Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
"nen" : la négation commune du piémontais et du wallon - Forum langue d'oïl - Forum Babel
"nen" : la négation commune du piémontais et du wallon
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oïl
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Felibre d'Auvernho



Inscrit le: 23 Apr 2011
Messages: 222
Lieu: Auvernho

Messageécrit le Monday 02 May 11, 10:14 Répondre en citant ce message   

Le wallon est une langue d'oïl, ce que le piémontais n'est pas, bien sûr.

Ceci dit, le piémontais a quelques éléments communs avec les langues d'oïl et le français: des infinitifs du premier groupe en -é : canté, travajé, bugé

/kãnté, travayé, budzhé/

Quelques fois ça nous surprend parce que dans une phrase qui sonne à peu près comme l'italien on entend des morceaux qui ressemblent beaucoup au français : "la sala a mangé" /lasalamandzhé/.

"ël fö" = le feu

Il y a aussi la négation. Mon ami de Givet écrit "nin" parce qu'il écrit à la manière française mais j'ai cru comprendre qu'en wallon rfondou on écrit "nén".

Or c'est exactement la négation piémontaise. "Je ne vois pas" se dit "i vëddu nen".

Les régionalistes piémontais se surnomment "i bugianen" /budzhanén/ en référence à "la battaja ëd l'Assieta", une bataille où les troupes piémontaises ont vaincu une armée de Louis XV considérable par rapport à leurs maigres forces.

Un corps d'armée tenait un défilé et le général de ce corps avait reçu l'ordre de se replier. Il avait refusé d'obéir en disant : "nui, i bugiuma nen" = nous, nous ne bougeons pas /nuy i budzhuma nen/. Depuis les Piémontais se surnomment "i bugianen" = les "bouge-pas" = ceux qui résistent.

Comme le -N final de "nen" en piémontais est vélaire (-N de l'anglais -ing) ça doit donner à peu près la même prononciation qu'en wallon.


Dernière édition par Felibre d'Auvernho le Monday 02 May 11, 23:29; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Monday 02 May 11, 20:15 Répondre en citant ce message   

Le "én" wallon, tel qu'utilisé en orthographe Feller (plus fidèle à la prononciation locale d'un mot), se prononce comme un son é [e] nasalisé (cela ressemble à peu près au rendu du "in" français au Québec).

L'orthographe unifiée rfondou walon utilise ce "én" comme un digraphe qui peut être prononcé différemment selon les endroits. Le mot "nén" sera prononcé "nin" à Liège et "nén", voire "né", "nè" à d'autres endroits (je ne suis pas un spécialiste, il faudrait demander à Pablo Saratxaga).

Le piémontais est une langue intrigante. J'aimerais bien lire plus de texte dans cette langue...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Felibre d'Auvernho



Inscrit le: 23 Apr 2011
Messages: 222
Lieu: Auvernho

Messageécrit le Monday 02 May 11, 20:49 Répondre en citant ce message   

Je vous donne trois extraits :


Le premier est très facile à comprendre parce que son vocabulaire est très international :

C, CH, J se prononcent comme en italien. Ë est un e français non muet.

"Anans d'aburdé l'argument sernü, i pensuma ch'a sarìa bin rësponde a na dumanda sempia ch'a l'avìu fanne l'ann passà. (fanne = fà +ne, faite à nous)
e c'hi pensuma ch'a vada pròpi bin për antrudüve 'l descurs ch'i l'uma sernï ancöj. Sta dumanda a l'era : "quand ch'é naita la lenga piemuntèisa ?" Cumbin ch'a sia malfé stabilì na data d' nàssita, nui i pensuma che na prima testimunianza franch esplìssita d' vulgar divers dal latin, lenga üfissial për ecelensa, a duvrìa esse data da cul famus Cunsèj tnüsse a Tours ëd l'813 (öt sent terdëss), anduva che ij vescu a l'han dessidü d' cunsijé ai parcu d'ütilisé le lenghe pupulare."

