Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Grec thêta [θ] > russe [f] dans les emprunts directs - Forum des langues slaves - Forum Babel
Grec thêta [θ] > russe [f] dans les emprunts directs
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum des langues slaves
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Ion



Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 72
Lieu: Liège

Messageécrit le Monday 19 Jun 17, 15:56 Répondre en citant ce message   

Il m'a fallu des décennies pour m'en rendre compte : Fédor, c'est Théodore !

Voyez plutôt :
Athènes, Ἀθῆναι > Афины Afiny
Corinthe, Κόρινθος > Коринф Korinf
Théodore Θεόδωρος > Фёдор Fëdor
Timothée, Τιμόθεος >Тимофей Timofej
Thaddée, (Thaddaeus) Θαδδαῖος > Фаддей Faddej
Athanase, Ἀθανάσιος > Афанасий Afanasij
Thomas, Θωμᾶς > Фома Foma

Voilà qui me donne toujours un sentiment d'étrangeté.

Pour Athanase, on trouve aussi la forme Атаназ Atanaz, directement reprise à une langue comme le français, d'abord dans les translittérations (ex.: Франсуа Атаназ Шаретт де ла Контри Fransua Atanaz Šarett de la Kontri "François-Athanase Charette de la Contrie" (1763-1796). Cette transposition a pu être reprise par des Russes ayant conscience de donner un prénom de forme étrangère à leur enfant (p. ex. Атаназ Гуциев Atanaz Guciev, "Athanase Goutsiev", un jeune Moscovite, cf. les Belges qui appellent leur fille "Kathleen".
Même chose pour Thomas, repris (de l'Allemand ?) sous la forme Томас Tomas (Томас Манн Tomas Mann "Thomas Mann" mais aussi Томас Мор Tomas Mor "Thomas More" malgré son origine anglaise (mais en anglais Thomas se prononce avec /t/). Je n'ai pas trouvé de Russe prénommé Томас.


Dernière édition par Ion le Tuesday 27 Jun 17, 10:48; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 19 Jun 17, 16:33 Répondre en citant ce message   

Théodore Dostoïevski !!! Fascinant !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 19 Jun 17, 20:54 Répondre en citant ce message   

On peut ainsi mieux distinguer Theodora, oratorio de Haendel, de Fedora, opéra de Giordano.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 20 Jun 17, 19:10 Répondre en citant ce message   

Je suppose que, dans les emprunts du russe au grec, cette équivalence affecte d'autres mots que les noms propres, non ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion



Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 72
Lieu: Liège

Messageécrit le Tuesday 20 Jun 17, 19:53 Répondre en citant ce message   

Là, je n'en sais rien du tout. Je suis incapable de trouver les éventuels mots russes empruntés au grec. On trouve des indications ici. Le document mentionne éther (αἰθήρ)/ эфир èfir, thèta(θῆτα)/фита fita et, plus surprenant pour moi(1), orthographe (ὀρθογραφία)/орфография orfografija. Le document souligne aussi que de nombreux mots grecs sont arrivés en russe par l'intermédiaire de langues où thèta était déjà devenu [t].

Aussi "anathème" (ἀνάθεμα)/анафема anafema

(1) Je n'aurais pas imaginé un emprunt direct au grec pour ce mot. Je pensais que c'était une création moderne. Mais on trouve ὀρθογραφία chez Apollonius Dyscole et Sextus Empiricus.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 17, 17:45 Répondre en citant ce message   

Merci ! Il faudrait donc modifier le titre du sujet, si tout le monde est d'accord.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 17, 18:34 Répondre en citant ce message   

Oui. Un anathème, c'est pas quelque chose de très propre …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion



Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 72
Lieu: Liège

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 17, 19:49 Répondre en citant ce message   

Moi je veux bien changer le titre. "... [f] dans les emprunts directs" ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 22 Jun 17, 10:29 Répondre en citant ce message   

Voilà, c'est fait.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
krmasson



Inscrit le: 22 Jun 2017
Messages: 1

Messageécrit le Thursday 22 Jun 17, 13:52 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Je suppose que, dans les emprunts du russe au grec, cette équivalence affecte d'autres mots que les noms propres, non ?

