Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Expressions avec des termes de botanique - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Expressions avec des termes de botanique
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
batisse



Inscrit le: 10 May 2018
Messages: 71
Lieu: Lorraine (France)

Messageécrit le Friday 25 May 18, 18:38 Répondre en citant ce message   

Puisque le coton est une fibre végétale, il y a l'expression filer du mauvais coton, qui peut avoir plusieurs sens:
1) Avoir des difficultés à joindre les deux bouts (ce qui est également un problème pour un filateur)
2) Etre atteint d'une maladie potentiellement fatale.
3) Devenir voyou, délinquant.

Je terminerai cette série avec une note un peu grivoise: arroser le persil, une des nombreuses expressions imagées pour l'acte sexuel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11144
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 25 May 18, 18:55 Répondre en citant ce message   

Batisse a écrit:
1. Avoir un coeur d'artichaut, signifie être volage, une feuille par ci une feuille par là.

2. l'expression filer du mauvais coton, qui peut avoir plusieurs sens

1. Ce n'est pas la définition que j'aurais donnée spontanément.
On trouve plutôt ceci :
- Tomber facilement et souvent amoureux.
- Être susceptible à l’amour ; donner son cœur facilement ; tomber amoureux facilement, à tout bout de champ.
J'associe (à tort peut-être) volage plus à l'amour physique alors que le coeur d'artichaut donne dans le sentimental.

2. Je n'avais jamais entendu "filer du mauvais coton" mais toujours filer un mauvais coton".
L'expression avec "du" semble très rare, elle est peut-être employée dans certaines régions ?
Ce site dit ceci :
- ''Filer du mauvais coton'' est une expression signifiant qu'une personne n'est pas en bonne santé et qu'elle se dégrade. On l'utilise aussi lorsqu'une personne fait des mauvaises affaires. Au XVIIIème siècle, on disait ''jeter un vilain coton'' pour signifier qu'on était ruiné. Un siècle plus tard, l'expression se déplace sur la santé en faisant allusion aux nombreuses filatures qui filaient du coton qui, en s'usant, perdait des boules de fils. Il est aussi évoqué que cette phrase viendrait des filatures du Nord de la France.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
batisse



Inscrit le: 10 May 2018
Messages: 71
Lieu: Lorraine (France)

Messageécrit le Friday 25 May 18, 19:02 Répondre en citant ce message   

En Picard l'expression tâter à blettes, (tâter les (fruits) blettes, ramollis) c'est faire des suggestions ou obtenir des informations mine de rien.

Comme lorsque l'on tâte discrètement les fruits ou légumes à l'étal d'un maraîcher, pour s'en faire une idée ou pour savoir ce que le marchand va en dire alors qu'on ne lui demande rien.

Je tâte à blettes pour vir quo qu'i ferot plaiji à min garchon (j'essaie de savoir ce qui plairait à mon fils)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
batisse



Inscrit le: 10 May 2018
Messages: 71
Lieu: Lorraine (France)

Messageécrit le Friday 25 May 18, 19:14 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
J'associe (à tort peut-être) volage plus à l'amour physique alors que le coeur d'artichaut donne dans le sentimental.

Je ne sais pas comment tu manges les artichauts.... pour ma part, je prends une feuille, je mange la partie qui m'intéresse, puis je la jette pour en attaquer une autre. Pas très sentimental je trouve...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
batisse



Inscrit le: 10 May 2018
Messages: 71
Lieu: Lorraine (France)

Messageécrit le Friday 25 May 18, 19:55 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
2. Je n'avais jamais entendu "filer du mauvais coton" mais toujours filer un mauvais coton".


J'ai passé plus de la moitié de ma vie au contact de peigneurs et filateurs et je t'assure que les deux se disent et que la différence, car il y en a une, passe des lieues au-dessus de la tête des gens qui ne sont pas de la partie.

UN coton c'est un coton qui vient d'une seule origine et en a les propriétés. C'est plus précis que DU coton, qui est éventuellement un mélange de cotons de différentes origines ou proprietés.

C'est un peu comme boire un bon vin ou du bon vin.

Dans le site que tu indiques il est dit que le coton en s'usant perdrait des boules de fil. C'est impossible. Un fil peut perdre des fibres mais pas des fils. Mais comme c'est écrit dans un document, c'est considéré vrai...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11144
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 28 May 18, 9:54 Répondre en citant ce message   

Batisse a écrit:
En picard l'expression tâter à blettes, (tâter les (fruits) blettes, ramollis)

les (fruits) blets

l'adjectif est blet (masc.) / blette (fém.).
blette (subst. fém.) étant un synonyme de bette (légume), on peut avoir des blettes blettes !

