Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Goja, Gojat, Gojata - Forum langue d'oc - Forum Babel
Goja, Gojat, Gojata

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oc
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Fux



Inscrit le: 17 Apr 2011
Messages: 10
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Tuesday 24 May 11, 18:10 Répondre en citant ce message   

On connais bien le mot gojat qui désigne un garçon, un tout jeune homme.
Ce qui est moins connu c'est qu'il est un dérivé du mot féminin goja, qui lui a fini par devenir péjoratif, par désigner une "fille de mauvaise vie" en gros. En tous cas c'est ce qu'il semble s'être produit en languedocien ibérique pour lequel ma référence est Adelin Moulis. On utilise donc un dérivé féminin du dérivé masculin du mot féminin originel: gojata. Après je ne sais pas s'il n'y a pas un parler ici ou là qui aurait conservé le sens premier, non préjoratif pour goja.

Là où ça devient passionant c'est que le catalan connais aussi goja, mais uniquement pour désigner une sorte de fée des eaux, par ailleur aussi décrite comme dona d'aigua, dona de fum, expressions également relevées en languedoc par les folkloristes, à propos de fées.
Ces dames des eaux, également nommées Alojes ont l'habitude d'épouser les humains à condition qu'ils respectent un interdit (le fameux mariage mélusinien pour ceux qui connaissent). Ce qui nous renvoie (par exemple) à leurs cousines fées ariégeoises (encantadas ou dragas) épouseuses d'hommes, qui sont décrites comme des femmes aux pès d'auca. Ce qui à son tour nous renvoie aux fées aux pieds d'oies que l'on trouve dans toutes les Pyrénées.

En plus de souligner les affinités non seulement linguistiques mais aussi culturelles entres Pyrénées languedociennes ibériques et catalanes, ces conceptions sont intéressantes par leur archaïsme. Je ne vais pas être long là dessus car nous ne sommes pas dans un forum de mythologie, mais les mythes d'époussailles entre humains et fées nous viennent de la Vieille Europe pré-indo-européenne. On notera qu'un même mot appliqué à une fée ou une jeune fille se retrouve en grec. Une nymphe (numphè) signifie effectivement en grec ancien à la fois un de ces déesses locales qui épousent souvent des mortels, et une jeune fille, en âge de se marier. D'ailleur la seule catégorie de nymphe à avoir survécu dans le folklore grec et à avoir été documenté est la neréïde, nymphe des eaux. Et bien sûr elle couche avec, ou épouse des mortels.
A se demander si goja ne désignait pas d'abbord une fille assez grande pour être active sexuellement et se marrier, et par dérivation gojat un garçon assez grand pour les fréquenter ou les épouser. Fée ou femme peu importe quand on sait que l'aloja/goja catalane porte une pierre magique qui lui donne sa corporalité. Si elle perd cette pierre elle part en fumée, si une jeune fille la prend, elle devient elle-même une fée. On comprend facilement comment un terme qui revoie à la sexualité féminine et à des conceptions "païennes" a pu être sulfureux et devenir péjoratif.

Comme on vous vous en doutiez sûrement l'étymologie de goja n'est pas latine, et visiblement pas indo-européenne. Pour la blague Alibert pensait à l'hébreux (sic). Naturellement on s'attend plutôt à une origine ibère.

En savez vous plus sur les signification de ces mots? Ont-il des sens proches ou d'autres sens dans vos parlers ? J'aimerais bien savoir ce qu'il en est en gascon, en aragonais... et en basque.


Dernière édition par Fux le Wednesday 25 May 11, 0:41; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 24 May 11, 18:39 Répondre en citant ce message   

Ce mot est l'étymon du français goujat, lequel est apparenté à gouge, gouine, goinfre et goy.
On fait dériver ces mots de l'hébreu goï, "non juif".
Seul Pierre Guiraud, comme souvent, fait bande à part.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Fux



Inscrit le: 17 Apr 2011
Messages: 10
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Tuesday 24 May 11, 19:06 Répondre en citant ce message   

Goï c'est effectivement ce que donne le dico d'Alibert, enfin goia.
J'ai lu l'hypothèse d'un mot du lexique "pyrénéen" (c'est à dire basco-ibère ou plus simplement pré-IE). Chez Joan Soler.
Bon alors la gouge est une sorte de burrin, la gouine un âne utilisé pour les travaux agricoles. Dans cette optique ce serait des références à des métiers que les juifs n'avaient pas le droit d'exercer ?

