Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les mots interrogatifs dans les dialectes - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
Les mots interrogatifs dans les dialectes
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
sable



Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 1
Lieu: pays de loire

Messageécrit le Tuesday 12 Mar 13, 15:09 Répondre en citant ce message   

En dialecte hassaniyya :

Qui : men
Quoi : aš
Quand : eynte
Comment : kifaš
Où : mneyn, weyn (parfois : eyn)
Combien : kemm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Saturday 27 Apr 13, 17:43 Répondre en citant ce message   

Au sujet du mot "quoi" en arabe dialectal, j'ai l'impression que c'est très souvent un composé de "shay'" (chose) réduit en "sh(i)", parfois précédé de "wa-" (et) et "ayy" (quel(le)) ("wash", "ash").

En revanche, j'ai du mal à comprendre l'origine du "(n)û/ô" dans "ashnô", "shû" ou encore "shinû".

Même question pour l'interrogatif égyptien "eyh", où je trouve le "ayy" de départ, mais je ne comprends pas trop pourquoi il y a une aspiration et pas un "sh(i)" comme ailleurs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8282
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 27 Apr 13, 19:13 Répondre en citant ce message   

1. Il ne faut pas oublier l'existence d'un synonyme de شيء [šayʾ], qui est شأن [šaʾn]. C'est probablement de ce mot que viennent les formes qui t'intriguent.

2. Le إيه [ēh] égyptien s'écrit effectivement souvent ainsi, mais aussi إي [ē]. Ce h final n'est qu'une consonne d'appui, il n'a qu'une valeur phonétique, non morphologique, comme le prouve la variante. Dans ce mot, comme on le voit, l'arabe égyptien se passe d'un des deux mots "chose" ci-dessus, il se contente de la trace du أيّ [ayy] classique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tobias



Inscrit le: 14 Apr 2012
Messages: 46
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 27 Apr 13, 19:21 Répondre en citant ce message   

Azwaw a écrit:
Je ne suis pas un fin connaisseur de l'arabe maghrébin, mais il me semble que l'utilisation de "man" n'est pas "traditionnelle". M'est avis qu'il s'agit plutôt d'une influence du classique ou d'une volonté de purisme...

Si si pour dire qui de manière interrogative directe, on utilisera shkun (abreviation de ay shakun) cependant dans certaines formules interrogatives on retrouve man , par exemple : A qui est ce ? se dira : ta3 men ? , avec qui se dira m3a men ? , pour qui se dira Li men? etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 13:53 Répondre en citant ce message   

Citation:
Qui : li
Quoi : dak
Où : fejn
Quand : meta
Comment : kif
Combien : kemm

Pour "où", "quand", "comment" et "combien", on a des interrogatifs bien arabes, mais je suis étonné de l'utilisation de "dak", qui me fait plutôt penser à un démonstratif, et à "li" qui devrait vouloir dire "à" ("lili" = à moi).

En cherchant d'autres équivalents, j'ai trouvé "liema" pour "quoi", qui ressemble déjà plus à "ma". Connaissez-vous la différence ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 15:50 Répondre en citant ce message   

Rappelons qu'il s'agit du maltais, qui ressemble à de l'arabe mais n'est pas de l'arabe !
Néanmoins, "li", au sens de "qui", se rapproche assez du maghrébin "elli", qui, que, et sert de même, c'est-à-dire pas pour l'interrogation où il semble qu'on utilise "min" comme ailleurs.
"dak" est en principe bien le démonstratif, "quoi" étant plutôt "liema" que tu as indiqué.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8282
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 16:11 Répondre en citant ce message   

En arabe égyptien aussi, elli est un relatif mais pas un interrogatif.
Peut-être faudrait-il vérifier que le li maltais n'est pas lui aussi un relatif et seulement un relatif.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 18:11 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Peut-être faudrait-il vérifier que le li maltais n'est pas lui aussi un relatif et seulement un relatif.

Si, c'est d'ailleurs ce que je dis dans mon message précédent, en principe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8282
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 18:50 Répondre en citant ce message   

Apparemment, le principe ne m'a pas suffi.
Désolé de t'avoir paru jouer les perroquets. Il y a assez de choses à dire, en général, pour pouvoir se passer de répéter ce qui a été déjà dit.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 20:23 Répondre en citant ce message   

Bon, je crois qu'en fait la petite liste de mots interrogatifs est erronée, ou alors les mots que je viens de trouver sur plusieurs sites de grammaire maltais en sont des variantes :

Qui : min
Quoi/quel(les) : x(i), liema

"Xi/x" correspond évidemment à "shi/sh", qu'on trouve dans certains dialectes arabes.

Min hi l-mara tieghu? = Qui est sa femme ?
Liema kompjuter se tixtri? = Quel ordinateur achètes-tu ?
Xi trid? = Que veux-tu ?
X'jismek? = Quel est ton nom ?

Ajoutons "pourquoi" = "ghaliex".

Je sais que le maltais n'est pas vraiment de l'arabe, mais ça reste une langue très proche des dialectes d'Afrique du Nord même si un bon nombre de mots sémitiques ont été remplacés par des mots siciliens/italiens/français/anglais et la prononciation est très différente aussi...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
kristofru



Inscrit le: 13 Apr 2013
Messages: 57
Lieu: PACA

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 22:32 Répondre en citant ce message   

En maltais :
(Alphabet officiel)

Qui : min (interrogatif), ex: Qui est-ce ? Min hu (= huwa); li (relatif), ex: Fais ce que tu veux. Agħmel li trid.
Quoi : x', xi (prononcé : š, ši)
Où : fejn (pron. : feyn)
Quand : meta, xhin (pron. : šin)
Comment : kif
Combien : kemm
Pourquoi : għaliex (pron. : âlîš), għax (pron. : âš)
(Le/la)quel(le) : liema (pron. : lîma)
Ce(t)...-ci : dak
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Sunday 05 May 13, 1:58 Répondre en citant ce message   

Merci d'avoir confirmé ce que je croyais. Il me semblait bien que "dak" et "li" ne collaient pas trop comme interrogatifs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Friday 17 May 13, 16:29 Répondre en citant ce message   

On a parlé du libanais, mais pas des autres dialectes levantins en général.

En levantin :

Qui : manû, minû, mîn, (minî (f))
Quoi: êš, ê(h), šû
Où : fên, wên
Quand : êmta(n)
Comment : kif
Combien : akamman, akammin
Combien (prix) : 'addêš, 'addê(h)
Quel(le) : anû (anî (f))


Dernière édition par Feintisti le Thursday 20 Jun 13, 19:40; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Tuesday 18 Jun 13, 18:23 Répondre en citant ce message   

En libyen :

Qui : škûn
Quoi : šin(û/î), êš
Où : wên
Quand : âmta
Comment : kif
Combien : giddâš / gaddâš / giddêš
Pourquoi : lêš

J'ajouterais que la particule "û" se place souvent en fin de phrase comme un n'est-ce pas et peut donc servir pour rendre une phrase interrogative.

Ex: kân fî zaHma halba fî T-Trîg -û? Le trafic était très dense sur la route, n'est-ce pas?


Dernière édition par Feintisti le Thursday 20 Jun 13, 15:18; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1596
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Thursday 20 Jun 13, 15:17 Répondre en citant ce message   

En irakien :

Qui : minu (sujet), man (objet)
Quoi : šinu (sujet), š- (objet)
Où : wên
Quand : šwakit (lit. ayy shay' waqt), êmta
Comment : šlôn, kêf
Combien: čam, šgadd, bêš (prix)
Pourquoi : luwêš, lêš, ilwêš
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5









phpBB (c) 2001-2008