Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Titres, grades, distinctions - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Titres, grades, distinctions
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Tuesday 01 Mar 05, 23:14 Répondre en citant ce message   

Il est remarquable d'observer dans les différents pays les appellations employées pour indiquer une même fonction ou presque.

Prenons par exemple les grades militaires (Latin gradus pas, degré, de gradi, marcher).

La création des grades dans l'armée ne remonte pas en France au dela du XVI ème siécle . Depuis la hiérarchie a été souvent modifiée. La notion moderne du grade a été mise au point par la loi du 18 mars 1834.

La fonction de commandant d'un régiment fut crée en France par Henri II sous le nom de Mestre de Camp

Correspondance d'un grade

Le Colonel français (Colonnello en italien) devient Oberst en Allemagne et Polkovnik en Russie

Petite curiosité
Il existe l'expression Colonel à la Bavette pour désigner un nouveau né à qui l'on achetait un régiment.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Tuesday 01 Mar 05, 23:34 Répondre en citant ce message   

Dans les fonctions municipales on parlait à une époque des quatre Echevins de Paris dont deux représentaient les notables marchands et deux les notables bourgeois.

Cette organisation a été supprimée à la Révolution, mais cette fonction existe toujours en Belgique.

Que font exactement ces magistrats ?

Comment devient-on échevin ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 9:43 Répondre en citant ce message   

En Wallonie, le maire est appellé bourgmestre ( burgmeester en néérlandais ). De manière informelle, on entend souvent le wallon mayeûr, même dans les phrases en français.

Le 8 octobre 2006 est une date historique ! Pour la première fois depuis la création de la Belgique, les bourgmestres ne sont pas choisis de la même façon en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles !

En Flandre le bourgmestre est choisi par le conseil communal après les élections, il est ensuite nommé par le roi (ancien système belge).

En Wallonie il est élu de manière indirecte. C'est le candidat ayant le plus de voix sur la liste la plus forte participant au pouvoir qui devient bourgmestre (nouveau système adopté depuis la régionalisation).

Le bourgmestre est aidé par des échevins, qui ne sont pas des magistrats mais des politiciens. Ils sont l'équivalent communal des ministres, le bourgmestre étant plus une sorte de premier-ministre. Il y a un échevin pour la culture, les travaux, les finances, l'enseignement,... Le nombre d'échevins et de conseillers communaux est proportionnel à la taille de la commune. Les décisions sont prises par le "collège des bourgmestre et échevins".

Pour devenir échevin, il faut être membre d'un parti et se présenter aux élections. Si le parti fait partie de la "majorité" ( coalition ou absolue ), on peut espérer devenir échevin. C'est exactement comme pour les ministres !

Chez nous, il n'y a pas de lycées et de collèges au sens français des termes. Les écoles de l'état sont appellées athénées royaux et sont dirigées par un préfet. Un collège désigne le plus souvent une école secondaire catholique.

Là où les Français ont des préfets et des départements, nous avons des gouverneurs et des provinces. Tout cela a un petit gout d'ancien régime n'est-ce pas ? La province a en outre sa députation permanente, qui est son pouvoir exécutif. Le pouvoir décisionnel étant aux mains du conseil provincial.


Dernière édition par Maisse Arsouye le Friday 06 Oct 06, 11:43; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2474
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 11:20 Répondre en citant ce message   

Pierre a écrit:
Le Colonel français (Colonnello en italien) devient Oberst en Allemagne et Polkovnik en Russie.

L'appelation allemande renvoie au rang élevé du militaire (Oberst = supérieur), le terme russe montre que la personne est responsable d'un régiment (полк [polk] = régiement).
Les anglais on gardé le terme français, les espagnols et portugais ont eux une variante avec le grade de coronel.

J'ai trouvé le mot grec de συνταγματάρχης comme traduction de colonel et crois y voir la racine "syntagme" - un hellenisant peut-il m'éclairer sur la signification du terme ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 11:55 Répondre en citant ce message   

"Syndagma" signifie "constitution". La place centrale d'Athènes, là où les evzones montent la garde, s'appelle "Syndagma".

"archès" est en rapport avec l'autorité.

Un colonel grec serait donc un "syndagmatarchès", une "autorité de la Constitution" ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 18:35 Répondre en citant ce message   

Le suntagmatarkhès c'est celui qui commande au (bon) ordre (de l'armée).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 18:47 Répondre en citant ce message   

Effectivement, il semble que "syndagma" signifie aussi bien "constitution" que "régiment".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 20:07 Répondre en citant ce message   

Dans la hiérarchie militaire

A nos sous-officiers

Sous Lieutenant
Lieutenant
Capitaine


Correspondent.........

