Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Boer (français) - Le mot du jour - Forum Babel
Boer (français)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Sisyphos



Inscrit le: 06 May 2006
Messages: 140
Lieu: Bruxelles

Messageécrit le Wednesday 15 Nov 06, 16:05 Répondre en citant ce message   

Lilengero a écrit:
Le mot «apartheid» vient aussi, hélas, du français, puisque c'est la forme substantivée de «à part», associé au suffixe «-heid».

L'adjectif néerlandais "apart" fut emprunté au français au 15ième siècle déjà. Le suffixe néerlandais/afrikaander -heid équivaut au français -té (cf. puberté).


Dernière édition par Sisyphos le Wednesday 27 Feb 08, 19:43; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maurice



Inscrit le: 25 May 2005
Messages: 435
Lieu: Hauts de Seine

Messageécrit le Friday 17 Nov 06, 21:43 Répondre en citant ce message   

Est-ce que le coco-boër a un rapport avec la coco qui était, dans ma jeunesse, une poudre, je crois de réglisse, qu'on mettait dans de l'eau pour en faire une boisson rafrachissante et qui se vendait dans des petites boîtes métalliques de couleurs diverses?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2219

Messageécrit le Saturday 18 Nov 06, 2:40 Répondre en citant ce message   

Le coco (dont Robert date l'apparition de 1808) est d'abord une boisson à base d'eau et de jus de réglisse.
Des marchands ambulants la proposaient dans les rues, portant le bidon dans le dos, au cri de « Coco frais ! » qui jalonne la littérature du XIXe siècle.
Il semblerait que la poudre de réglisse a remplacé le jus de réglisse, et j'aurais tendance à penser que là se trouve l'innovation de Jules Coutier.
Il nomme son produit coco, puisque c'est du coco, boer, en hommage aux Boers en guerre. (L'entremets franco-russe se nomme bien ainsi car il a été lancé l'année où Nicolas II est venu à Paris signer un traité franco-russe.)

Donc, la réponse est oui : le coco-Boër, dans ses petites boîtes multicolores, que je revois d'autant mieux que jamais une seule n'entra chez moi, c'est le coco de votre enfance !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Saturday 18 Nov 06, 4:14 Répondre en citant ce message   

Cette boisson me fait penser à l'anthésite... Serait quelque chose dans le genre?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2219

Messageécrit le Saturday 18 Nov 06, 4:53 Répondre en citant ce message   

Antésite (quand j'ai su le latin, j'ai compris que ce mot était fabriqué à partir de anti et de sitis, la soif : contre la soif) est une dénomination commerciale, une marque, qui dissimule le bon vieux coco des boulevards !

A signaler que LA coco, c'était la cocaïne, dans les années 20-30.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lilengero



Inscrit le: 27 Oct 2006
Messages: 38
Lieu: Anorak-City

Messageécrit le Tuesday 23 Jan 07, 4:33 Répondre en citant ce message   

Glossophile a écrit:
Je crois qu'il faut abandonner les fantaisies orthographiques et s'en tenir sagement aux bourres, mot que Robert fait dériver de bourrique ou de bourrer au sens de cogner. Or on dit aussi les cognes...

Fantaisie orthographique, dites-vous, la transcription en français de boer par bourre? Alors que dire de «bouquin» dont le Petit Robert nous dit qu'il vient du néerlandais boek? Plus exactement, de son diminutif boekje, mais ça, PR ne le précise pas.
Le sens que vous donnez au mot «bourre» en lui adjoignant «cogne», l'un des nombreux synonymes argotiques (complètement inusité de nos jours) de «policier», est, me semble-t-il, emprunt d'un préjugé détestable.
Pour revenir à bourre dans le sens de «flic» qui, en passant, a très probablement des origines allemandes ou...yiddish (di flig : la mouche avec la connotation d'espion), il faut se rappeler que les problèmes de délinquance liés à l'immigration ne datent pas d'hier mais qu'à la fin du XIXe siècle, l'immigration venait d'Allemagne et de Belgique et donc, avec elle, des malfrats et l'argot aussi. D'où cette possible origine flamande ou hollandaise de «bourre».
Comme disait quelqu'un qui s'y connaissait : «Une idée a priori est une hypothèse». (C. Bernard)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
lakebarzh



Inscrit le: 16 Jan 2007
Messages: 21

Messageécrit le Tuesday 23 Jan 07, 21:19 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
Français : les coco-boërs étaient de petites boites en bois ou en métal contenant une poudre de différents goûts.

Les petites boites contenaient du coco (pas de LA coco) poudre très fine et jaunasse, qui tâchait horriblement.
Cette poudre, dissoute dans l'eau donnait le coco, boisson désaltérante pour enfants, consommée uniquement en été (avec le kéfir).
Antérieure à 1950.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2219

Messageécrit le Tuesday 23 Jan 07, 21:33 Répondre en citant ce message   

Lilengero a écrit:
Pour revenir à bourre dans le sens de «flic» qui, en passant, a très probablement des origines allemandes ou...yiddish (di flig: la mouche avec la connotation d'espion), il faut se rappeler que les problèmes de délinquance liés à l'immigration ne datent pas d'hier mais qu'à la fin du XIXe siècle, l'immigration venait d'Allemagne et de Belgique et donc, avec elle, des malfrats et l'argot aussi. D'où cette possible origine flamande ou hollandaise de «bourre».