Il n'y aurait pas de contradiction avec la fait de donner ce nom aux fées, elles sont souvent nommées par des mots exprimant l'altérité: Iretges, Sarrasinas. L'âne lui même a une forte charge mythologique, on pense évidemment à peau d'âne, mais il y a des raison de soupçonner qu'il y a eu des fées-anesses qui épousaient des hommes comme les fées-oiseaux plus habituelles. En tout cas il y a ce type de récits en Afrique du Nord. Il faut aussi se souvenir qu'il peut y avoir glissement, confusion ou jeu de mots entre les deux, puisque, si je ne m'abuse, anette signifie canette (latin anas). On passe donc aisément de l'âne au canard.

http://atilf.atilf.fr/gsouvay/scripts/dmfX.exe?LEX_ENTREE_FILTRE;BALISE=ETYM;BACK;;ISIS=isis_dmf2009.txt;OUVRIR_MENU=2;s=s0a1e2ad0; donne pour la gouge du moyen français:
- Jeune femme ou jeune fille qui suit l'armée
- Jeune femme ou jeune fille, en général de moeurs légères - idem languedocien
- Serviteur, servante, valet, messager.
Les gouges française sont associées aux lavandières dans les textes où elles apparaissent, ce qui ne nous éloigne pas tellement de la piste féérique.

Toujours est-il que selon http://www.cnrtl.fr/etymologie/goujat c'est en français un emprunt au roman méridonal, à l' "ancien provençal". Cet article fait précisément référence à Alibert pour l'origine hébraïque mot. Donc il semblerait bien qu'il soit la source de cette hypothèse, et que d'autres se soient appuyés sur lui en réalisant l'origine "provençale" du mot.

Quel rapport avec le mot "gadjo" (je sais pas comment ça s'écrit) des gitans, utilisé pour décrire un non gitan, puis par extention pour un gars, une "gadji" pour une fille ? Serais-ce le même étymon ?


Dernière édition par Fux le Wednesday 25 May 11, 0:43; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 24 May 11, 21:40 Répondre en citant ce message   

Citation:
Les gouges française sont associées aux lanvandières dans les textes où elles apparaissent, ce qui ne nous éloigne pas tellement de la piste féérique.


Dommage que "lavandière" soit souvent le nom d'une fée. Voir le folklore breton ou de la Galice espagnole.
Aux Piémont les "faje" font toujours la "lëssia".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Fux



Inscrit le: 17 Apr 2011
Messages: 10
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Tuesday 24 May 11, 23:47 Répondre en citant ce message   

Comment ça dommage ?

Effectivement je faisais référence au fait que les fées soient très souvent associées à la lessive.
C'est une très vielle structure qui lie l'eau et le linge à une ancienne divinité féminine de la vie et la mort.
http://www.persee.fr/articleAsPDF/hom_0439-4216_1976_num_16_2_367649/article_hom_0439-4216_1976_num_16_2_367649.pdf
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 25 May 11, 17:05 Répondre en citant ce message   

Bon, maintenant j'ai lu mieux...:-)...je m'excuse.

Dernière édition par giòrss le Wednesday 25 May 11, 18:57; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 25 May 11, 17:08 Répondre en citant ce message   

Fux a écrit:
Effectivement je faisais référence au fait que les fées soient très souvent associées à la lessive.

La preuve :
http://en.wikipedia.org/wiki/Fairy_%28brand%29
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zyst



Inscrit le: 25 May 2011
Messages: 1
Lieu: Tigery

Messageécrit le Wednesday 25 May 11, 19:58 Répondre en citant ce message   

Votre discussion est assez nourrie d'informations. Cependant, vous n'avez pas encore pris en compte que le 'gojat' est aussi un des noms en catalan de la fleur dénommée 'souci' en français, 'calendula officinalis' en latin.
On peut en déduire que 'gojat' est polysémique. Il se référe en effet au moins à deux sens, d'une part à un être humain, le plus souvent un jeune homme, voire de temps à autre à une jeune femme et d'autre part à une fleur.
Voir http://www.tagoror.com/enciclopedia/es/wikipedia/c/ca/calendula_officinalis.html
Ce site très bien renseigné en matière horticole nous propose une déclinaison très étendue des appellations de cette fleur dans plusieurs, langues romanes ou non, que je vous rappelle ci-dessous :

Calendula officinalis L.

