Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
réalité (français) - Le mot du jour - Forum Babel
réalité (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1228
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le mardi 09 août 11, 15:46 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Ce sujet est issu du MDJ solstice.
On pourra peut-être y remplacer le mot réalité de Platon, par vérité d'autres philosophes ou encore par sens des sémioticiens.

Un heureux hasard m'a vu offrir tout récemment le livre de Stephen HAWKINg, "Y a-t-il un grand architecte dans l'Univers?" (bien que celui-ci soit une vulgarisation de physique moderne plutôt qu'une théologie).
Voici quelques extraits, légèrement modifiés sur la forme.
...
"Le cerveau interprète les signaux reçus par nos organes sensoriels en créant un modèle du monde qui nous entoure. Lorsque ce modèle permet d’expliquer les événements, nous avons alors tendance à lui attribuer, à lui et aux éléments ou concepts qui le composent, le statut de réalité ou de vérité absolue. Pourtant, il existe de nombreuses façons de modéliser une même situation physique, chaque modèle ayant ses propres éléments ou concepts fondamentaux. Si deux théories ou modèles physiques prédisent avec précision les mêmes événements, il est impossible de déterminer lequel des deux est plus réel que l’autre ; on est alors libre d’utiliser le plus approprié.

Que décrivent les lois scientifiques ? La plupart de scientifiques vous diront qu’elles sont le reflet mathématique d’une réalité externe indépendante de l’observateur. Mais à mesure que nous nous interrogeons sur notre façon de conceptualiser le monde, nous nous heurtons sur la question suivante : avons-nous vraiment raison de penser qu’il existe une réalité objective ?

Un exemple célèbre d’une même réalité décrite par des images différentes nous est fournit par le modèle de Ptolémée (vers 85-165 ap. J.C.). Ce modèle a été publié en treize volumes sous son titre arabe, l’Almageste.
Celui-ci débute en détaillant les raisons qui autorisent à penser que la terre est ronde, immobile, située au centre de l’Univers et de taille négligeable comparée à sa distance aux cieux…Les planètes et les étoiles se mouvaient autour d’elle en suivant des orbites compliquées (épicycloïdes)…
Il a fallu attendre 1543 pour que Copernic propose un modèle concurrent (Les révolutions des sphères terrestres)…
Il y décrit un monde dans lequel les planètes tournent selon des orbites circulaires autour d’un soleil immobile…Cette idée n’était pas nouvelle : Aristarque dix-sept siècles plus tôt....

Finalement, lequel des deux systèmes est-il réel ? Il est faux de prétendre, même si on l’entend couramment, que Copernic a invalidé Ptolémée.(NDLR: C'est moi qui souligne)
…on peut très bien rendre compte de nos observations des cieux en supposant immobile soit la Terre, soit le Soleil. L’avantage du système copernicien tient au fait que les équations du mouvement y sont bien plus simples. (NDLR: pour définir le solstice, c'est l'inverse).

Une conclusion … : la réalité n’existe pas en tant que concept indépendant de son image ou de la théorie qui la représente. Nous allons donc adopter un point de vue baptisé : réalisme modèle-dépendant.

En philosophie, la doctrine qui porte le nom de réalisme considère qu’un phénomène aura des propriétés identiques quel que soit l’observateur, extérieur ou non. http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9alisme_%28philosophie%29 Même si ce réalisme semble a priori attirant, nous verrons plus loin que notre connaissance de la physique moderne le rend difficilement défendable. Les principes de la physique quantique, qui est une description assez fidèle de la nature, nous enseignent ainsi qu’une particule ne possède ni position ni vitesse définie tant que celle-ci n’est pas mesurée par un observateur. Il est par conséquent inexact de dire qu’une mesure donne un certain résultat car elle n’acquiert sa valeur qu’au moment où elle est effectuée.

L’idée d’accorder une réalité à une particule potentiellement inobservable, telle le quark, semblait inenvisageable pour nombre de scientifiques. Toutefois, …(il est permis de dire que) les quarks existent dans un modèle qui s’accorde avec notre expérience du comportement des particules subatomiques."
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008