Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
diaper (anglais américain) / diaprer, jaspe (français) - Le mot du jour - Forum Babel
diaper (anglais américain) / diaprer, jaspe (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11260
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 19 Nov 12, 16:32 Répondre en citant ce message   

USA diaper
- couche (pour enfant)
- couche-culotte

to diaper
- changer les couches de


ETYMOLOGIE [ etymonline ]

- de l'ancien fr. diaspre (= tissu d'ornement)
Le sens de "couches pour enfant" (= "sous-vêtements pour bébés") date de 1837 mais on peut le faire remonter aux années 1590.
etymonline a écrit:

diaper (n.)

mid-14c., "fabric with a repeated pattern of figures," from O.Fr. diaspre "ornamental cloth; flowered, patterned silk cloth," perhaps via M.L. diasprum from Medieval Gk. diaspros "thoroughly white," or perhaps "white interspersed with other colors," from dia- (see dia-) + aspros "white." Aspros originally meant "rough," and was applied to the raised parts of coins (among other things), and thus was used in Byzantine Greek to mean "silver coin," from which the bright, shiny qualities made it an adjective for whiteness. Modern sense of "underpants for babies" is continuous since 1837, but such usage has been traced back to 1590s. As a verb, from late 14c., "to put a small, repeated pattern on."



Français diaprer (verbe transitif)
- faire chatoyer, scintiller
- donner une certaine réverbération à (une surface), soit par un jeu de couleurs vives et variées, soit par un jeu de lumières nuancées
- FIG parer d'ornements divers - syn. consteller

diaprer ses phrases de mots grecs et latins


ETYMOLOGIE [ TLFi ]

- dérivé, avec la désinence -er de l'ancien fr. diaspre (subst. masc. « drap de soie à ramages ou arabesques »)
lui-même emprunté au latin médiéval diasprum de même sens (XIème S. dans Du Cange au sens de « sorte de pierre »)
altération du latin classique jaspis (= jaspe)
(le i- initial était souvent écrit di- dans les textes latins du Moyen-Age)


Italien diaspro : MINER. jaspe
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11260
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 19 Nov 12, 16:33 Répondre en citant ce message   

- Cette douce réverbération qui diaprait le plafond.
(Hugo, Dern. jour condamné,1829, p. 44)

- Des jacinthes, des mandragores, des cyclamens qui diapraient le vert de la prairie.
(Nerval, Voy. Orient,t. 3, 1851, p. 190)

- Mon imagination prêtait au mirage et diaprait généreusement mes incertitudes.
(Gide, Retour Tchad,1928, p. 908)

- Ah! que toute chose s'irise; que toute beauté se revête et se diapre de mon amour.
(Gide, Nourr. terr.,1897, p. 165)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9334
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 19 Nov 12, 22:03 Répondre en citant ce message   

On a donc deux étymologies proposées. Le DHLF les signale toutes les deux, sans prendre partie. Il commence cependant par celle qui rattache le mot à jaspe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9334
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 17 Feb 19, 9:28 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
ETYMOLOGIE [ TLFi ]
altération du latin classique jaspis (= jaspe)

Sous jaspe, on avance d'un cran :
Empr. au lat. iaspis « jaspe, agate », et celui-ci au gr. ι ́ α σ π ι ς « jaspe ».

On va donc voir Chantraine :
Emprunt d'origine orientale, on rapproche hébreu jašpē, akkadien jašpu, mais en sémitique même le mot peut être emprunté à une langue indéterminée ; voir E.Masson, Emprunts sémitiques, 65-66.

Ben voyons ! Faudrait surtout pas dire que c'est un emprunt au sémitique, hein ! Au cas où le ciel vous tomberait sur la tête !
On croit rêver ...
J'ajoute l'arabe yašb ou yašf pour faire bonne mesure, en rappelant que l'arabe n'ayant pas le p au nombre de ses consonnes, un p sémitique se traduit en arabe soit par b soit par f. D'où ces deux variantes.

Je n'ai pas accès à l'ouvrage d'Émilia Masson pour savoir si ce regrettable bémol est dû à elle-même ou à Chantraine.
Accordons au moins à Chantraine qu'il avait eu la (rare) sagesse de s'adjoindre les services d'une étudiante en langues sémitiques. Si tous les spécialistes de l'indo-européen pouvaient en faire autant avant de prendre leur plume ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3182
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 17 Feb 19, 10:02 Répondre en citant ce message   

Et encore une diatribe !

Qu'on puisse critiquer une chose qu'on n'a pas lu me dépasse …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9334
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 17 Feb 19, 10:11 Répondre en citant ce message   

Tu parles pour toi ! Tu n'as pas lu ce que j'ai VRAIMENT écrit ! Je serais assez idiot pour critiquer ce que je n'aurais pas lu ?? Mais c'est n'importe quoi !!!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3182
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 17 Feb 19, 10:40 Répondre en citant ce message   

Tu dis quand même « regrettable bémol » sans connaître les arguments qui ont conduit à leur choix, non ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9334
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 17 Feb 19, 11:05 Répondre en citant ce message   

Quand on dispose de trois langues sémitiques dont une est l'akkadien, on s'arrête là. Dans l'histoire des langues, terme que tu aimes bien, on remonte toujours aussi haut que possible, et là où l'on est bloqué par ignorance, on s'arrête. Sinon, toute étymologie devrait se terminer par "issu d'une langue indéterminée". Ce serait idiot, tout simplement. Sais-tu d'où viennent les mots sanskrits que, pour notre plus grand bonheur, tu présentes dans la plupart de tes posts ? Peut-être, pour certains, peux-tu remonter d'un cran ou deux. Après, c'est l'inconnu. Pour tous les mots de toutes les langues. Mais ai-je besoin de te dire ça, à toi ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008