Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Dégueulis (francais) - Le mot du jour - Forum Babel
Dégueulis (francais)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier les messages ou faire de réponses. Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
jacklouis



Inscrit le: 26 déc 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le samedi 16 août 08, 4:40 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dégueulis. Dégueulasse, dégueuler, gueule...

Ayant lu, il y a quelque temps, ce mot "dégueulis" sur le forum, j'avoue qu'il m'était resté sur le coeur. C'est pour conjurer ce mal que j'ai décidé d'en faire, avec votre permission, un mot du jour.

J'ai tout d'abord posé la question à Google. Le premier site m'indique ce dictionnaire sensagen.com, qui écrit :

DÉGUEULIS (n. m.)

1. (argotique, familier), ce qui est vomi.
2. (vulgaire) matières vomies.
3. (vulgaire) entassements dégueulasses.

Je laisse à chacun d'aller lire le reste.

Et pour finir : le Littré (1880) : terme très bas.
Vous comprendrez pourquoi j'ai écrit que ce mot m'était resté sur le coeur.

Dégueulis est issu de gueule, terme surtout utilisé pour désigner la bouche des animaux, et péjorativement, pour parler d'une figure humaine qui ne nous plaît guère : une sale gueule, ta gueule, dégueulasse ! ...

Venu du latin "gula" (un terme presque identique dans la langage du Poitou : "goule") et que les Romains utilisaient plutôt pour désigner le gosier, la gorge, l'oesophage.

Permettez-moi de dire, une fois encore, que ces mots ne font guère honneur à notre langue. Ils sont plutôt réservés à la rue, au vulgaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 juil 2005
Messages: 769
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le samedi 16 août 08, 9:15 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le verbe est "dégueuler", il y a beaucoup de te termes et d'expressions argotique pour cela :

verbes : gerber, renarder, dégobiller, quicher...

Expressions : faire une pizza, fairer une quiche, déposer une gerbe..


Dans ma région, autour de la petite ville de Waremme, en région liégeoise, on dit aussi "wèrler", mot inconnu à Liège.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le samedi 16 août 08, 16:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Poyon a écrit:
Dans ma région, autour de la petite ville de Waremme, en région liégeoise, on dit aussi "wèrler", mot inconnu à Liège.
C'est comique, ce wèrler ! Autour de ma petite ville au Québec, on dit parfois vêler pour vomir.

Je me demande si ce wèrler liégeois n'aurait pas la même signification et ne viendrait pas aussi du veau ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 juil 2005
Messages: 769
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le samedi 16 août 08, 18:28 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Peu de chances, le "w" initial wallon et le "w" germanique qui s'est maintenu (transformé en "g" en français).

Ex

Wespe : guêpe
wårdér : gardé
wère : guère
wadjî : gager
wafe : gauffre
wêtî : guetter
wazon : gazon
wastê : gâteau
warant, garant

veau : "vê" en liégeois, "via" ailleurs
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le samedi 16 août 08, 18:57 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Poyon a écrit:
… "wèrler", mot inconnu à Liège …
Zwielicht a écrit:
… ce wèrler liégeois …

Faudrait savoir …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 déc 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le samedi 16 août 08, 23:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Comique en effet et surtout curieux, Zwielicht, que ce verbe "vêler", qui n'est pas sans rappeler le verbe liégois, pour signifier un autre verbe français (argotique, il s'en va) "dégobiller".

Vêler est le terme technique pour une vache qui met bas, et qui, pour extruder son veau, force et peine... Serait-ce là l'image évoquant les efforts peinibles que fait le fêtard pour régurgiter son trop-plein ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le dimanche 17 août 08, 3:09 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En effet, jacklouis.. c'est l'interprétation que j'en fais moi aussi.

Un de mes amis de Normandie (Le Havre) avait une expression comique :
déposer le bilan
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 juil 2005
Messages: 769
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le dimanche 17 août 08, 8:43 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Outis a écrit:
Poyon a écrit:
… "wèrler", mot inconnu à Liège …
Zwielicht a écrit:
… ce wèrler liégeois …

Faudrait savoir …

C'est bien du wallon Liégeois, mais pas de Liège ville, mais des campagnes de la rive gauche de la Meuse. Je voulais dire que le mot était inconnu à Liège ville et ne se trouvait qu'en Hesbaye, dans la région de Waremme. Le wallon local est identique à celui de la ville de Liège, mais il y a quelques mots sous régionaux.

Pour "wèrler", j'ai trouvé "wellen" et "opwellen" en argot néerlandais (en bon néerlandais, celà signifie "jaillir"). Waremme se trouvant le long de la frontière linguistique et était probablement néerlandophone jusqu'au XIIème siècle et a gardé ne minorité importante de personnes de dialecte limbourgeois (un gros 10%), je pense que c'est par là qu'il faut creuser.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Matlock



Inscrit le: 07 juil 2008
Messages: 14
Lieu: Paris

Messageécrit le dimanche 17 août 08, 9:17 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

jacklouis a écrit:
Permettez-moi de dire, une fois encore, que ces mots ne font guère honneur à notre langue. Ils sont plutôt réservés à la rue, au vulgaire.

