Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
bée (français), batare (bas latin) - Le mot du jour - Forum Babel
bée (français), batare (bas latin)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Thursday 23 Feb 06, 18:22 Répondre en citant ce message   

bée : adjectif féminin

Si l'on est muet, frappé d'admiration ou de stupeur, on reste bouche bée, c'est sans doute parce qu'il est impossible de rien articuler la boule grande ouverte !

est le participe passé du verbe bayer, signifiant <<être largement ouvert>>.

Aujourd'hui, réduit à quelques expressions, comme <<à gueule bée>>, qui s'applique à un tonneau dont un côté est éventré, ou <<bayer aux corneilles>>, ce verbe nous a néanmoins légué son participe présent béant et deux dérivés, baie et ébahi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Friday 24 Feb 06, 1:15 Répondre en citant ce message   

D'un sachet de farine (ou de riz, ou de sucre), mal refermé et qui perdait son contenu ma grand-mère vendômoise disait qu'il était « à goule à bée ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Toil'd'épices



Inscrit le: 04 Jan 2005
Messages: 11

Messageécrit le Friday 24 Feb 06, 19:08 Répondre en citant ce message   

Entre Bayer, Bâiller et Bailler est-ce qu'il y a une relation, une origine commune ou juste une convergence ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Friday 24 Feb 06, 21:40 Répondre en citant ce message   

Bailler est un intrus. Il signifie donner (ban mwen un ti bo, dé ti bo, twa ti bo, doudou...), et nous parlons encore de bail et de bailleur.

Bâiller signifie rester la bouche ouverte, du latin baticulare.
Bayer dérive, toujours selon mon dictionnaire Hachette, d'un autre verbe latin de même sens, batare.

J'incline à penser qu'à l'origine bay-er se prononçait bé-er, et que d'un verbe on en a fait deux : l'un gardant l'orthographe et changeant de prononciation, l'autre gardant la prononciation et modifiant l'orthographe en conséquence.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Saturday 25 Feb 06, 0:02 Répondre en citant ce message   

Glossophile a écrit:
Bailler est un intrus. Il signifie donner ... et nous parlons encore de bail et de bailleur.

En arpitan, on dit encore baille-mé (Orthographe libre, à choix)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10744
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 15 Jun 10, 11:28 Répondre en citant ce message   

Autres termes dérivés du latin batare (= être ouvert) :

badaud

1552 subst. « celui que la curiosité arrête devant des spectacles futiles »
Empr. à l' anc.prov. badau subst. « niaiserie » , adj. « niais » , lui-même dér. du prov. badar « bâiller » d'où « rester bouche bée », issu du lat. batare.
Le suff. prov. -au (< lat. -alem) a été assimilé en langue d'oïl au suff. -aud, fém. -aude. (TLFi)

à l'abade / à la bade (parler lyonnais)

- en liberté, pour le bétail
Quand les chèvres sont à l'abade, il faut leur courir après (Vurpas)
- (au figuré) se dit de l'âme qui a du vague, qui est perdue
Depuis que sa fenotte est partie, il se sent tout à l'abade

s'abader (parler lyonnais)

- s'enfuir, décaniller
Il en profite pour s'abader (Vurpas)
- (par extension) se donner du bon temps
Depuis qu'il est revenu de son armée, il s'abade !

http://amisdeguignol.free.fr/texte/dico/dicoA.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
R_Camus
Animateur


Inscrit le: 19 Apr 2010
Messages: 230

Messageécrit le Tuesday 15 Jun 10, 11:38 Répondre en citant ce message   

Extrait du Lexique Français / Poitevin-Saintongeais de U. Dubois, J. Angibaud, , M. Renaud, Saint-Jean-d'Angely 2004:

BÂILLER (v.i.)
badiller
bâiller à demi
bâilloter
à se décrocher la mâchoire
s'ébâillouner
sans arrêt
avère le bâillau
envie de bâiller
bâillâ, bâillau (s.m.), bâillerie (s.f.)

BÂILLEUR (s.m.)
celui qui est pris de bâillements
bâillau, bâillous

BAÎLLON (s.m.)
bâillot, bâillou

(...)

BAYER (en parlant d'un vêtement)
bader, boyèr
"bayer aux corneilles"
bader, beguer, bober, boguer, doguer, simber.
celui qui baye aux corneilles
baillaud, bogan (s.m.)

(...)

