Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références d'origine littéraire - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références d'origine littéraire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19, 20, 21  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 24 Jun 11, 13:02 Répondre en citant ce message   

- Web e privacy, l'allarme del garante : con lo smartphone tutti come Pollicino
= Internet et vie privée, l'alerte lancée par le Président de l'Autorité de garantie des droits individuels : avec nos téléphones portables, nous sommes tous des Petit Poucet

Il Corriere della Sera - 23.06.2011


En résumé, nos portables sont localisables en permanence et chacun de nos déplacements est repéré en temps réel, comme si nous avions dans nos sacs ou nos poches des petits cailloux permettant de se (faire) repérer.

Italien pollice : pouce / diminutif -ino


Dernière édition par José le Friday 24 Jun 11, 17:05; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3664
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 24 Jun 11, 14:00 Répondre en citant ce message   

Quel est donc ce polichinelle , cet homme à ne pas prendre au sérieux, sorte de pantin, parfois moche et difforme? Le Pulëcënella de la commedia dell'arte nous a laissé cette image.

C'est aussi un jeune enfant, idée que l'on retrouve dans l'expression avoir un polichinelle dans le tiroir: être enceinte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3664
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 24 Jun 11, 16:02 Répondre en citant ce message   

À côté de pantalon, arlequin et polichinelle, déjà évoqués, la Commedia dell'arte nous a donné encore un pierrot (naïf, individu quelconque, un Bleu dans le langage militaire) , une colombine ( soubrette vive et délurée), sans oublier le scaramouche ( bouffon vêtu de noir.) . Quant à la comédie espagnole, nous lui devons le matamore ( version ibérique du tartarin) un hâbleur qui se vante de tuer les Maures, un certain Matamores francisé en Matamore.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2281

Messageécrit le Friday 24 Jun 11, 16:54 Répondre en citant ce message   

Citation:
Voltaire a effectivement donné à follicule le sens de "feuille imprimée", par fausse étymologie (L'ami Papou a probablement placé correctement follicule dans la famille de ... flouz). D'où folliculaire pour les auteurs de ces feuilles (l'adjectif "folliculaire" existait déjà dans son sens scientifique, notamment botanique).


Je n'ai pas la prétention de discuter cette interprétation admise.
Cependant, une idée me traverse l'esprit : et si Voltaire ne s'était pas trompé ? Si la fausse étymologie était le fait de doctes commentateurs qui n'ont pas décodé son ironie ?

Voltaire savait bien son latin, et il en jouait avec maestria.

Ouvrons le dictionnaire :

Citation:
follicŭlus, i, m. : -
1 - petit sac (de cuir), outre. -
2 - balle remplie d'air, ballon (pour jouer). -
3 - vessie, poche (dans le corps). -
4 - peau, balle, gousse, pellicule, écale, péricarpe, enveloppe (des fruits, des légumes, des grains).
5 - enveloppe (d'une larve). -
6 - l'enveloppe de l'âme (le corps).


Les sens 3, 4, 5 et 6 ne nous concernent pas.
Mais étudions de plus près les sens 1 et 2 :
1, petit sac de cuir, autrement dit une bourse, et que met-on dans une bourse ? De l'argent...
2, balle remplie d'air.
Qualifier de folliculaires ceux que Beaumarchais nomme les pauvres diables à la feuille c'est :
faire un calembour sur folium et folliculus, ce que nos érudits ont bien vu ; cependant ils n'ont pas osé remarquer la syllabe supplémentaire, -cul-, qui donne tout son sel à la plaisanterie ;
c'est aussi suggérer que le folliculaire est payé pour écrire (sens 1) ;
que ce qu'il écrit, c'est... du vent (sens 2) ;
et, par le rapprochement de l'élément fol- et de l'élément -cul-, suggérer l'usage qu'il convent de faire de sa prose...
Que si l'on me dit que Voltaire n'aimait pas le mot cul, je répondrais qu'il ne le supporte pas dans la conversation ordinaire, mais qu'il ne répugne pas à l'utiliser comme injure. N'a-t-il pas baptisé Luc le roi Frédéric II ? Faisant subtilement coup double, car l'inversion des lettres suggère l'inversion du personnage.

