Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le genre grammatical - Forum grec - Forum Babel
Le genre grammatical

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Ion
Animateur


Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 151
Lieu: Liège

Messageécrit le Saturday 03 Mar 18, 11:02 Répondre en citant ce message   

Palladas (Anthologie palatine, IX, 489) a écrit:
Γραμματικοῦ θυγάτηρ ἔτεκεν φιλότητι μιγεῖσα
    παιδίον ἀρσενικόν, θηλυκόν, οὐδέτερον.

Grammatikoû thugátēr éteken philótēti migeîsa
paidíon arsenikón, thēlukón, oudéteron.

« Fille de grammairien, ayant connu l’amour,
mit au monde un enfant masculin, féminin,
neutre. »

Cette épigramme est un clin d’oeil à l’ Ars Grammatica de Denys d’Alexandrie, dit le Thrace (la plus ancienne grammaire grecque, fin IIe siècle av. J.-C., au retentissement immense). On y lit (p. 24, éd Uhlig, 1883) à propos du « nom », ὄνομα - ónoma
Γένη μὲν οῦν εἰσι τρία· ἀρσενικόν, θηλυκόν, οὐδέτερον. Génē mèn oûn eisi tría : arsenikón, thēlukón, oudéteron. « Les genres sont au nombre de trois : masculin, féminin, neutre. »
Palladas (2e moitié du IVe siècle de notre ère) s’est aperçu que cette formulation du nom des genres constitue une fin parfaite pour le second vers d’une épigramme.
Il y a une forte césure après paidíon arsenikón : le lecteur comprend donc d’abord « un enfant mâle... », et se dit : « Eh bien, tant mieux ! » puis arrive la chute : « féminin, neutre », citation surréaliste du texte de Denys. La grammaire était-elle à ce point ancrée dans les gènes des grammairiens ?


Dernière édition par Ion le Sunday 04 Mar 18, 21:00; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8487
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 03 Mar 18, 18:12 Répondre en citant ce message   

Ah ce masculin qui fleure l'arsenic ! Je suppose que les plaisanteries doivent abonder sur le sujet en grec moderne ? Masculin et vieilles dentelles !

Pour les curieux qui s'interrogent, un petit rappel (car il me semble qu'on en a déjà parlé ailleurs) :

- "masculin" se dit effectivement arsenikós. Outis en donne ICI l'origine indo-européenne. La consultation du dictionnaire de Nourai m'autorise (j'espère) à ajouter le cognat avestique aršan homme. Idem pour le persan.

- "arsenic" se dit arsenikó. Mais le mot est d'origine iranienne, venu au grec ou au latin (arsenicum) par les alchimistes médiévaux via l'arabe زرنيخ zarnīẖ ou zirnīẖ (avec l'article al-zarnīẖ > arzanīkh), du persan zarnīx, apparenté à l’avestique zarena, “doré, jaune”, IE *gʰel-, “briller, or”. On voit que l'acclimatation de ce mot en grec a été facilitée par l'existence de l'autre.

Un beau cas d'homonymie, non ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion
Animateur


Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 151
Lieu: Liège

Messageécrit le Sunday 04 Mar 18, 21:05 Répondre en citant ce message   

En revanche, "un poison" ne s'emploie que pour les femmes (très désagréables).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8487
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 04 Mar 18, 21:52 Répondre en citant ce message   

La fameuse chanson disait "LA poison", le seul truc qui vaille pour "féminiser" un nom masculin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008