Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Liaisons farfelues - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Liaisons farfelues
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1455
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Thursday 03 May 07, 21:00 Répondre en citant ce message   

@ gilou : Tu as raison de dire qu'il faut distinguer norme et langue vivante. Après tout, l'erreur d'hier est la norme d'aujourd’hui, parce que la langue évolue. Mais la norme est têtue. Même quand une erreur devient majoritaire par rapport à la norme, celle-ci s'accroche et cède très difficilement. Il faut dire cependant que la norme est importante pour préserver une certaine unité de la langue. Pour ceux qui en apprennent une, elle est encore plus importante, parce qu'on ne peut pas apprendre je ne sais pas combien de variantes d'une langue en même temps.

Quant à l'orthographe, en tant que non natif, moi aussi je suis tenté de dire que l'orthographe française comporte des absurdités. Pour un apprenant ce serait beaucoup plus simple que la désinence de la 2e personne du singulier des verbes du 1er groupe soit -e et pas –es, comme à l'impératif, et que "donnes-en" s'écrive "donne-z-en". Ceci dit, je comprends aussi ceux qui veulent préserver l'orthographe telle quelle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mik



Inscrit le: 21 May 2006
Messages: 276
Lieu: Drôme, France

Messageécrit le Saturday 05 May 07, 16:13 Répondre en citant ce message   

Tjeri a écrit:
Il est admis d'ajouter un s dans les cas ou l'usage est de prononcer un Z: profites en bien! Alors, à mon avis, la faute est dans l'ordre des mots: profites en donc bien!

La règle est plus précise que ça, et ce n'est pas l'usage qui décide :

Grevisse, Le bon usage.

La 2e personne du singulier de l’impératif des verbes en -er et des verbes assaillir, couvrir (et sa famille), cueillir (et sa famille), défaillir, offrir, ouvrir (et sa famille), souffrir, tressaillir, avoir, savoir, vouloir prend un s final (prononcé [z]) devant les pronoms en, y, non suivis d’un infinitif :
Plantes-en, penses-y, vas-y, aies-en soin. (Remarquez le trait d’union.)

Mais devant les pronoms en, y, suivis d’un infinitif, et devant la préposition en, on n’a ni s final ni trait d’union :
Ose en dire du bien. Va y mettre de l’ordre. Va en savoir des nouvelles. Laisse y porter remède. Parle en maître.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 996

Messageécrit le Saturday 05 May 07, 17:28 Répondre en citant ce message   

Amusant ça:
Citation:
(...)ce n'est pas l'usage qui décide :
Grevisse, Le bon usage.(...)

Grevisse a intitulé son admirable ouvrage: "Le bon usage", et non pas "Les bonnes règles"...Il doit y avoir une raison....
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3496
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 05 May 07, 17:31 Répondre en citant ce message   

On pourrait aussi résumer d'une façon plus linguistique :

Quand l'impératif sg2 d'un verbe se termine par une voyelle et qu'il est suivi d'un enclitique commençant par une voyelle, on intercale un [z] euphonique entre les deux, adjonction qui s'orthographie en ajoutant un « s » final au verbe et en le reliant à l'enclitique par un trait d'union.

(le « suivi d'un infinitif » masque le fait déterminant que, dans ce cas, le pronom n'est plus enclitique mais proclitique)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Sunday 06 May 07, 23:12 Répondre en citant ce message   

En souvenir du président de la République française qui s'en va, sa manière bien à lui de faire les liaisons: "la situation ètt (pause) abracadabrantesque" en prononçant la consonne finale puis marquant une courte pause et reprenant par la voyelle initiale. Réécoutez ses discours (on va, sûrement, nous en remettre une bonne tartine ces prochains jours à la télévision française) c'estt (pause) flagrant! (car il lui arrivait même d'en faire quand la liaison n'était pas requise).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1144
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Monday 07 May 07, 1:44 Répondre en citant ce message   

Et ce que je viens d'entendre de la bouche du nouveau Président: "comme je l'aizété" (il devait dire: comme je l'ai été).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
yves



Inscrit le: 07 Aug 2007
Messages: 397
Lieu: Nevers

Messageécrit le Sunday 27 Jan 08, 23:57 Répondre en citant ce message   

Tjeri a écrit:
Une faute de liaison s'appelle un "cuir", quand il s'agit de l'addition d'un t: <<il va T à la maison>>
un "velours" quand c'est l'addition d'un Z: <<j'ai Z eu dix ans hier>>.
Et c'est un pataquès quand il a confusion de laison: <<c'est pas T à moi>>

Le Robert cite "les chemins de fer [z] anglais" comme exemple pour "cuir".