BEER (v.i.)
bober, boèr
faire béer (sac, tablier tenu à deux mains)
parer (v.t.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
R_Camus
Animateur


Inscrit le: 19 Apr 2010
Messages: 230

Messageécrit le Tuesday 15 Jun 10, 12:02 Répondre en citant ce message   

La même figure dans le russe зевать zevat' "bâiller" (même racine que зиять "être grand ouvert" - D'où le titre de Zinoviev: Les hauteurs béantes - Зияющие высоты Zijajushchie vysoty-, gr. χαινω khainô etc.) => зевака "badaud". Avec toutefois un suffixe -ak- apportant une nuance un tantinet plus péjorative d'oisiveté.
C'est moins sympathique que le farniente insouciants des badauds qui enfilent leur "petite laine" les soirs de feux d'artifice, ceux qu'on appelle, en prenant le temps de le dire, les праздношатающиеся prazdnoshatajushchiesja de prazdno "oisivement", et shatat'sja (ici) "déambuler", ici à sa forme de participe présent actif substantivé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8183
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 15 Jun 10, 13:33 Répondre en citant ce message   

Pour les patronymes Béart et Bayard, j'ai l'impression que les étymologistes hésitent entre l'adjectif bai et le verbe bayer ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 15 Jun 10, 13:44 Répondre en citant ce message   

Il y a encore trace de l'intrus ( bailler= donner) dans l'expression:" tu me la bailles belle ! "
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 17 Jun 10, 0:07 Répondre en citant ce message   

En piémontais, il y a le verbe bajé (pr. comme le fr. bâiller) = italiano "sbadigliare" = fr. bâiller

rësté a boca 'mbajà ou rësté 'mbaj = demeurer la bouche ouverte dans une attitude passive d'étonnement, d'admiration, etc.

lassé l'ùss ësbàj = laisser la porte ouverte, mais non complètement

----

INTRUS

En piémontais du Moyen-Age: bailé = donner
Quand un soldat partait pour la guerre, sa petite amie mettait une bande de soie sur la pointe de sa epée: l'operation se disait "bailé la livréja"

Reste le mot "baila/bèila" = italien balia= femme qui nourrit un enfant de son lait (nourrice)
"bailòt/bèilòt" = l'enfant donné à cette femme

en italien:
- balìa = essere in balìa = être à la merci
- bàlia = nourrice
- baliaggio = terre sous le pouvoir d'un baillif
- balivo = baillif


Dernière édition par giòrss le Thursday 17 Jun 10, 11:53; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 17 Jun 10, 0:29 Répondre en citant ce message   

En français régional du sud de la France, il y a le verbe bader issu de l'occitan badar , même étymologie et même sens que bayer, regarder bouche bée, verbe qui a donné en français standard le badaud , celui qui baye aux corneilles ( Littré) et badin , tous deux emprunté au provençal et dérivés de badar, lui même venant du verbe latin batare.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10744
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 17 Jun 10, 10:46 Répondre en citant ce message   

Giorss a écrit:
En piémontais du Moyen-Age: bailé = donner
Quand un soldat partait pour la guerre, sa petite amie mettait une bande de soie sur la pointe de sa epée: l'operation se disait "bailé la livréja"

Reste le mot "baila/bèila" = italien balia= femme qui nourrit un enfant de son lait (nourrice)
"bailòt/bèilòt" = l'enfant donné à cette femme

en italien:
- balìa = essere in balìa = être à la merci
- bàlia = nourrice
- baliaggio = terre sous le pouvoir d'un baillif
- balivo = baillif

Quel est le rapport entre ces termes et le reste du fil (= bée) ?!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 17 Jun 10, 11:52 Répondre en citant ce message   

C'est drôle que tu le demande à moi et non aux autres...
Bailé = donner, c'est un intrus (pour ça je l'ai separé) comme les intrus cités avant par les amis . ...ou mes intrus sont plus intrus des autres et te dérangent???

Maintenant j'ai ajouté INTRUS.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10744
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 17 Jun 10, 11:59 Répondre en citant ce message   

Ce n'est pas comme ça qu'il fallait prendre ma remarque.
Je m'explique : le Mot du Jour porte sur bée. On a mentionné la proximité entre bailler, bâiller et bayer, c'était intéressant de le signaler. Je n'ai tout simplement pas compris pourquoi tu mentionnais balìa et bàlia mais bon...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008