Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
hallebarde (français) - Le mot du jour - Forum Babel
hallebarde (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 mars 2005
Messages: 3159
Lieu: Helvétie

Messageécrit le samedi 11 mars 06, 14:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

La hallebarde est une très longue lance, une arme qui permettait de mettre les cavaliers (ou les chevaliers) hors d'état de nuire.

Tout comme les lances des phalanges d'Alexandre le Grand, elles permettaient de toucher l'adversaire avant qu'il ait pu utiliser ses armes.

La hallebarde, qui permet de frapper de taille et d'estoc, possède un crochet qui permettait d'accrocher les armures, afin de faire tomber les cavaliers de leur monture, ou comme un genre d'ouvre-boîte.

La hallebarde était l'arme favorite des Suisses, avant que le pays ne devienne neutre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6426
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le samedi 11 mars 06, 14:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Hallebarde vient de l’italien alabarda, emprunté à l’all. Helmbarte, hache à poignée.

Je ne sais pas quand les gardes suisses ont disparu des églises de France, mais ne me souviens, au début les années soixante, avoir été impressionné par le suisse de la cathédrale de Blois, avec sa hallebarde toute ciselée et son grand bicorne bordé de plumes qui pointait vers l'avant. Pour moi, c’était Polichinelle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
outchakov



Inscrit le: 19 nov 2004
Messages: 230
Lieu: Sombreffe (Wallonie)

Messageécrit le samedi 11 mars 06, 15:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En Wallonie, on dit : "pleuvoir (ou tomber) des hallebardes". C'est à dire qu'il pleut fort.
J'ai l'impression que cette expression à tendance à disparaitre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6426
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le samedi 11 mars 06, 15:55 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je crois l'avoir entendu dans de nombreuses régions.

C'est plutôt une question de distinction : dans certains milieux, il vaut mieux dire "il pleut des hallebardes ", que "il pleut comme vache qui pisse".


Dernière édition par Jacques le mardi 18 mars 08, 15:26; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 août 2005
Messages: 870
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le samedi 11 mars 06, 16:05 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Même si cette expression à tendence à être remplacée par Il pleut des cordes, ce qui est plus simple à dire !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Victor-Emmanuel



Inscrit le: 31 oct 2005
Messages: 236
Lieu: Saint-Genest de Contest, Midi-Pyrénées

Messageécrit le dimanche 12 mars 06, 17:40 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il y avait, dans les années 50 du siècle dernier, un célèbre sketche dans lequel l'antienne était: "Tiens voilà le hallebardier...". Hallebardier qui, bien sûr ne venait pas !
Mais de qui ? et avec qui ?, je n'arrive pas à me souvenir.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 déc 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le lundi 17 mars 08, 6:23 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je vais réveiller ici, un fil de Jean-Charles, et qui dort depuis mars 2006 ; j'espère que l'auteur ne m'en voudra pas.

HALLEBARDE


À l'origine de mot s'écrivait, avec un seul l. Son origine est demeurée longtemps inconnue, malgré les nombreuses hypothèses émises par les étymologistes.

Ceux-ci offraient deux explications :
a) Hallebarde serait venue du mot francique "helmbarte", helm sigifiant heaume et barte, hache ; d'où, par association des deux noms : Hache destinée à percer les heaumes.
b) De source italienne : ce mot avait été trouvé dans un texte datant de 1333, où "alabarte" désignait une arme blanche. (sans préciser laquelle)

L'étymologiste Clérat déclare que le mot hallebarde provient du mot arabe "al barte" signifiant : pointe de lance.
. Ainsi, le mot arabe "al barte" est devenu alabarte, un mot italien auquel on a ajouté le terme "haste", lance, pour donner finalement en français "hallebarde".

Le mot allemand "helmbarte", lui même, serait issu de l'arabe, en subissant une transformation étymologie populaire, que l'on traduisit, à tort, par "hache de heaume" alors qu'en fait il signifie "hache à long manche".

Voici une description de cette hallebarde, telle qu'elle est décrite dans l'Ordonnance Royale sur la Marine de 1689 :
Citation:
" Les halebardes et pertuisanes seront montées sur du bois de fresnes ... Les lames seront d'un bon fer, net et point pailleux : celle de la halebarde sera de 9 pouces de long et celle de la pertuisane de 18 à 19 ; l'une et l'autre auront une canelure au milieu, et seront bien attachées à la hampe par les oreilles endentées dans le bois et bien clouées." (cf. Livre XVII)


Au XVIIe siècle, la hallebarde, dans les troupes de Marine, était l'arme des sous-officiers. "C'est l'arme que portent les sergents", écrivit en 1744 Boismélé dans son "Histoire générale de la Marine".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 mars 2005
Messages: 3159
Lieu: Helvétie

Messageécrit le lundi 17 mars 08, 10:00 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Citation:
a) Hallebarde serait venue du mot francique "helmbarte", helm sigifiant heaume et barte, hache ; d'où, par association des deux noms : Hache destinée à percer les heaumes.

