ei/i (la forme dépend du pronom utilisé)
- La chute des consonnes finales entraîne la perte des -s du pluriel, du -r de l'infinitf, du -t des participes passés etc.
ILLA VACA (la vache) > la vacha > la vacho / ILLAS VACAS (les vaches) > las vachas > lâ vacha
ILLU CAMINU (le chemin) > lo chamin > l'chamin / ILLOS CAMINOS (les chemins) > los chamins > lû chamin
^ indique une voyelle longue
CAVARE (creuser) > chavar > chavà
CAVATU (creusé) > chavat > chavè

Les patois du Briançonnais sont une forme d'occitan avec des traits tendant vers ceux du savoyard... Comprenant mieux les habitants des vallées occitanes d'Italie, de l'autre côté des montagnes, que ceux vivant en Embrunais et dans les basses vallées, les Briançonnais se narguent d'une identité propre au sein même de l'Occitanie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Saturday 29 Aug 09, 0:58 Répondre en citant ce message   

Hiruma a écrit:
Ieu ja fèri un subject sus lo maritim l'a fòrça de temps, mai tamben v'interessa qu'escrivi aqui lei diferencias dau provençau maritim ?

segur, amb lo maritim, e entre maritim rhodanien, niçart, gavot (o simplament entre varietats provençales, e sabi pas si gavot e provençau o non, cresi qu'un cop es oc, un cop es non, e es pas marpeilh per tots lo monde, e sabo res per los provençalistes, defensors dels rhodanien oaital del niçart per example?)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Hiruma



Inscrit le: 21 Aug 2006
Messages: 610
Lieu: Occitania

Messageécrit le Saturday 29 Aug 09, 1:01 Répondre en citant ce message   

En Provença, as soncament doei varietats de provençau, lo rodanenc e lo maritim, lo nissart es a despart, fa pas part dau provençau.
Mai, lo maritim e lo nissart si semblon fòrça.
Lo miés es qu'agaches mon subject, e se capisses pas, demanda-mi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
platussar



Inscrit le: 11 Jul 2008
Messages: 66
Lieu: Pau

Messageécrit le Saturday 07 Nov 09, 0:22 Répondre en citant ce message   

Aici m'exprime en lemosin dau Peirigòrd Verd)

Lu meu parlar d'enfancia es lu dau Peirigòrd Verd qu'es un parlar lemosin, diferis leugièrement dau lemosin de Lemòtges, per l'article lu au singular en "lu" en luec de "lo" e la terminason en "è" per lo -as dau lemosin las femnas pr. "lè femnè" "las vachas pr.: "lè vatsè".

Mas la mia vila de Tivier (Thivier 24800) es un pauc un limite entre nontrones que caracterisa quilhs parlars e los de Nauta Vinhana (Neisson en è e Sent Ireis en a long) e de Corresa (Pompador, Usercha a quauques qms) mon pairin qu'era un tiberenc(=estajant de Tivier paralava un lemosin en -as prononciat coma un a long e non coma un "è") a de vielhs que fan muar la terminason -uelh en un son coma lu frances "-eur" ex Eissiduelh se prononcia "eishideur" solelh se prononcia shoulèr un pauc coma dins quauques parlars de Corresa.

(Aquiu m'exprimi en gascon d'Aspa)

Desempuish que davarei en Bearn e qui 'm instalei entarà Vath d'Aspa qui ei apres un drin de gascon pirenenc, deths parçans d'Eth Saut (en fr.Etsaut) caracterizat per un article "eth", "era" en luec de "lo" , "la".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Invidia



Inscrit le: 24 Jul 2008
Messages: 441
Lieu: Gasconha (França)

Messageécrit le Saturday 07 Nov 09, 2:48 Répondre en citant ce message   

Les parlers de la vallée d'Aspe sont avant tout intéressants pour le maintien du consonantisme basque à savoir maintien des sourdes à l'intervocalique et sonorisation après latérale, nasale et vibrante.