À la fin du XIXe l'immigration venait d'Espagne et d'Italie principalement. De Belgique, dans les mines du Nord, certainement, d'Allemagne, je ne vois pas pourquoi. L'Allemagne du XIXe siècle offrait aux Allemands un système de sécurité sociale de haut niveau, que la France ignorait totalement. Pourquoi des Allemands seraient-ils venus en France travailler pour des salaires plus bas, sans Assurance maladie, sans cotisation pour la retraite, alors que chez eux, c'était le plein emploi ? Des réfugiés politiques, je veux bien. Il en venait de l'Europe entière.

Ce point d'histoire fixé, comment des malfrats allemands auraient-ils lancé un terme flamand ?
Et, autre question, pourquoi des malfrats allemands auraient-ils baptisé paysans les roussins ?
Car on dit aussi roussin, et de roussin à bourrin, la distance est faible, et plus faible encore la distance de bourrin à bourre...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2468
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Wednesday 27 Feb 08, 10:16 Répondre en citant ce message   

Roussin ou la rousse (pour la police dans son ensemble) semble venir des capotes de couleur rousse que portaient les agents au début du XXe siècle.

Le terme bourre semble antérieur à boer et je suppose qu'une contamination du terme français par l'orthographe néerlandaise/afrikaans a donné le terme désuet et spécialisé de boer pour la police chargée de contrôler les taxis.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3285
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 27 Feb 08, 13:36 Répondre en citant ce message   

Lilengero a écrit:
Le sens que vous donnez au mot «bourre» en lui adjoignant «cogne», l'un des nombreux synonymes argotiques (complètement inusité de nos jours) de «policier», est, me semble-t-il, emprunt d'un préjugé détestable.

Je crois qu'il existe suffisamment de preuves documentées, témoignages, photos, vidéos, examen médicaux, enquêtes de l'I.G.S., quelquefois même condamnations (mais rarement au-delà de huit jours de mise à pied) pour que parler de brutalités policières (interrogatoires musclés, passages à tabac, ratonnades, etc.) et en déduire des étymologies parlantes de « bourre » et « cogne » soit plus un état des lieux qu'un préjugé, et aussi bien en France, hélas, que dans le reste du monde …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3285
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 27 Feb 08, 19:28 Répondre en citant ce message   

Au début des années 50, il y avait encore au moins un marchand ambulant de coco dans les jardins du Luxembourg à Paris. Il avait un réservoir à bretelles avec tuyaux et robinets. Autant que je me souvienne, le mélange de coco était déjà fait dans le réservoir.

Il y avait aussi, jusqu'à plus tard, les petites boîtes en alu dont parlait lakabarzh. Je me souviens qu'on perçait le métal tendre avec les dents et qu'on mettait la boîte entière dans la bouche où le parfum se diffusait peu à peu …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1685
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 02 Feb 10, 17:06 Répondre en citant ce message   

ElieDeLeuze a écrit:
Maisse Arsouye a écrit:
Si en argot français le mot "bourin" désigne un cheval, en français de Wallonie il désigne aussi un rustaud, un paysan mal dégrossi.

En français du Dauphiné aussi bourin y est synonyme de pecnaud (prononcé /peg-no/ dans ce coin) et/ou d'idiot.

Si bourine au féminin (paysanne) est ici, à n'en pas douter, d'origine flamande (de boer [bu:R], paysan et boerin [bu:Rin], paysanne), le wallon bourin au sens de pecnot (péquenot) est sûrement de même origine, homonyme du français bourin, cheval. Aussi, je suis surpris qu'au Dauphiné, il puisse être d'origine flamande....Peut-être germanique ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2778
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 02 Feb 10, 17:17 Répondre en citant ce message   

En romanesco, la langue de Rome, "burino" = rustaud, paysan mal dégrossi.
Derive du latin "buris" = timon de charrue

en italien:
http://it.wikipedia.org/wiki/Burino


Dernière édition par giòrss le Tuesday 02 Feb 10, 20:12; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1685
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 02 Feb 10, 19:20 Répondre en citant ce message   

Très intéressant! Voilà qui remet en question l'origine flamande!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1147
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Tuesday 02 Feb 10, 20:18 Répondre en citant ce message   

Remettre en cause n'est pas encore prouver. Je viens de consulter le "Duden Herkunftswörterbuch", et "Bauer" a visiblement donne le néerlandais "boer", paysan. Le verbe "bauen" désignait à l'origine "bouwen, verbouwen" (construire, cultiver). Mais je ne vois aucun lien avec le latin. (le latin "burris" signifie "roux").
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3









phpBB (c) 2001-2008