Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
malentendant - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
malentendant

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Patrick



Inscrit le: 03 Apr 2007
Messages: 598
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le Monday 15 Nov 10, 19:00 Répondre en citant ce message   

max-azerty a écrit:
je suis heureux de savoir que je ne suis pas "vieux" mais "senior", pas plus que je ne suis "sourd" mais seulement "malentendant", ça change tout!
Le jeunisme imposé par la société marchande n'en finit pas d'euphémiser.


La surdité a des degrés bien différents.
En littérature, il es bien acceptable de dire de quelqu'un qui entend difficilement ou pas du tout qu'il est sourd ! Sans nuance.
Aujourd'hui qu'on peut réentendre grâce à des orthèses (j'en porte deux) , je me sais malentendant de type hypoacousique (audiogramme à l'appui) et non sourd profond. Il y a plus qu'une nuance et ce n'est certainement pas un euphémisme.
Un sourd profond, comme la comédienne E.Laborit (*), n'a d'autre ressort pour communiquer que la langue des Signes française (LSF) et une pratique assidue de la lecture labiofaciale que je pratique également.

Les sourds qui ont des restes auditifs, en fonction de ce reste, n'ont pas besoin de la LSF car la lecture labiale (pour faire court) est une aide suffisante pour rester actif dans le milieu socioprofessionnel. Ces sourds sont des malentendants car "ils entendent mal" les sons ou les discriminent difficilement.
Le sourd vit très bien dans le bruit qu'il n'entend pas, tandis qu'un malentendant fuit comme la peste les ambiances sonores qu'il ne supporte pas. Le bruit , fût-il ambiant, est une gêne qui l'empêche de comprendre : tous les sons qui lui parviennent le blessent et ne font plus sens.
J'espère avoir bien montré qu'un sourd et un malentendant sont deux problèmes différents.

On pourrait en dire autant des aveugles qui ne voient strictement rien et des malvoyants qui voient mal mais qui voient encore !
C'est pourtant du français... aussi. Un aveugle n'est pas un malvoyant !

Puis-je signaler un cas extraordinaire, il s'agit d'une femme qui est aveugle, sourde et muette : Helen Keller. À huit ans, elle ne savait ni lire ni écrire ni parler ni se faire comprendre. Une vraie sauvage née en 1880 et décédée aux USA en 1968. Ce n'est qu'à l'âge de huit ans que le Docteur Graham Bell ( bien connu !) lui envoit une éducatrice Ann Sullivan qui apprendra à "communiquer puis parler. Son premier mot fut "it" (ça) puis "water" (eau). Elle fera ses études et les réussira : elle apprendra le grec et le latin, le français et l'allemand, la littérature anglaise et les mathématiques. A vingt-trois ans, elle écrira son autobiographie , Histoire de ma vie (1903) et fera durant toute sa vie des conférences.
Sur le site qui lui est consacré (**) , on peut la voir et entendre "parler". Elle n'a jamais parlé normalement. Mais quelle leçon de vie !


______________________
(*) voir son autobiographie: Le Cri de la mouette.
(**) http://www.helenkellerbirthplace.org/
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1694
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 16 Nov 10, 13:44 Répondre en citant ce message   

Très intéressant. J'en apprends encore, même si ma mère était très malentendante.
Puis-je me permettre: la sono qui fait vibrer les cadres au mur et ...l'estomac est aussi insupportable pour moi!
Une autre histoire de vibration: un sourd était appelé par son collègue en tapant du pied sur le sol. Le reste se faisait par signes (qui n'étaient pas le langage des sourds-muets).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
yves



Inscrit le: 07 Aug 2007
Messages: 397
Lieu: Nevers

Messageécrit le Wednesday 17 Nov 10, 17:53 Répondre en citant ce message   

En ce qui concerne les aveugles, il est clair que "malvoyant" décrit une réalité différente. Mais que dire de "non-voyant"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 2:17 Répondre en citant ce message   

En italien, on dit plus cieco = aveugle, mais "non vedente" et "ipovedente"...
Je pense que ça passe partout...c'est de l'hypocrisie moderne.

Les "spazzini" (= éboueurs) s'appellent "operatori ecologici" et les "handicappés" sont des "diversamente abili".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mik



Inscrit le: 21 May 2006
Messages: 276
Lieu: Drôme, France

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 7:52 Répondre en citant ce message   

De plus, appeler quelqu'un du nom de son handicap est réducteur, alors maintenant il faut une expression qui rappelle que c'est une personne avant tout autre qualificatif.
Un journaliste ironisait un jour sur cette mode :
"On ne dit plus "aveugle" mais "personne non voyante", plus "handicapé moteur" mais "personne rencontrant des problèmes de mobilité", etc. Je propose pour les gens qui ont créé cette mode "personne rencontrant des problèmes d'intelligence".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
flo



Inscrit le: 03 Oct 2010
Messages: 286
Lieu: La Rochelle

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 9:31 Répondre en citant ce message   

