Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
licorne (francais) - Le mot du jour - Forum Babel
licorne (francais)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5918
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 10:07 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Première attestation en France : 1349, sous la forme lycorne.

C'est un emprunt à l'italien alicorno, avec mauvaise coupure de l'article défini élidé.

La question est de savoir comment on est passé du latin chrétien unicornis à cet alicornio italien.

Ma réponse, toute personnelle : ce al- ressemble furieusement à l'article arabe, et les Arabes, comme tout le monde, ont tendance à faire ressembler leurs emprunts autant que possible à leurs propres mots d'origine. Je ne serais pas surpris qu'ils aient arabisé unicornis en *al-unicornis, forme qu'ils auraient, très vite ou au fil des siècles, transformé en quelque chose comme *al-icornis, selon un processus assez comparable à praecox > al-bracoks > albaricoque > abricot.

Autrement dit, ils auraient resservi plus tard aux Italiens leur emprunt de quelques siècles plus tôt.

Le l du français licorne viendrait donc de al- arabe et le i de uni- latin.

En ce qui concerne le l initial, au moins trois autres emprunts français à l'arabe ont connu le même phénomène : lascar, loukoum, et luth.

Autre possibilité ou influence : le mot corne se dit qarn en arabe et le cornu se dit al-aqran, d'où vient probablement l'alacrán espagnol qui désigne le scorpion.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2500
Lieu: Nissa

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 11:57 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

L'idée est intéressante mais laisse de nombreux points obscurs et je me ferai donc ici l'avocat du diable.

Le premier point à prendre en considération est que les licornes n'existent pas dans le monde sensible qui est le nôtre. Elles n'y ont donc pas de nom commun et seuls parlent d'elles un petit nombre d'ouvrages littéraires traitant du merveilleux.

C'est dans de tels ouvrages que devra s'effectuer la recherche et je constate que notre ami Papou ne cite aucune source arabe à l'appui de son hypothèse. Quant à moi, je n'ai pas sa culture arabe, je n'ai guère lu que les Mille nuits et une nuit (dans diverses traductions) et je n'ai pas souvenir de licornes parmi les animaux merveilleux qui habitent l'ouvrage.

Me limitant donc à la Méditerranée gréco-romaine, j'ai consulté le TLFi :
Citation:
Empr., avec agglutination et mauvaise coupure de l'article élidé, à l'ital. alicorno « licorne » (dep. XIVe s., Leggenda di S. Margherita ds BATT.; cf. fr. alicorne en 1674, BOCCONE ds GAY, béarn. alicorn, XVIe s. ds LESPY-RAYM., s.v. licorn, et prov. alicorne, 1506 d'apr. PANSIER), altération, prob. par dissimilation, de unicorno (début XIVe s. d'apr. DEI), du lat. chrét. unicornis « licorne », proprement « qui n'a qu'une corne » en lat. class., calque du gr. μονοκέρως. L'a. fr. locorne, forme isolée attestée au XIIIe s. (Gloss. lat.-fr., B.N. 8246, fo 114 vo ds GDF. Compl.) est prob. une altération de l'ital. liocorno (dep. XIVe s., Corona de' Monaci ds BATT.), lui-même altération de lunicorno (XIIIe s. CHIARO DAVANZATI, ibid.), issu, avec agglutination de l'art., de unicorno.

Si, comme Papou, je suis un peu dubitatif devant le début de l'article et le « prob. par dissimilation », je constate néanmoins l'abondance et la variété des formes romanes du XIIIe au XVIIe siècle et je remarque que celles en al- y sont les plus récentes.

Ausssi, laissant à mon tour mon imagination s'ébattre, je pense à tous ces auteurs avides de merveilleux, d'exotisme et d'originalité, jouant avec les sonorités qui leur semblent les plus étranges pour déformer petit à petit, agglutinant et désagglutinant sans se soucier de lois phonétiques qu'ils ignorent, unicorno, lunicorno, liocorno, licorn, alicorne, licorne …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5918
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 13:00 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je crois que tu sous-estimes la place tenue par la licorne dans l'Antiquité, le Moyen Âge, la Renaissance, voire l'époque actuelle, en la limitant à un "petit nombre d'ouvrages littéraires parlant du merveilleux". C'est une bête qui a fait beaucoup parler d'elle un peu partout dans le monde et pendant longtemps. Je n'en dirai pas plus mais je recommande à tous ceux que le sujet intéresse la lecture sur Wikipedia de l'article "licorne", qui est d'une formidable richesse textuelle et iconographique. Je pense qu'il est difficile de faire mieux en la matière.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 nov 2004
Messages: 2449
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 13:17 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En allemand on rencontre une transposition parfaite du grec et du latin avec Einhorn, et en anglais on trouve l'animal d'origine latine unicorn.