De mémoire (désolé, pas de clavier russe sous la main), on trouve aussi en russe "mifos" (mythe) et "mifologiya". Et la mère de Michel Strogoff se prénomme Marfa (Marthe).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 22 Jun 17, 14:30 Répondre en citant ce message   

Tout en haut de cette page, tu as accès à toutes sortes de clavier, y compris en cyrillique.
Les deux mots russes sont en fait миф et мифология.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion



Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 72
Lieu: Liège

Messageécrit le Thursday 22 Jun 17, 17:25 Répondre en citant ce message   

Merci à tous ! Le clavier cyrillique de Lexilogos est très bien parce qu'il contient quatre lettres supprimées en 1918, dont le thèta grec repris sous la forme Ѳ et l'upsilon Ѵ.

Le clavier indique aussi que cette lettre Ѳ se prononçait... [f] ! Son nom russe était fitá, qui correspond à thèta, à l'accent près. J'espère bien y revenir.

N.B. Ѳ et Ѵ se plaçaient à la fin de l'alphabet : c'est le signe d'un emprunt tardif, postérieur à celui des autres lettres. Sinon, le Ѳ aurait dû se placer avant le І et le Ѵ après le Т.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 22 Jun 17, 20:01 Répondre en citant ce message   

Oui, voici à titre d'exemple la dernière page d'un ancien dictionnaire russe-français :

et la page d'un ancien dictionnaire français-russe qui montre comment s'écrivait alors "mythe" :
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion



Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 72
Lieu: Liège

Messageécrit le Friday 23 Jun 17, 18:22 Répondre en citant ce message   

A ce point de notre aventure, où en sommes-nous ?

Le russe a emprunté un grand nombre de mots grecs, soit directement, soit par l’intermédiaire d’une autre langue (allemand, français, latin, polonais...). A l’époque de l’emprunt, dans l’original grec, certains de ces mots comportaient un son inconnu du russe, le [θ], noté θ et appelé « thèta », une fricative apico-dentale sourde (cf. le th de l’anglais think). Comment le russe a-t-il adapté ce son à sa langue ?

La solution proprement russe a été de rendre ce [θ] par le son [f] ( fricative labio-dentale sourde) : c’est une modification minimale qui consiste simplement à remplacer le trait apical par un trait labial, mais qui rend les mots grecs méconnaissables pour, disons, un francophone actuel.

Pour noter ce [f], le russe a employé la lettre ф qu’il possédait déjà, mais pour les cas où il voulait montrer qu’il « savait bien » que c’était à l’origine un θ grec, il a réintroduit dans son alphabet une lettre Ѳ, semblable au thèta grec, mais qu’il prononçait néanmoins [f].

En latin, le thèta avait d’abord été entendu [] , la prononciation grecque originelle qui est devenue [θ] quelque temps avant le début de notre ère. Ne connaissant pas le son [tʰ], le latin l’a simplifié en [t] et c’est par l’intermédiaire du latin, avec la prononciation [t], qu’une longue série de mots grecs sont arrivés dans les langues romanes et germaniques.

Or, après l’influence byzantine, le russe a subi l’influence occidentale, d’où lui sont venus une nouvelle fournée de mots grecs. Mais alors, le russe a pu adopter sans problème la prononciation [t] issue du latin.

Cette prononciation a même eu tendance à gagner du terrain, si bien qu’à l’heure actuelle, le nom russe de la lettre grecque thèta est, semble-t-il, те́та teta pour le grec ancien et фи́та (точнее , [θи́та] ) fita (točnee [θita]) «  fita, ou plutôt [θita] » pour le grec moderne, ainsi que l’explique l’article « Θ » de Wikipedia en russe, consacré au thèta grec.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 26 Jun 17, 18:12 Répondre en citant ce message   

À la réflexion, je me demande s'il s'agit d'emprunts directs au grec ou tout bonnement de la branche slave de la racine eurindienne *dʰes-. Les exemples ne manquent pas de mots grecs en th correspondant à des mots latins en f. Pourquoi ce qui a valu pour le latin n'aurait-il pas valu pour le slave ?
À moins que - autre possibilité - les mots russes n'aient fait le détour par le latin... Auquel cas, le titre du sujet serait encore à modifier.

Etymonline, article theo- : word-forming element meaning "god, gods, God," from Greek theos "god," from PIE root *dʰes-, forming words for religious concepts, such as Latin feriae "holidays," festus "festive," fanum "temple.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum des langues slaves Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008