Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
mulâtre (français) / mulato (portugais, castillan) - Le mot du jour - Forum Babel
mulâtre (français) / mulato (portugais, castillan)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 23 Feb 22, 13:02 Répondre en citant ce message   

mulâtre (TLF)

(Personne) dont les parents sont l'un de race blanche, l'autre de race noire et dont la peau présente une coloration assez sombre. Synonyme : métis
1288 : première attestation de métis.
1544 : première attestation de mulâtre.
Emprunt, avec adaptation de la terminaison d'après les mots suffixés en -âtre au portugais mulato « métis (né d'un Noir et d'une Blanche ou d'une Noire et d'un Blanc) », adopté aussi sous la forme mulate et mulat ; le mot portugais est lui-même d'origine castillane, dérivé de mulo « mulet », le mulâtre étant un métis comme le mulet. Cf. FEW t. 6, 3, pp. 212b-213b.

À cette étymologie tentante et facile, et reprise par le DRAE, s’oppose celle de Kazimirski pour qui mulâtre est issu de l’arabe مولّد muwallad « Né d'un père arabe et d'une mère étrangère, ou d'un père esclave et d'une mère libre ».
Je penche pour donner raison à ce dernier plutôt qu’au FEW. Arguments :
1. À l’arrivée des Arabes en Espagne, la langue locale possédait depuis longtemps le terme mestizo issu du latin mixtus, comme le français métis
2. Que je sache, les termes latins mulus et mula n’ont jamais désigné autre chose que la mule et le mulet. Les Latins ne semblent pas en avoir utilisé un dérivé pour désigner un métis. On ne voit pas pourquoi les indigènes de la péninsule ibérique se seraient soudainement mis à le faire alors qu’ils disposaient de dérivés de mixtus.
3. Avec l’arrivée des Arabes, il est légitime d’imaginer, au fil de plusieurs siècles d’occupation, de nombreuses unions plus ou moins consenties entre les indigènes et les nouveau-venus. Le mot arabe muwallad a dû devenir un mot très fréquent, s’altérer et finir par devenir mulato dans la bouche des indigènes, dont la langue s’est finalement trouvée, une fois de plus, dotée de deux synonymes, l’un d’origine latine, mestizo, et l’autre d’origine arabe, mulato.


Dernière édition par Papou JC le Monday 07 Mar 22, 22:28; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alain



Inscrit le: 16 Nov 2021
Messages: 26
Lieu: Provence

Messageécrit le Thursday 24 Feb 22, 13:36 Répondre en citant ce message   

A supposer que le mot arabe muwallad, même altéré, soit devenu "très fréquent" au fil de plusieurs siècles d'occupation en terre ibérique, pourquoi n'avons-nous alors aucune trace écrite de ce mot ni en espagnol ni en portugais ?

Le mot mulato apparaît en péninsule ibérique seulement au début du XVIe siècle, et je me demande s'il n'y a pas lieu de relier la date de son apparition avec la période coloniale ayant suivi les Grandes Découvertes portugaises et espagnoles. Bon nombre de métis latino-américains et luso-africains du XVIe s. partagent en commun le fait d'avoir un teint qui tire sur le noir, ce qui n'était assurément pas le cas des métis ayant vécu durant la longue période d'occupation arabe. D'où l'apparition de nouveaux vocables mieux appropriés pour décrire ce type de métis à teint foncé, tels que loro et possiblement mulato.

A propos des luso-africains, Hurtado de Mendoza n'écrivait-il pas : "Después que yo conozco á Portugal, tengo por opinion, y creo así, que las tres partes de las gentes, si su abolorio y descendencia se deslindase, hallaríamos que vinieron de Guinea, porque la mitad de los hombres son negros ó loros, que ellos llaman mulatos, y los blancos no se afrentan en casar con mujer lora, ni aun negra, con tal que sea libre: así que, como digo, si se apurase su fidalguía, todos ó los más correrían peligro; y por esto creo yo que su Rey D. Juan el II se intituló Señor de Guinea..." (Sermón de Aljubarrota, con las glosas de D. Diego Hurtado de Mendoza, 1545).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 24 Feb 22, 14:48 Répondre en citant ce message   

Je veux bien mais quelle serait alors l'origine du mot mulato ? La réponse est dans votre citation :

Citation:
hallaríamos que vinieron de Guinea, porque la mitad de los hombres son negros ó loros, que ellos llaman mulatos

Si c'est un mot local, autrement dit guinéen, il y a de fortes chances pour que mulato soit l'aboutissement local du muwallad arabe.
Quand les Portugais accostèrent en Afrique de l'Ouest, la zone avait été islamisée depuis longtemps.
Et qui dit "islamisé" suppose forcément, quoique partiellement, "arabisé", par suite de l'enseignement coranique.

