Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
pétrole / pétrolette (français) - Le mot du jour - Forum Babel
pétrole / pétrolette (français)
Aller à la page Précédente  1, 2
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Groultoudix



Inscrit le: 05 Apr 2007
Messages: 137
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 23 Jul 07, 9:26 Répondre en citant ce message   

Nikura a écrit:
(...) huile de roche, l'un des ingrédients de la fameuse potion magique.

Mais finalement, le druide Panoramix réussit à le remplacer dans la recette par du jus de betterave.
Le développement durable, déjà...
Jacques a écrit:
(...) On voit fréquemment ces idéogrammes sur les enseignes de stations service

Pourtant, les stations-service vendent de l'essence, pas du pétrole ! Leur mot est peut-être plus générique ("hydrocarbures"??) ou encore le mot "pétrole" figure peut-être dans le nom de la compagnie...

En Polonais, essence = benzina, comme en arabe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2853
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Monday 23 Jul 07, 11:52 Répondre en citant ce message   

Sur ce point en Grèce aussi on appelle couramment βενζίνη (vinzini) l’essence pour voitures, par contre on utilise le terme pétrole plus exactement πετρέλαιο θέρμανσης (pétréléo thermansi) pour le chauffage central des immeubles
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Sylphe



Inscrit le: 15 Jan 2005
Messages: 117

Messageécrit le Wednesday 25 Jul 07, 2:01 Répondre en citant ce message   

Pour "asphalte" en hébreu, j'ai ça (à translittérer) : חמר , אספלט
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6481
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 20 Aug 07, 4:29 Répondre en citant ce message   

angl. brit petrol : essence
angl. amér. gasoline, gas : essence
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Monday 20 Aug 07, 10:45 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
angl. brit petrol : essence
angl. amér. gasoline, gas : essence

Ce gas américain, abréviation de gasoline, est une catastrophe linguistique à cause de la confusion avec le gaz.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
batisse



Inscrit le: 10 May 2018
Messages: 71
Lieu: Lorraine (France)

Messageécrit le Wednesday 30 May 18, 19:12 Répondre en citant ce message   

pétrolette : véhicule léger à moteur à (essence de) pétrole

D'après le CNRTL il peut s'agir de bateau, de bicyle ou de véhicule à 3 ou 4 roues.
Citation:
Prononc.: [petʀ ɔlεt]. Étymol. et Hist.1. 1895 «petite moto» (Le Vélo, loc. cit.); 2. 1895 «petite voiture» (La Locomotion automobile, loc. cit.). Dér. de pétrole*; suff. -ette*. Bbg. Ball (R.V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1975, t.43, p.52. _Hasselrot 1957, p.201; Hasselrot 20es. 1972, p.77.


Il y a là une étrangeté car, d'après Wikipédia, pétrolette serait un nom créé, justement en 1895, pour désigner une motocyclette et non une voiturette.

Citation:
Pétrolette est le nom d'un modèle de motocyclette ancienne française (nom inventé par le journaliste Pierre Giffard du Petit Journal).
Ce modèle fut produit en France par les fabricants H.O. Duncan et L. Suberbie, qui ont acheté les droits de production pour la France à H&W (Hildebrand et Wolfmüller).
L'engin est un bicylindre à quatre temps, produit à partir de 1895.
Elle fut la seule moto à terminer l'épreuve Paris-Bordeaux-Paris le 11 juin 1895, première course moto du monde, après 47 heures de fonctionnement (pilotée par Georges Osmont).
Ces machines se vendirent bien, mais leur fonctionnement était tellement mauvais que les fabricants furent condamnés à rembourser leurs clients. Ils cédèrent la marque à un successeur, qui cessa la fabrication très rapidement
Ce nom est devenu un mot du langage familier et argotique, désignant tout moyen de locomotion, un peu désuet, bruyant, pétaradant, en particulier les vieux cyclomoteurs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11289
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 30 May 18, 20:38 Répondre en citant ce message   

@ Batisse :
- vois-tu un inconvénient à ce qu'on fusionne ce MDJ avec le MDJ pétrole ?
... à condition que tu ne t'estimes pas censuré ... cool
http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=2655

(un petit conseil : quand tu ouvres un sujet -MDJ ou autre- n'hésite pas à consulter l'historique du Forum via le cartouche "recherche sur le forum" en haut à droite de ton écran)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
batisse



Inscrit le: 10 May 2018
Messages: 71
Lieu: Lorraine (France)

Messageécrit le Wednesday 30 May 18, 22:34 Répondre en citant ce message   

Je fais systématiquement cette recherche. Pour pétrolette il n'y avait rien, à part une citation sur la Socca de Nice, qui n'a guère de relation évidente avec pétrole ou ses dérivés.

