Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
deutsch (allemand) - Le mot du jour - Forum Babel
deutsch (allemand)
Aller à la page Précédente  1, 2
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Normanneren



Inscrit le: 18 Mar 2007
Messages: 165
Lieu: Odense - Danemark

Messageécrit le Wednesday 03 Oct 07, 23:11 Répondre en citant ce message   

Tjeri a écrit:
Le mot "teutons" employés parfois ironiquement en français semble avoir la même origine, via le latin teutones.

Les Teutons (latin TEVTONES) étaient une ancienne peuplade du NW du Jutland. Leur nom provient de la racine germanique þjóð- (peuple). Ils ont été localisés dans la contrée danoise dénommée actuellement Thy. Ils étaient voisins des Vandales (latin VANDALI) de la contrée du NE du Jutland appelée de nos jours Vendsyssel (noms des habitants: Vendelboer). Ils étaient au IIème siècle avant Jésus-Christ plus ou moins les compagnons de route des Cimbres (latin CIMBRI) établis dans l'E du Jutland puisque ces 2 peuples parcourirent une grande partie de l'Europe pour aller finir leur périple, battus par les troupes romaines, respectivement à Aix-en-Provence (latin AQVAE SEXTIAE) en Gaule Transalpine (=> France) pour les Teutons et Vercelli (latin VERCELLAE) en Gaule Cisalpine (=> N de l'Italie) pour les Cimbres.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chusé Antón



Inscrit le: 25 Feb 2005
Messages: 741

Messageécrit le Sunday 14 Oct 07, 12:51 Répondre en citant ce message   

Durant des siècles, avant même Martin Luther, on a prétendu que l´allemand c´était une langue originelle sous prétexte qu´elle n´avait pas recours à des radicaux d´origine étrangère, à la différence des langues latines, auxquelles on la comparait. Certains théologiens, dans leur délire, sont même allés jusqu´à prétendre que l´allemand aurait été la langue d´Adam et Ève, et que l´hebreu en aurait derivé plus tard. Mais c´était une prétention complètement illusoire puisque même si les radicaux sont "autochtones", la grammaire ,elle, est entièrement strucutrée par le latin. Il y a eu un imaginaire culturel de que l´allemand par rapport aux autres langues autogénerait ,en quelque sorte, son vocabulaire.
Le Deutschland est le seul pays d´Europe qui ne désigne pas géographiquement, qui ne porte pas le nom d´un lieu ou d´un peuple comme les Angles ou les Francs, c´est le pays du peuple "en soi": deutschest une forme adjectivale du vieil allemand Tuits, peuple. C´est bien pour ça, qu´aucun de leurs voisins ne leur appelle de la même façon: allemands, germans, tuits, tedeschi en italien qui dérive aussi de tuits, niemtsy, en Russie, ce que vuet dire les muets, ceux qui ne savent pas parler, tout comme barbaros en grec.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3439
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 14 Oct 07, 13:03 Répondre en citant ce message   

Attention, cette vision est très biaisée. La grammaire allemande ne doit strictement rien à la grammaire latine, les deux dérivent de la grammaire eurindienne reconstituée et des parallèles comme est/sunt // ist/sind remontent à un *h₁es-ti/*h₁s-onti qui se retrouve aussi dans le sanskrit asti/santi.

Cela a justement été le travail des grands germanistes du XIXe siècle (Grimm, etc.) de montrer que l'allemand n'était ni primaire ni secondaire mais sur un plan d'égalité avec les langues classiques !

Quant au fait de se dénommer en tant que « peuple », il en existe une multitude de parallèles !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6480
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 29 Oct 12, 0:19 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
Pennsylvania Dutch désigne les Américains d'origine allemande ayant immigré dans l'état de Pennsylvanie avant 1800 et leurs descendants, ainsi que la langue allemande qu'ils parlent (syn. Pennsylvania Deitsch, Pennsylvanian Deutsch).

Cette langue est essentiellement dérivée du palatin (cf. région du Palatinat), un parler du groupe linguistique haut allemand.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 02 Dec 13, 23:49 Répondre en citant ce message   

Israël yiddish

En yiddish on trouve deux mots, tous deux ayant même origine que le Deutsch allemand, désignant la langue allemande.

Le premier טײַטש , taytsh , directement issu du moyen haut-allemand où l'on trouve les formes diutisch, diutsch, tiutsch, tiusch.

À cette époque, celle où tout au début , les Juifs des régions germanophones parlaient en fait des dialectes moyen haut-allemands avec juste quelques particularités, ils ont souvent qualifié leur parler, eux et les autres aussi, de yidish-taytsh qu'il faut interpréter comme allemand à la façon juive... yidish n'étant qu'un adjectif/adverbe correspondant à l'actuel jüdisch allemand. À cette époque, les Juifs qualifiaient leur parler soit de loshn ashkenaz ( parler allemand), de loshneynu ( + diminutif hypocoristique), de undzer shprakh ( notre parler) ou de taytsh ( allemand).

Mais le terme, dès cette époque apparaît dans un mot composé, עברי-טײַטש = ivre-taytsh , littéralement hébreu-allemand ou plutôt allemand-hébreu , qui désigne une forme de yiddish figé, archaïque, dont on fit les traductions littérales de la Bible, de la Torah , et utilisé pendant des siècles dans les écoles religieuses pour permettre aux apprenants d'accèder à ces textes saints.

À partir de là le sens du terme a évolué, il a perdu son premier sens ( allemand) pour signifier d'abord traduction puis sens, signification.

Ainsi, la locution verbale זײַן טײַטש = zayn taytsh ne signifie pas du tout être allemand mais bien signifier ou se traduire par... ; la question : "? װאָס טײַטש " = vos taytsh ? = qu'est-ce que ça veut dire?