Si cette hypothèse est vérifiée, le mot mulato n'est probablement pas le seul mot luso-castillan d'origine arabe ayant transité par une langue africaine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alain



Inscrit le: 16 Nov 2021
Messages: 26
Lieu: Provence

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 11:03 Répondre en citant ce message   

Il reste à expliquer le passage de muwallad arabe à mulato portugais.

D'une part, nous savons que muwallad dérive de la racine ولد WalaD signifiant « descendant, fils, garçon, jeune animal (mâle), jeune homme » (Cf. article "Mulâtre", Wikipedia).
D'autre part, en arabe "garçon, fils" se dit weld (sg.), wlâd (plur.).
Enfin, il serait nécessaire en outre de connaître la nature et fonction de mu- dans muWaLaD.

Si cet élément préfixé mu- est invariable, une forme pluriel *muWLâD "mulâtres" ne serait-elle pas envisageable ?
Dans l'oreille du colon portugais, *muWlâd aura pu sonner mulâd (assimilation uW >u ), mulat, avant d'aboutir au mulato portugais.

Autre solution complémentaire pour expliquer la présence du double LL dans muwallad : *muWlâd > muLLâd (uWL > uLL).


Dernière édition par Alain le Sunday 27 Feb 22, 11:26; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3788
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 11:19 Répondre en citant ce message   

Le préfixe grammatical m-, caractéristique ici d'un participe passé, est invariable. Selon Wiki en anglais :
Citation:
A Muladí (Spanish: muladí, [mulaˈði], pl. muladíes; Portuguese: muladi, [mulɐˈði], pl. muladis; Catalan: muladita, [muləˈðitə] or muladí, [muləˈði], pl. muladites or muladís; Arabic: مولد, trans. muwallad, pl. مولدون, muwalladūn or مولدين, muwalladīn) were Muslims of local Iberian descent or of mixed Arab, Berber, and Iberian origin who lived in al-Andalus during the Middle Ages. In Sicily, Muslims of local descent or of mixed Arab, Berber, and Sicilian origin were also sometimes referred to as Muwallad. They were also called "Musalimah" (Islamized). In broader usage, the word muwallad is used to describe Arabs of mixed parentage, especially those not living in their ancestral homelands.

https://en.wikipedia.org/wiki/Mulad%C3%AD
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alain



Inscrit le: 16 Nov 2021
Messages: 26
Lieu: Provence

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 11:45 Répondre en citant ce message   

Merci beaucoup, embatérienne, pour cette précision grammaticale au sujet de ce m- préfixé.

Le problème avec toutes ces formes en muladi, citées dans cet article Wikipédia, c'est qu'elles n'ont fait leur entrée dans les langues espagnole, portugaise, etc. que très tardivement (1874 pour l'espagnol muladí). Soit trois siècles après l'introduction du terme mulato dans ces langues.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 11:46 Répondre en citant ce message   

Alain a écrit:
Il reste à expliquer le passage de muwallad arabe à mulato portugais.


Ce qu'il faudrait surtout trouver, c'est le mot guinéen que les Portugais ont entendu pour en faire leur mulato.

Alain a écrit:
D'une part, nous savons que muwallad dérive de la racine ولد WalaD signifiant « descendant, fils, garçon, jeune animal (mâle), jeune homme » (Cf. article "Mulâtre", Wikipedia).
D'autre part, en arabe "garçon, fils" se dit weld (sg.), wlâd (plur.).
Enfin, il serait nécessaire en outre de connaître la nature et fonction de mu- dans muWaLaD.


muwallad est le participe passif de wallada, forme II de la racine, qui signifie "enfanter, mettre au monde".
mu- est le préfixe régulier du participe passif de cette forme.
Comme dans beaucoup d'autres langues, une telle forme a de fréquents emplois adjectivaux ou substantivaux. En l'occurrence, celui de "métis".

Alain a écrit:
Si cet élément préfixé mu- est invariable, une forme pluriel *muWLâD "mulâtres" ne serait-elle pas envisageable ?
Dans l'oreille du colon portugais, *muWlâd aura pu sonner mulâd (assimilation uW >u ), mulat, avant d'aboutir au mulato portugais.

Non, pas de pluriel *mūlād en arabe pour cette forme.
Votre idée est justifiée, car on sait qu'un pluriel arabe emprunté est souvent pris pour un singulier dans les langues emprunteuses (un ouléma, par exemple), mais le pluriel (dialectal) de muwallad étant muwalladīn, ce ne peut être le cas ici.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 11:56 Répondre en citant ce message   

Alain a écrit:
Le problème avec toutes ces formes en muladi, citées dans cet article Wikipédia, c'est qu'elles n'ont fait leur entrée dans les langues espagnole, portugaise, etc. que très tardivement (1874 pour l'espagnol muladí). Soit trois siècles après l'introduction du terme mulato dans ces langues.

