Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Mots en "ai" autrefois écrits "oi" - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Mots en "ai" autrefois écrits "oi"
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le Tuesday 06 Oct 09, 0:37 Répondre en citant ce message   

Je cherche à constituer une liste de mots écrits actuellement en "ai" et qui s'écrivoient en "oi" avant la sixième édition du dictionnaire de l'Académie françoise (1832-1835).

La diphtongue médiévale oi s'est d'abord prononcée comme elle s'écrivoit. Elle a ensuite évolué en [wε], puis en [wa] ou [ε]. Quand elle se prononçoit [ε], certains, comme Voltaire, ont eu l'idée de l'écrire ai. Ce n'est que dans les années 1830 que l'Académie françoise a entériné la nouvelle graphie.

S'écrivoient avec "oi" :
- les imparfaits et les conditionnels : je mangeois, il voudroit, ils seroient.
- les gentilés qui finissent actuellement en -ais : polonois, anglois, portugois, etc..
- divers mots : foible, monnoie, paroître, connoître, roide, etc..
C'est justement la catégorie "divers mots" que je souhaiterois compléter. Clin d'œil

Il y des dictionnaires disponibles sur Internet, mais je n'ai pas encore le courage de les lire article après article :
http://artfl.atilf.fr/dictionnaires/ACADEMIE/CINQUIEME/search.form.fr.html

Notons au passage que la sixième édition a procédé à d'autres modifications, entre autres :
Les noms et adjectifs en -ant/-ent faisoient leur pluriel en -ans/-ens : un savant, des savans. Ils font désormais leur pluriel en -ants/-ents. Cependant, gens, dont le lien avec gent n'est pas immédiat, a conservé sa graphie.
L'Académie a annulé certaines simplifications des éditions précédentes, qui avoient supprimé des graphies étymologiques au profit de graphies plus phonétiques : analise redevient "analyse", anonime redevient "anonyme", etc..
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Tuesday 06 Oct 09, 19:09 Répondre en citant ce message   

Bourciez donne également :
craie, dais, marais, frais
que l'on trouve attestés dans l'historique du Littré (donc en Ancien Français) sous les graphies :
croie, dois, marois, frois
Pour le dernier, Littré note que l' /s/ constant dans "frois" interdit tout rapprochement avec le latin frigus, froid

Sinon, Grevisse note, outre ce que vous avez dit, le doublet harnais / harnois.
De plus, dans Le Lys dans la Vallée, Balzac parle d'un personnage "dont le langage était celui de la vieille cour": il disait "frait pour froid"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le Tuesday 06 Oct 09, 20:09 Répondre en citant ce message   

Horatius a écrit:
Bourciez donne également :
craie, dais, marais, frais
que l'on trouve attestés dans l'historique du Littré (donc en Ancien Français) sous les graphies :
croie, dois, marois, frois
Pour le dernier, Littré note que l' /s/ constant dans "frois" interdit tout rapprochement avec le latin frigus, froid

Sinon, Grevisse note, outre ce que vous avez dit, le doublet harnais / harnois.
De plus, dans Le Lys dans la Vallée, Balzac parle d'un personnage "dont le langage était celui de la vieille cour": il disait "frait pour froid"


Merci pour la contribution.

Concernant frait pour "froid", j'y suis habitué depuis que j'ai emménagé au Québec. Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Tuesday 06 Oct 09, 23:10 Répondre en citant ce message   

Je ne sais pas si c'est lié, mais roi (roy) ne s'est-il pas déjà écrit ? Je dis ça à cause de l'adjectif royal qui s'est déjà écrit réal (Montréal).

Sinon, il y a dans le vieux parler québécois (et probablement vieux parler français maritime) le terme noroît/norois signifiant "vent du nord-ouest" et prononcé noroua. Or avec la prononciation actuelle de nord-ouest, on croirait que le terme approprié se prononcerait norouè(s); or c'est bel et bien noroua qui est cristallisé. Je ne sais pas si ça a un lien..

Sinon, ne serait-ce pas non plus l'origine des différentes façons de prononcer les pronoms moi et toi. Au Québec : moé. En Haute-Bretagne (jadis?) : maïlle..
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le Wednesday 07 Oct 09, 2:43 Répondre en citant ce message   

L'évolution de la diphtongue oi a été chaotique, soit elle est restée [wε] jusqu'à date récente, soit elle est assez tôt devenue [wa], soit elle est devenue [ε]. À la cour des rois de France, l'imparfait se prononçoit [ε] dès le XVIe siècle, mais roi s'y prononçoit [rwε] jusqu'à la Révolution.
Quand elle est passé de [wε] en [wa], elle a entraîné avec elle la prononciation de certains mots qui se prononçoient [wε] sans s'écrire "oi". Pendant longtemps, les gens qui parloient francien ou une langue d'oïl apparentée ne savoient pas lire et écrire. Ils ne pouvoient pas savoir que tel mot s'écrivoit avec "oue" et tel autre avec "oi".
En françois contemporain, quelques mots se prononcent [wa] là où leur graphie suggéreroit [wε] : moelle, poêle.
Pour noroît, je n'en suis pas très sûr. Le passage de [wε] à [wa] a aussi été à l'origine de la prononciation "norwa", mais la graphie nord-ouest a refait évoluer la prononciation de [wa] à [wε] pour désigner la direction (au XVIIIe siècle, le s et le t de nord-ouest ne se prononçoient pas). (Confirmation ?)
Au XIXe siècle, quelques personnes prononçoient fouetter comme "foitter".