Le טײַטש-חומש = taytsh-khumesh , c'est le nom de la traduction littérale de la Torah , le livre s'appelle ainsi. ( Khumesh = mot désignant aussi la Torah) . Dans ce mot composé, taytsh désigne déjà la traduction. = Traduction de la Bible ou Bible traduite.

Le terme װײַבערטײַטש = vaybertaytsh ( textuellement : taytsh des femmes) a d'abord désigné aussi cette traduction littérale du Pentateuque en un yiddish resté archaïque et figé. Ces livres servaient , comme déjà dit, pour les enfants et jeunes apprenant à déchiffrer et lire ensuite l'hébreu biblique directement à travers les textes sacrés, mais étaient destinés aussi aux femmes qui n'accèdaient pas traditionnellement à l'étude de l'hébreu. Elles ne restaient pour autant pas analphabètes et pouvaient ainsi ( surtout à partir du XVIII ème siècle) lire et comprendre les textes en traduction. Mais ce même mot a ensuite désigné par extension la police de caractère utilisée pour ces traductions, pour les écrits en yiddish ancien, considérée comme plus simple que la police de caractère traditionnelle en hébreu. C'étaient des lettres semi-cursives.

Quant au verbe טײַטשן = taytshn , il signifie, selon le contexte, traduire, expliquer et même interpréter.


À côté de ce terme ancien et de ses dérivés, le yiddish a plus récemment emprunté à l'allemand moderne et connaît un autre adjectif ד ײַטש = daytsh , plus près, bien sûr, du deutsch allemand.

Lui signifie bien au sens propre Allemand. . Mais, il prit, lui aussi, un sens figuré. Chez les locuteurs observants, très religieux , il eut jusqu'à la première guerre mondiale un sens très précis: il désignait alors un Juif qui s'écartait de la tradition religieuse et adoptait un style de vie moderne. Pas besoin pour être daytsh de vivre près de Berlin ou de Düsseldorf. Au fin fond de la Pologne ou de l'Ukraine était appelé daytsh quelqu'un qui s'habillait à l'occidentale et ne portait plus de caftan ou bien quelqu'un qui s'installait une salle de bain moderne...

גײן דײַטש = geyn daytsh signifiait , non pas vraiment marcher/aller à l'allemande mais s'habiller à la mode européenne.

Pour désigner quelque chose qui vient d'Allemagne, le yiddish utilise דײַטשלענדיש = daytshlendish , adjectif directement formé sur le nom propre דײַטשלאַנד = daytshland ( cf. Deutschland allemand)

Quant à ce que nous appellons un germanisme , un emprunt linguistique à l'allemand moderne, le yiddish l'appelle דײַטשמעריזם = daytshmerizm , autrement dit l'introduction en langue yiddish d'un terme germanique non constitutif de la langue mais d'un emprunt récent.

Et l'adjectif correspondant sera דײַטשמעריש = daytshmerish qui qualifie soit un mot emprunté à l 'allemand moderne ( auquel cas il n'a pas de connotation particulière) soit un langage yiddish truffé de germanismes modernes ( il aura alors une connotation nettement péjorative).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1592
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Tuesday 03 Dec 13, 2:24 Répondre en citant ce message   

Sur Wikipédia en anglais, on dit que le mot "Deutsch" est à relier au mot "deuten" (interpréter), du proto-germanique *þiudijaną (ex. néerlandais duiden, islandais þýða, suédois tyda, danois tyde).

Cela dit, je ne vois pas trop le rapport entre "peuple" et "interpréter"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 04 Dec 13, 1:46 Répondre en citant ce message   

Oui, c'est également ce qu'expliquent les étymologistes comme Pfeifer lequel avance l'idée que le lien sémantique viendrait de l'idée d'expliquer quelque chose devant l'assemblée populaire, de rendre quelque chose compréhensible pour le peuple.

De son côté Kluge évoquait cette hypothèse et l'a pas retenue. Il a avancé l'idée d'une corruption par proximité avec un autre mot, sans pouvoir donner d'éléments précis.

Au delà de cet étymon germanique *þeuðō ( peuple) il y aurait un *teutā indoeuropéen signifiant foule, peuple, pays , le tout venant d'une racine *tē̌u-, *teu̯ə- indiquant un gonflement.

D'autres mots allemands sans lien sémantique direct semblent se rattacher à cette même racine, toujours selon Pfeifer : Daumen , le pouce et tausend = mille.

Pour revenir à deuten , il existait sous la forme diuten en moyen haut-allemand. Pfeifer signale que très vite il a pris le sens de expliquer, signifier, traduire.

Exactement les sens que j'ai donnés pour le taytshn yiddish!

Pour autant, à l'époque du moyen haut-allemand, je ne sais pas si le lien sémantique entre diuten ( signifier) et diutisch, diutsch, tiutsch, tiusch. ( ancêtre de deutsch) existait malgré la proximité phonétique et l'analogie. Deutsch, taytsh et les autres formes citées sont en fait des formes adjectivales au sens de appartenant au peuple.

Les linguistes spécialistes du yiddish parlent donc d'un glissement de sens de peuple à allemand et d'allemand à traduction puis interprétation ( voir mon explication plus haut) . Puisque le terme taytsh en yiddish signifie interprétation ou signification.

Ces explications sur deuten , sa parenté étymologique et ce sens posent question ... Mais je ne vois pas comment le yiddish aurait seul conservé à taytsh puis taytshn un sens antérieur qui n'aurait pas été perçu chez les germanophones des époques médiévales.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2









phpBB (c) 2001-2008