Le TLFi a écrit:
Blette, fém., réfection d'apr. les adj. en -et, -ette, de l'adj. a.fr. blece, fém. « blette » (Moniage Guillaume, v. 2198, var. du ms. C [2emoitié xiiies.]), lui-même issu du verbe a.fr. blecier (blesser*) pris au sens de « meurtrir (des olives, des pommes pour les faire mûrir) » xies., v. blesser. En a. fr. les adj. fém. précèdent les masc. parce qu'à cette époque les fruits connus étaient presque exclusivement de genre féminin.

http://www.cnrtl.fr/definition/blet
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3195
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 28 May 18, 11:05 Répondre en citant ce message   

Le TLFi rappelle aussi :
Citation:
Ac. 1798 et 1835 enregistrent uniquement le fém. blette. Besch. 1845 donne le masc. et le fém. blet, blette (cf. aussi le reste des dict.) mais souligne : ,,Il est plus ordinairement usité au féminin et en parlant des poires.``

Cette prédominance du féminin explique sans doute l'écriture "blette" utilisée dans le message cité plus haut. L'adjectif masculin "blet" lui-même est peu employé et quoique les dictionnaires indiquent comme prononciation usuelle "blè", le dictionnaire de la prononciation dans son usage réel de Martinet & Walter, montre un usage partagé avec une prononciation "blette" même au masculin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11144
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 28 May 18, 11:14 Répondre en citant ce message   

Merci pour cette précision.
Si j'ai signalé cette "faute", c'est parce que cet adjectif a une prononciation pas très évidente (je trouve).
Je pense que je prononce blet comme le féminin ("blète").
Sans doute parce que je l'ai toujours entendu prononcé comme ça (Yonne, Bourgogne).

Il y a des blettes blettes (vu plus haut), on doit pouvoir trouver des blés blets ! cool
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Wednesday 04 Jul 18, 23:34 Répondre en citant ce message   

anglais : top banana [banane de premier ordre] : gros bonnet, grosse légume

origine : USA, 1947, dans le sens de comique principal d’un spectacle de music-hall, qui était aussi appelé first banana [première banane], par opposition à second banana et third banana

D’après le New York Times du 30 mars 1958, le comédien Phil Silvers (1911-85) expliquait qu'un autre comédien, Harry Steppe (1888-1934), avait inventé l'expression en 1927 en référence à un sketch comique dans lequel trois comédiens essayaient de se partager deux bananes. (Il est tout de même curieux que l'expression ne soit pas apparue à l'écrit pendant vingt ans et que cette explication n'apparaisse que si tard.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1694
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Friday 03 Aug 18, 10:45 Répondre en citant ce message   

Message scindé du Fil Expressions / mots dérivés de noms d'animaux - [ José ]

rejsl a écrit:
Pèbre d'aï, ( prononcer " ail" le nom vernaculaire en Provence de la sarriette . Passée de l'occitan provençal en français régional, l'expression fut écorchée et déformée ...
Il existe de nombreuses variétés de sarriettes. A propos de la sarriette des montagnes ou sarriette vivace (Satureja montana) :
Citation:
C'est la plus utilisée de toutes les sarriettes avec ses feuilles persistantes très aromatiques, médicinales et condimentaires. Port en boule dense. Fleurs blanches intéressantes car très mellifères et apparaissant en fin d'été à un moment où le jardin manque de fleurs pour les abeilles !
Je peux en effet constater chez moi qu'elle attire un nombre impressionant d'abeilles depuis près de trois semaines.
Au Moyen Age, elle était considérée comme un aphrodisiaque et appelée en conséquence herbe du diable; elle fut même interdite dans les monastères...On sait que son honneur a été rétabli...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Thursday 20 Dec 18, 13:06 Répondre en citant ce message   

anglais tall poppy [grand coquelicot, grand pavot] : une personne dont la réussite provoque une hostilité jalouse

