Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
nurse (anglais) - Le mot du jour - Forum Babel
nurse (anglais)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Saturday 06 Oct 07, 12:22 Répondre en citant ce message   

nurse est un mot français d'origine anglaise
L'anglais nurse vient de l'ancien anglais nurrice, lui-même de l'ancien français norrice qui a donné nourrice

Ce terme vient du latin nutrix,-icis : nourrice, celle qui nourrit (allaite)

Celui qui est nourrit est un nourrisson.

La nurse est à l'origine une bonne d'enfant, d'origine anglaise.
Aujourd'hui, on n'emploie plus de bonnes, on confie ses enfants à une nourrice.
Curieusement, on n'emploie guère ce terme, on lui préfère, celui plus familier (et plus enfantin) de nounou. Comme si la nounou avait sa place à côté du papa et de la maman, termes qui font aussi partie du langage enfantin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 793
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Saturday 06 Oct 07, 12:58 Répondre en citant ce message   

C'est vrai qu'aujourd'hui la "nounou", terme affectueux, a une importance certaine dans l'éducation des touts petits.
La nounou passe plus de temps quotidiennement avec les enfants que leurs propres parents qui les récupèrent le soir, après une journée de travail, au moment où tout le monde est un peu fatigué et qu'il est temps alors de leur faire prendre un bain, de les faire manger et de les mettre au lit.
Il y a donc forcément des liens d'affection qui se créent entre les petits enfants et "leur" "nounou" et je suppose que pour les parents, c'est plus rassurant de dire nounou plutôt que nourrice, rien qu'en prononçant "nounou" ils doivent sentir la "nourrice" plus proche de leurs petits, non ? car c'est surtout les parents qui parlent de la nourrice en disant la nounou.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nina Padilha



Inscrit le: 15 Mar 2006
Messages: 553

Messageécrit le Saturday 06 Oct 07, 16:16 Répondre en citant ce message   

Au Brésil, une nounou c'est babá. Accentuer la dernière syllabe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Sunday 07 Oct 07, 14:07 Répondre en citant ce message   

En espagnol, la personne qui s'occupe de l'enfant pendant l'absence des parents est un(e) canguro. En catalan cangur.

Oui, riez pas, Kangourou...

La femme qui nourrit le nourrisson d'une autre femme avec son propre lait est, en espagnol nodriza, même étymologie qu'en français.
En catalan est dida, dont l'étymologie est douteuse mais on pense au langage enfantin pour dire "teta" = mamelle
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Sunday 07 Oct 07, 14:47 Répondre en citant ce message   

Comme la lactation de la nourrice est provoquée par la naissance de son propre enfant, comme la nourrice nourrissait l'enfant de son employeur de son propre lait, et comme les autres aliments pour nourrissons étaient rarement propres et stériles, je me demande si la nourrice ne mettait pas son propre enfant en danger.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 07 Oct 07, 16:05 Répondre en citant ce message   

Autant que je sache, une femme peut très bien allaiter plusieurs enfants. D'ailleurs, un enfant et celui de sa nourrice sont dits « frères de lait » …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 08 Oct 07, 13:22 Répondre en citant ce message   

Ma grand-mère avait été "placée en nourrice" par sa mère. Elle a toujours appelé la femme qui l'avait élevée sa "mère nourricière".

Une "épingle à nourrice" (on trouve aussi épingle de nourrice) est appelée ainsi car cette épingle sert à agrafer les langes d'un bébé.

Sur les nourrices dans l'Histoire, ce topo (lire à partir de la page 9) :
http://www.co-naitre.net/articles/histoire_allaitement_CR_mai2006.pdf

On distinguait les nourrices sur lieu (au domicile des parents) des nourrices à emporter (l'enfant était élevé chez la nourrice). Les nourrices de Bretagne ou du Morvan était "cotées" à Paris.

Dans l'Histoire de France, de nombreux fils et filles de rois ont été élevés par des nourrices.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Tuesday 09 Oct 07, 1:40 Répondre en citant ce message   

Citation:
Une "épingle à nourrice" (on trouve aussi épingle de nourrice) est appelée ainsi car cette épingle sert à agrafer les langes d'un bébé.

On les nomme aussi épingles de sûreté, car la pointe en est recouverte d'un petit capuchon.
Autrefois, les femmes se servaient des épingles pour ajuster leurs vêtements, de simples épingles de couturière.
Se rappeler le comte, dans le Mariage de Figaro « diantre soit des femmes qui mettent des épingles partout ! », la mariée du Chapeau de paille d'Italie, qui se plaint d'avoir une épingle dans le dos, ou encore cette nouvelle de Maupassant où une jeune femme pique ses épingles dans le bois du lit de son amant, et découvre un jour une épingle qui ne lui appartient pas...
Longtemps, on agrafa les langes des bébés avec de simples épingles de couturière. Puis on eut l'idée de l'épingle de nourrice, moins dangereuse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 09 Oct 07, 13:45 Répondre en citant ce message   

Il me semble que dans « épingle à nourrice », « à » ne témoigne que de l'usage relâché qu'on entend dans « le cheval à Jules » ; sémantiquement, « épingle à nourrice » est clairement fautif …

Quant à l'invention de « l'épingle de sureté dite de nourrice » elle est peut-être récente mais il est évident qu'elle dérive de la fibule et ne s'en distingue que par la protection de la pointe. Il en existe aussi des modèles perfectionnés où un petit capuchon coulissant permet d'empêcher une ouverture accidentelle, assurant ainsi une sureté supplémentaire !