(Avant d'aborder le thème prévu, nous pensons qu'il serait bien de répondre à une question simple qu'on nous avait posée l'an passé et dont nous pensons qu'elle convient très bien (m à m: qu'elle va justement bien) pour introduire le discours que nous avons préparé aujourd'hui. Cette question était : Quand est née la langue piémontaise ? Bien qu'il soit difficile d'établir une date de naissance, nous pensons qu'un premier témoignage net (d'existence) de vulgaire différent du latin, langue officielle par excellence, devrait être celui qui est donné par le fameux Concile qui s'est tenu à Tours en 813 où les évêques ont décidé de conseiller aux prêtres d'utiliser les langue populaires.)

Le deuxième n'est pas trop dur :

C'est un morceau de poème patriotique et guerrier de l'unité italienne, du poète Cesar ëd Salüsse :

"Sü, curagi, partuma, camarada,
Sentu già le trombëtte a suné:
Sü, curagi, marciuma a l'armada
A difende'l paìs e nost Re.

La caserma a cumensa a nùjeme
Quand as dis che l' nemis a l'é vzin;
Sun suldà, vöj pì nen dëspùjeme
Vöj sté alerta da sèira a matin."

(En avant, courage, camarade,
J'entends déjà les trompettes qui appellent :
En avant, courage, marchons à l'armée
Pour défendre le pays et notre Roi.

La caserne commence à m'ennuyer
Quand on dit que l'ennemi est proche;
Je suis soldat, je ne veux plus m'en dépouiller,
Je veux être en alerte du soir au matin.)


Le troisième morceau, parlant de réalités rurales avec un riche vocabulaire spécifique, m'est partiellement obscur à moi aussi:

A-i era, semp da la banda dël Nibale, ün casot a düi pian, ben ten-nì, da suta bütavu ël solfu, dëdzura na stansiëtta, mai vistla, ch'is l'an-maginavu straurdinaria.

(Il y avait aussi du côte du Nibale (nom propre ?) une petite maison à deux étages, bien tenue, sous laquelle poussaient le "solfu ?" et au dessus une petite pièce, (que nous n'avions) jamais vue, e qu'on imaginait extraordinaire.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 05 May 11, 16:43 Répondre en citant ce message   

Il y a en effet une grande parenté entre le piémontais et le wallon. On l'a constaté avec giórss à maintes reprises, mais je ne les ai pas notées.... Ici, j'ai relevé:
bin responde, w. bin risponde
esse, w. esse
lenghe, w. linwe
già, w. dèdja, d'dja, ard. dja
difende, w. disfinde
dëdzura, w. d(i)zeûr
mai, w. måy [mɑ:j]
Ajout:
paìs, w. paï
nost, w. nosse
Re, w. Rwè


Dernière édition par dawance le Thursday 13 Oct 11, 23:20; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Thursday 05 May 11, 17:46 Répondre en citant ce message   

J'avais déjà trouvé l'italien fort similaire au wallon pour certains mots (en fait plus ou moins ceux que dawance a cités). D'ailleurs parfois je me trompais en wallon et au lieu de dire "oûy" (aujourd'hui) je disais "odjî" (oggi en italien), ce qui devait être assez drôle !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 Jul 2005
Messages: 767
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le Thursday 05 May 11, 18:02 Répondre en citant ce message   

Le wallon a des ressemblances avec le latin car il a des traits archaïsants par rapport au français. Beaucoup d'immigré italiens arrivés en Belgique (grosso modo, après guerre) on d'ailleurs appris le wallon avant le français)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Violens



Inscrit le: 10 Nov 2010
Messages: 137
Lieu: Italia

Messageécrit le Wednesday 12 Oct 11, 15:37 Répondre en citant ce message   

Felibre d'Auvernho a écrit:
Le wallon est une langue d'oïl, ce que le piémontais n'est pas, bien sûr.