La hallebarde a très tôt été utilisée par les soldats de la Confédération Helvétique. Dans pratiquement toute l'imagerie, on voit des hallebardes.

Ce qui est certain est que la hallebarde a accompagné pratiquement toute l'Histoire de cette époque, jusqu'à la bataille de Marignan,
en l'An de Grâce ?

Comme, lors de cette bataille, les Confédérés se sont retrouvé dans les deux camps (en tant qu'État et en tant que troupes mercenaires), ils ont opté pour la neutralité armée.

Les Confédérés ont fait partie des troupes mercenaires de passablement de pays d'Europe, ce jusqu'à la révolution française. Il en reste une trace avec la Garde Suisse du Pape.

Voici une photo des gardes, tout nus sans leur cuirasse.

Notez bien la forme qui a fonction de transpercer les armures et autres cuirasses. Malheureusement, on n'y voit pas de crochet ouvre-boite. Peut-être cette fonction est-elle assurée par les deux pointes de la hache.


Pour ce qui est de la provenance transalpine, rien n'est impossible, quoique la fonction de l'arme plaide en faveur du mot descriptif.

En tous les cas, la langue est plus que probablement l'alémanique mâtiné de Valser (et, peut-être, de francoprovençal, Rétho-romanche et autres langues romanes) ainsi que de tessinois.

C'est dans cette zone padane et rhénane qu'il y a eu plusieurs sociétés qui ont réussi à acquérir une certaine liberté en se battant contre les divers seigneurs moyenâgeux. De ces sociétés, il est resté la Confédération Helvétique, le Pays des Ligues - dont la Ligue Grise - (Grisons), le Valais ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 sep 2006
Messages: 1001

Messageécrit le lundi 17 mars 08, 14:26 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Citation:
Il y avait, dans les années 50 du siècle dernier, un célèbre sketche dans lequel l'antienne était: "Tiens voilà le hallebardier...".

C'est un sketche de Fernand Raynaud, dont le titre est Le Hallebardier, la réplique qui revenait était plutôt: "Tiens! V'là l'hallebardier "...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7098
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 15 avr 16, 18:10 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

jacklouis a écrit:
L'étymologiste Clérat déclare que le mot hallebarde provient du mot arabe "al barte" signifiant : pointe de lance.

J'ai trouvé le mot برت (al)-burt qui a en fait, d'après Kazimirski, le sens de hache et aussi de flèche. De la même racine, le verbe برت barata couper.
Plus intéressant, le fameux هلال hilāl ne signifie pas seulement croissant de lune mais aussi fer de lance à deux tranchants en usage dans la chasse, fer de hallebarde.

Dans ces conditions, l'hypothèse de Clérat, augmentée de cette deuxième information, devient tout à fait plausible : il n'y aurait rien d'étonnant à ce que l'étymon de hallebarde soit effectivement le syntagme nominal arabe هلال برت hilāl burt, croissant de hache. Il reste à vérifier dans des textes arabes du Moyen Âge si ce syntagme est attesté.

Notons la définition de hallebarde donnée par le Dictionnaire du moyen français : "Arme comportant une longue hampe terminée par un fer pointu et tranchant, muni de deux ailes, l'une en pointe, l'autre en croissant de hache".

Mais un autre mot arabe qui peut avoir joué un rôle dans cette histoire de hallebarde, c'est le mot حربة ḥarba lance, fer de lance, baïonnette, beaucoup plus usuel que les précédents. Avec l'article, ça nous donne al-ḥarba... (C'est d'ailleurs l'hypothèse de Treccani pour l'italien alabarda : forse dall'arabo ḥarba. On la trouve aussi chez Littré mais ce dernier lui préfère l'origine germanique).

Et si j'associe cette fois هلال hilāl à حربة ḥarba, ça me donne هلال حربة hilāl ḥarba, littéralement fer (en forme de croissant) de lance...

Hypothèses à vérifier.

Quoi qu'il en soit, les hypothèses germaniques me semblent plutôt fantaisistes et tirées par les cheveux pour un mot apparu au XVe siècle. Même l'anglais halberd vient du français.

En espagnol, pour il pleut des hallebardes, ont dit aussi bien llueven alabardas que llueven albardas (= bât, de l'arabe bardaʿa, comme le français barda). La forme correcte est évidemment la première mais on voit que, la paronymie aidant, il est facile de passer de l'une à l'autre.