Il s'agit d'une allusion à un épisode d'Histoire romaine, de Tite Live (Livre 1, 54) : Tarquin le Superbe ne parvenant pas à prendre d'assaut la ville de Gabies, Sextus, l'un de ses fils, s'introduit dans la ville en se faisant passer pour une victime de la cruauté de son père ; Sextus finit par obtenir le commandement général de l'armée des Gabiens :
Citation:
(5) Quand il se croit assez fort pour tout oser, il dépêche à son père un des siens, chargé de lui demander ce qu'il doit faire, maintenant que les dieux lui ont accordé un pouvoir absolu dans la ville de Gabies. (6) Le messager, dont la fidélité, j'imagine, parut douteuse, ne reçut pas de réponse verbale; mais Tarquin, prenant un air pensif, passa dans les jardins du palais, suivi de l'émissaire de son fils. Là, dit-on, se promenant en silence, il abattait, avec une baguette, les têtes des pavots les plus élevées. (7) Fatigué de questionner et d'attendre une réponse, le messager s'en retourne à Gabies, croyant avoir échoué dans sa mission. Il rapporte ce qu'il a dit, ce qu'il a vu, et ajoute que le roi, soit par haine, soit par colère, soit enfin par un effet de cet orgueil qui lui est naturel, n'a pas prononcé une seule parole. (8) Mais Sextus, pénétrant sous cette énigme le sens de la réponse et les intentions de son père, fit périr les principaux citoyens, les uns, en les accusant devant le peuple, les autres, en profitant de la haine qu'ils avaient soulevée contre eux. Plusieurs furent condamnés publiquement; quelques-uns, offrant moins de prise aux accusations, périrent en secret. (9) D'autres purent fuir sans obstacles; d'autres furent exilés; les biens des bannis et des morts furent partagés au peuple. (10) Ces largesses, le produit de ces spoliations, ]es séductions de l'intérêt privé, étouffèrent le sentiment des malheurs publics, jusqu'au jour où Gabies, privée de conseils et de forces, tomba enfin sans résistance au pouvoir de Tarquin.

Apparue en Australie, l'expression tall-poppy syndrome dénote une tendance à dénigrer une personne qui a réussi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Monday 31 Dec 18, 18:06 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni (argot londonien, années 1930) : I should cocoa, ou I should coco : familier, et daté, pour I should say so, I should think so, I should hope so [Je dirais que c’est ainsi, Je pense bien, J’espère bien] – aussi employé ironiquement pour signifier Je dirais que non, Certainement pas, etc.
[cocoa : cacao - coco = coconut : noix de coco]

On dit généralement qu’ici cocoa est “rhyming slang” pour so. Cela pose néanmoins un problème, car la caractéristique du “rhyming slang” est que l’élément qui rime est omis, comme dans I don’t have a scooby, "rhyming slang" pour I don’t have a clue [Je n'ai pas la moindre idée], scooby étant l’abréviation de Scooby Doo.

Pour justifier que cocoa est "rhyming slang" pour so, on dit parfois que cocoa est une abréviation de coffee and cocoa ou de tea and cocoa, et que, pour une fois, c’est l’élément qui rime que l’on a conservé (c’est ce qu’écrit par exemple Julian Franklyn dans A Dictionary of Rhyming Slang (2004)). Mais il semble que les expressions coffee and cocoa et tea and cocoa n’apparaissent que lorsqu’il s’agit d’expliquer I should cocoa.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9714
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 31 Dec 18, 19:56 Répondre en citant ce message   

La prononciation de nut, isolé ou en composition comme dans cocoanut, n'est pas celle de not mais elle en est tout de même très proche, il me semble. Je me demande (je parle comme vous !) si I should cocoa ne signifierait pas Je dirais que non, mais vraiment, pas du tout ironiquement. Ce qui respecterait la règle du rhyming slang.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 695
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Wednesday 30 Jan 19, 21:32 Répondre en citant ce message   

anglais to grasp the nettle [littéralement : empoigner l'ortie] : prendre le taureau par les cornes

De l'idée qu'il faut du courage pour vérifier la croyance selon laquelle l'ortie pique moins quand on la saisit franchement que quand on la touche légèrement.

Extrait de The Nonsuch Professor in his Meridian Splendor, or the Singular Actions of Sanctified Christians. Laid open in Seaven Sermons at Allhallows Church in the Wall, London (1660), par William Secker:
Citation:
Sin its like a nettle that stings when its gently touched, but doth not hurt when its ruggedly handled.
[Le péché est comme l'ortie qui pique quand elle est touchée doucement, mais qui ne fait pas mal quand elle est maniée rudement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3415
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 31 Mar 19, 16:20 Répondre en citant ce message   

Allemand allemand Ein Mauerblümchen sein
Littéralement , être une petite fleur de muraille

Cette expression peut désigner une fille ou femme qui fait tapisserie dans un bal mais son sens est plus large , car elle désigne en général une personne transparente , qui passe inaperçue de l'autre sexe .Ou même , par extension, une de ces personnes considérées par tous comme insignifiantes et que personne même ne remarque..

En référence à ces petites fleurs isolées qui poussent seules contre un mur ou même dans l'interstice d'un mur.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 9 sur 10









phpBB (c) 2001-2008