Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le nom des pâtisseries - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Le nom des pâtisseries
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6527
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Tuesday 11 Mar 14, 17:19 Répondre en citant ce message   

Autres pistes quant à l'origine de ripopelle:

anc. fr. ripopé, rippopé, ripaupé : mauvais vin, mélange fait de restes d'autres vins. Le terme est employé jusqu'au 17e s.
(Dict. Godefroy d'Anc. Fr.)

ripopée :
Citation:
Terme familier et de mépris. Mélange que les cabaretiers font des différents restes de vin. Ce n'est que de la ripopée.
- Mélange de différentes sauces, de différentes liqueurs. Quelle ripopée faites-vous là ?
On a dit du café ripopé, pour du marc de café sur lequel on a versé de l'eau.
RIPOPÉE. - ÉTYM. Ajoutez : Comme ripopée a été anciennement un terme de pharmacie, M. Devic, Dict. étym., demande s'il ne faudrait pas y voir une dérivation irrégulière du mot rob, qui est lui-même un terme pharmaceutique.
Source : (Littré +, (1863-1877))


ripopette (Jura) : chose insignifiante
C'est de la ripopette : expression franc-comtoise.
(Petit dict. des expressions franc-comtoises illustrées.)

Ripopette : nom d'un personnage de Balzac
(Théorie de la démarche. Traité des excitants modernes ... Honoré de Balzac)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
bathroomsinger



Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 2
Lieu: Aquitaine

Messageécrit le Tuesday 11 Mar 14, 20:45 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
Merci pour ce témoignage croustillant. J'espère qu'on va en trouver la recette.

Tu devrais essayer d'en recréer la recette puisque tu sembles te souvenir parfaitement de l'aspect de l'arôme et du goût des ripopelles. L'anecdote du lit est pittoresque; tu devrais la mettre commme élément essentiel de la recette.

PS : Jusqu'ici, je ne trouve que le riopelle [de l'Isle-aux Grues], un fromage canadien qui a pris le nom d'un peintre et sculpteur de Québec.
http://en.wikipedia.org/wiki/Le_Riopelle_de_l'Isle (en anglais).

J'ai fait plusieurs essais mais je n'ai jamais réussi à retrouver l'aspect et le goût de mon enfance. Mes" merveilles" ne sont plus autant gonflées et savoureuse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Captal



Inscrit le: 17 Jan 2015
Messages: 1

Messageécrit le Saturday 17 Jan 15, 13:13 Répondre en citant ce message   

bathroomsinger a écrit:
Quand j'étais enfant nous habitions sur le bassin d'Arcachon et ma mère originaire des Landes nous préparait le dimanche matin une délicieuse pâtisserie à base de pâte levée aromatisée au pastis et non à la fleur d'oranger, frite dans l'huile que nous appelions non pas merveille mais "ripopelle" ( je ne suis pas certain de l'orthographe). Je me souviens que ma mère , alors que nous étions encore couchés, déposait la pâte bien au chaud dans notre lit afin qu'elle lève. J'ai encore en mémoire le parfum gourmand de ces pâtisseries qui gonflaient magnifiquement dans l'huile, de leur forme ronde ( faite par un emporte pièce qui était simplement un verre) . Nous adorions dévorer encore tièdes nos "ripopelles" recouvertes généreusement de sucre. Je n'ai jamais retrouvé le goût et l'aspect de cette pâtisserie, pas plus que la recette exacte. Je ne trouve nulle part la référence de ce nom un peu curieux de " ripopelle". Quelqu'un en a-t-il déjà entendu parler?
Philippe


Moi aussi je viens du Bassin...

Voici la recette des ripopelles que je tiens d'une de mes grand-mères qui tenait un restaurant :

1kg de farine pour la préparation et 150 g de farine pour le plan de travail,
6 œufs frais (moyens en taille),
160g de beurre fondu (tiède),
160g de sucre en poudre pour la préparation et autant pour le saupoudrage des ripopelles après cuisson,
2,5 verre de lait froid,
4 c. à soupe de Pernod (ou 5 c. à soupe de fleur d'oranger pour ceux qui n'aiment pas l'anis),
1,5 c. à café de sel fin,
24 g de levure de boulanger en poudre (baking powder),

1,5 litre d'huile pour friture (arachides ou tournesol) pas d'huile d'olive (trop amère).

Matériel : verre, verre doseur, fourchette, cuillère en bois, écumoire métallique, 2 saladiers, un grand bol, un moule à flan, rouleau à pâtisserie, grande poêle ou friteuse.

Dans un grand saladier, casser et battre les œufs en omelette, ajouter le beurre, le sucre, le lait, le Pernod, le sel. Bien malaxer.
Dans un autre grand récipient bien mélanger (avec une fourchette), la levure (que l'on aura délayée dans un peu d'eau) au kilo de farine.
Verser progressivement la seconde préparation sur la première en remuant bien avec une grande cuillère (en bois des Landes !!!) pour ne pas faire de grumeaux. Le mélange doit être bien lisse et élastique, sinon rajouter un peu de lait froid.
Former le résultat en une boule que l'on disposera dans un grand bol que l'on mettra dans un four ÉTEINT, au bas duquel on placera aussi un récipient métallique rempli d'eau bouillante pour faciliter le processus de levée (gonflement) de la pâte. Un moule à flan ou à manqué fera l'affaire.
Laisser poser (lever) la pâte pendant au moins une heure puis, dans une grande poêle (ou une friteuse "ancienne"), chauffer l'huile sans la faire brûler.

Prélever petit à petit de la pâte que l'on étirera finement (2 à 3 mm) au rouleau à pâtisserie, sur un plan de travail bien fariné.
Découper au couteau, selon votre fantaisie, sur la feuille obtenue, des languettes de formes carrées, rectangles ou losanges selon votre fantaisie ou utiliser un verre à moutarde (celui ayant servi pour le lait fera l'affaire) comme emporte pièce.

Avec une spatule (pour ne pas se brûler) disposer lentement chaque languette de pâte dans l'huile très chaude. Des coussins se forment alors ; les retourner rapidement avec l'écumoire métallique et quand leur couleur devient celle d'un abricot, les sortir du bain de friture et les disposer (dans un grand plat) sur un linge propre ou du papier absorbant.
Quand les coussins sont bien secs (disparition de toute trace d'huile), les disposer dans le plat de service et les saupoudrer de sucre fin.

Les ripopelles peuvent se consommer immédiatement (tièdes) ou dans les quelques jours suivants. Une grande boite métallique peut être utile pour les garder à l'abri de l'air et éviter qu'elles ramollissent.

Avec la même pâte, il est possible de confectionner des beignets à farcir de confiture, de compote ou de pâte à tartiner. Pour cela, étaler régulièrement la pâte d'une épaisseur d'1 cm puis avec un grand verre ou un emporte pièce métallique de 8cm de diamètre découper des ronds que l'on plongera immédiatement dans l'huile chaude. La cuisson sera plus longue et devra être arrêtée quand les beignets seront d'un brun clair ; la forme sphérique des beignets obtenus est normale, elle le sera un peu moins en refroidissant...

Nota : le recours à un malaxeur de cuisine peut faciliter le travail mais je conseillerais d'opérer la fabrication de la pâte par deux moitiés : le kilo de farine utilisé en une seule fois pouvant se révéler trop difficile à pétrir par un robot de cuisine standard (non professionnel).

Bon appétit !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4









phpBB (c) 2001-2008