Ma langue, c'est la langue de la rue, autant que la langue de l'université. Je ne crois pas que certains font honneur ou ne font pas honneur à la langue. Il me semble plutôt que certains contextes favorisent l'apparition de certains mots, et que dire vomir est un verbe peu utilisé dans certains contextes, de même que dégueuler est interdit par d'autres contextes. Mais je ne vois pas en quoi l'un ferait honneur à la langue et l'autre pas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1489
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le lundi 18 août 08, 13:49 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Poyon a écrit:
Pour "wèrler", j'ai trouvé "wellen" et "opwellen" en argot néerlandais (en bon néerlandais, cela signifie "jaillir"). Waremme se trouvant le long de la frontière linguistique et était probablement néerlandophone jusqu'au XIIème siècle et a gardé ne minorité importante de personnes de dialecte limbourgeois (un gros 10%), je pense que c'est par là qu'il faut creuser.

A jacklouis, je dirai qu'on ne peut nier la vulgarité de ces mots, mais qu'ils sont scientifiquement significatifs d'un point de vue étymologique, puisque les "gros mots" sont les premiers appris.
D'autre part, je précise Poyon en disant que le parler hesbignon (campagne de Hesbaye, fortement colonisée par les Romains) est une miyète plus archaïque et donc plus authentique que le liégeois de Liège-ville. Ainsi on y dira, pour la jument (au sens figuré, la compagne), cabale (et à Liège, cavale - mais le cheval n'y existe plus- ou cavail, à califourchon), cabale étant plus proche du gallo-roman que cavail.
On ne peut pas négliger l'histoire commune du dialecte limbourgeois et du wallon, à commencer par les Eburons qui englobaient les deux, eux-mêmes faisant partie de la "Gaule-Belgique", région comprise entre la Seine-Marne et le Rhin. J'aimerais d'ailleurs connaître la nature du dialecte limbourgeois (ce n'est pas du francique, mais dire que c'est du germanique est trop vague).
Pour wèrler, j'ai trouvé le latin vergo qui signifie dans le sens transitif, pencher pour verser, verser. (à condition que la phonétique historique accepte la mutation g>l).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 juil 2005
Messages: 769
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le lundi 18 août 08, 14:23 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Poyon a écrit:
On ne peut pas négliger l'histoire commune du dialecte limbourgeois et du wallon, à commencer par les Eburons qui englobaient les deux, eux-mêmes faisant partie de la "Gaule-Belgique", région comprise entre la Seine-Marne et le Rhin. J'aimerais d'ailleurs connaïtre la nature du dialecte limbourgeois (ce n'est pas du francique, mais dire que c'est du germanique est trop vague).

Le limbourgeois est bien du bas francique, mais il commence à avoir des influences moyennes allemandes/

ex :

"Je" : nl "ik"; D i"ch" ; Limbourgeois "èch"

Le limbourgeois est aussi parlé en Allemagne (région de Düsseldorf) où il est appelé "bergisch" ou "deutsch Niederlandisch".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 déc 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le lundi 18 août 08, 15:19 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dawance a écrit:
A jacklouis, je dirai qu'on ne peut nier la vulgarité de ces mots, mais qu'ils sont scientifiquement significatifs d'un point de vue éthymologique, puisque les "gros mots" sont les premiers appris.
.
Hélas 1 : Et c'est de plus en plus la vulgarité qui prend le pas dans le parler et les écrits.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 déc 2004
Messages: 969
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le lundi 18 août 08, 16:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Bizarre que ce mot te choque... Il me semblait qu'au Québec, justement, le mot "dégueulasse" ou "dégoûtant" étaient beaucoup plus utilisés qu'en France et pouvaient ne pas choquer, même dans des situations non familières.

Est-ce bien le cas ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le lundi 18 août 08, 18:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

"Dégueulasse" et son dimimutif "dégueu" sont effectivement très utilisés au Québec. Québec C'est ben dégueu !!

Dégueulis, toutefois, ne s'entend presque jamais. Si on veut parler des "dégats" résultant du vomissement, on dira surtout du renvoyage. En fait, le verbe que j'ai appris, bien avant ceux de vomir, dégueuler, etc.., est: renvoyer, qui est en fait un euphémisme. Il est très répandu, très familier. Les termes plus colorés sont surtout employés lors de situations festives et cocasses où l'alcool entre en jeu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Matlock



Inscrit le: 07 juil 2008
Messages: 14
Lieu: Paris

Messageécrit le lundi 18 août 08, 19:36 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Jacklouis a écrit:
Citation:
A jacklouis, je dirai qu'on ne peut nier la vulgarité de ces mots, mais qu'ils sont scientifiquement significatifs d'un point de vue étymologique, puisque les "gros mots" sont les premiers appris.
Hélas 1 : Et c'est de plus en plus la vulgarité qui prend le pas dans le parler et les écrits.

Je n'observe pas que les jeunes enfants d'aujourd'hui apprennent plus de gros mots que j'en ai appris enfant. Je n'observe pas non plus que "dégueuler" s'impose dans la langue au détriment de "vomir", ni à l'oral ni à l'écrit. Il me semble au contraire que les deux mots coexistent, et que la langue ménage de la place pour que cette coexistence perdure. Pour que des mots nobles existent, il faut bien que des mots roturiers existent aussi, n'est-ce pas ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas modifier les messages ou faire de réponses. Forum Babel : Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008