J'avais envie de lancer un thème depuis que j'ai découvert ce mot (cuir) par hasard. Je trouvais ça amusant et bien dans l'esprit des discussions. Heureusement que j'ai regardé un peu ce qui s'était dit auparavant...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
püppchen



Inscrit le: 13 Apr 2008
Messages: 38
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 19 Apr 08, 16:15 Répondre en citant ce message   

J'entends souvent dire "peu-t-importe", et mon banquier dit "peu-n-importe".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 785
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Saturday 19 Apr 08, 23:38 Répondre en citant ce message   

En parlant de banques... Même dans les banques on entend : "Cent zeuros".
J'y pense püppchen, on a peut-être le même banquier.
on lui fait remarquer qu'il a dit cent zeuros et c'est là qu'il répond :" peu n'importe" !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
yves



Inscrit le: 07 Aug 2007
Messages: 397
Lieu: Nevers

Messageécrit le Sunday 20 Apr 08, 17:14 Répondre en citant ce message   

A l'inverse, alors que les liaisons en "z" me semblent assez respectées pour les nombres (et souvent même à tort), avec les euros, j'ai souvent entendu les caissières dire "deu euros".
Une continuation d'avec les francs, où la liaison n'existait pas ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
yves



Inscrit le: 07 Aug 2007
Messages: 397
Lieu: Nevers

Messageécrit le Monday 21 Apr 08, 22:37 Répondre en citant ce message   

Mais il me semble l'avoir entendu de plusieurs personnes différentes, et dans plusieurs magasins.
Peut-être un usage local.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 341
Lieu: Montréal

Messageécrit le Thursday 24 Apr 08, 0:03 Répondre en citant ce message   

Mik a écrit:
Grevisse, Le bon usage.

La 2e personne du singulier de l’impératif des verbes en -er et des verbes assaillir, couvrir (et sa famille), cueillir (et sa famille), défaillir, offrir, ouvrir (et sa famille), souffrir, tressaillir, avoir, savoir, vouloir prend un s final (prononcé [z]) devant les pronoms en, y, non suivis d’un infinitif :
Plantes-en, penses-y, vas-y, aies-en soin. (Remarquez le trait d’union.)

Mais devant les pronoms en, y, suivis d’un infinitif, et devant la préposition en, on n’a ni s final ni trait d’union :
Ose en dire du bien. Va y mettre de l’ordre. Va en savoir des nouvelles. Laisse y porter remède. Parle en maître.

Si le pronom en est suivi d'un infinitif mais est complément de l'impératif sans être complément de l'infinitif, l'impératif prend un s :
Laisses-en sécher au soleil. (En est complément de laisses et sujet de sécher.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11065
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 24 Apr 08, 14:20 Répondre en citant ce message   

En moins de 24h, j'ai entendu un exemple des 2 liaisons farfelues dont nous parlons :
- le plein me revient maintenant à pratiquement 100 z'euros
entendu lors d'un reportage sur l'augmentation du prix du litre d'essence
- ça vous fait troi' euros 57 !
la caissière à la supérette où je faisais mes courses

Les "cent z'euros" ne sont qu'à moitié surprenants, du fait du s admis au-delà de 100 (deux cents euros par ex.). Mais je n'avais jamais remarqué l'absence de liaison devant euros.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1713
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 30 Apr 08, 12:22 Répondre en citant ce message   

Décidément, le cent-z-euros est international: on le dit ici aussi! Ce z euphonique me fait sourire mais je l'aime bien.
Un autre qui m'a fait éclater de rire: l'avenue des-z-Héros (sic)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
püppchen



Inscrit le: 13 Apr 2008
Messages: 38
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 30 Apr 08, 13:20 Répondre en citant ce message   

Je pensais que le mot "héros" résistait plutôt bien à ce type de liaison, précisément en raison du sens. Mais bon, le h initial est un vrai problème; on a oublié pourquoi on peut dire “les-z-hommes” mais pas “les-z-haricots”.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 2 sur 5









phpBB (c) 2001-2008