Sont-ce des calques/emprunts anciens pour ne refléter que la racine greco-latine sans altération ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2500
Lieu: Nissa

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 14:23 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Papou JC a écrit:
… la lecture sur Wikipedia de l'article "licorne", qui est d'une formidable richesse textuelle et iconographique …

D'accord, bien sûr, avec la qualité de l'article.

Mais, d'une part, dans le survol rapide que j'ai pu en faire, le monde arabe n'y a pas de place flagrante, d'autre part, je maintiens avec vigueur que, contrairement à bleu, bossu, poule, enfant, pain, etc., le mot licorne est d'attestation strictement littéraire (écrite ou orale ne change rien à la chose) et que les règles usuelles de l'évolution phonétique du français ne s'y appliquent pas de la même façon.

Du moins c'est ce que je crois en pensant à des mots comme manticore ou autres …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5918
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 19:34 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Outis a écrit:
le monde arabe n'y a pas de place flagrante

Je recommande aussi la lecture de l'article corne de licorne.
On y trouvera deux références au monde arabe, à savoir
- que la corne exposée au Musée de Cluny serait, "selon la légende", un cadeau de Harun Ar-Rashid à Charlemagne,
- que les médecins arabes auraient introduit en Europe l'usage de la corne de licorne pour ses vertus médicinales supposées.
C'est peu, mais c'est mieux que rien ...
De toutes façons, ce qui serait bien étrange, c'est que le monde entier, du Japon à l'Espagne et l'Angleterre, ait fait une place à la licorne dans sa vie réelle (par la corne, dite "de licorne", mais probablement de narval) ou imaginaire, sauf le monde arabe. Faute d'iconographie pour les raisons religieuses que l'on sait, je fais confiance aux alchimistes et médecins arabes pour avoir abondamment parlé de la licorne et des vertus de sa corne pendant tout le Moyen Âge. Était-il prudent d'écrire sur la licorne, voire d'en écrire le nom ? Il faudrait avoir accès à leurs ouvrages ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Didon



Inscrit le: 23 août 2008
Messages: 104
Lieu: Louvain-la-Neuve

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 21:44 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

@Papou JC,
Au premier quadrimestre de cette année académique-ci, j'ai dû rendre une synthèse sur Charlemagne pour les travaux pratiques d'un cours en Fondements historiques. Je me suis, naturellement, intéressée aux relations de Charlemagne avec le monde byzantin et le monde arabe (puisque j'y ai grandi). Il en ressortait qu'AUCUNE source arabe ne témoignait d'une quelconque relation diplomatique ou de cadeaux offerts à Charlemagne par Hârûn al-Rashîd. Au contraire, sous les règnes de cet empereur occidental et de ce calife, a eu lieu la plus dure des persécutions arabes contre des chrétiens vivant en pays musulman. Je suis désolée pour ta licorne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 mai 2007
Messages: 1159
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 22:46 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Didon, d'après certaines de mes sources, une fort bonne étude serait le livre d'Henri Pirenne "Mahomet et Charlemagne". Je ne l'ai pas encore lu, mais tu n'y trouves donc rien?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5918
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 13 mai 10, 23:35 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

@ Didon : Ne soit pas désolée, je m'en doutais tellement que j'avais pris la peine de bien signaler "selon la légende".

Quelqu'un pourrait-il nous dire s'il y a bien au Musée Cluny cette "corne de licorne" ? Personnellement j'y ai vu plusieurs fois la célèbre tapisserie mais je n'ai aucun souvenir de cette corne ...

