Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Mots anglais américains d'origine yiddish - Forum anglais - Forum Babel
Mots anglais américains d'origine yiddish
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6523
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 06 Mar 06, 4:55 Répondre en citant ce message   

Le vocabulaire de la région new yorkaise a été enrichi d'emprunts au yiddish, que l'on prend d'abord pour de l'allemand.

shmutz: saleté (cf. all. Schmutz, saleté) . Prononciation : shmutz rime avec l'anglais cuts (sections).
On l'entend surtout dans le sens de dépôt de poussière. Exemple : I must wash my car; it is full of shmutz fallen from the trees (il faut que je lave ma voiture, elle est pleine de poussière tombée des arbres).

to schmooze - bavarder, bavarder pour se faire bien voir, lécher les bottes de quelqu'un. Y a-t-il un mot allemand semblable ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2522
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Monday 06 Mar 06, 11:19 Répondre en citant ce message   

les mots yiddish ont soit une origine allemande, soit une origine hébraique. "schmooze" me fait penser à "schmusen" (s'embrasser, se faire des m'amours...), mais sans que je puisse dire s'il ne s'agit pas là d'un emprunt au yiddish en allemand...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
guillaume



Inscrit le: 14 Dec 2005
Messages: 669
Lieu: Istanbul, natif du Québec

Messageécrit le Monday 06 Mar 06, 18:38 Répondre en citant ce message   

Il y a le fameux bagel (pain dur en forme de beignet troué, prononcer beygœl). Encore aujourd'hui on les retrouve dans les quartiers juifs des grandes villes nord-américaines (Montréal, New York) en variétés toutes les plus délicieuses les unes que les autres : blé entier, au sésame, au pavot, aux raisins secs...

Étymologiquement, c'est de la même racine que bague.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
diarmuidh



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 5
Lieu: Dublin, Irlande

Messageécrit le Thursday 09 Mar 06, 16:21 Répondre en citant ce message   

- schmuck : idiot
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3679
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 13 Oct 11, 23:01 Répondre en citant ce message   

Citation:
les mots yiddish ont soit une origine allemande, soit une origine hébraique. "schmooze" me fait penser à "schmusen" (s'embrasser, se faire des m'amours...), mais sans que je puisse dire s'il ne s'agit pas là d'un emprunt au yiddish en allemand...

Le schmusen allemand a plusieurs sens et voulait aussi dire, bavarder, tenir de belles paroles et par extension conter fleurette, flirter. En yisddish shmuzn signifie seulement bavarder .

C'est bien un emprunt de l'allemand au yiddish, la racine étant hébraïque: šemū ̔ah en hébreu= histoire, information, rumeur. C'est à partir du pluriel de ce mot šemū ̔ot qu'est venu le shmuz yiddish, devenu Schmus allemand ( bavardage, verbiage, bla bla bla)

Attention! Aucun rapport avec Schmutz ( allemand) = saleté.


Dernière édition par rejsl le Thursday 07 Nov 13, 18:05; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2522
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 14 Oct 11, 10:37 Répondre en citant ce message   

L'argot allemand (Rotwelsch) était friand de termes empruntés au yiddish mais dont le sens était, parfois délibérément, détourné (exemple particulièrement irrespectueux : la mezouzah, מזוזה, la capsule contenant un extrait de la torah fixé sur le montant de la porte d'entrée que chacun touche en entrant est devenu en argot la Mesuse - la fille de joie aguichant sur le trottoir, elle est dans l'embrasure de la porte et se laisse toucher par tout le monde...).

