Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
botte (français) - Le mot du jour - Forum Babel
botte (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
rabelais



Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 13
Lieu: tunis

Messageécrit le Tuesday 23 Sep 08, 9:32 Répondre en citant ce message   

en escrime, le mot botte désigne un coup droit ou estocade par le bout du fleuret
de plus, le mot botte (ang bottle) , désigne entre autre une chaussure dont la tige enferme le pied et la jambe
un pied bot (varus équin) comparé au sabot d'un cheval est inepte de porter une botte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2464
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Tuesday 23 Sep 08, 9:46 Répondre en citant ce message   

rabelais a écrit:
en escrime, le mot botte désigne un coup droit ou estocade par le bout du fleuret

D'après le TLFi : Botte (sens de chaussure) étymologie : Fin XIIe s. bote « chaussure montante souvent grossière » (Aiol, éd. J. Normand et G. Raynaud, 1430)

Botte (terme d'escrime)
Empr. à l'ital. botta « coup », attesté dep. la fin du XVe s. (S. degli Arienti dans Batt.) qui peut être considéré comme anc. déverbal de l'a. ital. bottare (DEI; Devoto) « bouter, frapper, secouer, battre » attesté dep. la 1re moitié du XIIIe-début XIVe s. (Giostra delle virtù e dei vizi) peu attesté toutefois dans les textes littér. L'ital. bottare est empr. au fr. boter, bouter* (DEI; FEW t. 15, 1, p. 228a).

Pas de rapport direct avec le bout du fleuret.
rabelais a écrit:
de plus, le mot botte (ang bottle) , désigne entre autre une chaussure dont la tige enferme le pied et la jambe

Je ne vois pas en quoi l'anglais bottle désignerait autre chose qu'une bouteille.
rabelais a écrit:
un pied bot (varus équin) comparé au sabot d'un cheval est inepte de porter une botte

Pour bot voyez ici.

Pour un mot du jour intéressant il faudrait faire un peu plus de recherche ou avancer des sources pour justifier des thèses non conformistes.


Dernière édition par Charles le Tuesday 23 Sep 08, 9:54; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 26 Feb 11, 21:45 Répondre en citant ce message   

Il y a en français quatre homonymes botte. (Ne nous plaignons pas : l'espagnol a six bote !) Les voici dans l'ordre où les donne le TLF, source de ce qui suit :

botte 1 (de paille, par exemple)
Emprunt au moyen néerlandais bote « touffe, botte de lin » ; bote se rattache au verbe néerlandais boten « battre, frapper ».

botte 2 (chaussure)
Peut-être à rattacher à bot 1 (pied bot), la botte désignant surtout au Moyen Âge une chaussure épaisse et grossière ; à rapprocher du poitevin bot « sabot ».

botte 3 (escrime)
(Je répète ici ce qu'a déjà dit Charles plus haut, pour que ce soit plus clair.)
Emprunt à l'italien botta « coup », attesté depuis la fin du XVe s., qui peut être considéré comme ancien déverbal de l'ancien italien bottare « bouter, frapper, secouer, battre » attesté depuis la 1re moitié du XIIIe-début XIVe s. Peu attesté toutefois dans les textes littéraires. L'italien bottare est emprunté au français boter, bouter. C'est donc un retour à l'envoyeur.

botte 4 (vieux terme de métrologie)
Il est difficile de dire si le mot a été emprunté à l'ancien provençal ou à l'italien. Au XVe s. il a probablement été emprunté à l'ancien provençal bota, mais son emploi fréquent par des écrivains italianisants au XVIe s. révèle une influence de l'italien botte (botta) « id. » attesté depuis le XIIIe s. L'italien et le provençal sont issus du latin tardif buttis, d'où est issu bouteille.

On voit que
- 1 et 3 relèvent probablement de la même racine indo-européenne *bhau-, "battre, frapper"
- 4 est apparenté à bouteille (et à un des sens de l'espagnol bote, sans doute le plus courant). On ne sait pas d'où vient ce latin tardif buttis...
- 2 pourrait bien être issu de la forme poitevine bot signifiant "sabot".


