Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
It's raining cats and dogs (anglais) - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
It's raining cats and dogs (anglais)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 395
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Saturday 10 Dec 16, 0:32 Répondre en citant ce message   

Breizhadig a écrit:
Royaume-Uni it's raining cats and dogs.

Cette expression repose probablement, et tout simplement, sur une bagarre entre chiens et chats comme métaphore d’une tempête, d’un orage ou d’une pluie violente. L’inimitié entre ces animaux (cf. l’expression française s’entendre comme chien et chat) était déjà évoquée par Stephen Gosson (1554-1625) dans The Schoole of Abuse (1579) :
Citation:
He that compareth our [musical] instruments, with those that were vsed in ancient times, shall see them agree like Dogges and Cattes.
(Celui qui compare nos instruments de musique à ceux qui étaient utilisés dans les temps anciens les verra s’entendre comme chiens et chats.)

La forme initiale était rain dogs and cats. On trouve rain dogs and polecats (= putois) dans The City Wit. Or, The woman wears the Breeches (1629-31), par le dramaturge anglais Richard Brome (circa 1590-1652). En réalité, l’auteur joue sur rain dogs and cats, comme le montre le contexte ; le personnage appelé Sarpego est furieux, et ses capacités de traduction s’en ressentent :
Citation:
From henceforth Erit Fluvius Deucalionis
The world shall flow with dunces; Regnabitque, and it shall raine
Dogmata Polla Sophon, Dogs and Polecats, and so forth.

traduction et explications :
À partir de maintenant Erit Fluvius Deucalionis (= Ce sera le déluge de Deucalion) [que Sarpego traduit par Le monde coulera avec les sots (dunces) en raison du mot Deucalionis],
Regnabitque (= Et il régnera) [que Sarpego traduit par il pleuvra (it shall rain) en raison de Regnabitque]
Dogmata Polla Sophon (= Nombreuses sont les pensées des sages), [dans la traduction de Sarpego, Dogs est induit par Dogmata, Polecats par Polla et so forth par Sophon].
C’est dans cette pièce que l’on trouve pour la première fois la notion de rain cats and dogs, mais le fait que l’auteur joue avec l’expression en en offrant une variante comique indique qu’elle était déjà courante.

On trouve rain dogs and cats plusieurs fois dans la seconde moitié du 17ème siècle. La forme actuelle, cats placé avant dogs, apparaît pour la première fois dans A Complete Collection of Genteel and Ingenious Conversation, According to the Most Polite Mode and Method Now used At Court, and in the best Companies of England (publié en 1738, mais écrit dans la première décennie du 18ème siècle), une satire des lieux communs employés en société, par l’écrivain irlandais Jonathan Swift (1667-1745). (Néanmoins, la forme initiale a été employée jusqu’au 20ème siècle.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 10 Dec 16, 8:30 Répondre en citant ce message   

Pascal Tréguer a écrit:
Cette expression repose probablement, et tout simplement, sur une bagarre entre chiens et chats comme métaphore d’une tempête, d’un orage ou d’une pluie violente.

Ce site donne une autre explication, celle des animaux morts flottant à la surface de l'eau après une forte pluie :

The much more probable source of 'raining cats and dogs' is the prosaic fact that, in the filthy streets of 17th/18th century England, heavy rain would occasionally carry along dead animals and other debris. The animals didn't fall from the sky, but the sight of dead cats and dogs floating by in storms could well have caused the coining of this colourful phrase. Jonathan Swift described such an event in his satirical poem 'A Description of a City Shower', first published in the 1710 collection of the Tatler magazine. The poem was a denunciation of contemporary London society and its meaning has been much debated. While the poem is metaphorical and doesn't describe a specific flood, it seems that, in describing water-borne animal corpses, Swift was referring to an occurrence that his readers would have been well familiar with:

Now in contiguous Drops the Flood comes down,
Threat'ning with Deluge this devoted Town.
...
Sweeping from Butchers Stalls, Dung, Guts, and Blood,
Drown'd Puppies, stinking Sprats, all drench'd in Mud,
Dead Cats and Turnip-Tops come tumbling down the Flood.