Pour l'anecdote : Il serait piquant, c'est le cas de le dire, que les gardes suisses du très catholique Vatican soient armés d'une lance arborant l'un des plus forts symboles de l'Islam...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 mars 2005
Messages: 3159
Lieu: Helvétie

Messageécrit le dimanche 14 août 16, 17:01 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Les hallebardes décoratives actuelles sont issues de l'imagination du commandant Jules Repond (1910-1921), inspiré par des fresques et gravures hétéroclites.
http://www.vatican.va/roman_curia/swiss_guard/swissguard/divisa_fr.htm

Si on part dans la symbolique, son modèle remonterait alors à la déesse-Lune des Arabes. Il n'est pas sûr que les Musulmans actuels relèvent que deux des symboles qu'ils portent sur leurs drapeaux sont ceux de déesses mecquoises.

La déesse All-Lat et ses compagnes. Version babylonienne




L'aspect fonctionnel:
Modèle de hallebarde primitive
XIe - XIIe siècle




L'aspect descriptif ? décoratif ?


http://www.hellenbarde.ch/

Hallebarde d'officier saisie ( ? ) lors de la débâcle des Habsbourg contre les Confédérés, à la Bataille de Morgarten (1315, 100 ans après la Grande Charte)
Une explication un peu surprenante, car la topographie du champ de bataille ne laissait guère de place à telle fantaisie, que ce sont les Habsbourg (famille 'suisse' devenue famille impériale d'Autriche) qui perdirent la bataille et, surtout, que les armes et heaume ressemblaient plutôt à ceci:


http://www.morgarten2015.ch

La hallebarde primitive est une sorte de hache au bout d'une perche. Une variante plutôt naturelle dans les zones forestières.
Que la longue-hache soit devenue hache-à-haulme serait alors juste un jeu de mot sardonique ajouté lorsqu'on a prolongé la pointe et ajouté un embryon d'ouvre-boîte, afin de trucider les "nobles" qui tentaient de pénétrer les pays forestiers.


Rien n'empêche que l'invention quittât ses forêts primitive, partît en direction des pays désertiques et y fût rebaptisée () selon les us locaux.

On aura un embryon de réponse, lorsqu'on saura avec précision, quelle si, chez les Sarrasins, il y avait déjà des hallebardes autour de l'an mil.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7098
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le dimanche 14 août 16, 17:35 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Citation:
Les hallebardes décoratives actuelles sont issues de l'imagination du commandant Jules Repond (1910-1921), inspiré par des fresques et gravures hétéroclites.

Je n'ai peut-être pas bien lu cet intéressant article mais je n'ai vu nulle part que Repond se soit aussi occupé des hallebardes. Des vêtements et coiffures, oui, mais les hallebardes... Cela dit, c'est plausible.
Ce qui est plus surprenant, c'est que tu émettes des doutes sur la hallebarde d'officier trouvée sur un champ de bataille du Moyen Âge. Les officiers se sont toujours préoccupés d'avoir des armes plus belles et plus coûteuses que celles des simples soldats. Où est le problème ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 mars 2005
Messages: 3159
Lieu: Helvétie

Messageécrit le jeudi 18 août 16, 8:32 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Citation:
Ce qui est plus surprenant, c'est que tu émettes des doutes sur la hallebarde d'officier trouvée sur un champ de bataille du Moyen Âge. Les officiers se sont toujours préoccupés d'avoir des armes plus belles et plus coûteuses que celles des simples soldats.

À cause de la topographie du champ de bataille:
La colonne militaire des Habsburg se fit bloquer et attaquer sur le flanc, entre une pente et un marécage/lac.
Pour attaquer ce flanc, les Waldstätten firent rouler des rochers et des troncs d'arbre.

( Un peu comme à Azincourt, la cavalerie lourde ne put manœuvrer et s'enlisa.)
Ce qui restait de la colonne militaire repartit d'où elle était venue.



Il est possible qu'un officier des Waldstätten (imaginons qu'il s'agisse d'un officier ayant servi dans une des armées de l'époque ait rapporté une arme luxueuse) soit venu au contact des troupes en train de s'envaser, mais pourquoi ? comment ?
Peut-être l'enthousiasme ?
Côté schwytzois, les pertes ont été minimes. Dans le lien cité, on parle de 12.

Est-ce que quelqu'un qui est en train de fuir au bord de marais va s'encombrer d'une hallebarde ?

Ce n'est pas totalement impossible.
Ce qui est beaucoup plus probable, c'est que les Habsbourg aient eu besoin de sauver la face après la raclée qu'ils avaient prise.

Voici une fiche consacrée à cette bataille:
http://de.academic.ru/dic.nsf/dewiki/1246879
Sur les illustrations, on observe des hallebardes de même forme que celle citée
Les illustrations étant, semble-t-il, très postérieures, je soupçonne l'illustrateur de s'être inspiré des reliques de la bataille.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7098
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 18 août 16, 8:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Ah voilà qui est déjà plus convaincant ! Merci pour ce beau travail !
Pour revenir à l'étymologie du mot, tu n'as donc aucun doute sur son origine germanique ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008