Je ne connois pas l'origine de "Montréal". Il y a une commune nommée Montréal dans le Gers, mais elle est située dans le domaine occitan.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Wednesday 07 Oct 09, 3:16 Répondre en citant ce message   

telephos a écrit:
(au XVIIIe siècle, le s et le t de nord-ouest ne se prononçoient pas). (Confirmation ?)
En 1694 l'Académie écrit
On prononce l's
Elle ne le mentionne plus par la suite.
telephos a écrit:
Je ne connois pas l'origine de "Montréal". Il y a une commune nommée Montréal dans le Gers, mais elle est située dans le domaine occitan.
J'ai vu le toponyme Montréal entre Toulouse et Carcassonne. Le Mont qui a donné son nom à la métropole québécoise avait été baptisé Mont royal dans la deuxième Relation de Jacques Cartier (1536, version française retrouvée au British Museum en 1863). Dès 1666 le Marquis de Salières parlait de Montreal dans ses mémoires.

Dans la catégorie "autres mots", la même Relation colporte
Sy ainsi estoit, se seroit une grande abreuiacion
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Wednesday 07 Oct 09, 4:11 Répondre en citant ce message   

Trouve-t-on aujourd'hui des traces de l'ancienne diphtongue "oi" (pour ai) dans les parlers régionaux ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Wednesday 07 Oct 09, 13:59 Répondre en citant ce message   

Zwielicht a écrit:
roi (roy) ne s'est-il pas déjà écrit ré ? Je dis ça à cause de l'adjectif royal qui s'est déjà écrit réal


Effectivement en Ancien Français, la graphie "rei" est assez fréquente jusqu'à XIIe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1532
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Wednesday 07 Oct 09, 14:34 Répondre en citant ce message   

Sur réal/royal, y'aurait pas un hic?

réal <= regal avec disparition du -g- intervocalique
royal <= roy+al formé sur la version moderne roy au lieu du latin rex/reg-

?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Wednesday 07 Oct 09, 16:43 Répondre en citant ce message   

ElieDeLeuze a écrit:
Sur réal/royal, y'aurait pas un hic?

Les esprits se rencontrent : j'ai été troublé aussi, mais je n'avais pas voulu approfondir !
Pour autant que je m'y connaisse en diphtongaison, le [e] du latin regalem, étant atone, il ne connaît pas normalement l'évolution phonétique du [e] accentué qu'on trouve dans regem qui donne "roi"

Si je comprends bien l'article du dictionnaire historique de la langue française :

le seul mot que, en ligne directe, l'adjectif latin regalem a fourni, c'est l'Ancien Français regiel (attesté au IXe sècle).

Pour ce qui est de réal /royal, l'adjectif est un dérivé du nom dont il suit les évolutions phonétiques et graphiques :
rei( 980) > real (XIe siècle)
roi (1160) > roial (1188) puis royal (début XIIIe)

Tout cela nous éloigne cependant de la question de graphies posée par Telephos !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le Wednesday 07 Oct 09, 17:04 Répondre en citant ce message   

Horatius a écrit:

Tout cela nous éloigne cependant de la question de graphies posée par Telephos !


Les questions de graphies sont apparemment résolues. Il est possible de faire dévier le sujet.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 08 Oct 09, 14:05 Répondre en citant ce message   

A toutes fins utiles, en wallon:
raide reû, reûde [ Røː]
(je) dois deû [ døː]
doigt deû [døː] (NB: deux deû [døː])
(je) crois creû [kRøː]
croix creû [kRøː]
(je) bois beû [ bøː]
froid freû [fRøː]
droit dreût [dRøː]
estoit esteût [ɛstøː]
seroit sèreût [sɛRøː]
trois treû [tRøː]
claie cleûse [kløːz]
soie seûye [søːj] ou [søːjə]
soif seû [søː]
poire peûre [pøːR]
croire creûre [kRøːR]
avoir aveûr [avøːR ]
devoir deûr ou diveûr [døːR] ou [divøːR]
Mais:
monnaie manôye [manoːjə], (ou [manōjə]?)
craie crôye [kRoːjə]
et
connaître kinohe [kinɔH] (en espérant que [H] est le h très aspiré? il semble que c'est plutôt [ç] ) NB: latin ou francique [sk] > [ç] en wallon liégeois (voir ce sujet sur Babel http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=3891 et la note de Pablo Saratxaga)
faible flawe (influence germanique) [flaːwe] (ou [flāwə]?)


Dernière édition par dawance le Friday 09 Oct 09, 10:46; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 Jul 2005
Messages: 767
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le Thursday 08 Oct 09, 19:44 Répondre en citant ce message   

C'est en wallon liégeois Clin d'œil précise Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 08 Oct 09, 20:18 Répondre en citant ce message   

Ben..., j'ai déjà écrit phonétique, alors je ne sais pas ce que je peux faire de mieux.
Enfin si tu as un doute sur un mot...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le Friday 09 Oct 09, 0:11 Répondre en citant ce message   

Les non spécialistes risquent d'avoir des problèmes pour lire la phonétique liégeoise !

Qu'indique l'accent circonflexe ?
estoit esteût : Prononce-t-on le t final ?
croire creûre : Prononce-t-on le e final ?
connaître kinohe : Prononce-t-on le h ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008