Dernière édition par Papou JC le Sunday 27 Feb 11, 1:05; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Saturday 26 Feb 11, 22:56 Répondre en citant ce message   

Tu t'oublies de l'italien
- botto:
1) coup
2) feu d'artifice (à Naples)
Aussi le verbe italien boctare = bouter , est attesté bien avant le siècle XIV.
Citation:
Giostra virtù e vizi, XIII ex. (testo marchigiano), .597, pag. 347:
Fra questo audì boctare / lu scuderu a la porta, / ke sempre vay ad costa / de Caritate adtentu.

voir: http://tlio.ovi.cnr.it/TLIO/

Botta sf est attesté au XIII siècle
Citation:
Guittone, Rime (ed. Egidi), a. 1294 (tosc.): 1.2.

Que soit un emprunt du français il faut le démontrer, parce que plusieures dialectes de l'Italie du Nord appartiennent au domaine du gallo-italique.

Mais en vieux italien il y avait aussi bocta/botta = stivale = botte (siècle XIV)
voir :http://tlio.ovi.cnr.it/TLIO/ (botta 3)

En piémontais, nous avons bòt (pr. bott)
1) coup
2) coup (référé à la cloche, marquant l'heure 13 et 14 - au maximum 15, mais non partout - du jour).
ex. mi ven-o a 'n bòt dòp mésdì = je viens à une heure après midi


Dernière édition par giòrss le Sunday 27 Feb 11, 17:42; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 26 Feb 11, 23:38 Répondre en citant ce message   

Tu pourrais nous en dire plus sur ce boctare ? Ce "c" pourrait nous ouvrir une piste intéressante et nouvelle.

Pas grand chose à attendre du côté de l'arabe.
Je rappelle néanmoins ce que j'ai dit ailleurs de la savate et du sabot : savate vient de l’italien ciabatta ou du castillan zapato, eux-mêmes issus du turc çabata passé à l’arabe sous la forme سباط [sabbāṭ]. Il est tentant d'y voir aussi l'étymon de sabot ... lequel, par aphérèse, aurait abouti à la forme poitevine bot, cette dernière nous menant à son tour à la forme française botte (2). Pure et simple hypothèse personnelle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1030

Messageécrit le Sunday 27 Feb 11, 2:50 Répondre en citant ce message   

Dans le sens de « coup d’épée », au figuré :

― Ne m’avez-vous pas fait l’honneur de me dire à Paris, demanda le Breton à Canalis, que vous n’éprouviez aucun des sentiments que vous exprimez ?
― La botte est droite, mon brave soldat, répondit le poète en souriant, mais apprenez qu’il est permis d’avoir à la fois beaucoup de cœur et dans la vie intellectuelle et dans la vie réelle. On peut exprimer de beaux sentiments sans les éprouver, et les éprouver sans pouvoir les exprimer.

Honoré de Balzac, Modeste Mignon, Folio classique N° 1360, Gallimard, Paris, 1982

Cet emploi figuré est déjà signalé par la première édition du dictionnaire de l’Académie en 1694 :
On dit aussi fig. Il luy a porté une terrible botte, une vilaine botte, pour dire, Il luy a rendu un mauvais office, il luy a fait une objection, une repartie fort pressante. Il luy a porté une botte franche, pour dire, Un coup qu'on ne peut parer.

L’on pourrait rapprocher cet emploi figuré de l’emploi figuré de bretteur.

Et si tu ne viens à Lagardère…
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Sunday 27 Feb 11, 17:48 Répondre en citant ce message   

Pour boctare le TLIO semble l'indiquer comme forme cultivée (prèsque rélatinisée) de bottare.

Le LEI (Lessico Etimologico Italiano de l'Akademie der Wissenschaften und der Literatur de Mayence/Mainz) donne cette origine:
Citation:
s.v. *bott/*butt- 'colpo' (6, 1314.41).

Toujours le LEI semble faire la distinction entre deux types de botto:
1) botto = coup
3) botto = crapaud = dans le sens de gonflement (LEI s.v. *bott‑; *bond‑/*bold‑; but(t)‑; *pott‑ 'gonfiore; cavità' (6, 1466.40)).

Moi j'expliquerais le mot "bottone/bouton" et "botta" = stivale (fr. botte) par ce "gonflement".
Idem pour l'italien "botte" /fr. baril) e "bottiglia" (fr. bouteille).


Dernière édition par giòrss le Tuesday 01 Mar 11, 19:06; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 27 Feb 11, 18:35 Répondre en citant ce message   

giòrss a écrit:
Pour boctare le TLIO semble l'indiquer comme forme cultivée (presque relatinisée) de bottare.

Merci ! C'était donc une fausse piste.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008