Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les alphabets sacrés et secrets - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Les alphabets sacrés et secrets

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Breizhadig



Inscrit le: 12 Nov 2004
Messages: 861
Lieu: Penn ar Bed / Finistère

Messageécrit le Monday 28 Aug 06, 17:07 Répondre en citant ce message   

Redirigé depuis "langue et alphabet phéniciens".

Citation:
LES OGHAMS : Cet alphabet est apparu très tardivement et son usage est limité à quelques inscriptions retrouvées sur des pierres mégalithiques. Les anciens druides réservaient les écrits au profane, et utilisaient le grec. Les oghams garantissaient le secret des choses sacrées; Ils étaient instrument de l'art divinatoire, plus qu'un simple moyen d'écriture.
Voir : http://www.carnutes.com/accueil_Oghams.htm

Breton En Bretagne on a aussi un alphabet appelé l'alphabet armoricain ou alphabet des anciens bretons, il est attesté dans les livres destinés au public à partir du 17ème siècle, cependant aucune page web ne l'explique car peut de monde sait encore le lire et ceux qui le savent préfèrent le garder secrets pour le "folklore".

Cet alphabet correspond à une forte attirance apparue au moyen-âge vers les savoirs et sciences occultes, la Bretagne est une terre traditionnellement très religieuse mais son paganisme est aussi fort que la chrétienté, à la différence est que l'occultisme se montre pas mais est omniprésent dans la culture bretonne. Un livre très intéressant à ce sujet est "La légende de la Mort" d'Anatole le Bras qui transcrit assez bien les diverses croyances et pratiques païennes, le plus extraordinaire c'est qu'on se rend compte en lisant le livre que paganisme et chrétienté vont parfaitement de paire dans la culture bretonne... Et tout ça, ça fait d'excellentes histoires à se raconter au tour du feu et... e Brezhoneg ma'r plij ganeoc’h ("en Breton s'il vous plait!").

On trouve ces inscriptions dans des livres anciens pour écrire des passages réservés à être compris que par les initiés, le Livre (livre de sorcellerie, appelé par différents noms: ar vif, an agrippa, an nekromañs...) serait écrit dans cet alphabet ainsi que dans d'autres alphabets mystiques...

Cet alphabet n'utilise pas non plus les racines phéniciennes des lettres (à part 2 ou 3 lettres inspirées du Grec), on peut le trouver aussi sur des monuments religieux, l'autre jour dans le pays bigouden je suis tombé sur une ruine d'église qui avait des inscriptions du genre mais c'était trop abîmé pour que je puisse lire l'inscription, à la limite faudrait que j'y retourne avec une feuille et un crayon à papier pour décalquer et essayer de reconstituer des lettres, étant donné que c'est codé, ca doit être quelque chose d'intéressant.

Voila un aperçu de l'alphabet :



En fait c'est un peu comme les alphabets secrets genre le code de Marie Stuart dans un autre registre lol.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1592
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Monday 28 Aug 06, 21:50 Répondre en citant ce message   

Comme alphabet secret, personne n'a encore pu déchiffrer le Manuscrit Voynich, peut-être est-ce juste une farce pour perturber les linguistes...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3121
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Tuesday 29 Aug 06, 7:26 Répondre en citant ce message   

... manuscrit dont à partir duquel on a développé plusieurs thèses.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2484
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Tuesday 29 Aug 06, 9:29 Répondre en citant ce message   

Cet alphabet armoricain est-il une création moyen-âgeuse ou un alphabet plus ancien ?

Les diverses runes germaniques semblent également remplir une fonction similaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
herve



Inscrit le: 20 Nov 2005
Messages: 121
Lieu: Roazhon (F)

Messageécrit le Tuesday 29 Aug 06, 22:47 Répondre en citant ce message   

Régis Boyer, le plus grand spécialise français de la Scandinavie médiévale, rejette farouchement l'idée que les runes aient eu une fonction magique ou secrète

"Détruisons au passage l'absurde légende, tenace, qui voudrait faire de cette écriture épigraphique et de réalisation cunéiforme un ensemble de signes magiques"
Régis Boyer, L'Islande médiévale, Les belles lettres, 2001

Mais il était plus modéré dans ses propos quelques années auparavant :

" Comme toute écriture à ses commencements, elles exigeaient un savoir-faire dont les détenteurs se montraient souvent fiers (ils se qualifient de "maître de runes", rúnameistari, ou de "très versé dans la science des runes", rynstr); à la rigueur, ces graveurs pouvaient se donner des prétentions ésotériques presque inévitables en la circonstance, mais absolument rien n'autorise à voir en ces runes le support d'une science noire.(...) La tenace erreur - elle a toujours aujourd'hui des tenants- qui veut voir en elle des signes magiques tient probablement au fait que le même mot, rúnar donc, signifie soit runes en tant que lettres, soit savoir secret, voire signes magiques."
Régis Boyer, Histoire des littératures scandinaves, Fayard, 1996
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6474
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 23 Jan 14, 20:26 Répondre en citant ce message   

L'étymologie de rune est fortement liée à la notion de "secret".

- Le CNRTL nous dit:
Citation:
Empr. par l'intermédiaire d'une lang. scand. (dan., norv.rune, suéd. runa), à l'a. nord. rún « secret; signe magique, rune », cf. le got. rūna « secret », l'ags. rūn « secret, rune » (De Vries Anord.; NED). Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Musset (L.). Introd. à la runologie. Paris, 1966, pp. 21-22, passim.


- Etymonline nous dit :
rune < prégerm. *runo < indo-europ. *ru-no-, (cf. gaélique run "secret", mystère"; gallois rhin "secret, charme, vertu)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008