"Eth Saut" est une étymologie populaire que les occitanistes propagent, parce que tout ce qu'a dit Grosclaude est parole d'évangile. Toutes les attestations anciennes n'indiquent que "Atsaut". A la suite de nombreux toponymistes, il vaut mieux y voir un composé basque mais peut-être pas Aitzalde (aitz=pierre, rocher et alde=à côté de) qui ne sera pas en effet gasconnisé régulièrement en Atsaut. En effet, le basque aitz est souvent plutôt réduit à aiz/az et donnerait Açaut/Aishaut (ce doit être l'étymologie de Achos). On peut tout à fait envisager que dans le contexte aspois, la forme avec affriquée se soit maintenue mais ce serait inédit

On peut imaginer bien plus avantageusement un collage Athe(t)zalde (athe=passage + suffixe locatif tz + alde) pour un sens de "à côté du passage", autrement dit le lieu qui commande l'accès à la Haute-Vallée d'Aspe et au Somport, un peu comme Athas en amont contrôle l'accès à la forêt d'Issaux ou Tardets (Atharratz(e) en basque) celui à la Haute-Soule.

La quasi intégralité de la macrotoponymie de la Vallée d'Aspe est bascoïde.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Felibre d'Auvernho



Inscrit le: 23 Apr 2011
Messages: 222
Lieu: Auvernho

Messageécrit le Thursday 28 Apr 11, 2:15 Répondre en citant ce message   

catoc a écrit:
On peut simplement se limiter à donner les écarts apr rapport à ce qui est attendu dans le dialecte.

Si je prends ce qui est attendu par les gens qui ne connaissent le haut-auvergnat que par l'IEO j'en ai pour des heures.

Je vais me limiter à un point qui surprend tout le monde.
Nous sommes une petite zone en plein coeur du Cantal à dire -i à la première personne du singulier : parli, chanti, dizi....


Seule exception : vole du verbe "voulér" pour différencier de "voli" du verbe "voula"
San dien lou Cantalés, de Salèr al Puèch Mari.


Dans tout le reste du Cantal, et même dans tout le reste de l'Auvergne linguistique : départements (63)(15)(43)(48), on dit : parle, chante, dize...
Il y a une zone d'Ardèche qui fait comme nous, mais je ne sais pas si elle est dans la partie vivaraise, la partie auvergnate ou la partie cévenole du département.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Valeia



Inscrit le: 22 Apr 2011
Messages: 89
Lieu: Languedoc, France.

Messageécrit le Thursday 28 Apr 11, 10:43 Répondre en citant ce message   

Dans le centre de l'Ardèche, vers Privas, là où commence le vivaro-alpin, on distingue le présent : parlë, chantë (ou ë = e neutre) de l'imparfait parlàvou, chantàvou (ou chantàvous dans quelques parlers).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Rogier



Inscrit le: 14 Mar 2013
Messages: 20

Messageécrit le Thursday 14 Mar 13, 11:21 Répondre en citant ce message   

Hiruma a écrit:
Ieu ja fèri un subject sus lo maritim l'a fòrça de temps, mai tamben v'interessa qu'escrivi aqui lei diferencias dau provençau maritim ?

Je suis de Cuers, Var. J'ai noté que les vieux locuteurs Cuersois prononcent -er au lieu de -es (canter pour cantes). Pareil avec -àr pour -às (l'ar vist pour l'as vist).
Avez-vous une explication ? Moi non...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
le Berton



Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 134
Lieu: Bretagne

Messageécrit le Friday 12 Apr 13, 15:53 Répondre en citant ce message   

À la frontière entre l'Ille et Vilaine et la Mayenne (mais peut-être aussi sur une zone plus large), tout les mots finissant avec le son "é" [e], se prononcent "e" [ə].