Un certain nombre de ces mots sont rentrés dans la langue familière puis standard, ce n'est pas un cas isolé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11161
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 14 Oct 11, 12:06 Répondre en citant ce message   

J'ai repéré quelques mots yiddish - dans les fils où il a été question de cette langue - qui, à moi qui ne connais pas l'allemand, m'ont néanmoins paru plus proche de l'anglais que de l'allemand. Je dis une sottise ou il y a une explication ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2522
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 14 Oct 11, 14:14 Répondre en citant ce message   

C'est certainement l'orthographe et le déséquilibre entre tes connaissances d'anglais et d'allemand qui te font croire cela...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 341
Lieu: Montréal

Messageécrit le Tuesday 18 Oct 11, 18:13 Répondre en citant ce message   

Un kibbitz est un spectateur dans le jargon de certains jeux de société (poker, bridge, etc.). À l'origine il désignait un spectateur qui faisait des remarques déplacées sur la façon de jouer de certains. Maintenant il peut désigner n'importe quel type de spectateur, même silencieux.

Il existe un verbe, to kibbitz "kibbitzer".


Dernière édition par telephos le Wednesday 19 Oct 11, 19:44; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3679
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 31 Oct 11, 0:32 Répondre en citant ce message   

Citation:
J'ai repéré quelques mots yiddish - dans les fils où il a été question de cette langue - qui, à moi qui ne connais pas l'allemand, m'ont néanmoins paru plus proche de l'anglais que de l'allemand. Je dis une sottise ou il y a une explication ?

L'immense majorité des mots germaniques contenus dans le yiddish viennent directement du moyen haut-allemand puisque c'est sur cette base que s'est d'abord constituée cette langue. Ensuite, on trouve des emprunts faits au XIXème ou même au XXème siècle, passés de l'allemand moderne au yiddish. Ils sont relativement peu nombreux.

Mais on trouve également dans le yiddish parlé par les émigrants d'Europe Centrale venus aux États-Unis des emprunts faits à la langue anglaise. Cependant,ils sont dans l'ensemble peu connus des non-yiddishistes et facilement reconnaissables comme des emprunts à l'anglais.

De même l'allemand ( surtout celui parlé en Autriche) comporte quelques yiddishismes.


Cette impression première que certains mots ressemblent à l'anglais vient de ce qu'une grande partie du lexique anglais est d'origine germanique. Il n'est pas si difficile de voir les points communs. Comme un qui ne connaissant ni l'italien ni l'espagnol trouverait tout de même quelque ressemblance avec le français ou une autre langue romane.


Dernière édition par rejsl le Monday 04 Nov 13, 19:45; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6523
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 31 Oct 11, 1:48 Répondre en citant ce message   

guillaume a écrit:
Il y a le fameux bagel (pain dur en forme de beignet troué, prononcer beygœl). Encore aujourd'hui on les retrouve dans les quartiers juifs des grandes villes nord-américaines (Montréal, New York) en variétés toutes les plus délicieuses les unes que les autres : blé entier, au sésame, au pavot, aux raisins secs...

Étymologiquement, c'est de la même racine que bague.


Précisions :
1) Ce n'est pas du pain dur, sauf quand c' est de la veille. Il faut le manger dans les premières heures qui suivent la cuisson. C'est de la pâte à pain dense, mise en en forme d'anneau d'une douzaine de cm de diamètre, et cuite dans l'eau bouillante avant d'être passée au four. L'eau bouillante lui donne cette surface lisse.
2) Ce n'est plus limité aux quartiers juifs new yorkais, c'est devenu la spécialité de toute la région.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bagel


Dernière édition par Jacques le Saturday 24 Nov 12, 3:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3679
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 31 Oct 11, 2:33 Répondre en citant ce message   

Tout à fait! Cela fait partie de ce qu'on appelle le ou la street food, la cuisine de rue. On trouve même des camionnettes qui proposent des sandwichs de bagel halal!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6523
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 31 Oct 11, 3:13 Répondre en citant ce message   

Les Irlandais de New York font les bagels verts pour la Saint Patrick.
Oui, du pain vert.


Dernière édition par Jacques le Saturday 24 Nov 12, 3:27; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3679
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 03 Nov 11, 1:24 Répondre en citant ce message   

Au sujet de ce fil, je me permets de vous signaler un excellent bouquin, l'oeuvre de Leo Rosten, publié en 1968 pour la première édition aux USA , Joys of yiddish , les joies du yiddish ( petite encyclopédie) en français. Ce livre a été traduit en je ne sais combien de langues et de nouvelles éditions ces dernières années ont paru en livre de poche. Il s'agit d'un petit dictionnaire encyclopédique qui recense les termes yiddish entrés dans le langage commun américain.

