Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
baou / baus (provençal) - Le mot du jour - Forum Babel
baou / baus (provençal)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
dann06



Inscrit le: 07 Mar 2007
Messages: 198
Lieu: Antibes, France

Messageécrit le Friday 30 Mar 07, 13:20 Répondre en citant ce message   

Ce mot, par sa sonorité, m'a toujours fait rêver lorsque j'habitais dans le Nord.
En Provençal "baus" (prononcé baou) = falaise. Les Baux de Provence, l'un des plus beaux villages de France, perché en haut de falaises, illustrent l'emploi de ce terme.
Citation:
Survivance d'une langue parlée avant les latins (ligure ?). Philippe BLANCHET Les mots d'ici Editions EDISUD
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2713
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 30 Mar 07, 14:40 Répondre en citant ce message   

On orthographie aussi « baou » dans la toponymie française du Sud-Est. Voir, par exemple, le « Baou de Saint-Jeannet » sur la rive droite du Var, au-dessus de Vence et La Gaude, le « Baou béni » dans les gorges du Verdon, etc.

Même avec un point d'interrogation, le terme « ligure », si facilement utilisé, fait sourire. Le ligure n'est pas une langue, les Ligures ne sont pas un peuple mais un conglomérat de peuples mal connus ayant vécu dans une zone géographique un peu floue, la Ligurie, en gros les rivages Nord de la Méditerranée occidentale. Ils parlaient probablement divers dialectes, celtiques, italiques, germaniques ou autres, plus anciens et inconnus.

Plutôt que d'ouvrir la porte à de fausses idées, il vaudrait mieux dire « origine inconnue » ou « terme de substrat pré-roman ? ». Savoir accepter son ignorance était déjà un précepte de Socrate …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Friday 30 Mar 07, 15:14 Répondre en citant ce message   

Nous avons parlé à plusieurs reprises du cas des ligures. Il est avéré qu'il s'agissait bel et bien d'un peuple, certes devant parler plusieurs dialectes (on sait qu'il y avait maintes tribus: les seuls Capillati établis en Briançonnais étaient divisés en trois tribus Brigiani, Quariates et Savincates alors que ce ne sont que cinq petites vallées), mais d'un même peuple puisqu'on retrouve des racines communes dans toutes les Alpes Française mais aussi sur leur versant italien, que ce soit en occitan ou en franco-provençal.
Les Ligures semblent avoir précédé les Celtes et donc, les Germains venus plus tard. Il y a bel et bien eu des Germains dans les Alpes, mais leur influence fut quelque peu belliqueuse... Il semble ensuite que les Celtes se soient mêlés aux Ligures dans la majorité du domaine qu'on leur attribue.
Le terme est flou mais il ne faut tout de même pas le rendre plus flou que ce qu'il est. On sait que les Ligures ont de grandes chances d'avoir été des Indo-européens de la famille italique et qu'ils se sont en maints endroits (mais par partout), assimilés aux Celtes, bien avant l'arrivée des Romains.

Je ne sais pas si c'est le même mot mais en occitan gavot, on dit un biau (prononcer "biaou") pour désigner un petit ruisseau. En français régional, le mot est passé, sous la forme "biaou" pour désigner le caniveau au bord des routes. En Briançonnais on dit "bial" ou "bia".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Monday 02 Apr 07, 4:02 Répondre en citant ce message   

Citation:
Je ne sais pas si c'est le même mot mais en occitan gavot, on dit un biau (prononcer "biaou") pour désigner un petit ruisseau. En français régional, le mot est passé, sous la forme "biaou" pour désigner le caniveau au bord des routes. En Briançonnais on dit "bial" ou "bia".


