Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Tithon, l’Aurore, Callimaque et moi - Forum grec - Forum Babel
Tithon, l’Aurore, Callimaque et moi

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Ion
Animateur


Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 151
Lieu: Liège

Messageécrit le Thursday 10 May 18, 16:13 Répondre en citant ce message   

Dans ma présentation de l’entrée A d’Hésychios, j’ai achoppé sur la citation de Callimaque ἆ πάντως, ἵνα γῆρας â pántōs hína gêras. Le contexte de cette citation, longtemps resté inconnu, nous a été rendu par une découverte papyrologique de 1927, mais le texte des vers 31-36 est difficile à comprendre. Voici à quoi j’arrive sans avoir accès aux dernières traductions (Durbec, Les Belles Lettres, 2006) ni aux dernières recherches (A.S. Hollis, 2e éd., Oxford University Press, 2009, 600 euros neuf, yeah !).

Le texte
La citation d’Hésychios est tirée du prologue des Aitia (« Origines ») de Callimaque (fragment 1, vers 33).

Contexte
Callimaque réagit contre ses adversaires en littérature. Apollon lui-même lui a recommandé d’éviter les voies trop fréquentées qui mènent à la composition de poèmes aussi imposants qu’interminables. Ceux qui le font sont des « ânes ». Callimaque préfère être une cigale.

Tithon, la première cigale – La cigale mélomane
Notre passage doit se comprendre à la lumière du mythe de Tithon. Troyen de toute beauté, le jeune Tithon est enlevé par l’Aurore amoureuse qui en fait son époux. Elle demande pour lui l’immortalité mais pas l’éternelle jeunesse. Oubli fatal. Tithon vieillit, se ratatine mais ne meurt pas. Il est finalement métamorphosé en cigale dans un état du mythe attesté par Hellanicos dès le Ve siècle av. J.-C., donc connu de Callimaque.
Chez Platon (Phèdre, 248e-249a), les cigales sont la métamorphose d’hommes à ce point séduits à l’apparition des Muses et du chant qu’ils se livrent tout entiers à cet art. Ils en oublient de s’alimenter et meurent sans s’en rendre compte. Alors ils sont métamorphosés en cigales. Celles-ci ont reçu des Muses le privilège de pouvoir se passer de nourriture et de boisson.

Contenu des vers 23-30
L’Apollon lycien m’a dit : « Engraisse tant et plus la victime de tes sacrifices, mon bon ami, mais que ta Muse reste mince ! Et je te demande encore ceci : va sur les chemins que les chars ne fréqentent pas, ne mène pas ta caisse sur les traces communes aux autres, ni sur la grand-route, mais tu la mèneras sur des chemins non frayés, même si la route y est plus étroite. » Je lui ai obéi. Nous chantons parmi ceux qui aiment le ton aigu de la cigale, et non le vacarme des ânes.

Les vers 31-36 en grec (ed. Hunt, 1927)
      θηρὶ μὲν οὐατόεντι πανείκελον ὀγκήσαιτο
            ἄλλος ἐγ]ὼ δ' εἴην οὑλ[α]χύς, ὁ πτερόεις,
      ἆ πάντως, ἵνα γῆρας – ἵνα δρόσον μὲν ἣν ἀείδω
            προίκιον ἐκ δίης ἠέρος εἶδαρ ἔδων –
35   αὖθι τὸ δ'ἐκδύοιμι, τό μοι βάρος ὅσσον ἔπεστι
            τριγλώχιν ὀλοῷ νῆσος ἐπ' Ἐγκελάδῳ.

Les tirets sont de moi, cf. ci-dessous.
Les vers 31-32 en français
Puissent les autres se mette à braire comme la bête aux longues oreilles,
mais moi, puissé-je être la petite, l’empennée…

Difficulté des vers 33-35
a) les ἵνα hína : la valeur est « pour que » ; en voyant ἵνα γῆρας ἵνα δρόσον hína gêras (« vieillesse »), hína dróson (« rosée »), on pense aussitôt à une anaphore (comme « Pour que nos femmes, pour que nos enfants, pour que nos vieux soient enfin à l’abri du besoin... »), mais dróson ne peut être complément que de ἔδων édōn (« mangeant, absorbant ») et γῆρας gêras de ἐκδύοιμι ekdúoimi du vers 35 (sens « se dévêtir de, se débarrasser de »).
b) le μὲν mèn (habituellement « d’une part ») qui suit dróson fait attendre un δὲ… ... (« d’autre part »). Mais il n’y en a pas, alors on est tenté de se dire que le  αὖθι aûthi (« ici » ou « maintenant ») du vers 35 pourrait valoir αὖθις aûthis (parfois « d’un autre côté »), mais on aurait un balancement entre deux subordonnées chacune introduite par hína mais de mode différent, et on ne voit plus la place de hína gêras dans la construction de la phrase.
c) ἣν hḕn l’idée première est d’y voir un pronom relatif. Mais de quel verbe serait-il le COD ? pas de ἀείδω aeídō (la rosée « que je chante »?), le verbe devant suivre hína (> « pour que je chante »)

Ma solution
a) Ma solution est dans les tirets. Je pense que la proposition de but introduite par le deuxième ἵνα (ἵνα δρόσον… ἔδων hína dróson… édōn) est enchâssée dans la première et est le complément de but de ἐκδύοιμι ekdúoimi, le verbe de cette proposition amorcée la première.
(Corollaires)
b) le μὲν mèn (habituellement « d’une part ») est ici employé seul avec la valeur de « certes » et met l’idée de « rosée » en relief. αὖθι aûthi = « maintenant »
c) le ἣν hḕn n’est pas un relatif mais un possessif « sa rosée » (à mon avis la rosée « qui est la pâture particulière de la cigale », moins vraisemblablement la rosée « qui est produite par l’air », puisque ce dernier élément est mentionné après.)

Le sens que je propose
« Puissent les autres se mette à braire comme la bête aux longues oreilles,
mais moi, puissé-je être la petite, l’empennée…
ah ! vraiment, pour que je dépouille à présent la vieillesse, ce poids aussi lourd que l’île aux trois pointes[1] qui pèse sur le funeste Encélade, afin de chanter en n’absorbant comme l’insecte que de la rosée, l’aliment gratuit que produit l’air limpide. »

Cohérence avec les mythes des cigales
Quand Tithon devient une cigale, il cesse d'être un vieillard. Il est devenu un être vivant normal, qui parcourra tous les âges de la vie. Si Callimaque se sent vieux comme Tithon, il devra d’abord cesser d’être un vieillard avant de pouvoir chanter comme une cigale. Cela correspond à la construction du texte, même si l’idée de chanter apparaît avant l’idée de cesser d’être vieux.

[1] La Sicile.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008