Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
douloir (ancien français) - Le mot du jour - Forum Babel
douloir (ancien français)
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 16:51 Répondre en citant ce message   

Le verbe douloir est tombé en désuétude, remplacé par l'expression avoir mal à.

Le mot provient du verbe latin dŏleō, -ēs, -ēre lui-même formé sur le mot dŏlŏr, -ōris, signifiant "douleur physique, souffrance".
À noter que le verbe s'employait en latin avec le sens "éprouver de la douleur, souffrir", avec emploi de préposition.
Ex: Doleo ab oculis. = J'ai mal aux yeux.

On le rencontre cependant avec fréquence dans les écrits du XVIº siècle (Ronsard, du Bellay...).
En voici la conjugaison (avec graphie d'époque) :
je deulx, tu deulx, il deult, nous doulons, vous doulez, ils deulent

Exactement comme "vouloir". Aujourd'hui on supprimerai donc le -l- des trois premières personnes.
Je présume que la disparition de ce verbe provient d'un risque de confusion.
Ex:
"- La tête me deut...
- De quoi ?!"
Clin d'œil
L'expression "avoir mal" est polysyllabique et plus claire. La relation douloir/douleur se transmets peut-être clairement avec les formes "doulons/doulez" (rares) mais avec des formes mononsyllabique, il manque de clarté. L'expression "avoir mal", passez-moi l'expression, cible la douleur, grâce au mot "mal".

Espagnol L'espagnol semble être l'unique langue à avoir maintenu l'usage de ce verbe quelque peu archaïque : doler (Conjugaison: duelo, dueles, duele, dolemos, doléis, duelen). Ex: Me duele la cabeza. = J'ai mal à la tête.
Italien L'italien a eu utilisé ce verbe "dolere", avec la même conjugaison que "volere" (vouloir), comme en français (doglio, duoi, duole, dogliamo, dolete, dogliono). Il ne l'emploie plus de nos jours.
Catalogne Il me reste à vérifier si le catalan l'a connu (c'est fort probable, tout comme en occitan) et comment il le conjugait.
Roumanie Le roumain conserve également ce verbe pour désigner le poids, la compassion, la nostalgie.

flèche Il est à remarquer cela dit que ce verbe s'emploie principalement de façon impersonnelle, à la troisième personne. Son emploie est donc souvent pronominal.

À rapprocher aussi de l'ancien verbe souloir, remplacé par l'expression "avoir l'habitude de".
> Espagnol soler


Dernière édition par Nikura le Friday 09 Mar 07, 17:03; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 17:01 Répondre en citant ce message   

Sur le même mode, on a "souloir" : avoir l'habitude de
soler (en esp.), solere (en ital.)
La tournure est peut-être plus exclusivement impersonnelle en italien qu'en espagnol (Nikura?)

En tout cas, ces verbes ont un charme fou, tant à l'infinitif que conjugués.


Dernière édition par José le Wednesday 26 May 10, 13:24; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 17:07 Répondre en citant ce message   

J'ai actualisé... voulu ouvrir un nouveau fil mais il n'y a pas autant de choses à dire sur "souloir" ! L'étymologie est bien sŏleō, -ēs, -ēre mais je ne sais pas trop d'où cela vient, peut-être sur "seul" mais... je ne vois pas bien le rapport.

"solere" est peu usité en italien moderne et effectivement, impersonnelle, alors que l'espagnol le conjugue volontiers. Cela reste tout de même un mot assez soutenu.

flèche J'aime beaucoup ces verbes anciens en effet... un peu comme "challoir" (doublon de "falloir" car souvent confondus), qu'on retrouve en Catalogne caldre = falloir, ou en Occitanie caler/chaler/faler = falloir ; "cheoir" (pour "tomber"), qu'on retrouve presque dans toutes les langues romanes sous ce sens précis (sauf sarde et romanche) : Portugais cair, Espagnol caer, Catalogne caure, Occitanie caire/càser/chaire/cheire, Italien cadere, Roumanie a cădea.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Castells



Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 266
Lieu: País Valencià

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 17:33 Répondre en citant ce message   