La dérivation d'une rivière qui alimente un moulin à eau se nomme un bief.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Geremi



Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 181
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 02 Apr 07, 11:50 Répondre en citant ce message   

La rigole d'eau qui alimente les jardins potagers se nomme beal [béalé] en Niçois et bial me semble-t-il en provençal. Je ne pense pas que les deux mots soient les mêmes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 791
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Monday 02 Apr 07, 14:27 Répondre en citant ce message   

dann06 a écrit:
Ce mot, par sa sonorité, m'a toujours fait rêver lorsque j'habitais dans le Nord.

Moi aussi j'aime beaucoup la consonance de ce mot.
J'aime énormément l'Hérault et sa terre rouge de bauxite.
Les vignes le soir avec ces reflets, ou le matin très tôt dans la brume qui se lève...
Connaissez-vous "Le Seigneur des Baux" ? magnifique chanson parmi tant d'autres
D'Angelo Branduardi, un ménestrel qui saute sur scène avec son violon et qui a une tignasse pas possible ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dann06



Inscrit le: 07 Mar 2007
Messages: 198
Lieu: Antibes, France

Messageécrit le Monday 02 Apr 07, 14:40 Répondre en citant ce message   

@ Liliane.
Je connais la chanson "le seigneur des baux" chantée par Angelo BRANDUARDI que j'ai écouté en concert dans les années 80.
C'est effectivement une très belle chanson et ce musicien montre en scène une joie très communicative. Il a tout du troubadour. Tiens, c'est aussi un joli mot à la belle sonorité.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 791
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Monday 02 Apr 07, 15:35 Répondre en citant ce message   

"Le don du cerf" est une merveille aussi, je les connais toutes à commencer par "La Demoiselle".

La forteresse des Baux aurait été édifiée au Xème siècle par les Seigneurs des Baux qui se disaient descendants des Rois Mages, qui avaient pour emblème l'étoile du berger à 16 branches et dont la devise était "Au hasard Balthazard"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Monday 02 Apr 07, 23:46 Répondre en citant ce message   

Geremi a écrit:
La rigole d'eau qui alimente les jardins potagers se nomme beal [béalé] en Niçois et bial me semble-t-il en provençal. Je ne pense pas que les deux mots soient les mêmes.

Que suis-je bête! Je n'ai même pas pensé au mot "béal" également utilisé dans les Alpes et désignant un petit ruisseau de montagne, un ru.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Geremi



Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 181
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 03 Apr 07, 10:27 Répondre en citant ce message   

Le baou de St-Jeannet


Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 11 Apr 07, 17:37 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
On orthographie aussi « baou » dans la toponymie française du Sud-Est.

en provençal, on écrit bau, mais en français de Provence on écrit baou
c'est d'ailleurs logique (selon la règle de la toponymie "nationale") : on modifie l'orthographe d'un lieu afin qu'il puisse être prononcé correctement en français

à Marseille, par exemple, la calanque de Sormils (ancienne orthographe) est ainsi devenue sur les cartes : Sormiou

ce u provençal, c'est en fait la conséquence d'un l vélaire
la racine c'est bal qui désigne un sommet, une hauteur
(cf de la même famille : baume, balme)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Bastian



Inscrit le: 06 Jan 2007
Messages: 103
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 14 Apr 07, 16:06 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Outis a écrit:
On orthographie aussi « baou » dans la toponymie française du Sud-Est.

en provençal, on écrit bau, mais en français de Provence on écrit baou
c'est d'ailleurs logique (selon la règle de la toponymie "nationale") : on modifie l'orthographe d'un lieu afin qu'il puisse être prononcé correctement en français

Oui, enfin... La plupart du temps ils ont massacré le nom local, si ce n'est changé la signification pour franciser, c'est-à-dire effacer toute trace de la langue locale.

Exemples à Nice :
- Lou Mount Cau (prononcer [caou]) qui signifiait le Mont Chaux à cause de ses carrières de calcaire, a été rebaptisé "Mont Chauve" par les géographes français.
- Les "pouncheta" (mot à mot petites pointes, en fait des rochers sortant de l'eau sur le bout de mer correspondant), ont donné le Quai des Ponchettes.
- Des communes ou quartiers s'appellent "la Colle", traduction ridicule du mot "Couola" qui signifie colline (tiens tiens, ça vient d'où "colline" ? ...)
etc.


