Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
covâ (patois romands) - Le mot du jour - Forum Babel
covâ (patois romands)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Metsi dâi Rionzonne



Inscrit le: 24 Jul 2005
Messages: 10
Lieu: Vaud

Messageécrit le Wednesday 27 Jul 05, 18:03 Répondre en citant ce message   

covà, covè, covâi s.m.:
c'est un étui de bois tourné ou de corne que le faucheur accrochait à sa ceinture et où il gardait sa molette, sa pierre à aiguiser, trempant dans de l'eau. Il faut savoir qu'avant l'arrivée des faucheuses mécaniques, moissons et fenaisons se faisaient à la faux et que tous les quart d'heures, il fallait refaire le fil de la faux d'une caresse de la molette humide.

Ce terme est attesté par plusieurs glossaires de patois romands, (VS, Ardon: covae, FR: kôvê s.m. VD). En Savoie on trouve cofi s.m., cofié govié, gofi, écofié Dans certaines régions de France cet objet s'appelle coffin du lat, cophinus, dérivé du grec cophinos: panier corbeille, qui a donné notre couffin après avoi transité par l'arabe quffa.
Littré donne: gouyard s.m. avec le même sens. En vieux français, cofin signifi panier.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jms06



Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 357
Lieu: Opio, Alpes Maritimes

Messageécrit le Wednesday 27 Jul 05, 18:16 Répondre en citant ce message   

En Bourbonnais (et autour, je pense) on appelait cet objet un gonvier (ou un coffin).
Il m'est arrivé de faucher avec la daille (faux) de mon grand-père.

Une belle collection ici : http://collec.net/gonviers/gonvier2b.htm#db
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Wednesday 27 Jul 05, 21:12 Répondre en citant ce message   

Dans le Chablais, le corvô, qui s'accroche à la ceinture, dans le dos du faucheur, sert à contenir l'eau dans laquelle trempe la pierre à aiguiser la faulx.

Voici un Musée de la faulx français
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
brennos



Inscrit le: 19 Nov 2004
Messages: 616
Lieu: La Nouvelle-Orléans

Messageécrit le Wednesday 27 Jul 05, 22:47 Répondre en citant ce message   

Le mot 'daille' est très intéressant, car présent également en poitevin (mais masculin !) et en catalan ('dalla') alors que le français et le castillan ignorent ces formes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jms06



Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 357
Lieu: Opio, Alpes Maritimes

Messageécrit le Thursday 28 Jul 05, 11:20 Répondre en citant ce message   

brennos a écrit:
Le mot 'daille' est très intéressant, car présent également en poitevin (mais masculin !) et en catalan ('dalla') alors que le français et le castillan ignorent ces formes.

Un peu plus à l'est du Bourbonnais, mon autre grand-père (morvandiau) utilisait le mot "dard" pour la daille (faux).
(je crois que ce mot est également utilisé dans la Creuse)
Aiguiser ou redresser la lame se disait "battre le dard".
Daille semble provenir du latin populaire "DACULUM" : lame d'acier courbée, petite faux, ce qui peut expliquer la forme masculine en poitevin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
brennos



Inscrit le: 19 Nov 2004
Messages: 616
Lieu: La Nouvelle-Orléans

Messageécrit le Friday 29 Jul 05, 2:54 Répondre en citant ce message   

ici "batre sun dall" veut dire "être sur le point de mourir"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 29 Jul 05, 4:45 Répondre en citant ce message   

C'est une expression intéressante, car la faulx est synonyme de mort.

Ce qui est étrange, c'est que ce soit le mourant lui-même qui affute la faulx de la grande faucheuse, la mort. Cette même faulx qui tranchera le fil de sa vie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
brennos



Inscrit le: 19 Nov 2004
Messages: 616
Lieu: La Nouvelle-Orléans

Messageécrit le Friday 29 Jul 05, 8:59 Répondre en citant ce message   

Attention ! "batre sun dall" c'est pas aiguiser sa faux, c'est 'forger sa faulx'
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 13:43 Répondre en citant ce message   

Metsi dâi Rionzonne a écrit:
Dans certaines régions de France cet objet s'appelle coffin du lat, cophinus, dérivé du grec cophinos: panier corbeille, qui a donné notre couffin après avoi transité par l'arabe quffa.
Je n’arrive pas à comprendre le dit transit par l’arabe ?

Pour le corse : cofa, cufa = corbeille, couffe; hune, et on peut suposer pour le sarde aussi, còfa, nf: gofa = corbeille de vannerie, l’origine serait(INFCOR) de l’espagnol cofa issu lui même de l’arabe quffa = «cabas en feuilles de palmier» .

