Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
chicotte (français : Afrique) - Le mot du jour - Forum Babel
chicotte (français : Afrique)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 30 Jan 13, 11:35 Répondre en citant ce message   

Une chicotte, c'est un fouet à lanières nouées (constitué de peau de buffle, d'hippopotame…) utilisé pour infliger des punitions corporelles.
chicotter : donner des coups de chicotte.

Ce terme est surtout utilisé en Afrique. Il vient du portugais chicote, qui lui-même provient certainement du français
chicot : reste d'une branche, d'un tronc brisé ou coupé
petit morceau de bois cassé (Furetière), reste d'une chose rompue (Boiste)

Au Québec , c'est une personne très maigre : on dit : maigre comme un chicot (selon le Dictionnaire universel de la francophonie, Hachette)
On emploie aussi ce terme pour désigner un reste d'une dent cariée ou cassée :
Il était là celui-là, avec son sourire crénelé par les chicots (Un singe en hiver, Antoine Blondin)
On l'emploie aussi pour des ruines :
le village apparaissait complètement en ruines ; il ne restait que des chicots de murs. (Un hussard sur les toits, Jean Giono)

On dit aussi chicoter : couper une branche pour faire un chicot.

Ce terme est dérivé d'une onomatopée exprimant la petitesse *tchikk-, exprimant la petitesse (cf chiche)


La première attestation de ce terme date de 1839, dans le Voyage autour du monde de Jacques Arago :
Au Brésil, à Rio de Janeiro :
Un jour, moi la trouvai à la fontaine et je vis sur son dos des marques de coups de chicote qu'on lui avait donnés la veille.
[...] mais je voulais m'en aller marron; la chicote de mon maître est trop dure.


La chicotte fut utilisée par les colons en Afrique. Ce terme se rencontre en particulier au Congo belge.
On utilise aussi la chicotte pour les enfants turbulents, ou les mauvais élèves. Est-ce encore une réalité ou bien en voie de disparition ?

J'ai retrouvé ce terme dans l'actualité de fin janvier 2013, dans un témoignage après la libération de Tombouctou.

Aux cris de «Mali, Mali, Mali», la foule brandissait de petits drapeaux français et maliens au passage des soldats.
Un des habitants, Mahamane, âgé d’une vingtaine d’années, s’est dit soulagé de cette arrivée après des mois de «souffrance» et de «chicotte» (coups de fouet ou de bâton) infligés par les islamistes armés.

(Libération, citant un journaliste de l'AFP)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 30 Jan 13, 12:20 Répondre en citant ce message   

Je ne connaissais pas, mais je vois qu'il est dans le TLFi sous différentes orthographes :
Citation:
CHICOT(T)E,(CHICOTE, CHICOTTE), subst. fém.
Fouet à lanières nouées. La chicotte est le moins que puisse te valoir ce crime abominable (Maran, Batouala,1921, p. 75).Des traces de coups de chicote, des cicatrices (Gide, Voyage au Congo,1927, p. 747).
Rem. On rencontre ds la docum. le verbe chicotter. Frapper avec une chicotte. Et ne voilà-t-il pas que l'on forçait les nègres à participer à la sauvagerie des blancs, à aller se faire tuer pour eux, en des palabres lointaines! Et ceux qui protestaient, on leur passait la corde au cou, on les chicottait, on les jetait en prison! (Maran, loc. cit., p. 187).
Orth. Chicote ou chicotte ds Lar. encyclop., Rob. Suppl. 1970 et Lar. Lang. fr. Cf. aussi ds la docum. Maran, loc. cit. Chicote uniquement ds Quillet 1965. Étymol. et Hist. 1840 chicote (Arago, Voyage autour du monde, p. 38 [cité comme mot étr.; à propos de Rio-de-Janeiro] d'apr. J. Pohl ds Arch. St. n. Spr., t. 205, p. 262); 1921 chicotte (Maran, loc. cit.). Empr. au port. chicote « id. » attesté dep. 1813, d'abord « natte de cheveux » au xviiies. (d'apr. Mach.) qui, de même que l'esp. chicote « fouet » (en Amérique latine), d'abord « extrémité d'un cordage », est prob. empr. au fr. chicot* (v. Cor., s.v. chicote). N'est pas d'orig. amér. (Mach.), aucun étymon amér. ne convenant du point de vue sém. (v. FEW t. 13, 2, p. 372; Fried.; Cor.). Fréq. abs. littér. Chicotte : 10.

Il semble qu'il soit passé par la case "natte de cheveux" avant de signifier fouet. Il serait aussi intéressant de savoir comment le mot est venu d'Amérique latine en Afrique :
Cf. notamment :
la langue française du Congo-Brazzaville
Les mots de la colonisation
Le Nord-Cameroun à travers ses mots.
J'ai l'impression que la définition Fouet à lanières nouées laisse à désirer car elle évoque plutôt le martinet alors que les images cruelles que je vois montrent souvent une lanière unique mais torsadée. Cf. aussi cette page en anglais. Quelle différence aussi avec l'escourgée ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 05 Feb 17, 20:52 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Ce terme est dérivé d'une onomatopée exprimant la petitesse *tchikk-, exprimant la petitesse (cf chiche)

Ce n'est pas l'avis de Pierre Guiraud qui, dans son Dictionnaire des étymologies obscures, consacre presque deux pages (211-212) aux mots en chic- ou chiqu-. Il voit leur étymon dans le latin ciccum "membrane qui sépare les grains de la grenade" au sens propre mais qui, au sens figuré, en est venu à signifier "peu de chose", un peu comme la figue pour les Grecs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008