Dernière édition par Bastian le Sunday 15 Apr 07, 17:05; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 11 Aug 10, 18:59 Répondre en citant ce message   

En langue italienne il y a:

-balzo = saut et aussi "baou" en sens géographique de falaise (en toponymie: i Balzi Rossi, en Ligurie)
-balzare = sauter (latin tard "*ballizare", lié au grec "ballizein" = sauter)
-balza = syn. de balzo geographique, mais aussi avec des significations secondaires, ex. bande de chiffon (http://dizionari.corriere.it/dizionario_italiano/B/balza.shtml)
-balzello = lit. petit saut, mais "taxe, impôt"
-balzelloni = andare a balzelloni = aller avant en sautant
-balzana = drapeau à deux bandes
-balzano = se dit d'une personne drôle

Del Balzo est la traduction itelienne du nom de la famille angevine de Baux.

---

Piemontais

baoss (pr. bàouss) = gròss saot = grand saut
baoss = en sens geographique, falaise

arbaossé (pr. arbaousser) = it. soprassaltare = sursauter/tressaillir
strabaossé (per. stranbaousser) = trad. lit. extra-sauter, comme dans le cas d'un corps qui tombe de cheval...ou d'une chaise.


Dernière édition par giòrss le Friday 28 Jan 11, 12:42; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Sunday 23 Jan 11, 20:22 Répondre en citant ce message   

En provençal « baus » est aussi utilisé en rapport avec le propriétaire du lieu :
lou Baus de RAIBERTI, lou Baus de Suza, la Barmo de Marti, lou Baus de Galofré, la Barmo de Titelo, la Barmo de Cabané,
« Lou baus » = le rocher.
« Lou baussé » = le petit rocher
« La Barmo » = abri naturel sous un rocher.
La Palu, la Palu. Le terme Pal est dérivé par déformation du B en P du terme Bal, qui est lui-même dérivé de Bau, le rocher. Palu signifie le sommet où il y a un rocher.
Source : Toponymie et micro toponymie de Saint-Martin-Vésubie
http://amontcev.free.fr/toponymie_.htm

Edit ajout :
Citation:
*BAUSSENC, -ENQUE (en se prononce an ; c ne se prononce pas) adj. XIIe siècle. Du bas latin Balciensis, « des Baux », de Balcium, altération du latin classique balteus, « degré d'amphithéâtre ».
Qui appartient à la région des Baux-de-Provence. Les paysages baussencs. Les collines baussenques. Subst. Un Baussenc, une Baussenque, personne qui habite cette région ou en est originaire.
http://nouveau-dictionnaire.la-connaissance.net/definition-nouveau-dictionnaire_mot-baussenc_3_b_a_4188.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8281
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 26 Jan 11, 7:48 Répondre en citant ce message   

MiccaSoffiu a écrit:
La Palu, la Palu. Le terme Pal est dérivé par déformation du B en P du terme Bal, qui est lui-même dérivé de Bau, le rocher. Palu signifie le sommet où il y a un rocher.

Selon Michel Grosclaude et d'autres onomasticiens, le nom de la ville de Pau vient de la racine pré-indoeuropéenne *pal-, indiquant un rocher escarpé, comme c'est le cas pour de nombreux toponymes. (Source : Wikipedia).
Je n'ai trouvé mention de cette racine nulle part ailleurs. Ce qui s'en rapproche le plus est la racine donnée par Pokorny au n° 807 sous la forme suffixée *peli-s-, *pel-s- avec pour traduction "rock". Chez Calvert Watkins, cela devient *pel(i)s-, "rock, cliff" (rocher, falaise).
Il semble bien qu'il y ait des possibilités d'origine commune entre le mot falaise et les noms de Pau et des Baux-de-Provence ... A vérifier.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008