Les défenseurs de ces périphrases peuvent parfaitement être motivés par une bonne cause : l'intégration des minorités et le respect de chaque membre de la société.
C'est hypocrite mais l'hypocrisie est après tout ce qui nous permet de vivre en société. Par contre je trouve ironique, à l'époque où l'on nous vante la tolérance, que les différences de toutes sortes soient en quelque sorte cachées sous le tapis.
Le problème c'est que le vocable est souvent plus précis (noir : tout le monde sait ce que ça veut dire, homme de couleur c'est déjà beaucoup moins clair si j'ose dire) et surtout que le ton qui l'accompagne et le contexte de la phrase révélera l'intention. Je reste persuadée que le terme noir sans insistance ni arrière pensée peut-être moins blessant qu'homme de couleur utilisé sur un ton ou dans un contexte méprisant ou agressif.
Un aveugle sera-t-il véritablement gêné d'être décrit aveugle ? Sans doute si d'ordinaire l'entourage vise ainsi à le diminuer. Sinon pourquoi le serait-il ?
L'enjeu est de changer l'esprit de la lettre. Changer la lettre est-il pour cela nécessaire, je suis inapte à en juger et m'abstiens de trancher.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
oliglesias



Inscrit le: 20 Oct 2010
Messages: 49
Lieu: Bretagne

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 10:14 Répondre en citant ce message   

Un euphémisme apparait dès qu'un mot devient "tabou"... On devrait alors se demander pourquoi tel ou tel mot devient "tabou". Apparemment, dans notre société, tout mot qui décrit un peu trop directement une personne ou un concept devient tabou. C'est le cas de "noir", "aveugle", "sourd", etc.
Peut-être cela est-il dû à l'utilisation abusive et moqueuse dans des expressions du type "mais t'es sourd ou quoi?", ou alors, plus simplement, ces mots désignant des réalités non "normales" dans notre société (j'ai bien "normales" entre guillemets), autrement dit, des réalités qui peuvent apparaitre comme "négatives", on préfère utiliser une périphrase pour adoucir l'effet rendu.
Personnellement, je n'utilise jamais de tels euphémismes, à mes yeux c'est même pire... Pourquoi parler de "personnes à mobilité réduite? Pourquoi le terme "handicapé" est-il devenu si tabou? Parce qu'il a été et est souvent utilisé comme insulte chez certaines personnes? Et alors? ça reste le mot le plus direct et le plus clair pour définir cette situation.

Quand on pense au mot "noir", on peut rire de toute cette aberration sur les euphémismes...
1) le mot "nègre", plus proche du latin, a été emprunté à l'espagnol (ou portugais) et a rapidement pris une connotation très négative (qu'il n'a pas dans les deux autres langues).
2) Le mot "noir" a été remplacé ces dernières années par plusieurs autres mots, remplacés à leur tour par d'autres euphémismes. Je pense à "black" ou au verlan 'renoi" utilisés en partie par les populations concernées... mais même ces mots ont tendance à être pris comme outranciers (pareil pour arabe, beur, rebeu: double verlan...) et on a préféré les périphrases du type: personnes de couleur (ça c'est le must quand même! tout le monde a une couleur de peau!) qui lui-même est préféré aujourd'hui à... "minorités visibles"...

En gros, pour moi, c'est de pire en pire. On est passé d'un terme a priori neutre qui désigne clairement ce qu'on veut désigner ("noir") à des termes beaucoup moins précis (à la différence de malentendant ou non entendant/ malvoyant, non voyant...) et beaucoup plus "discriminatoires" selon moi. "Personnes de couleur" signifie tout de même "personnes d'une autre couleur que la nôtre, nous, les blancs"... et "minorités visibles" désigne carrément "une minorité" (ça commence à ressembler clairement à du rejet, de la discrimination, en tout cas, pas du tout à de l'intégration à mon sens) qui plus est "visible" (on voit les différences avec les gens "normaux")

Au final, pour ce terme "noir" on en est arrivé à utiliser des "euphémismes" qui pour moi, sont beaucoup moins appropriés et beaucoup plus "violents" que le terme d'origine ou même que le terme "nègre"...

PS: désolé de m'être éloigné du mot "malentendant".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 996

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 12:33 Répondre en citant ce message   

Noir n'a rien de précis. Mon collègue et ami Sam: "Noir? Quoi noir? J'suis pas noir, j'ai la peau noire! Ceux qui sont noirs c'est ceux qui ont trop bu."
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
lerossignol



Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 46
Lieu: Mareil Marly, France

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 13:45 Répondre en citant ce message   

