Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
kénose / cénotaphe (français) - Le mot du jour - Forum Babel
kénose / cénotaphe (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le mercredi 03 août 05, 0:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Kénose du grec κένωση signifiant vidange, évacuation, expulsion.

Ce même mot avait au XIX ieme siècle dans la langue française le sens de vide ou absence de Dieu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 sep 2005
Messages: 1066
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le dimanche 02 oct 05, 23:10 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je ne sais pas cela, Hélène, pour le français du 19e s. -- cela m'étonne un peu; avez-vous des exemples ? Cela m'intéresserait bcp de voir dans quel contexte on l'employait avec ce sens.
Toujours est-il que 'kénose' dans la théologie orthodoxe, en grec comme en français actuel signifie l'acte par lequel le Christ S'est vidé pour ainsi dire de sa Substance divine pour mourir comme n'importe quel homme.
Ce mot a été traduit parfois par "abaissement", "condescendance", mais aucun n'exprimant avec précision cet anéantissement de la divinité devant l'humanité, il a bien fallu garder le mot grec.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le dimanche 02 oct 05, 23:37 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En attendant que je retrouve ma source initiale voici les chronologies des dictionnaires que mentionne le TLF sur ce terme.

Citation:
CÉNOSE, subst. fém.
MÉD. ANC., inus. évacuation de toutes les humeurs du corps (par exemple la purgation, la saignée, etc.).
Rem. 1. Attesté en outre ds Ac. Compl. 1842, LITTRÉ, GUÉRIN 1892 et QUILLET 1965; noté comme ,,peu usité`` ds Nouv. Lar. ill. et ,,vieux`` ds Lar. 20e, ,,inusité`` ds Lar. 19e Suppl. 1878. 2. L'adj. corresp. est cénotique. évacuant, purgatif puissant. Un remède cénotique (Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e). Synon. drastique.
Rem. gén. 1. Les dict. gén. ou techn. citent plusieurs mots formés à l'aide de l'élément préf. céno-, mais qui sont des empr. au gr. (en méd. et en bot.) ou au lat. sc. (en bot. et en zool.). V. aussi cénotaphe. 2. L'élément préf. se trouve aussi dans kénose* (théol. et philos.).
Prononc. : [seno:z]. étymol. et Hist. 1820 (LAV.). Empr. au gr.κένωση de même sens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2867
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le vendredi 16 juin 06, 8:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Cénotaphe du grec κενοτάφιον (kénotaphio) formé de κενός vide + τάφος tombeau.. Littéralement tombeau vide généralement érigé à la mémoire d'un mort célèbre, soit enterré ailleurs soit n’ayant pas pu recevoir de sépulture. On en retrouve en Egypte, en Grèce et en Italie datant de l’antiquité. De nos jours, le monument aux morts est aussi un cénotaphe
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luba



Inscrit le: 19 juin 2006
Messages: 43
Lieu: bourgogne

Messageécrit le lundi 19 juin 06, 23:00 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Effectivement, c'est un tombeau vide - mais pas seulement pour les raisons évoquées. Ils existent des cénotaphes d'apparat, si je puis dire - on érige un monument artistique, par un artiste sculpteur, en marbre, en albâtre, ou autre matériau, au dessus du sarcophage contenant la dépouille. C'est une oeuvre artistique, à la gloire du defunt, par fois en évoquant ses prouesses, par fois le situant dans l'échelle hièrarchique. Exemple: les tombeaux des Ducs de Bourgogne qui se trouvent au Musée des beaux Arts de Dijon, et les sarcophages se trouvaient en dessous, enterrés. Plus maintenant ! évidement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le samedi 24 juin 06, 21:28 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

À Rome, le cénotaphe est une « sépulture imaginaire », due à ce que l'âme détachée du corps a besoin d'une demeure. On en construit pour ceux qui ont péri en mer ou en temps de guerre : Germanicus construisit un monument de ce genre pour les âmes des soldats des légions de Varus.


Source Encyclopédie Uiversalis
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 fév 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le vendredi 02 nov 12, 6:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

J'adore l'étymologie que saint Jean Damascène donne à Sarrasins (σαρακηνοί) :

« Elle (= la religion musulmane) tire son origine d'Ismaël, le fils d'Abraham et d'Agar. Pour cette raison on les nomme Agarènes et Ismaélites ; on les appelle aussi Sarrasins (σαρακηνοί), ce qui signifie dépouillés par Sara. Agar répondit, en effet, à l'ange : « Sara m'a renvoyée dépouillée (κενήν) ». »

(Saint Jean Damascène, Hérésie 100, paragraphe 1)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7993
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 02 nov 12, 8:01 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je suppose qu'il analysait "Damascène" comme "Les femmes nues" ! sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 sep 2005
Messages: 1066
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le vendredi 02 nov 12, 21:01 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je ne trouve pas cela amusant.

Les pères de l'Église faisaient volontiers des "étymologies" linguistiquement farfelues, mais qui appuyaient une vérité théologique.

De nos jours, certains psychologues et médecins spiritualistes en font autant, v. :

Le genou, c’est JE et NOUS : je-nous : donc notre relation aux autres. Donc problème au genou veut dire problème dans notre relation aux autres et au monde extérieur.

( http://esprit-chamanique.com/chaman-esprit/15-general-chamanisme/20-entorse-soin-chaman.html )
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7993
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le samedi 03 nov 12, 8:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Et le mollet, c'est le MOT LAID ?

Dernière édition par Papou JC le samedi 03 nov 12, 8:48; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 sep 2005
Messages: 1066
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le samedi 03 nov 12, 8:21 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je n'en sais rien, mais du moment que cela peut appuyer un phénomène psychosomatique, tout est permis en la matière.
Certes, ma formation de linguiste s'oppose à de telles étymologies, et je les prendrais plutôt pour des manières de mnémotechnique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7993
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le samedi 03 nov 12, 8:55 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il faudra bien qu'un jour à Babel on ouvre un fil sur ces étymologies, et qu'il sera permis de les trouver amusantes. Je propose qu'ici, devant le risque d'allonger indûment le hors sujet, nous refermions la pierre tombale du Damascène.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008