Si à l'avenir en tapant pétrolette dans le moteur de recherche on arrive sur le sujet pétrole, alors allons-y, regroupons. C'est votre forum, pas le mien. Je ne suis qu'un modeste contributeur qui a trouvé un chouette jouet.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
batisse



Inscrit le: 10 May 2018
Messages: 71
Lieu: Lorraine (France)

Messageécrit le Thursday 31 May 18, 7:11 Répondre en citant ce message   

Du coup, tant qu'on y est, rajoutons pétroleuse, dont ne subsiste curieusement que la forme féminine.

Au départ il s'agissait d'incendiaires au pétrole.
Citation:
PÉTROLEUR, -EUSE, subst.
Surtout au fém.
A. − HIST. Personne qui, en 1871, lors de l'écrasement de la Commune de Paris par les Versaillais, employait ou était accusée d'employer du pétrole pour allumer des incendies. Les pétroleuses de la Commune.

L'évolution rapide - une cinquantaine d'années - vers le sens actuel est vraisemblablement du même tonneau que le fait de tenir des propos incendiaires. La question est de savoir pourquoi ce mot n'est employé qu'à l'égard de femmes.

Citation:
C - Femme qui professe des idées politiques résolument progressistes et qui les défend avec ardeur, véhémence. Une pétroleuse qui vous égorgerait parlant à la troisième personne (Arnoux, Chiffre, 1926, p.77).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11289
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 31 May 18, 12:08 Répondre en citant ce message   

Batisse a écrit:
Je fais systématiquement cette recherche. Pour pétrolette il n'y avait rien

Je parlais de pétrole.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9430
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 15 Feb 19, 8:59 Répondre en citant ce message   

Le point sur quelques mots arabes impliqués dans ce fil

- momie : de l’arabe مومياء mūmyā’, dérivé de موم mūm, “cire”, emprunt au persan mom, id.

- goudron : emprunt à l'arabe قطران qaṭrān, qiṭrān, même sens. Ses cognats : Akk qatranu (cedar resin), Heb ‘ittran (tar), Syr ‘ettrana, Amh qettran (AED)

- bitūme : du latin bitumen, même sens.
D’après le DELL, ce mot pourrait être d’origine celtique. C’est peu probable si j’en juge par l’existence de l’akkadien buṭnu ou buṭumtu et de l’arabe بطم buṭm térébinthe, nom d’un arbre qui, d’après le TLF, est un pistachier résineux de la famille des Térébinthacées qui croît dans les régions chaudes et sèches et qui produit une résine appelée térébenthine de Chio.
Même origine : béton.

- naphte : D’après le TLF, empr. au lat. naphta « sorte de bitume », et celui-ci au gr. νάφθα «id.», qui est à son tour empr. soit à l'iranien *nafta de *nab- «être humide» [...], soit à l'akkadien napṭu «naphte» par l'intermédiaire de l'araméen naphṭā, nēphṭā [...]. En arabe, نفط nafṭ.
D’après Nişanyan, le turc neft est issu de « ~ Ar nafṭ نفط [#nfṭ] petrol ~ Aram nephṭ נֵפְטְ a.a. ~ Akad napṭu a.a. < Akad nabāṭu yanmak, parlamak (brûler, éclat) »
D'après Mackenzie, le pehlevi naft a les deux sens de humidité et naphte.
Nourai fait comme le TLF, mais en utilisant les deux graphies : il rattache نفت naft (avec un t ordinaire) à l'indo-européen *nebh- via l'avestique nab, napta humidité, moisissure, et نفط nafṭ (avec un emphatique marqueur de l'origine sémitique) à l'akkadien via l'arabe. Il considère les deux graphies comme des variantes.
À mon avis, c'est une fois de plus l'homonymie qui joue au tour à Mackenzie, à Nourai et aux sources du TLF. Les deux naft du pehlevi sont des homonymes. Et celui des deux qui nous intéresse ici est d'origine akkadienne. C'est Nişanyan qui a raison.

Je n'ai pas d'avis sur l'origine du grec. Le canal par lequel ce mot naft / nafṭ est arrivé au grec, et à quelle époque approximative, n'est pas de mon ressort. Comme on le voit, les peuples du Moyen Orient n'avaient finalement qu'un même mot pour désigner la même chose.

AED = Arabic Etymological Dictionary
DELL = Dictionnaire étymologique de la langue latine
TLF = Trésor de la langue française
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2









phpBB (c) 2001-2008