Voici ce qu'il écrit par exemple pour le kibitz , kibizer.

" Terme venant du yiddish, emprunté à l'allemand. Der Kiebiz ( vanneau huppé en français ,) « vanellus vanellus» est un oiseau des prairies et marais , très répandu en Europe et Asie. Sa façon de voler et son comportement lors de la parade amoureuse ne passent pas inaperçus.

En Amérique, on trouve kibitser, kibitzer, kibbitzer.

1. Quelqu'un qui observe les gens en train de jouer aux cartes ou aux échecs et se permet de leurs donner des conseils non désirés. Comparer avec le Kiebiz allemand.

2. Une personne qui fait son important , se mêle des affaires des autres et ajoute systématiquement son grain de sel. Le terme est employé avec la même acception en Allemagne du Nord.

3. Un plaisantin qui prend son plaisir à narguer les autres.

4. Un flatteur.
5. Quelqu'un qui essaie de se vanter, de se faire passer pour plus qu'il n'est.

Les Kibizer sont rarement intelligents et ne sont pas très respectés , sinon ils seraient des conseiillers et non des kibitzer.
- What are you, a kibizer? cette phrase permet d'écarter des spectateurs importuns qui s'attroupent sans apporter d'aide.
As a pokerplayer, he's a good kibizer: dit-on à de quelqu'un qui ne sait pas bien jouer, quand bien même il prétendrait s'y connaître.

- As a worker, he's a fine kibizer: En voilà un qui parle plus qu'il ne travaille!

- I'm afraid it's a slipped disk, and that kibitzer tells me one good cha-cha-cha will get me back in shape: = j'ai une hernie discale et ce kibitzer me'explique que danser un vrai cha-cha-cha va me remettre en forme!

- Oh, stop your kibizing ! : c'est ce qu'on dit à quelqu'un qui en fait trop en vous flattant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3679
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 13 Jan 12, 14:45 Répondre en citant ce message   

Les latkes ne sont pas vraiment des crêpes, même si le terme anglais équivalent est pancake. Rappelez-vous la discussion sur le MDJ crêpes. Pancake comme Pfannkuchen est un terme générique désignant le mode de cuisson, littéralement, gâteau à la poêle.

Mais les latkes n'ont rien qui fasse penser à une crêpe. Déjà, malgré l'image gif rigolote, on ne peut les faire sauter comme des crêpes, elles retomberaient en morceaux. De plus, comme on les fait frire dans l'huile très chaude, on risquerait des projections salissantes et brûlantes.

Ce sont en quelque sorte des croquettes, des galettes, des beignets faits à partir de pommes de terre râpées et frites directement à la poêle.

Ici, une chanson traditionnelle yiddish traduite en anglais : ikh bin a latke

Et là, lorsque les USA s'approprient complètement la latke !
Citation:
date de 1927
??

Il s'agit alors de la première attestation du terme dans un dictionnaire d'anglais ? Parce que ce terme est repris tel quel du yiddish, le mot au singulier est bien latke et on le trouve dans la langue yiddish bien avant cette date. Et l'émigration juive venant d'Europe Centrale est attestée aux USA dès 1870, date à laquelle paraissent là-bas des quotidiens en yiddish, ensuite elle devient massive dans les années 1880 après l'assassinat du tsar Alexandre II et la vague de pogromes qui a suivi. Autrement dit, au XIXème siècle, le terme latke(s) était déjà employé aux USA par une population qui petit à petit s'est mise à parler anglais mais a obligatoirement gardé les mots intraduisibles parce que correspondant à des traits culturels identitaires.


Dernière édition par rejsl le Saturday 14 Jan 12, 1:26; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6









phpBB (c) 2001-2008