On aurait tort de sous-estimer Voltaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3664
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 26 Jun 11, 1:57 Répondre en citant ce message   

D'un air patelin, le patelineur pateline , nous fait patelineries et patelinages. C'est une farce, celle de Maistre, Maître Pathelin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3664
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 26 Jun 11, 9:05 Répondre en citant ce message   

Quel est ce gogo , crédule et niais, ne le dirait-on pas sorti d'une pièce de théâtre dans laquelle il serait victime d'un Robert Macaire? ( auteurs Lacoste, Lamaître, Lemaître). Si de plus, il se targuait d'être chauvin comme son éponyme dans la Cocarde tricolore , il serait un invité idéal pour le dîner des c...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3664
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 26 Jun 11, 12:18 Répondre en citant ce message   

Marie de France est connue pour son Ysopet( isopet), recueil de fables, tirées de celles d'Ésope. Le terme serait dérivé du nom de celui-ci.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1143
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Sunday 26 Jun 11, 13:43 Répondre en citant ce message   

C'est encore plus clair pour la version flamande, qui s'appelle "Esopet"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1236

Messageécrit le Monday 27 Jun 11, 3:13 Répondre en citant ce message   

Robinsonnade
Du Robinson Crusoe de Daniel Defoe (1719).
Didact. Récit d'aventures, de vie loin de la civilisation, en utilisant les seules ressources de la nature (Le Robert).

Le TLFi donne aussi robinsonade, robinsonner, robinsoniser, robinsonisme.

Robinson
Se dit familièrement d'un parapluie, par allusion à celui de Robinson Crusoé. (Littré)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3664
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 27 Jun 11, 19:19 Répondre en citant ce message   

Une bécassine est une femme un peu sotte et niaise. Cette acception d'un mot désignant par ailleurs un oiseau pourrait venir de l'héroïne bretonne de la bande déssinée, parue à partir de 1905 dans le magazine la Semaine de Suzette . Cette filiation n'est pas certaine, mais le Tlf l'évoque comme possible.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3510
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 27 Jun 11, 20:15 Répondre en citant ce message   

Tout est possible, bien sûr, mais la formation sur « bécasse » du nom de l'héroïne me semble plus naturelle car le même dictionnaire précise :

TLFi, s.u. « bécasse » a écrit:
av. 1696 fam. « personne crédule, peu intelligente » (Mme de Sévigné dans Lar. 19e : Madame de Nesle est accouchée d'un fils; je ne sais si cette bécasse en est bien aise)

L'oiseau et la sotte se partageraient alors le même diminutif …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3861
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 27 Jun 11, 20:21 Répondre en citant ce message   

Ce qui est étrange, c'est que le TLF ne mentionne ce sens de "personne niaise" que dans la rubrique étymologique. Pour le sens, il se contente de "femme stupide ou ridicule", proche de bécasse "femme stupide ou d'aspect ridicule". C'est pourtant bien le sens de jeune fille niaise qui prédomine aujourd'hui.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3664
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 27 Jun 11, 20:37 Répondre en citant ce message   

Bécassine est bien formé avec diminutif, littéralement, il signifie une petite bécasse, sauf que la bécassine est un autre oiseau que la bécasse.

Ce que signale le dictionnaire, c'est d'une part, que bécasse désignait depuis longtemps une femme niaise et d'autre part, que grâce à l'héroïne de la BD, bécassine a pris le relais, avec une acception proche.

Le test consisterait à vérifier si les locuteurs d'aujourd'hui, employant ce terme, font le rapprochement avec l'héroïne provinciale en sabots ou pas...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3510
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 28 Jun 11, 8:05 Répondre en citant ce message   

C'est effectivement la bonne idée technique mais je crains alors qu'il faille faire très vite. En dépit de quelques rééditions marginales pour vieilles personnes nostalgiques, les albums de Bécassine sont largement tombés dans l'oubli. Ils sont pratiquement inconnus des jeunes et, dirai-je, à juste titre. Ils datent terriblement et n'ont plus guère d'intérêt que sociologique, sur l'exil servile des jeunes provinciales dans la première moitié du XXe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3861
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 28 Jun 11, 11:24 Répondre en citant ce message   

Tu négliges peut-être l'impact de Chantal Goya sur des générations d'enfants, aujourd'hui adultes.
Citation:
Tombée un peu dans l'oubli, Bécassine reviendra sur le devant de la scène grâce au tube de Chantal Goya « Bécassine, c'est ma cousine » vendu à plus de 3 millions d'exemplaires en 1979.

Depuis, et en réaction, le chanteur et guitariste breton Dan Ar Braz, qui a représenté la France à l'Eurovision en chantant en breton, a mis à son répertoire une chanson où il dément pour son compte : Bécassine, ce n'est pas ma cousine !

À la même époque l'émission de télévision Le Bébête show présentait Jean-Marie Le Pen sous la forme d'une marionnette parodiant l'héroïne : « Pencassine ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9cassine_(bande_dessin%C3%A9e)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19, 20, 21  Suivante
Page 5 sur 21









phpBB (c) 2001-2008