Je serais aussi bien curieux de savoir comment, en anglais, nurse est passé du sens de « nourrice » puis « bonne d'enfants » à « infirmière, garde-malade » mais, en attendant, j'aimerais revenir sur l'étymologie.

Le latin nūtrīx (< noutrīx au degré o) « nourrice » ne peut être séparé des deux verbes nūtriō (> fr. nourrir) et nūtrĭcō, tous deux au sens premier de « nourrir de son lait » puis, plus généralement, « nourrir » mais il apparaît que les verbes sont dérivés du nom, celui-ci étant formé avec le suffixe d'agent féminin -trīx qu'on retrouve ailleurs (genetrīx « mère », meretrīx « salariée > prostituée », obstetrīx « sage-femme (celle qui se tient devant) ») sur une racine *(s)neu- « couler goutte à goutte ».

Cette racine est attestée en grec au degré o dans une glose νόα· πηγή. Λάκωνες « nóa : source (laconien) » mais, surtout, dans le verbe sanskrit snu-, snauti « sortir goutte à goutte » qui se dit en particulier du lait de la mère.

Mais il y a des difficultés. D'une part, le au du sanskrit snauti suppose *eh₂u, *ēu ou *ōu, d'autre part, il est difficile d'écarter des cognats le verbe grec νάω [náō] « couler », en parlant de l'eau, qui reposerait sur *náuiō ou *náuō mais dont le vocalisme a reste inexpliqué. C'est un sujet sur lequel je travaille actuellement dans le but d'expliquer le nom de Dionysos (Διόνῡσος) par *diuo-nū-t-io- « celui qui fait couler pour Zeus », par analogie avec des rapports qui, en Inde, unissent Soma et Indra, mais je ne suis pas encore en mesure de compléter les aspects phonétiques de la démonstration.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1066
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Tuesday 09 Oct 07, 14:48 Répondre en citant ce message   

Citation:
Je serais aussi bien curieux de savoir comment, en anglais, nurse est passé du sens de « nourrice » puis « bonne d'enfants » à « infirmière, garde-malade » …

Cela me paraît pourtant aller de soi. On aurait du mal à imaginer une nourrice qui se borne à donner son lait à un nourrisson, sans en “prendre soin” le reste du temps.
Prendre soin, soigner, soulager les douleurs, essayer de guérir… sont des tâches maternelles, nourricières, gratuites, sinon toujours instinctives, avant de devenir celles, apprises et rémunérées d’une infirmière de profession.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 14 Oct 07, 9:55 Répondre en citant ce message   

Le glissement sémantique ne me posait pas de problème. Ce que j'aurais aimé savoir c'est le contexte social dans lequel l'évolution s'est produite, comment on est passé de la domestique s'occupant des enfants à l'infirmière des hôpitaux. Les mots ne sont pas seulement des entrées dans un dictionnaire mais ils reflètent la vie des gens. C'est toujours cet aspect qui sous-tend ma passion pour eux …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ssorgatem



Inscrit le: 18 Apr 2007
Messages: 65
Lieu: Calafell, Catalunya, España

Messageécrit le Tuesday 23 Oct 07, 14:26 Répondre en citant ce message   

en espagnol existe aussi le mot "nodriza"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 23 Oct 07, 21:39 Répondre en citant ce message   

En italien existe le mot "nutrice" = femme qui donne son lait au fils d'un autre femme.
La nutrice vivait à la maison des riches et des nobles

La "balia" etait la "nutrice" des pauvres... ne donnait pas seulement son lait, par-ce-que tenait le petit à sa maison.

« épingle à nourrice » = spilla di sicurezza

en piemontais: "ùia da baila"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 14 Aug 11, 15:26 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Le glissement sémantique ne me posait pas de problème. Ce que j'aurais aimé savoir c'est le contexte social dans lequel l'évolution s'est produite, comment on est passé de la domestique s'occupant des enfants à l'infirmière des hôpitaux.

Etymonline nous dit ceci :
Citation:
Meaning "person who takes care of sick" in English first recorded 1580s; the verb is first attested 1530s in sense of "to suckle (an infant)," 1520s in the passive sense, alteration of M.E. nurshen (13c.; see nourish), originally "to bring up or suckle a child," sense of "take care of (a sick person)" is first recorded 1736.

Autrement dit, la première attestation du nom au sens d'"infirmière" date de la fin du XVIe s., l'époque de Shakespeare et d'Elizabeth I. (Celle du verbe au sens de "soigner", du début du XVIIIe.) Le changement sémantique pour le nom, antérieur donc à celui du verbe, a dû se faire au cours des XIIIe - XIVe siècles. J'ai un peu oublié ce qui s'est passé en Angleterre à cette époque. On a probablement beaucoup guerroyé et souffert d'épidémies diverses. Les hommes étant de grands enfants, les préposées aux bébés auront été détournées de leur tâche originelle pour vaquer à d'autres occupations considérées comme plus urgentes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
flo



Inscrit le: 03 Oct 2010
Messages: 286
Lieu: La Rochelle

Messageécrit le Tuesday 16 Aug 11, 13:15 Répondre en citant ce message   

Piroska a écrit:
C'est très bizarre, pour la Hongroise que je suis, ces références à la nourrice (mot qui ne devrait évoquer que la douceur), quand il s'agit d'un instrument (épingle) qui pique.

Le rapprochement est lié à l'utilisation, l'épingle servant à maintenir les langes de bébé en place aux nourrices et plus communément aux mamans. Depuis l'invention de la couche à usage unique et de ses petits adhésifs, ce n'est plus si évident mais le nom d'usage est resté.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008