L'auteur (anonyme) cite ensuite les mêmes extraits que vous.

Peut-être y a-t-il encore d'autres explications possibles. Personnellement, je me demande si "dogs and cats" - première formule, donc - ne fonctionne pas dans cette expression à la manière de "trouble and strife" pour dire "wife" en argot. Voyez-vous un mot rimant avec "cats" qui pourrait être associé naturellement à "rain" ? J'ai pensé à "vats"... "Il pleut des cuves"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 395
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Saturday 10 Dec 16, 17:26 Répondre en citant ce message   

On trouve une variante de l’explication que vous citez sur le site de Michael Quinion (ici). Lui et Gary Martin, la personne que vous citez, pensent donc que l’expression se réfère à des chats et des chiens emportés le long des rues pendant une forte pluie et basent cette théorie sur un passage d’un poème par le seul Jonathan Swift (probablement parce que c’est chez cet auteur que l’on trouve la première attestation de la forme actuelle de l’expression) :
Citation:
Drown’d Puppies, stinking Sprats, all drench’d in Mud,
Dead Cats, and Turnip-Tops come tumbling down the Flood.
(Chiots noyés, sprats puants, tout trempés de boue,
Chats morts, et bouts de navets viennent dégringoler dans le déluge.)

Ce passage unique ne me paraît pas suffisant pour appuyer cette théorie, d’autant plus que le poème de Swift est dans une large mesure métaphorique.
Je ne vois pas de mot pouvant remplacer cats pour votre hypothèse de rhyming slang. Pour l’instant donc, l’origine qui me semble la plus plausible est la plus simple ; on la trouve par exemple dans Dictionary of English Phrases (Penguin, 2008), par Robert Allen :
Citation:
Perhaps heavy rainfall came to be regarded in the same terms as cats and dogs fighting: see fight like cat and dog.
(Peut-être la forte pluie en est venue à être considérée dans les mêmes termes que des chats et chiens se battant : cf. l’expression se battre comme chat et chien.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 395
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Tuesday 18 Apr 17, 18:29 Répondre en citant ce message   

Pascal Tréguer a écrit:
Michael Quinion et Gary Martin pensent que l’expression se réfère à des chats et des chiens emportés le long des rues pendant une forte pluie et basent cette théorie sur un passage d’un poème par Jonathan Swift (probablement parce que c’est chez cet auteur que l’on trouve la première attestation de la forme actuelle de l’expression).

L’origine des mentions du poème de Swift est peut-être ce qui suit dans Brewer’s Dictionary of Phrase and Fable (première édition, 1870) à l'entrée It is raining cats and dogs :
Citation:
Dean Swift, describing a fall of rain, says the kennels were overflowed, and that
Dead puppies, stinking sprats, all drenched in mud;
Drowned cats, and turnip-tops, came tumbling down the flood.
“A City Shower.”

(Brewer intervertit dead et drowned.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 17, 11:58 Répondre en citant ce message   

J'ai du mal à accepter cette histoire d'animaux emportés par la pluie. Comment ne pas comprendre la métaphore d'une forte pluie avec des bourrasques de vent qui, tantôt dans un sens, tantôt dans l'autre, vous gicle au visage et retourne les parapluies. Les combats de chats et chiens montrent souvent de tels retournements.

Quand j'étais enfant et que le ciel devenait menaçant en présence de ma grand-mère, il y avait toujours quelqu'un dans ma famille pour provoquer un : « oh là là, qu'est-ce qui va tomber ! ». Ce à quoi la vieille répondait invariablement : « des curés à cheval sur des bonnes sœurs ! ». Oui, elle avait un petit fond anticlérical, mais je doute qu'elle ait jamais vu la réalité de tels personnages emportés dans la tempête …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008