Puisque nous sommes dans le merveilleux je fais un hors sujet rapide pour ceux que la parapsychologie intéresse : voici à peu près 12 h que nous traitons ici de licornes. Mon petit-fils (9 ans), dont je suis séparé par 1500 km, m'a dit ce soir au téléphone avoir dessiné aujourd'hui une licorne suite à une histoire que lui avait lue son père sur le sujet ... Beau cas de transmission de pensée, n'est-ce pas ?


Dernière édition par Papou JC le vendredi 14 mai 10, 6:42; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 mai 2007
Messages: 1159
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le vendredi 14 mai 10, 0:06 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

J'ai trouvé interessant l'article Wikipedia, mais la version allemande (Einhorn) est mieux documentée. On y lit qu'en juin 2007 un (cervidé?) unicorne a été découvert dans un parc naturel en Toscane. Fascinant, non?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3452
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le vendredi 14 mai 10, 0:22 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Voici une belle étude sur la licorne.

Je suis très sceptique devant une origine arabe, ou plutôt un détour par l'arabe.
Animal fabuleux ? Oui, mais autrefois, la limite entre le réel et l'imaginaire est assez floue... On parlait de licorne dans des textes de voyageurs.
La licorne a pu désigner un rhinocéros, mais dont la description a, me semble-t-il, une part d'imaginaire...

J'ai des ancêtres (Leenhardt) dont le blason était d'azur à la tête de licorne d'argent...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5918
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 14 mai 10, 6:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Xavier a écrit:
Je suis très sceptique devant une origine arabe, ou plutôt un détour par l'arabe.

Ce n'est qu'une hypothèse, mais dans la série évolutive résumée par Outis, unicorno, lunicorno, liocorno, licorn, alicorne, licorne …, si le passage de uni- à li- peut s'expliquer par le seul article défini italien - le préfixe un(i)- ayant pu être pris pour l'article indéfini - j'aimerais bien comprendre pourquoi et comment apparaissent un beau jour des formes en al- ...
Personne ne s'étonne que des dizaines de mots espagnols commencent par al-. Si les Espagnols ont si souvent pris cet article pour la première syllabe du mot arabe, pourquoi les Italiens l'auraient-ils compris autrement ? Sans oublier la forte et longue présence espagnole en Italie du sud à cette époque.
Cela dit, je ne fais pas une fixation sur l'arabe, je n'attends qu'une chose, qu'on me donne une autre explication plausible pour ces formes en al- ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2500
Lieu: Nissa

Messageécrit le vendredi 14 mai 10, 8:52 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Papou JC a écrit:
Je recommande aussi la lecture de l'article corne de licorne.

J'accepte volontiers cette avalanche érudite car j'avoue que, jusqu'à ce jour, les seules licornes qui m'avaient intéressé étaient celle que, dungeon master, j'avais fait obtenir comme monture à une amie magicienne et celle (prétendument un âne exotique) dont le sabot aurait transporté l'eau du Styx par laquelle Alexandre le Grand aurait été assassiné.

J'ai donc appris beaucoup. Mais toujours rien sur un éventuel nom arabe de la bête. Sur ce point, je reste dubitatif.
Papou JC a écrit:
j'aimerais bien comprendre pourquoi et comment apparaissent un beau jour des formes en al- ...

La clef est peut-être dans le changement de genre auquel on ne s'est pas jusqu'ici vraiment intéressé.
Si on admet une étape liocorno > licorn, c'est peut-être ici qu'un inaudible (?) licorn (m.) > licorne (f.) prendrait place. La suite serait alors un peu plus simple, un croisement entre la licorne et le licorn qui aurait donné l'alicorn, hybride attesté mais stérile …

Le sexe des licornes pourrait devenir un passionnant sujet d'études alors que le monde se bat déjà sous nos remparts …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5918
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 14 mai 10, 9:05 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Attention, je n'ai jamais dit, je crois, que le mot licorne venait de l'arabe. Il y a un mot pour dire licorne en arabe mais qui n'a rien à voir avec licorne et qui peut tout aussi bien signifier "mille-pattes" que "rhinocéros", "voire "narval" si on lui ajoute "de la mer". Oublions-le, la question n'est pas là.
D'ailleurs, Outis, tu as bien compris où est la question mais j'avoue ne pas trouver très convaincante ta tentative d'explication.
Quant à la phrase qui clôt ton message, elle a une dimension historico-philosophique qui me dépasse ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008