Catalogne

douloir= doldre ... dolc/dols/dol/dolem/doleu/dolen
valoir= valdre ... valc/vals/val/valem/valeu/valen
avoir= tindre ... tinc/tens/té/tenim/teniu/tenen
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 18:38 Répondre en citant ce message   

"douloir" est à rapprocher, d'un point de vue étymologique, du verbe "tolérer" et de l'allemand "dulden", tolérer, supporter.
La racine indoeuropéenne * "tol" ,à l'origine de ces mots, a le sens de "souffrir".
Au 18è siècle, on disait "souffrez que" pour dire "tolérez que".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 20:00 Répondre en citant ce message   

Et « doléance » est toujours utilisé …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Dino



Inscrit le: 09 Oct 2006
Messages: 481
Lieu: Αθήνα – Ελλάδα

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 20:21 Répondre en citant ce message   

En Bresilien (portugais) et en Portugais il y a le très commun "dor" => douleur (e.g. dor de cabeça = mal à la tête) et le verbe très commun aussi "doer" => avoir mal, souffrir. Par contre, il n'y a pas d'équivalent du verbe Espagnol soler qui, dans quelques pays hispanoaméricains est, souvent, mal utilisé et confondu avec le verbe saber.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Le garde-mots



Inscrit le: 22 Dec 2005
Messages: 747
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 20:28 Répondre en citant ce message   

Ne pas confondre avec doloire, qui est un outil de charpentier. Du latin dolatoria, hache.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Le garde-mots



Inscrit le: 22 Dec 2005
Messages: 747
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 09 Mar 07, 23:44 Répondre en citant ce message   

Jean s'en alla comme il était venu,
Mangea le fonds avec le revenu,
Tint les trésors chose peu nécessaire.
Quant à son temps, bien le sut dispenser :
Deux parts en fit, dont il soulait passer
L'une à dormir et l'autre à ne rien faire.

Jean de La Fontaine (1621-1695)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 10 Mar 07, 0:38 Répondre en citant ce message   

Kyrillion a écrit:
Quelles pertes déplorables...surtout souloir.

Au XVIIe, Vaugelas pensait déjà comme toi :

« ce mot est vieux, mais il seroit fort à souhaiter qu'il fust encore en usage »

(TLFi, s.v.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 10 Mar 07, 10:34 Répondre en citant ce message   

En italien, on utilise beaucoup l'adjectif tiré de solere = solito (accent tonique sur -so) :
* solito : habituel, usuel
la solita storia : l'histoire habituelle
sei sempre il solito : tu es toujours le même
cameriere, il solito! garçon, comme d'habitude!
* di solito : habituellement
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Saturday 10 Mar 07, 20:45 Répondre en citant ce message   

On voit le lien probable avec le français insolite.
A+,
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kyrillion



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 311
Lieu: Haute-Savoie

Messageécrit le Tuesday 13 Mar 07, 20:13 Répondre en citant ce message   

Comme on passe en été le torrent sans danger,
Qui soulait en hiver être roi de la plaine,
Et ravir par les champs d'une fuite hautaine
L'espoir du laboureur et l'espoir du berger :

Comme on voit les couards animaux outrager
Le courageux lion gisant dessus l'arène,
Ensanglanter leurs dents, et d'une audace vaine
Provoquer l'ennemi qui ne se peut venger :

Et comme devant Troie on vit des Grecs encor
Braver les moins vaillants autour du corps d'Hector :
Ainsi ceux qui jadis soulaient, à tête basse,

Du triomphe romain la gloire accompagner,
Sur ces poudreux tombeaux exercent leur audace,
Et osent les vaincus les vainqueurs dédaigner.

Joachim du Bellay
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 26 May 10, 13:28 Répondre en citant ce message   

Dans les parlers bas-normands :
- doulant : douloureux, qui fait souffrir
(participe présent adjectivé du verbe douloir)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 26 May 10, 16:27 Répondre en citant ce message   

L'italien utilise encore le verbe dolere.

Par exemple dans les expressions: "Mi duole molto!" = Mi fa molto male
Et aussi "Me ne dolgo!", "Sono dolente!" = Mi dispiace molto

Et apres il y a le mot doglianza: "Le esprimo le mie doglianze per il suo comportamento".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008