Malgré les apparences etimo.it propose pour l’italien coffa dérivé de cofano puis un cheminement différent via le latin et le grec.
L’éthymologie du coffa italien aurait suivit des voies analogues à celles du coffre et du couffin proposées par cntrl …sans que les mots grecs soient strictement identiques, sans qu'il soit question de l’arabe quffa, si j’ai bien compris ?
couffin : cntrl a écrit:
Étymol. et Hist. 1478 (Comptes du roi René, I, 102, éd. G. Arnaud d'Agnel). Empr. à l'a. prov. coffin, ca 1225, Prise de Damiette, 92-94 ds LEVY Prov. t. 1, p. 273, prov. couffin (MISTRAL), du lat. impérial cophinus « corbeille, panier », lui-même empr. au gr. κόφινος de même sens. Sont directement empr. au lat., dès 1220, coffin « panier » (G. DE COINCY, Miracles de la Vierge, éd. F. Koenig, 2114, t. 4, p. 522) qualifié de ,,vieux mot`` ds Trév. 1752, a survécu dans certains dial. (FEW t. 2, p. 1153 b) et 1869, coffin « étui pour la pierre à aiguiser du faucheur » (Lar. 19e) (dans ce dernier sens, coffin p. ext. « panier » → « ce qui sert à ranger quelque chose, étui » [cf. « étui pour les aiguilles » 1669 ds FEW, loc. cit.] a supplanté dans certains dial. queux, représentant le lat. cotem, v. FEW, t. 2, p. 1242 b).


Edit ajout :
Pour cofa/coffa, on aurait deux cheminements étymologiques distincts :
- L’italien, le provençal et le français.
- L’espagnol, le sarde et le corse.

Pas certain du tout, contrairement à etimo.it, trecani.it propose bien le grec précédant l’arabe :
còffa s. f. [dall’arabo quffa «cesta», che è dal gr. κόϕινος (cfr. cofano);
(de l’arabe quffa, qui est du grec..)


Dernière édition par MiccaSoffiu le Friday 15 Apr 11, 16:23; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 14:17 Répondre en citant ce message   

En piémontais on parle de :

cové (pr. coué) = it. porta cote = étui de bois (porte-pierre à aguiser)
co (pr. couh) = it. cote = pierre à aiguiser

http://it.wikipedia.org/wiki/Porta_cote

http://www.museolciar.com/public/modules/mysections/article.php?lid=28


daj (pr. dàil, m.) = it. falce = faux

molé 'l dàj = it. molare la falce = aiguiser la faux

martlé 'l daj = it. ribattere la falce = forger la faux

martlùre dël daj = fers qui servent à forger la faux

Je crois que daj/dalh/daille dérive de *dagulu[m]/*dagula -> dim. du bas lat. daga, tiré de daca spatha.

---
Le piémontais a aussi còfo (pr. cofou , derivé du bas latin *cophunu[m], variation de cophinus.
Cette langue fait dériver toujours ces mots des formes latines en -u- : ex. Maxumus>Masso (pr. Màssou...avec accènt sur la prémière et non sur -ou)

---

Pour ce que je connais de piémontais la raison de la presence de la lettre -v- en cové dérive de la chûte de la lettre -t- (presènte en latin:

cos, cotis = pierre à aguiser
*cotariu[m]>cové (pr. coué).

Cette transformation est normale. Le même ça passe aussi avec cauda>cova (pr. coua).


Dernière édition par giòrss le Friday 15 Apr 11, 17:46; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 17:21 Répondre en citant ce message   

Voici le cachapo espagnol :
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 17:42 Répondre en citant ce message   

La palabra cachapo no está en el Diccionario de la Real Academia.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 17:48 Répondre en citant ce message   

En Trentin:
- cozar
- coder


http://www.clod.eu/museorame/index.php?option=com_k2&view=item&layout=item&id=11&Itemid=11&lang=it
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
flo



Inscrit le: 03 Oct 2010
Messages: 286
Lieu: La Rochelle

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 18:23 Répondre en citant ce message   

En charentais, cet étui s'appelait coffin mais aussi coudier. Le dail était la longue faux et le daillot la faux plus courte qui servait à couper les herbes des litières animales.

dail entre aussi dans l'expression ne pas se moucher avec un dail qui signifie avoir du culot, ne douter de rien
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 18:38 Répondre en citant ce message   

Ici la diffusion de *cotariu[m]

rime.to.cnr.it/RIVISTA/N5/2010/articoli/Avena.pdf

RiMe, Rivista dellГIstituto di Storia dellГEuropa Mediterranea, ISSN 2035 794X , numero 5, dicembre 2010
Piersimone Avena, IL PORTACOTE. Considerazioni ergologiche e linguistiche.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008