Les mots s'écrivant "au" se prononcent a+o ou encore a+ou
Les mots s'écrivant "eau" se prononcent i+a+o
C'est surement une relique de l'ancien français

Edit: Oups! Je suis dans le forum langue d'oc...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
pauldenice



Inscrit le: 24 Jul 2017
Messages: 2
Lieu: Cagnes sur Mer

Messageécrit le Monday 24 Jul 17, 18:43 Répondre en citant ce message   

catoc a écrit:
On peut simplement se limiter à donner les écarts apr rapport à ce qui est attendu dans le dialecte.

Il y a parfois des différences entre le singulier et le pluriel (ca au singulier et cha au pluriel, ou l'inverse, par exemple en Dordogne en limite languedocien-limousin)

Il y a aussi des usages qui contredisent la logique dialectale (un v là ou on devrait avoir b, je pense au Quercy).

Bref, toutes vos expériences sont les bienvenus pour montrer que la classification en dialectes est simplement un outil qu'ont les associations et l'éducation pour essayer d'apprendre une forme locale et non d'imposer une langue standardisée. Mais qu'il peut y avoir des manques, par exemple en Puy de Dôme ou dans les Alpes Maritimes, ou les Huates-Alpes, et Nikura nous en donne régulièrement la preuve içi!

La question est, pourront-nous sauver tous ces parlers? Ne restera-t-il que 5 ou 6 dialectes?
Car pour sauver la diversité d'oc, il faudrait un nikura par commune !

allez je commence:

haut Quercy: théoriquement dialecte languedocien, cependant on ne dit pas b pour v, on dit donc lo(u) vi.

Mauriac (Cantal): a final

Montpelhier et Clapas: a final
en effet dans les Alpes maritimes les langues du haut pays Niçois diffèrent du niçois côtier: le "n" final tombe lou camin devient lou cami l'adverbe "ren" devient ré; l'influence du provençal s'est perpétuée avec le passage des bergers venus de Provence conduisant leurs troupeaux vers les pâturages des vallées du haut pays niçois le féminin se fait souvent par la terminaison en "O" la fremo alors qu'à Nice on dit "la frema" par ailleurs le "C" devant le "A" est chuinté: la Cabra en niçois devient "L chabro" "ch "prononcé "tch"en langue du haut pays niçois, j'ai oublié de dire que cette langue du haut pays niçois s'appelle lou Gavouot" les "R" sont le plus souvent roulés
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Monday 24 Jul 17, 21:56 Répondre en citant ce message   

Sur gavouot ou gavot voir :

gavatx (Roussillon) gabacho (espagnol) gavot (provençal)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
pauldenice



Inscrit le: 24 Jul 2017
Messages: 2
Lieu: Cagnes sur Mer

Messageécrit le Thursday 27 Jul 17, 8:53 Répondre en citant ce message   

Moutik a écrit:
Sur gavouot ou gavot voir :

gavatx (Roussillon) gabacho (espagnol) gavot (provençal)


Merci pour cet excellent résumé concernant les termes "
Messageécrit le lundi 24 juil 17, 21:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!
Sur gavouot ou gavot voir :

gavatx (Roussillon) gabacho (espagnol) gavot (provençal)"
Pour les niçois de la ville les Gavots et la langue Gavouote apparaissait comme fruste voir même grossière. Il faut dire que les montagnars du haut pays de Nice vivaient une vie dure, que leur travail leur donnait des mains à la peau rude. Et qu'ils étaient souvent pauvres.. Très courageux au travail ils venaient trouver du travail sur la côte niçoise entraînant des tensions sur ce qu'on appelait pas encore "le marché du travail"
Le mot Gavot est utilisé en Provençal où il désignait les habitants des environs de Gap. En Provence ils étaient plutôt bien acceptés pour leurs qualités de travailleurs et leur grande honnêteté (pour plus d'information lire le très bon livre: "Le Parler Provençal"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oc
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008