En préambule à cette discussion si intéressante, une réflexion d'un remarquable professeur d'histoire roumaine de L'Inalco (les langues orientales): en parlant des peuples et des invasions qui ont été sur le sol (pas encore) roumain, notre professeur expliquait que les noms de ces peuplades sauvages ont été donnés par des observateurs....qui n'ont pas hésité à regrouper toutes sortes de peuplades ou tribus qui n'avaient rien à voir entre elles, pour donner des noms génériques qui simplifiaient la vie de ces observateurs. Et bien sûr, entre elles, ces peuplades s'appelaient de toute autre manière...
Au XXe s, par ex, les Roms , entre eux s'appellent Tziganes.....
En préambule donc, si la personne est nommée ou se nomme elle-même:"That is the question"!!!
Ensuite je ferais un premier détour vers la superbe chanson de Leo Ferré "Monsieur William" qui dit à un moment "oui, mais le nègre dans le noir, lui a taillé le cou en deux coups de rasoir" ! "le noir dans le noir"! En plus ce pauvre vers perd au passage un pied et devient donc "boiteux" euh pardon zut comment je vais dire....
Je ferais un autre détour vers Molière et ses précieuses ridicules, tant ce texte me parait d'une brulante actualité.
Ainsi si vous dites à mon frèro qu'il est malentendant il va vous expliquer gentiment ( sous réserve qu'il ait compris ce que vous lui disiez) , avec des signes que nan nan nan, les malentendants ont des appareils, ils entendent un peu, et que lui pas la peine, entend rien, rien (le pouce des dents vers l'extérieur) il vous le fera trois fois pour que cela soit bien clair. ensuite il vous fera le signe de sourd (qui clôt des oreilles à la bouche) , et accompagnera tout cela de mots que vous ne comprendrez sans doute pas, mais moi oui, de sa voix rauque d'otarie mais c'est une image car lui ne connait pas le son de la voix des otaries...Frèro est toujours très pédagogue avec son entourage dès lors que l'on veut bien s'intéresser à lui. En revanche s'il sent des choses mauvaises (que vous le prenez pour une cloche,que vous le gnagnatisez,que vous ne parlez pas avec lui mais avec moi,que vous ne le regardez pas...), vous avez toutes sortes de chances de vous retrouver face à une porte blindée; froid, impénétrable et vous fixant...avant de vous tourner le dos.
En revanche, si c'est moi qui lui dit qu'il est malentendant, je risque d'entendre dans tonitruant rugissement d'ours (des carpates), le très utile "ça va pas la tête" appris dans pif gadget quand il était enfant, et qui marque sans doute une certaine surprise doublée d'une indignation; il peut aussi être ponctué par un retentissant "la barbe" appris aussi dans pif gadget. Je ne joue jamais à ce jeu-là, cruel et débile, et la façon dont il se représente par ce mot de "sourd" est la façon dont je me le représente aussi. C'est son mot et ce sera donc le mien.Entre nous, nous nous appelons toujours frère , soeur, pour notre plus grand bonheur.
Cette grande distinction qu'il tient à faire m'interpelle encore aujourd'hui. mais sans doute veut-il me dire que ces années effroyables d'orthophonie forcée, qui voulaient coûte que coûte le rattacher à un monde d'entendants auquel il n'a jamais appartenu et n'appartiendra jamais, l'ont fait beaucoup souffrir.

J'ai été très intéressée par ce qui a été écrit précédemment. Je signale que la langue des signes sur les mains existent, qu'il existe aux États-unis des universités et des savants sourds et aveugles.

En postlude et pour revenir à Molière, ma vie avec mon PMR de mec (c'est comme çakidiz à la sncf ), ou mieux "mon fauteuil (ça c'est dans les salles de concert, "euh votre fauteuil il gène là madame!), nos "projets de vie", (ça c'est le style psycho qui a pas terminé ses études) mon "être autrement capable", (ça le fait comme ils disent..) le fait que l'on me parle systématiquement au lieu de lui parler (mais lors d'un voyage en Angleterre pas rencontré cette attitude une seule fois), et plus drôle que ses étudiants de fac viennent me voir croyant que c'est moi le professeur! J'en passe, mais ce style ampoulé,snob et redondant montre toujours, et comme dans Molière, que quand on est pas à l'aise ça va pas!
bien à vous,
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1527
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 15:54 Répondre en citant ce message   

Citation:
1) le mot "nègre", plus proche du latin, a été emprunté à l'espagnol (ou portugais) et a rapidement pris une connotation très négative (qu'il n'a pas dans les deux autres langues).
Non. Cette connotation très négative est assez récente, mais au moins jusqu’à la dernière guerre, elle désignait une couleur de peau, sans connotation particulière dans un contexte ordinaire. Pour mes parents, nés avant guerre, le terme n'a pas de connotation, alors que pour moi (né après guerre), il évoque implicitement l'expression péjorative "sale nègre".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11144
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 16:07 Répondre en citant ce message   

"Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin..."
Propos tenus par le parfumeur Jean-Paul Guerlain au JT de France2 le 15.10.2010

Je rejoins ce que dit Gilou : la déclaration de J.P. Guerlain n'est ni étonnante, ni réellement choquante, si l'on considère la génération à laquelle il appartient (il a 73 ans).

Sa déclaration allait plus loin, puisqu'elle associait les Noirs à une certaine paresse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
oliglesias



Inscrit le: 20 Oct 2010
Messages: 49
Lieu: Bretagne

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 16:47 Répondre en citant ce message   

Oups... oui désolé, je ne voulais pas dire "rapidement" mais "récemment"... Il y a eu comme qui dirait un bug entre la programmation et l'exécution... j'avais le R au début et le MENT à la fin et mes doigts ont tapé "rapidement" plutôt que "récemment"...
En tout cas, merci d'avoir corrigé mes propos!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008