Basónimo: Calendula officinalis L. (editado por vez primera en Species plantarum por linneo en 1753)
''Sinonimia: sin datos
Nombre vernáculo:
Español: Botón de oro, Caldo, caléndula, caréndula, corona de rey, flamencuela, flamenquilla, flor de difunto, flor de muerto, flor de todos los meses, maravilla, maravillas mejicanas, maravillas tudescas, margarita, mejicanas, mercadela, reinita, rosa de muertos, tudescas.
Catalán: Calèndula,flor de tot l´any, gojat, gaujat, boixac, gauget, gaugé, groguet, jaumet, galdiró, garronada, llevamà, clavellina de mort, flor dálbat, mal d´ulls.
Euskera:Illen, ilherrilili.
Gallego y Portugués: Maravilhas, boninas, cuidados.

Par ailleurs, il existe en France un village dénommé 'Le Gojat' situé sur les rives du lac d'Aiguebellette en Savoie, (73610 St Alban De Montbel), donc assez loin des contrées catalanes, occitanes ou gasconnes, voire provençales. J'ignore la raison de l'attribution de ce nom à ce village, mais on peut imaginer toutes sortes de choses, y compris qu'un valet d'armée y ait laissé une trace tellement mémorable qu'on décida de baliser son séjour par l'attribution du nom de son métier à ce lieu-dit, sur les rivages du lac.

Mon nom de famille, peu commun, dont vous prendrez connaissance ci-dessous dans ma signature, vous indiquera par lui-même la raison de mon intérêt et de ma curiosité sur le sujet.

Pierre Gojat
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Fux



Inscrit le: 17 Apr 2011
Messages: 10
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Wednesday 25 May 11, 21:12 Répondre en citant ce message   

Très intéressant, merci. Le souci est une très importante plante médicinale qui a une riche mythologie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 26 May 11, 6:32 Répondre en citant ce message   

Citation:
il existe en France un village dénommé 'Le Gojat' situé sur les rives du lac d'Aiguebellette en Savoie, (73610 St Alban De Montbel), donc assez loin des contrées catalanes, occitanes ou gasconnes, voire provençales. J'ignore la raison de l'attribution de ce nom à ce village, mais on peut imaginer toutes sortes de choses, y compris qu'un valet d'armée y ait laissé une trace tellement mémorable qu'on décida de baliser son séjour par l'attribution du nom de son métier à ce lieu-dit, sur les rivages du lac.

Ce n'est pas impossible mais le peu que je sais de l'étymologie des toponymes c'est que la transformation y est reine. Autrement dit, il ne faut surtout pas se fier aux apparences. L'étymon d'un toponyme (sauf cas bien connus et assez faciles à cerner) est rarement celui qui saute aux yeux à première vue.
J'ai cherché dans "Les noms de lieux en France. Glossaire des termes dialectaux" de Pégorier (IGN) mais n'ai rien trouvé de bien satisfaisant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Fux



Inscrit le: 17 Apr 2011
Messages: 10
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Monday 30 May 11, 16:26 Répondre en citant ce message   

Après quelques recherches de plus il semblerait que gojat soit une forme assez rare de gaujat qui a en languedocien ibérique tout un tas de dérivés pour désigner d'autres plantes, proches du souci. Mais toutes ces formes sont basées sur gaujat. Je me demande s'il y a pu avoir passage de -au- à -o-, en tout cas le gaujat pour "souci" semble être une forme isolée au milieu des gaujat catalans et languedociens. Je pense donc c'est la forme en -au- qui nous met sur la piste de l'étymon. A mettre en relation avec gaug/gaush/gauj ? Jòia est aussi le nom d'une fleur.
En tout cas je doute que ce soit le même étymon que pour goja.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 19 Feb 14, 16:39 Répondre en citant ce message   

Citation:
On connais bien le mot gojat qui désigne un garçon, un tout jeune homme.
Ce qui est moins connu c'est qu'il est un dérivé du mot féminin goja, qui lui a fini par devenir péjoratif, par désigner une "fille de mauvaise vie" en gros.

Je crains que ce ne soit le contraire.
Pour Pierre Guiraud, un goujat ou goujard était un valet d'armée dont l'arme était une gouje, c'est-à-dire un bâton de guerre emmanchée d'une serpe.
Par un phénomène inverse de celui qu'a connu le couple enfant - fantassin, le goujat a fini par n'avoir que le sens de "jeune garçon" et la langue lui a alors automatiquement créé le féminin gouge, dont - hypothèse personnelle - gouine est une probable variante qui a dû connaître une forme intermédiaire *gougine.
Les autres gojat ou goujat ou gaujat dont il est question dans ce fil (fleur, toponyme) doivent être des homonymes ou des paronymes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oc
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008