Ce n'est pas ce que je lis :

According to the dictionary of the Real Academia Española, muladí means "Christian who, during the domination of the Arabs in Spain, converted to Islam and lived among the Muslims",[9] while Bernards and Nawas say the plural form of the word seems to be restricted to al-Andalus, almost exclusively to the areas of Mérida, Granada, Seville and Jaén.[10]

En tout cas, ce muladí acentué sur la dernière syllabe, a quant à lui toutes les apparences d'être bel et bien issu du pluriel muwalladin par apocope du -n. Confirmé par le DRAE :

Citation:
Del ár. hisp. muwalladín, pl. de *muwállad, y este del ár. clás. muwallad 'engendrado de madre no árabe'.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alain



Inscrit le: 16 Nov 2021
Messages: 26
Lieu: Provence

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 12:20 Répondre en citant ce message   

Merci beaucoup, Papou, pour les précisions mentionnées supra.

Un seul point de désaccord demeure néanmoins: le dictionnaire de la RAE ne donne aucunement une date d'entrée du mot muladí dans la langue espagnole écrite. Or, me semble-t-il, cela est de première importance.

Ce mot muladí apparaît pour la première fois dans la langue écrite espagnole en 1874. Source: Corpus del Diccionario Histórico de la Lengua Espagnola
https://apps.rae.es/CNDHE/org/publico/pages/consulta/entradaCompleja.view
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 12:25 Répondre en citant ce message   

Il faut comprendre, je crois, que muladí est la transcription en caractères latins d'un mot de l'arabe d'Espagne attesté dans des documents datant de l'occupation.
Par ailleurs, tout me porte à penser que les formes attestées ici ou là (sauf erreur) muladites, muladita, ont servi d'intermédiaires avant qu'on aboutisse à mulato, -a par chute de la syllabe -di-. Ce qui pourrait expliquer l'apparition tardive de la forme définitive.

Quoi qu'il en soit, je crois qu'on peut exclure la mule du paysage.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alain



Inscrit le: 16 Nov 2021
Messages: 26
Lieu: Provence

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 12:40 Répondre en citant ce message   

Dans ce cas, il serait intéressant, voire nécessaire, d'indiquer la source permettant de prendre connaissance de ces documents datant de l'occupation arabe !

En l'attente d'éléments référencés, je persiste à penser que les mots mulato et muladí ont une histoire différente, même si les racines sont identiques.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 12:49 Répondre en citant ce message   

Alain a écrit:
En l'attente d'éléments référencés, je persiste à penser que les mots mulato et muladí ont une histoire différente, même si les racines sont identiques.

Je suis de votre avis, et crois bien, en effet, que mulato est venu d'Afrique orientale via le Portugais, alors que muladí n'est qu'une transcription d'un terme historique.
Et oui, leur étymon arabe est le même, muwallad.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alain



Inscrit le: 16 Nov 2021
Messages: 26
Lieu: Provence

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 13:15 Répondre en citant ce message   

Dernière petite précision au sujet d'un éventuel mot guinéen que les Portugais ont entendu pour en faire leur mulato.

J'avais jeté un coup d'oeil à cet effet sur le créole parlé en Guinée-Bissao, sans succès. D'un autre côté, peut-être convient-il de prendre le terme "Guinea", utilisé par Hurtado de Mendoza, dans un sens très général (zone allant de Tanger à la Guinée-Bissao) et non pas limité à la seule Guinée-Bissao.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 16:17 Répondre en citant ce message   

A ce propos, relisant mieux la citation de Mendoza, je crois que son ellos se rapporte aux Portugais, non aux Guinéens. C'est au moins la preuve que le portugais mulato n'est pas un emprunt à l'espagnol, comme le dit le TLF, ou plutôt le FEW. C'est très exactement le contraire qui s'est passé.
Cela ne nous apprend rien sur l'histoire antérieure de mulato mais permet de comprendre un peu mieux ce qui s'est passé ensuite.
On aurait bien besoin d'un expert en langues africaines subsahariennes...

Citation:
Ce mot muladí apparaît pour la première fois dans la langue écrite espagnole en 1874. Source: Corpus del Diccionario Histórico de la Lengua Espagnola

Moi je trouve 1701.

Et 1472 pour mulata. Ce qui nous amène 20 ans avant la chute de Grenade (1492). Autrement dit, même si Mendoza jugeait le mot mulato plus portugais qu'espagnol, il n'en était pas moins déjà attesté en Espagne depuis plus d'un demi-siècle, et employé certainement depuis plus longtemps.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alain



Inscrit le: 16 Nov 2021
Messages: 26
Lieu: Provence

Messageécrit le Sunday 27 Feb 22, 19:03 Répondre en citant ce message   

Je trouve vraiment regrettable, Papou JC, que vous donniez ces deux nouvelles dates sans en indiquer les sources écrites.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008