Au Japon

Sho I
Chu I
Tai I


En Chine

Shao Wei
Chung Wei
Shang Wei


(Source La revue Historia Magazine)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 20:26 Répondre en citant ce message   

Voici un lien intéressant : http://membres.lycos.fr/asduciel/grades.htm

Une anecdote amusante. Le roi est chef des armées. Il a donc le grade le plus élevé, celui de lieutenant-général ou "général trois étoiles". Or, il existe dans certaines armées des généraux à quatre étoiles ! C'est le cas aux USA et, je pense, aussi en Frane avec le général d'armée. Le roi des Belges pouvait donc, lors d'une visite à l'OTAN, tomber sur plus gradé que lui. On a donc créé le grade de général quatre étoiles !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Wednesday 02 Mar 05, 21:40 Répondre en citant ce message   

Maisse Arsouye a écrit:

On a donc créé le grade de général quatre étoiles !

Vous auriez dû être plus prudent.

Dans la hiérarchie des grades nous avons aussi celui de........Maréchal de France

Dans ce cas il faudra compter avec cinq étoiles

Je parle au futur car il n'y a plus pour le moment de Maréchaux de France vivants.

Sauf erreur voici les 8 derniers

1921 Franchet d'Esperey
1921 Lyautey
1921 Gallieni (A titre postume)
1923 Maunoury (A titre postume)
1952 De Lattre de Tassigny (A titre postume)
1952 Leclerc de Hautecloque (A titre postume)
1952 Juin
1984 Koenig (A titre postume)

En plus n'oublions pas que chaque Maréchal possède son bâton.

Un curieux mot que celui de MARECHAL d'après Le Petit Larousse illustré

pluriel maréchaux
(francique marhskalk , domestique chargé des chevaux)

On en est bien loin ..........
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2474
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Thursday 03 Mar 05, 10:29 Répondre en citant ce message   

En ce qui concerne les titres nobiliaires, la majorité des monarchies européennes utilise (ou a utilisé) une échelle comparable :
Chevalier, baron, vicomte, comte, marquis, duc, prince, roi

Certains titres sont cependant notables :
- Erzherzog (Archiduc), création des Habsburg pour l'héritier du trône impérial. ("archi" rappelle le colonel grec !)
- Prince : on distingue souvent, sauf en français et en anglais, entre le prince fils du roi (ou titre étranger) et le prince en tant que tel (sans possibilité de promotion). En allemand on parle de Prinz et Fürst, en russe de Принц (Prinz - pour les étrangers) et Князь (Knyaz), dans la famille impériale on distingue l'héritier (царевич, tsarévitch) des princes de sangs (великий князь, véliki knyaz - grand prince).
- Freiherr : "Homme libre", titre allemand correspondant au rang de Baron (mais Baron existe aussi), premier degré de noblesse héréditaire.


Dernière édition par Charles le Thursday 03 Mar 05, 16:35; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3920
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 03 Mar 05, 10:45 Répondre en citant ce message   

Arsouye, ton lien me semble plutot fantaisiste !

en France,
maréchal des logis est l'équivalent de sergent
brigadier, l'équivalent de caporal

ces termes (maréchal des logis, brigadier) sont utilisés dans la gendarmerie et la cavalerie
dans la cavalerie, les adjudants se font appeler "lieutenant"
aujourd'hui, la cavalerie, ce ne sont plus les chevaux mais les chars...

(mes souvenirs d'une année passée à l'armée)

en France, on distribue aussi la légion d'honneur, créée par Bonaparte (et qu'il appelait aussi le hochet de la vanité) chaque ministère a un quota de légion d'honneur à distribuer chaque année et celui qui en a le plus, c'est le ministère de la Défense
car, n'oublions pas que à l'origine, la légion d'honneur était une récompense militaire (d'abord) et (aussi) civile

un officier a quasi systématiquement la légion d'honneur !
elle est donc dévaluée !
un militaire qui a la légion d'honneur n'a donc aucun mérite particulier.
(c'est un peu l'équivalent de la médaille du travail)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Thursday 03 Mar 05, 12:45 Répondre en citant ce message   

Puisqu'on est dans les titres et grades, quelle est l'étymologie du nom de dignitaire gaulois "vergobret" ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Thursday 03 Mar 05, 23:01 Répondre en citant ce message   

Voici ce que l'on trouve sur le serveur de Gallica dans un ancien texte

Chorier, Nicolas (1612-1692). Histoire générale du Dauphiné. 1869

(A la page 78 )

Vergobret

"C'était le titre du suprème magistrat des Eduens, Verg ou vergen chez les allemans signifie rendre la justice et obret ou obrest premier souverain. ...........
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Friday 04 Mar 05, 0:04 Répondre en citant ce message   

J'ai découvert "vergobret" la semaine dernière en feuilletant la Guerre des Gaules de César. Je pensais que c'était un mot gaulois, alors je ne vois pas ce que les Allemands (ou peut-être les Alamans) viennent faire là. A moins que les Eduens soient une peuplade germanique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008