Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
chauvin (français) - Le mot du jour - Forum Babel
chauvin (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 13 Jul 11, 10:58 Répondre en citant ce message   

Le chauvin désigne celui qui manifeste un patriotisme fanatique. En particulier, il admire avec excès et sans discernement tout ce qui appartient à son propre pays et dénigre systématiquement tout ce qui est étranger.
(source : TLF)

Ce mot vient du nom propre Chauvin (de chauve). Le TLF nous renseigne sur son prénom : Nicolas Chauvin.
Mais qui est donc ce Nicolas Chauvin ?

En fait, il s'agit d'un personnage de fiction.

On pense qu'il devient célèbre à partir de 1831 grâce à une pièce de théâtre (un vaudeville) qui a remporté un grand succès, juste après la conquête de l'Algérie (1830) :
La cocarde tricolore, pièce écrite par les frères Cogniard

Le titre de la pièce a peut-être aussi eu une influence sur le sens de "cocardier" (qui est un synonyme de "chauvin")

Ce Chauvin (il n'a pas de prénom) est un jeune conscrit qui se bat en Algérie. J'ai parcouru rapidement la pièce, je ne vois pas vraiment de caractère chauvin dans le personnage de Chauvin.


Chauvin mange du chameau :
J'ai mangé du chameau,
J'ai l'ventr' comme un tonneau,
J'verrai pus mon hameau,
Ça m' brûl' dans chaqu' boyau.


à noter cette phrase qui est reprise plusieurs fois dans un acte. C'est cette phrase qui a certainement fait le succès du terme chauvin :

J'suis Français, j'suis Chauvin, j'tap' sur le Bédouin.

Puis on apprend que :
Chauvin a rossé l'dey
Il est alors nommé caporal par son lieutenant.




Le prénom de Nicolas apparait dans le Dictionnaire de la conversation et de la lecture inventaire, publié par William Duckett (1853)
J'ignore si c'est la première attestation du prénom.

Quand son capitaine disait : Bonjour, Chauvin, le brave soldat pleurait ; quand son colonel le tutoyait, Chauvin pleurait, et ne saluait plus ses camarades; un jour que son général, en passant l'inspection, lui toucha, par mégarde, les boutons de son uniforme, Chauvin pleura; mais ce jour-là, voyez-vous, il jura de se faire tuer pour son général et pour sa patrie... Voilà le grand mot lâché, je fais presque du chauvinisme en vous parlant de Chauvin.
(...)
il se trouve là et là, partout où il y a un sacrifice à accepter.
(...)
Nicolas Chauvin , celui-là même qui a francisé le mot placé en tête de cet article, est né à Rochefort. Soldat à dix-huit ans, il a fait toutes les campagnes. Dix-sept blessures, toutes reçues par devant, trois doigts amputés, une épaule fracturée, un front horriblement mutilé, un sabre d'honneur, un ruban rouge, deux cents francs de pension, voilà le vieux grognard qui se repose au soleil de son pays, en attendant qu'une croix de bois protège sa tombe... Le chauvinisme ne pouvait avoir un plus noble patron.


Est-ce l'auteur de cet article qui a inventé ce Nicolas Chauvin ? Aucune trace de lui, a priori, sur le plan historique.



Notons l'emploi de George Sand dans une lettre à Armand Barbès, en 1867.

Je remarque avec attendrissement que vous êtes resté chauvin, comme disent nos jeunes beaux esprits de Paris, c'est-à-dire guerrier et chevalier — comme je suis restée troubadour, c'est-à-dire croyant à l'amour, à l'art, à l'idéal, et chantant quand même, quand le monde siffle et baragouine. Nous sommes les jeunes fous de cette génération.

Barbès n'est cependant pas vraiment un "chauvin" dans le sens actuel. Existait-il un autre sens ? Ou bien George Sand ne connaissait pas trop le sens de ce terme ?
Barbès était un homme politique, républicain, démocrate. Excessif, certes. Mais je ne pense pas qu'on puisse le qualifier de nationaliste.



Ce Chauvin va être repris par toute une littérature antisémite, représentant le contraire du Juif.
Ce nationalisme ne peut déplaire aux idées de l'extrême droite.

Nicolas Chauvin incarne le brave patriote qui se bat avec courage pour la patrie. La France de la terre "qui ne ment pas". La "France d'en bas", la lutte des petits contre les élites.

Il incarne le "soldat-laboureur".
cf. Chauvin, le soldat-laboureur, contribution à l'étude des nationalismes, par Gérard de Puymège - 1993


Ce serait intéressant de savoir d'où vient cette expression de "soldat laboureur".

Fabrice Preyat, dans Le Petit Concile de Bossuet et la christianisation des mœurs et des pratiques littéraires sous Louis XIV (2007) parle de l'abbé Claude Fleury.
Il a écrit un ouvrage, Le soldat chrétien :

Fleury qui va plonger dans l'histoire antique. L'homme est plutôt fait pour labourer la terre que pour instruire des procès ou chercher des emplois dans la finance. Maintenu par son travail, dans la passivité politique et préparé physiquement et moralement par les travaux des champs à affronter les conflits les plus rudes.
"Incarne le rêve d'une union nationale perpétuelle"

Voici un extrait des pensées politiques de l'abbé Fleury :

Le but de la politique est de rendre un peuple heureux. Un peuple est un composé de particuliers ; donc, pour connaître le bonheur que l'on doit procurer à tout un peuple, il faut se former une idée distincte d'un particulier heureux autant que l'on peut communément l'être dans la vie présente.
(...)
L'homme que nous cherchons pour être comme l'échantillon d'un peuple heureux est donc premièrement un laboureur vivant des fruits de sa terre et de son troupeau; ensuite un artisan des choses nécessaires à la vie, un potier, un forgeron, un charron, un maçon; enfin, un marchand de blé, de vin, de draps, et des autres choses semblables.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1424
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Wednesday 13 Jul 11, 12:01 Répondre en citant ce message   

Le mot chauvin a été emprunté par d'autres langues, s'appliquant, bien sûr, à n'importe quelle nation.

Roumanie En roumain il s'écrit șovin et, curieusement, il a une variante șovinist, à partir du dérivé șovinism.

Hongrie C'est analogue en hongrois: sovén = soviniszta < sovinizmus.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 13 Jul 11, 12:35 Répondre en citant ce message   

chauvin est cité dans les Fils suivants :

- Références d'origine littéraire

- Noms propres devenus noms communs
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Thursday 14 Jul 11, 18:47 Répondre en citant ce message   

À noter qu’en anglais, et surtout en allemand, les acceptions de chauvinist débordent celles de chauvin en français.

S’il signifie parfois « nationaliste », il signifie le plus souvent « machiste »:

“A white male pig chauvinist“
Un cochon de blanc mâle et machiste (injurieux).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008