Ceci dit, le piémontais a quelques éléments communs avec les langues d'oïl et le français: des infinitifs du premier groupe en -é : canté, travajé, bugé

/kãnté, travayé, budzhé/

Il n'y a pas une nasalisation en piémontais

Les infinitfs en "-é" ne sont pas communs à tout le piémont. Il y a des zones où ils sont en "-ar". Donc on ne peut pas les considérer des similaritées
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 13 Oct 11, 23:26 Répondre en citant ce message   

J'ai rajouté qq mots semblables. J'ai une question pour la prononciation de paìs. En wallon [paï], un peu comme l'occitan [païs].
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Francesco



Inscrit le: 04 May 2010
Messages: 112
Lieu: Piémont

Messageécrit le Wednesday 13 Jun 12, 13:41 Répondre en citant ce message   

En piémontais, à coté de nen, on emploie aussi , comme négation.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Francesco



Inscrit le: 04 May 2010
Messages: 112
Lieu: Piémont

Messageécrit le Wednesday 13 Jun 12, 13:46 Répondre en citant ce message   

Feintisti a écrit:
Le piémontais est une langue intrigante. J'aimerais bien lire plus de texte dans cette langue...


Vous pouvez lire la http://pms.wikipedia.org
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 13 Jun 12, 16:48 Répondre en citant ce message   

Pourrais-tu nous traduire les mots suivants :
- dzortut, dzora, ëvnì, Nopà, sota, ëdcò.

Avant de faire des déductions hâtives.
Grand merci.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Francesco



Inscrit le: 04 May 2010
Messages: 112
Lieu: Piémont

Messageécrit le Tuesday 19 Jun 12, 12:36 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
Pourrais-tu nous traduire les mots suivants :
- dzortut, dzora, ëvnì, Nopà, sota, ëdcò.

Avant de faire des déductions hâtives.
Grand merci.

Surtout, sur, venu, au contraire, sous, aussi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 19 Jun 12, 15:32 Répondre en citant ce message   

A croire que les légionnaires vainqueurs d'Ambiorix, ont été recrutés au Piémont.
pmt dzora, fr. sur, wallon dzeûr (ou dizeûr). Celui-ci est préposition, adv. ou nom (=étage)
pmt dzortut, fr. surtout, wallon: pas de mot unique. je traduirais par dzeûr tot, par dessus tout.
pmt ëvnì, fr. venu, wallon vnou. Le wallon vni signifie venir.
pmt nopà, fr. au contraire, wallon nôna, nonna, certes non.
pmt sota, fr. sous, wallon dzos, dizos ou so. Mais wallon so signifie aussi (et principalement) sur.
pmt ëdcò, fr. aussi, wallon, sens quelque peu différent, èco, co, encore.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Francesco



Inscrit le: 04 May 2010
Messages: 112
Lieu: Piémont

Messageécrit le Wednesday 20 Jun 12, 9:57 Répondre en citant ce message   

En simplifiant, je peux dire que le piémontais, comme toute langue néolatine s’est formé par la pénétration du latin sur le substrat précédent, notamment celui celto-ligure.
Dans le moyen âge le piémontais a subi, sans doute, l’influence de la langue d’oc tandis que, à partir du XVIème siècle, pour des raisons géopolitiques, il a reçu des véritables et nombreux emprunts du français.
Aujourd’hui la contamination, à la quelle les puristes, dont moi, cherchent à résister, vient de l’italien.


Dernière édition par Francesco le Wednesday 20 Jun 12, 13:36; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Wednesday 20 Jun 12, 12:32 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
pmt nopà, fr. au contraire, wallon nôna, nonna, certes non.

Nopà me fait penser à "non pas". Par contre, je n'ai jamais compris d'où sortaient les mots wallons "siya" et "nonna", qu'à vrai dire je n'ai jamais entendus.

Citation:
pmt sota, fr. sous, wallon dzos, dizos ou so. Mais wallon so signifie aussi (et principalement) sur.

Et l'italien "sotto"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oïl Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008