Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Annonces nécrologiques et langue - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Annonces nécrologiques et langue

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Falgoní



Inscrit le: 28 Jun 2006
Messages: 78
Lieu: Catalunya

Messageécrit le Saturday 31 Mar 07, 0:52 Répondre en citant ce message   

J’ai vu dans les annonces nécrologiques une utilisation très rhétorique du langage en Espagne et Catalogne. J’ai vu en catalan des formules très bizarres : on pense qu’il s’agit d’une mauvaise traduction, mais non, c’est que le langage des nécrologiques est très fossilisée, et aussi qu’on s’inspire en les formes espagnoles. Ce que je pense est que les nécrologiques en catalan peuvent être un attentat à la nature de la langue. En espagnol la sensation peut être moins violente parce que ces formules s’utilisent depuis long temps. J’ai l’hypothèse que les formes naturelles d’écrire nécrologiques en catalan peuvent être lis dans les journaux entre 1900 et 1923 quand le catalan n’était pas interdit. Mais aujourd’hui nous sommes encore influées par la rhétorique franquiste. Je me demande comment furent les annonces nécrologiques des grands poètes décédés dans le période 1900-1923, par exemple, Jacint Verdaguer ou Joan Maragall. Une nécrologique à la manière d’aujourd’hui est une injure à un poète et à une personne sensible a la naturalité de la langue.

Exemple en catalan :

« Morí cristianament a Barcelona el 31 de març de 2007 a l’edat de 80 anys, havent rebut la santa unció i la benedicció apostòlica (a.c.s.). Els seus apenats : espòs, joan; filles, maria i carme; nebots polítics, pere, miquel, i família tota, comuniquen i preguen a llurs amics i coneguts de voler-ne tenir un record i de servir-se assistir a la missa de cos present per a l’etern repòs de la seva ànima que tindrà lloc a … El dol es dona per acomiadat. No es convida particularment. »

Expressions moins naturelles : « els seus apenats », « família tota », « servir-se assistir », « dona per acomiadat »… Particulièrement : « servir-se assistir », ne signifie pas rien, est une mauvaise traduction d’une expression en espagnol aussi très bizarre.

(a.c.s) signifie « al cel sigui » (au ciel soit).

Est’ il semblable au catalan et espagnol dans les langues que vous connaissez ? Pouvez-vous copier un exemple ? Avez-vous idées sur comme le faire pour écrire meilleurs nécrologiques ? Connaissez-vous exemples de nécrologiques avec spécial correction linguistique ?


Dernière édition par Falgoní le Monday 02 Apr 07, 14:08; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Saturday 31 Mar 07, 3:58 Répondre en citant ce message   

Il est assez logique que les faire-part soient formels, car ils doivent être consensuels, donc être dans une forme commune à plusieurs générations. Si on prend en compte que ce qui est commun aux bisaïeuls est la génération précédente, celle des trisaïeuls, on écrit dans une langue vieille d'un siècle, avec des formes surannées.

De ce que j'ai pu constater, ce sont les typographes et autres polygraphes qui proposent la forme aux familles. En général, on laisse tomber les plus gros archaïsmes, mais on élague prudement, afin de n'oublier personne.

En Suisse romande, on voit de tout, car on y a toutes sortes de confessions, religieuses ou laïques. On y trouve des faire-part sobres " ... et les familles parentes et aliées " et des longues tartines dans lesquelles sont citées les noms, prénoms, qualités et relations de famille ou d'amitié, parfois avec des commentaires. Un des journaux les plus à l'aise dans ce domaine est le Nouvelliste, ce qui est peut-être dû au fait que les Valaisans, en majorité catholiques, ne cachent pas ce qui concerne la mort, car elle n'est perçue que comme une étape.

Dans la règle, les survivants publient par la suite un message de remerciement, dans lequel on peut exprimer d'autres sentiments que la douleur de la disparition.


Je n'ai probablement saisi toutes les finesses du texte que tu cites, mais j'y subodore un soupçon d'affichage du pathos qui me parait courant en castillan (à toi de me dire si c'est aussi catalan) et d'affichage de la confession catholique.

Il me semble que les textes en français ont souvent plus de fioritures, mais en français standard actuel. ( Euh ... Comme le français n'est pas exactement une langue qui évolue à la vitesse de l'éclair, il faut peut-être relativiser le qualificatif actuel mort de rire )

Les seuls cas que j'ai pu constater qui offrent une certaine similitude avec le texte que tu publies provenaient de milieux traditionnalistes, du point de vue religieux ou sociétal.

Si je trouve des exemples originaux, je les publierai ci dessous.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1585
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Saturday 31 Mar 07, 11:00 Répondre en citant ce message   

En Germanophonie, on trouve absolument de tout. Les formules traditionnelles sont des traductions plus ou moins enfiories de ce que l'Eglise catholique pratique dans le reste de l'Europe. Mais il y a aussi une grande quantité d'annonces sobres, qui se veulent personnelles et courtes. En Suisse allemande, il me semble voir souvent la mention de la profession, car c'est assez naturel ici de demander et dire sa profession lors de présentations.
La palme de l'originalité revient à ce Zürichois:
http://www.ice-blog.de/17-stilvolle-todesanzeige

Citation:

J'ai déménagé.

Roland Jacob
(dates)
Ma nouvelle adresse est:
Cimetière Rehalp, Forchstrasse 384, 8008 Zürich
Urne nr. 4276

Je serais heureux de votre visite.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1592
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Saturday 31 Mar 07, 13:06 Répondre en citant ce message   

Bizarre... confus Je n'ai pas d'autre mot...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Falgoní



Inscrit le: 28 Jun 2006
Messages: 78
Lieu: Catalunya

Messageécrit le Monday 02 Apr 07, 14:32 Répondre en citant ce message   

Tu as raison, Jean-Charles, que les annonces nécrologiques an besoin d'un langage utile à plusieurs générations, spécialement, ces des grands-pères.
Mais je pense que en Catalogne les personnes trouveraient plaisant de voire un langage plus naturel, simple, mois directe au coeur, sans oublier les manières religieuses d'écrire et les formalismes et abréviations propres de la forme textuel de l'annonce.
Ce que nous pouvons pas faire est écrire choses sans sens dans le contexte d'une langue simplement pour formalisme. Est vrai que l'institut d'estudis catalans ne dis rien sûr le sujet. L'autorité est, donc, la intuition de la famille qui à la funéraire, certes traditions et les journaux. An cettes personnes un sens de la langue? Non.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008